Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK

Héroïques, les Bretons s'offrent la Coupe de France ! - Débrief et NOTES des joueurs (Rennes 2-2 (6-5 t.a.b.) PSG)

Par Damien Da Silva - Actu Coupe De France, Mise en ligne: le 28/04/2019 à 00h03
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Pourtant mené 2 à 0, le Stade Rennais a réussi à remporter la Coupe de France face au Paris Saint-Germain (2-2, 6-5 t.a.b.). Héroïques tout au long de la partie, les Bretons s'offrent leur premier titre depuis 48 ans.

Héroïques, les Bretons s'offrent la Coupe de France ! - Débrief et NOTES des joueurs (Rennes 2-2 (6-5 t.a.b.) PSG)
Les Bretons soulèvent la Coupe de France.

Quel exploit ! Pourtant mené 2 à 0 durant cette finale après seulement 21 minutes, le Stade Rennais a remporté la Coupe de France face au Paris Saint-Germain (2-2, 6-5 t.a.b.). Héroïques pour revenir au score, les Bretons ont profité d'un énorme raté de Christopher Nkunku lors de la séance de tirs au but pour s'imposer.

Il s'agit bien sûr d'un énorme exploit pour Rennes, vainqueur de son premier titre depuis 48 ans et désormais qualifié pour l'Europa League ! Seulement champion de France cette saison, le PSG a définitivement raté cet exercice...

Le PSG part très fort, mais Rennes reste en vie...

Dans une belle ambiance au Stade de France, les Parisiens donnaient immédiatement un premier frisson aux fans bretons avec une volée de Neymar qui frôlait le poteau de Koubek ! Avec le contrôle du ballon, le PSG exerçait une grosse pression sur Rennes. Et sur un corner, Neymar servait à l'entrée de la surface Alves, qui ouvrait le score d'une volée superbe (0-1, 13e) ! Magnifique ! Dans la foulée, les Bretons frôlaient la catastrophe avec un duel perdu par Mbappé devant Koubek...

Sans pitié, Paris enfonçait le clou quelques minutes plus tard avec un caviar de Di Maria pour Neymar, qui ajustait Koubek d'un lob parfait (0-2, 21e). Totalement sonné, Rennes était longtemps incapable de réagir et multipliait les fautes face à la maîtrise francilienne... Mais après une première alerte avec une frappe de Niang sur le poteau d'Areola, le PSG relançait le club breton avec un but contre son camp de Kimpembe sur un centre de Traoré (1-2, 39e). Juste avant la pause, Koubek sauvait encore les siens devant Mbappé puis Alves !

Mexer égalise, le raté de Nkunku !

Au retour des vestiaires, les débats étaient plutôt équilibrés avec une équipe de Rennes qui jouait sa chance à fond. Désormais dans le bon rythme, les hommes de Julien Stéphan faisaient même douter Paris avec un tir de Bourigeaud détourné par Areola ! Loin de dégager une grande sérénité, le PSG était sauvé par Dagba sur une situation chaude de Bourigeaud, mais craquait sur le corner suivant sur une tête croisée de Mexer (2-2, 66e). Quel retour !

Réveillés par cette égalisation, les Parisiens essayaient bien de réagir, mais les tentatives de Neymar puis Mbappé passaient juste à côté de la cage de Koubek. Reprenant le contrôle du jeu, le PSG poussait pour faire la différence mais butait encore et encore sur une formation de Rennes courageuse. Finalement, les deux équipes ne se départageaient pas et allaient s'affronter lors de la prolongation.

Durant cette période supplémentaire sous la pluie, les Parisiens pensaient faire la différence sur une offrande de Neymar, mais la frappe de Mbappé terminait sur le poteau de Koubek ! Même émoussés, les Rennais, encouragés par un public admirable, résistaient à l'image d'une intervention de Koubek devant Cavani. Alors que la tension montait entre les deux équipes, Mbappé était directement expulsé pour une vilaine semelle sur le genou de Da Silva !

Incapables de faire la différence, les deux formations restaient dos à dos et cette finale allait se jouer lors de la séance de tirs au but. Dans cet exercice particulier, les Rennais se montraient plus adroits avec un seul raté de Nkunku, qui a envoyé sa frappe dans les tribunes, pour les Parisiens. Quel exploit de la part de Rennes !

La note du match : 7,5/10

Une finale de Coupe de France plutôt plaisante à suivre. En début de partie, le rythme a été élevé avec une démonstration de force du Paris Saint-Germain. Avec de l'intensité, des occasions et des buts, le club de la capitale a donné le ton, avant d'être surpris par la réponse de Rennes. Ainsi, cette rencontre a été intéressante à suivre jusqu'au bout avec un vrai combat et du suspense. L'ambiance au Stade de France a été également exceptionnelle grâce aux Bretons, qui vont fêter ce titre jusqu'au bout de la nuit !

Les buts :

- Sur un corner tiré par Neymar, le Brésilien trouve Alves à l'entrée de la surface. Immédiatement, le piston droit parisien arme une volée magnifique pour ouvrir le score (0-1, 13e).

- Après un ballon récupéré par Alves sur une mauvaise passe de Ben Arfa, le Brésilien trouve un appui avec Mbappé, qui sert Di Maria. D'une passe tranchante, l'Argentin délivre un caviar en profondeur pour Neymar, qui ajuste Koubek d'un lob parfait (0-2, 21e).

- Servi par Ben Arfa sur son côté droit, Traoré réalise un centre dangereux dans la surface. Mal positionné, Kimpembe coupe la trajectoire mais propulse le ballon dans sa propre cage (1-2, 39e).

- Après un sauvetage de Dagba devant Bourigeaud, Rennes bénéficie d'un corner. Bien servi par Grenier, Mexer, totalement abandonné par Di Maria, s'élève au-dessus des Parisiens pour égaliser d'une tête croisée (2-2, 66e).

Les NOTES des joueurs

Maxifoot a décerné une note (sur 10) commentée à chaque joueur.

L'homme du match : Hamari Traoré (7,5/10)

Quelle rencontre de la part du joueur de Rennes ! Dans son couloir droit, le latéral a été omniprésent sur cette finale. Il a plutôt bien tenu son côté face à Bernat et a même régalé les fans bretons avec de bonnes relances. Actif, le Rennais a été récompensé de ses efforts en provoquant le but contre son camp de Kimpembe sur un bon centre. Son travail a été admirable tout au long de cette partie et il a été l'un des hommes forts de cette victoire finale !

RENNES :

Tomas Koubek (7) : malgré les deux buts encaissés, le gardien de Rennes n'a pas grand-chose à se reprocher sur cette finale. Trop court sur la volée d'Alves et le lob de Neymar, le portier a sorti le grand jeu à plusieurs reprises pour dégoûter Mbappé par deux fois, Alves ou encore Draxler par ses interventions. Sauvé devant Mbappé par son poteau, le Tchèque a longtemps maintenu son équipe en vie dans cette rencontre et a donc eu un apport déterminant. Lors de la séance de tirs au but, il n'a pas été décisif, mais a été aidé par le raté de Nkunku.

Hamari Traoré (7,5) : lire le commentaire ci-dessus.

Mexer (7) : le défenseur central de Rennes n'a pourtant pas eu un match évident ce samedi. Sur les offensives de Neymar et Mbappé, il a été parfois à la limite, mais a toujours tout donné pour limiter les dégâts. Et offensivement, il a été bien évidemment déterminant avec cette égalisation de la tête sur un corner de Grenier.

Damien Da Silva (6,5) : tout comme Mexer, le défenseur central de Rennes n'a pas eu une rencontre facile contre le Paris Saint-Germain. Mais à sa décharge, l'ancien Caennais s'est démené pour tenter de limiter les dégâts. Même s'il n'a pas été toujours irréprochable, il a notamment sauvé les siens devant Neymar sur un service d'Alves en première période. Il a aussi provoqué l'expulsion de Mbappé, auteur d'une vilaine semelle.

Rami Bensebaini (7,5) : au moins, dans le combat, le latéral gauche de Rennes était prêt à répondre. N'hésitant pas à s'embrouiller avec les Parisiens, l'Algérien s'est battu sur tous les ballons et a plutôt bien tenu son couloir. Même si Alves a réussi à briller, le défenseur breton a vraiment effectué une belle performance. Son énergie a été incroyable ! Pour ne rien gâcher, il a marqué son penalty.

Ismaïla Sarr (5) : une partie décevante pour l'ailier de Rennes. Comme souvent dans les grands matchs, il était attendu au tournant, mais n'a pas été à la hauteur. Sur son côté, l'ancien Messin a eu du mal à faire des différences et a été régulièrement en échec. Pire encore, il a été très souvent imprécis dans ses transmissions... On a tout de même aimé ses efforts défensifs et son penalty réussi.

Clément Grenier (6) : face aux difficultés de son équipe en début de partie, l'ancien Lyonnais a tenté de sonner la révolte... en donnant des coups. Même s'il a été souvent baladé par Verratti, il a eu le mérite de se battre et de tout donner. Dans l'utilisation du jeu, le milieu de terrain de Rennes a été correct et a sublimé sa performance avec cette passe décisive sur corner lors de l'égalisation de Mexer. Il a aussi transformé son penalty.

Benjamin André (6) : le capitaine de Rennes a été exemplaire pour son équipe. Pourtant, il a été lui aussi en souffrance lors du début de rencontre totalement dominé par le Paris Saint-Germain. Mais sans paniquer, il a beaucoup couru pour tenter de gêner ses adversaires. On peut cependant regretter sa sortie un peu trop tardive sur Alves au moment de l'ouverture du score.

Benjamin Bourigeaud (5,5) : une rencontre en deux temps pour lui. Malheureusement pour son équipe, l'ancien Lensois n'a pas eu son apport habituel en première période, notamment à cause d'un bon Dagba face à lui. Mais après la pause, il a affiché un visage bien plus séduisant ! Tranchant, il a forcé Areola à une belle parade avant un sauvetage de Dagba devant lui dans la surface. Mais sur le corner suivant, son équipe a égalisé... Remplacé à la 105e minute par James Léa-Siliki (non noté), qui a réussi son penalty.

M'Baye Niang (7) : face au Paris Saint-Germain, les attaquants ont souvent eu du mal à exister... mais le Sénégalais a réussi à peser sur cette finale. Sans être omniprésent, il a été dangereux sur ses rares ballons, se jouant régulièrement de Marquinhos et Kimpembe. Sur un bon mouvement, l'ancien Héraultais a été d'ailleurs proche de marquer, mais sa frappe a touché le poteau. A noter qu'il a réussi son penalty pour confirmer sa bonne copie.

Hatem Ben Arfa (5,5) : une rencontre en deux temps pour le milieu offensif de Rennes. En difficulté en début de partie, il a été coupable sur le second but du Paris Saint-Germain en perdant bêtement le ballon. Mais sans surprise, son réveil par la suite a coïncidé avec le retour du club breton dans ce match. Plus inspiré, il a réalisé des décalages intéressants, à l'image de son service pour Traoré sur le but contre son camp de Kimpembe. Moyen dans l'ensemble mais a tout de même réussi son penalty. En larmes après cette victoire, il a pris une vraie revanche contre le PSG.

PARIS SG :

Alphonse Areola (5) : préféré à Buffon pour cette finale, le gardien du Paris Saint-Germain n'a pas vraiment eu l'opportunité de briller. Sauvé par son poteau sur une frappe de Niang, l'international français n'a rien pu faire sur le but contre son camp de Kimpembe et la tête à bout portant de Mexer. Et sinon ? Pas grand-chose à l'exception d'une parade devant Bourigeaud avec des occasions très rares pour les Bretons. Lors de la séance de tirs au bout, il n'a pas été décisif.

Colin Dagba (6,5) : aligné dans un rôle de troisième défenseur central sur le côté droit, le jeune talent du Paris Saint-Germain a livré une performance solide. Sérieux dans ses interventions, il a réussi à limiter l'apport de Bourigeaud pour Rennes en première période. Même après la pause, il n'a pas démérité à l'image de son sauvetage devant l'ancien Lensois. A noter son sang-froid sur une action pour se défaire de Bensebaini et ainsi dégager proprement le ballon. Remplacé à la 105e minute par Moussa Diaby (non noté). Après l'expulsion de Mbappé, il a été remplacé à la 120e minute par Christopher Nkunku (non noté), qui a condamné son équipe avec un penalty totalement raté.

Presnel Kimpembe (3,5) : encore une performance décevante pour le défenseur central du Paris Saint-Germain. Loin de respirer une grande sérénité dans ses interventions, l'international français a perdu plusieurs duels et a plombé sa performance avec ce but contre son camp pour relancer Rennes. Une vraie déception pour le club de la capitale sur cette finale.

Marquinhos (5) : capitaine pour cette finale en l'absence de Thiago Silva, blessé, le Brésilien a été seulement correct ce samedi. Sans être dominateur sur l'ensemble du match, le défenseur central du PSG a eu quelques difficultés à limiter Niang, qui l'a par exemple trop facilement éliminé sur son occasion sur le poteau. On attend tout de même plus de sa part.

Dani Alves (7) : titularisé dans un rôle de piston droit, le Brésilien a démontré qu'il avait encore largement le niveau pour évoluer au PSG sur la scène nationale. Très actif, il a parfaitement commencé son match avec cette superbe reprise pour ouvrir le score. A la récupération du ballon sur le contre du second but de son équipe, il a été généreux dans ses efforts et a posé des problèmes aux Bretons. L'ancien joueur du FC Barcelone a même été proche de s'offrir un doublé avant la pause, mais Koubek a réalisé une belle parade.

Marco Verratti (6,5) : longtemps incertain, l'Italien était bien présent pour cette finale. Même diminué, le milieu de terrain du Paris Saint-Germain a eu un apport intéressant dans l'entrejeu en organisant bien le jeu de son équipe. Petit bémol avec ses plaintes répétées envers l'arbitre et son tacle dangereux sur André en première période.

Julian Draxler (4) : on peut vraiment se demander si l'Allemand a envie de jouer à ce poste... Aligné dans l'entrejeu pour cette finale, le milieu de terrain du Paris Saint-Germain a affiché une nonchalance assez incroyable. A la limite en début de match sur deux contrôles ratés devant sa surface, il a été régulièrement dépassé dans l'impact et a été insuffisant dans ses efforts défensifs. Remplacé à la 90e minute par Edinson Cavani (non noté).

Juan Bernat (4) : auteur d'une bonne saison avec le Paris Saint-Germain, le piston gauche n'a pas été inspiré ce samedi. Positionné très haut, l'Espagnol a eu un apport offensif plutôt réduit sur cette finale. Pire encore, il a été mauvais défensivement, à l'image de son intervention totalement loupée devant Traoré sur le but contre son camp de Kimpembe.

Ángel Di María (6) : un choix presque gagnant de la part de Tuchel. Relancé pour cette finale et numériquement préféré à Cavani, sur le banc, l'Argentin a signé une bonne copie pendant les 45 premières minutes. Sans crever l'écran, il a été juste dans ses choix et a été bien sûr déterminant avec ce caviar délivré pour Neymar sur le second but du Paris Saint-Germain en première période. Plus discret après la pause, il a un peu gâché sa performance avec un marquage oublié sur Mexer lors de l'égalisation de Rennes. Remplacé à la 74e minute par Leandro Paredes (non noté).

Kylian Mbappe (4) : malgré une petite alerte au mollet vendredi à l'entraînement, le buteur parisien était aligné en pointe pour cette finale. Pourtant actif et disponible offensivement, l'international français n'a pas été en réussite devant la cage, butant notamment à deux reprises devant Koubek. Dans le jeu, il n'a pas été mauvais et a bien combiné avec ses partenaires, à l'image de sa remise pour Di Maria sur le but de Neymar. Peu en réussite avec une frappe sur le poteau durant la prolongation, il a craqué en fin de match avec une vilaine semelle sur le genou de Da Silva et a été immédiatement expulsé.

Neymar (7) : pour sa première titularisation depuis son retour de blessure, le Brésilien a été excellent ! Inspiré sur le corner déposé pour l'ouverture du score d'Alves en début de match, il a beaucoup décroché pour participer au jeu et a posé des problèmes au club breton. Sur une offrande de Di Maria, l'attaquant du Paris Saint-Germain a même doublé la mise d'un lob parfait. Sur cette finale, l'ancien élément du FC Barcelone a été tout simplement déterminant... mais n'a pas été suffisant.

+ Retrouvez les résultats et le classement de Coupe de France sur Maxifoot

Et pour vous, quels ont été les meilleurs et les moins bons joueurs du match ? Réagissez dans la zone de "commentaires" ci-dessous !

RENNES 2-2 PARIS SG (mi-tps: 1-2) - FRANCE - Coupe de France / fin.
Stade : Stade de France - 75.000 spectateurs - Arbitre : Ruddy Buquet

Buts : P. Kimpembe (40e, csc) Mexer (66e) pour RENNES - Dani Alves (13e) Neymar (21e) pour PARIS SG
Avertissements : C. Grenier (24e), Mexer (68e), B. Bourigeaud (71e), B. André (97e), M. Niang (107e), R. Bensebaini (112e), J. Lea Siliki (118e), pour RENNES - M. Verratti (29e), Neymar (44e), Á. Di María (55e), L. Paredes (95e), pour PARIS SG - Expulsions : K. Mbappé (118e) , pour PARIS SG

RENNES : T. Koubek - H. Traoré, D. Da Silva, Mexer, R. Bensebaini - I. Sarr, B. André, C. Grenier, B. Bourigeaud (J. Lea Siliki, 105e) - H. Ben Arfa, M. Niang

PARIS SG : A. Areola - C. Dagba (M. Diaby, 105e, puis C. Nkunku, 121e), Marquinhos, P. Kimpembe, Juan Bernat - Dani Alves, M. Verratti, J. Draxler (E. Cavani, 90e) - Á. Di María (L. Paredes, 75e), K. Mbappé, Neymar

La joie d'Alves après l'ouverture du score (0-1, 13e)

La célébration de Neymar à la suite de son but (0-2, 21e)

Ben Arfa a eu du mal à entrer dans son match

Traoré peut être heureux après le but contre son camp de Kimpembe (1-2, 39e)

Mexer remercie Grenier, passeur décisif, sur l'égalisation (2-2, 66e)

Auteur d'une vilaine semelle sur Da Silva, Mbappé a été expulsé

Koubek a exulté après le raté de Nkunku lors de la séance de tirs au but

Les larmes de Ben Arfa après ce succès

Rennes soulève la Coupe de France !

Après 48 ans sans titre, les Bretons peuvent savourer

L'ouverture du score magnifique d'Alves (0-1, 13e)

Le lob parfait de Neymar pour doubler la mise (0-2, 21e)

Le but contre son camp de Kimpembe (1-2, 39e)

L'égalisation de la tête signée Mexer (2-2, 66e)

Le carton rouge de Mbappé, auteur d'une grosse faute sur Da Silva

Le penalty totalement raté de Nkunku et le soulagement des Rennais

Le Stade Rennais remporte la Coupe de France !

La belle communion des Bretons avec leurs fans







Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens FRANCE - Ligue 2 / CdF / CdL


Sondage Maxifoot
Quel est votre pronostic pour Lyon-Juve ?

Victoire de Lyon
Match nul
Victoire de la Juve
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment

Les VIDEOS populaires du moment



 A SUIVRE
TOP 15
PEPITES
jeunes de Ligue 1
Le meilleur effectif
LIGUE 1
mi-saison
2019-20
TOP 10
transferts
en Ligue1

mi-saison 2019-20
FLOP
transferts
en Ligue1

mi-saison 2019-20
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2
Banc des remplaçants Rennes

R
E
N
N
E
S
Banc des remplaçants Paris SG

P
A
R
I
S

S
G
but, 66ecarton jaune, 68e7Mexer
carton jaune, 112e7,5Bensebaini
carton jaune, 97e6André
carton jaune, 24e6Grenier
>remplacé par Lea Siliki, 105ecarton jaune, 71e5,5Bourigeaud
carton jaune, 107e7Niang
>remplacé par Diaby, 105e6,5Dagba
but contre son camp (csc), 40e3,5Kimpembe
but, 13e7Dani Alves
carton jaune, 29e6,5Verratti
>remplacé par Cavani, 90e4Draxler
>remplacé par Paredes, 75ecarton jaune, 55e6Di María
carton rouge, 118e4Mbappe
but, 21ecarton jaune, 44e7Neymar


MASQUER LA PUB