Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
Bayer Leverkusen-Lens, leçon d’efficacité
Par Christophe Andreeff - Actu Europa League, Mise en ligne: le 14/03/2007 à 22h11
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Les Sang et Or quittent l'aventure européenne la tête basse. Emoussés, les Lensois s'inclinent fort logiquement contre la cylindrée du Bayer Leverkusen. Le point sur cette aventure «inachevée» avec Maxifoot !

Pour suivre cette rencontre de Coupe de l'UEFA, les supporteurs des Sang et Or devaient se connecter sur internet. Les chances de Lens demeuraient certaines d'arracher une qualification, face à une équipe du Bayer Leverkusen annoncée tout feu tout flamme. Francis Gillot cherchait à préserver le mince avantage d'un but obtenu lors du match aller avec une défense à cinq. Mais peu avant la pause, Voronin oblige les Lensois à revoir leur copie. Malgré la rentrée de Dindane, Lens ne peut contenir la fougue allemande qui logiquement inscrira deux autres buts en seconde période par Barbarez et Juan. Fin de parcours pour des Lensois qu'on s'attendait toutefois à présenter un meilleur visage.

Les temps forts

- Première alerte très chaude pour les Lensois, lorsque la tête de Barnetta vient trouver le montant d'Itandje (12'). A l'origine de ce bon mouvement, on trouve Voronin qui transmet sur l'aile droite à Barbarez dont le centre vient servir Barnetta au second poteau.

- Adler remporte un duel déterminant face à Monterrubio et empêche ainsi les Lensois de conforter leur avantage (23').

- Voronin ajuste une demi-volée qui trouve la lucarne d'Itandje (1-0, 35'). Les Sang et Or se retrouvent au pied du mur, avec l'obligation de marquer.

- Barbarez vient crucifier les intentions lensoises. Il conclue une action sur laquelle Voronin reprend un service de Schneider. Le ballon rebondit sur le poteau dans les pieds de Barbarez qui n'a plus qu'à pousser celui-ci au fond des buts vides (2-0, 55').

- Toujours aussi dangereux, Voronin reprend un centre en retrait de Rolfes. Itandje intercepte la talonnade du joueur ukrainien sur sa ligne.

- La formation allemande annihile les ultimes espoirs lensois de prolongations. Sur un corner de Schneider, Juan se démarque et vient tromper Itandje de la tête (3-0, 70').

- Lens manque de sauver l'honneur avec un raté de Monnet-paquet à la réception d'un centre de Dindane dans la surface (76'). Le but était pourtant grand ouvert. Puis Hilton voit sa tête interceptée sur la ligne par Schneider dans le temps additionnel (91'). Leverkusen se qualifie.

Ce qu'il faut retenir de la rencontre

Assurément la formation allemande n'a que peu tremblé face à des lensois bien trop frigides lors de ce match retour. Surtout, les Allemands se sont révélés bien meilleurs dans tous les compartiments du jeu. Depuis une défense très peu inquiétée mais qui pouvait se reposer notamment sur son duo axial composé de Juan et Calssen-Bracker. La possession de balle fût imposante, qui plus est avec une totale assurance de sa circulation en milieu de terrain. Schneider sur l'aile gauche se montre ainsi quasiment intraitable et vient souvent perforer la défense lensoise. Du danger également venu de l'autre aile avec un Barnetta lui aussi en grande forme. Quant à Barbarez dans l'axe et Voronin en attaque, ils signent aussi la soirée de leur présence. Au final, Lens n'a pas eu vraiment de quoi répondre. De cette vivacité allemande vient aussi en témoigner un onze de départ identique à l'arrivée.

Qu'ils ont souffert les Lensois malgré quelques rares réactions intéressantes, distillées de ci, de là. Ils ne peuvent pas contester cette élimination, mais en revanche ne s'excuseront peut-être pas la manière ou leur manque d'audace. Ceci étant, les Sang et Or venaient en Allemagne pour effectuer principalement de la résistance, comme vient le démontrer le onze de départ composé de cinq défenseurs. Lens voulait jouer le contre et Monterrubio aurait pu concrétiser de manière idéale cette stratégie en première période, mettant dos au mur leurs adversaires. Mais bien vite, Lens a du s'incliner devant le réalisme, l'efficacité, la hargne, la technique, la bravoure des joueurs du Bayer Leverkusen. Les rentrées de Dindane et de Boukari ne viendront rien y changer. Malgré quelques coups de chances pour Itandje et sa défense, il semblait impossible aux vaillants lensois d'espérer contenir durant l'intégralité du match les velléités adverses. Pire quand il s'est s'agit de devoir égaliser ou réduire la marque. La tête au Championnat, éreintés et émoussés, les Lensois ne pouvaient guère mieux figurer. Dommage !

Note du match 16/20

La qualité du jeu produit par la formation allemande ne souffre d'aucune contestation possible. La supériorité dans tous les compartiments du jeu qui se solde par une solide victoire, construite intelligemment et avec brio. Cela mérite d'être souligné et apprécié à sa juste valeur. Désormais, la France n'est plus représenté que par une certaine formation parisienne aux abois et dont on se demande quel visage elle viendra concrètement délivrer à Lisbonne.


Coupe de l’UEFA/8e de finale
Bayer Leverkusen 3-0 Lens (1-0)/Bayer Leverkusen qualifié (1-2 à l’aller)
Arbitre : Monsieur Benquerença
Buts : Voronin (35’), Barbarez (55’), Juan (70’)
Avertissements : Voronin (60’)/Itandje (10’), Demont (43’), Keita (52’), Dindane (84’).
Les équipes : Bayer Leverkusen : Adler, Babic, Calssen-Bracker, Castro, Juan, Barnetta, Rolfes, Barbarez, Schneider, Voronin, Kiessling/Entraîneur : Michael Skibbe.Lens : Itandje, Tixier (Dindane, 46’), Hilton, Coulibaly, Demont, Jemaa, Keita, Monterrubio (Monnet-Paquet, 72’), Carrière, Gillet, Cousin (Boukari, 72’)/Entraîneur : Francis Gillot.



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens LIGUE EUROPA



Sondage Maxifoot
Qui va remporter la CAN 2019 ?

Algérie
Cameroun
Cote d'Ivoire
RD Congo
Egypte
Ghana
Mali
Maroc
Nigeria
Sénégal
Tunisie
Autre
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
Le meilleur effectif
LIGUE 1
saison
2018-19
Tout savoir sur
LES DROITS
TV du FOOT
* Dossier Maxifoot *
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB