Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK

Racisme : la Une du Corriere dello Sport choque le football italien

Par Romain Rigaux - Actu Italie, Mise en ligne: le 05/12/2019 à 16h40
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Ce jeudi, la Une du Corriere dello Sport a été jugée raciste en Italie. Le titre «Black Friday» pour accompagner une image de Romelu Lukaku et Chris Smalling n'est pas bien passé dans un pays où le racisme gangrène les stades de football.

Racisme : la Une du Corriere dello Sport choque le football italien
Cette Une du Corriere dello Sport fait polémique en Italie

Le message n'est pas bien passé. Si l'intention n'était très certainement pas mauvaise, le Corriere dello Sport n'a pas atteint le but recherché avec sa Une de ce jeudi. C'est même tout l'inverse qui s'est produit.

Un choix maladroit

Dans son édition du jour, le quotidien italien a choisi le titre «Black Friday» pour accompagner la photo de l'attaquant de l'Inter Milan, Romelu Lukaku, et du défenseur central de l'AS Rome, Chris Smalling, qui s'affronteront vendredi (20h45) en ouverture de la 15e journée de Serie A. Dans un contexte particulièrement tendu en raison des nombreux cas de racisme qui ont entaché le football italien depuis le début de la saison, cette Une passe mal.

Si cela pouvait partir d'une bonne intention, avec une volonté de critiquer le racisme en mettant en avant deux joueurs en grande forme depuis leur arrivée en Italie l'été dernier, le message est maladroit. «Les deux joueurs prennent une position forte contre le racisme. Ils sont le symbole de la résurrection de leurs équipes» , peut-on lire notamment dans les pages du quotidien italien. Mais ce commentaire ne suffit pas à empêcher la polémique.

Les clubs italiens n'ont pas apprécié

«L'intention de l'article était en fait positive. Mais ce titre a totalement éclipsé le message antiraciste contenu dans les pages» , a déclaré le responsable stratégique auprès de la Roma, Paul Rogers, à la BBC. Lancés dans une lutte contre le racisme qui gangrène le football italien, les clubs du Calcio ont réagi sur les réseaux sociaux pour manifester leur incompréhension.

«Le football est une passion, une culture et une fraternité. Nous sommes et nous serons toujours contre toute forme de discrimination» , a écrit l'Inter. «Il est tout à fait inacceptable de voir une ignorance aussi désinvolte à l'égard du racisme. Nous ne resterons pas silencieux sur cette question...» , a lancé le Milan AC. L'AS Rome a aussi fait part de son incompréhension en reprenant la Une sur Twitter, alors que la Fiorentina s'est contentée d'un «sans voix» . Une tentative pour le moins ratée...

Comment jugez-vous cette Une ? N'hésitez pas à réagir et à débattre dans la zone «Ajouter un commentaire» ...







Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens de la rubrique Italie


Serie A - les fiches CLUB

Sondage Maxifoot
Pensez-vous que Liverpool finira la saison invaincu en Premier League ?

OUI
NON
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
TOP 15
PEPITES
jeunes de Ligue 1
Le meilleur effectif
LIGUE 1
mi-saison
2019-20
TOP 10
transferts
en Ligue1

mi-saison 2019-20
FLOP
transferts
en Ligue1

mi-saison 2019-20
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB