Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK

Énormes Rennais ! - Débrief et NOTES des joueurs (SRFC 3-1 Arsenal)

Par Youcef Touaitia - Actu Europa League, Mise en ligne: le 07/03/2019 à 20h49
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Pourtant mené après quatre minutes de jeu, Rennes a profité de sa supériorité numérique durant plus d'une période pour prendre le dessus sur Arsenal (3-1), ce jeudi, lors du 8e de finale aller de la Ligue Europa. Un résultat mérité pour le club breton, qui devra se montrer très costaud dans une semaine à l'Emirates Stadium.

Énormes Rennais ! - Débrief et NOTES des joueurs (SRFC 3-1 Arsenal)
Bourigeaud a inscrit un but exceptionnel.

Au lendemain de la déroute du Paris Saint-Germain, Rennes a immédiatement redonné un petit sourire au football français. Opposé à Arsenal, le club breton a montré les crocs pour emporter le 8e de finale aller sur le score de 3-1, ce jeudi, au Roazhon Park. Un résultat satisfaisant pour les Rouge et Noir, qui ont joué en supériorité numérique une majeure partie de la rencontre, avant de se rendre à Londres dans une semaine pour une manche retour qui s'annonce épique.

Rennes craque d'entrée

La partie commençait de la pire des façons pour Rennes. Sur la gauche, Iwobi surprenait Koubek sur un centre anodin qui trompait la vigilance du gardien tchèque (0-1, 4e). Ce dernier évitait néanmoins à son équipe de couler sur une frappe à bout portant de Torreira qui aurait pu tuer le match. Trop inhibés, les Rennais balbutiaient leur football. Les Gunners, eux, avaient une facilité déconcertante pour casser les lignes rouges et passaient proches du break sur une frappe à ras de terre de Mustafi à la demi-heure de jeu.

Sokratis lâche les Gunners, Bourigeaud le punit !

Pourtant très sereins, les hommes d'Unai Emery étaient réduits à dix après l'expulsion pour deux avertissements de Sokratis, dépassé par le réveil de Ben Arfa et Sarr. Sanction immédiate puisque Bourigeaud, sur le coup franc qui suivait, s'y prenait à deux fois pour tromper Cech d'une frappe monumentale sous la lucarne (1-1, 42e). Un missile exceptionnel !

Rennes saisit sa chance !

Après la pause, Rennes poussait fort. Bourigeaud, deux fois, Sarr et Ben Arfa, poussaient Cech à sortir quatre parades déterminantes. A force de subir, Arsenal finissait par craquer. Sur un centre de Zeffane, Monreal trompait involontairement son gardien (2-1, 65e). En feu, le Roazhon Park poussait et voyait Cech repousser une nouvelle frappe tendue de Ben Arfa, tout proche du troisième but.

Dans le dernier quart d'heure, les Rouge et Noir jetaient toutes leurs forces dans la bataille pour mettre cette réalisation si importante en vue du match retour. Avec un courage incroyable, les hommes de Julien Stéphan y parvenaient puisque Léa-Siliki, après une action d'école, déposait un ballon en or sur la tête de Sarr, sans pitié au second poteau (3-1, 88e). Énormes Rennais !

La note du match : 8/10

Les Rennais voulaient un match de légende, ils ont eu droit à leur cadeau ! Pourtant, la soirée était très mal partie avec l'ouverture du score hasardeuse d'Iwobi. Mais avec le réveil de ses flèches, Ben Arfa et Sarr, le club breton a fait craquer les Gunners, réduits à dix avant la pause, pour nous offrir une seconde période de toute beauté avec des énormes occasions à la pelle. Une belle ambiance, du suspense, des jolis gestes, les Rouge et Noir ont été à la hauteur !

Les buts :

- Servi par Monreal sur le côté gauche, Iwobi résiste au retour d'André. Au niveau de la ligne de la surface, le Nigérian centre à mi-hauteur mais aucun joueur de n'interpose. Surpris, Koubek réagit trop tard et laisse le ballon entrer dans le but à l'aide du poteau (0-1, 4e).

- A gauche, à 20 mètres, Bourigeaud frappe son coup franc en plein dans le mur. Le ballon revient sur l'ancien Lensois, qui ne réfléchit pas et envoie un missile téléguidé sous la lucarne gauche de Cech (1-1, 42e).

- A l'entrée de la surface, Bensebaini manque complètement sa frappe. Les Gunners s'arrêtent de jouer mais Zeffane y croit et récupère le ballon à droit, qui est resté dans le rectangle vert. L'Algérien lève la tête et voit son centre être dévié sans son propre but par Monreal au premier poteau (2-1, 65e).

- Les Rennais ressortent parfaitement le ballon de la droite vers la gauche. Bensebaini déborde et lance Léa-Siliki, qui envoie un centre parfait au second poteau vers Sarr. Seul, le Sénégalais trompe Cech d'une magnifique tête plongeante (3-1, 88e).

Les NOTES des joueurs

Maxifoot a attribué une note (sur 10) commentée à chaque joueur.

L'homme du match : Hatem Ben Arfa (8/10)

Pour son 32e anniversaire, le milieu offensif ne s'est pas raté. Et pourtant, il a mal commencé son match en réalisant de très nombreux mauvais choix durant la première demi-heure, décrochant beaucoup trop. Mais l'ancien Parisien a fini par se réveiller, faisant vivre un vrai calvaire aux Gunners. A l'origine du premier carton de Sokratis, le natif de Clamart a pratiquement réussi toutes ses percées en seconde période, mettant une pression infernale sur la défense adverse. Il ne lui a manqué qu'un but, malgré deux coups francs dangereux et une frappe tendue après l'heure de jeu détournés par Cech. Son réveil a sonné le glas d'Arsenal au Roazhon Park !

RENNES :

Tomas Koubek (6,5) : le gardien tchèque a très mal débuté la partie en restant figé sur le centre anodin menant au but d'Iwobi. Mais il a su relever la tête en réalisant un arrêt décisif devant Torreira à la 12e minute, qui a maintenu son équipe dans le coup. Déterminant, puisqu'il n'a pratiquement rien eu à faire par la suite en dehors d'un arrêt devant Özil.

Mehdi Zeffane (5,5) : le latéral droit formé à Lyon a connu une première demi-heure terrible. Toujours débordé par Iwobi, il a énormément inquiété. Mais avec la sortie de Sokratis, l'Algérien a eu plus de répit et il a fini par prendre confiance pour pousser Monreal à la faute, puisque l'Espagnol a marqué contre son camp en seconde période.

Damien Da Silva (6,5) : comme l'ensemble de la défense, l'ancien Caennais a eu des soucis en début de match, laissant notamment à Torreira tout le loisir d'armer sa frappe au point de penalty. Mais il a réussi à se remettre les idées en place pour ne pas se laisser déborder au retour des vestiaires.

Mexer (7) : le Mozambicain a fait le job, et bien. Serein dans ses relances, le défenseur central n'a jamais paniqué, même dans la bonne période londonienne. Un match de patron, un de plus pour lui, qui s'apprête à prolonger avec le club breton.

Rami Bensebaini (7) : le héros du match retour contre le Betis a livré un bon match. Toujours aussi entreprenant, l'Algérien, solide dans son couloir, est à l'origine du but contre son camp de Monreal avec une frappe ratée au préalable qui a mis la pression sur les Gunners. Il est également impliqué sur celui de Sarr, puisqu'il décale le passeur décisif, Léa-Siliki, sur cette action.

Ismaïla Sarr (7,5) : comme Ben Arfa, le Sénégalais a connu une première demi-heure très compliquée. Inhibé, pas du tout dedans, l'ancien Messin a bafouillé son football en réalisant de nombreux mauvais choix. Mais comme son partenaire offensif, il s'est réveillé au bon moment, entraînant l'expulsion de Sokratis sur une course en profondeur. En seconde période, il a lancé de nombreux raids sur son côté droit, où il se trouve pour inscrire le troisième but de la tête. Important.

Benjamin André (5) : le capitaine rennais a connu une première très compliquée. Totalement dépassé, il a systématiquement été en retard sur ses interventions, ne parvenant pas à solutionner les problèmes Xhaka et Torreira. L'expulsion de Sokratis l'a énormément aidé puisque dès lors, les Gunners n'ont plus vraiment attaqué.

Clément Grenier (7) : le milieu de terrain s'est montré costaud. Lui aussi en difficulté en début de match, il n'a jamais rendu les armes pour reprendre le contrôle de l'entrejeu. A force de faire des efforts, il finit par se montrer décisif en ressortant parfaitement le ballon sur le contre menant au but de Sarr. Remplacé à la 91e minute par Jérémy Gélin (non noté).

Benjamin Bourigeaud (7,5) : l'ancien Lensois se souviendra longtemps de cette soirée. Après avoir commencé très timidement, en gâchant notamment une belle opportunité de contre en première période, il a remis son équipe sur les bons rails d'une frappe monumentale avant la pause. Au retour des vestiaires, il est proche du doublé à la 52e et 59e minute sur des frappes vicieuses. Une très belle prestation. Remplacé à la 73e minute par James Léa-Siliki (non noté), passeur décisif sur le but de Sarr.

Adrien Hunou (5) : le moins en vue des joueurs rennais. Bien contenu par la défense, l'attaquant breton s'est sacrifié en obligeant ses adversaires à se concentrer sur lui. Il n'est pas parvenu à se procurer la moindre occasion.

Hatem Ben Arfa (8) : lire commentaire ci-dessus.

ARSENAL :

Petr Cech (6,5) : le meilleur Gunner sur la pelouse. Le Tchèque a certes pris trois buts, mais il a repoussé à de nombreuses reprises l'échéance. En première période, d'abord, sur un coup franc de Ben Arfa, puis au retour des vestiaires, avec quatre arrêts importants devant l'ancien Parisien, Bourigeaud et Sarr. Il aurait très certainement préféré un meilleur retour au sein de son ancien club…

Shkodran Mustafi (4) : le champion du monde 2014 a plutôt bien commencé la partie, n'hésitant jamais à se montrer offensif. Mais après l'expulsion de Sokratis, il a vécu un enfer, puisqu'il a été dépassé sur tous les débordements rennais.

Sokratis Papastathopoulos (1) : un cauchemar. Alors que les Rennais n'avaient rien montré durant trente minutes, le Grec a écopé de deux cartons jaunes consécutifs. Des fautes largement évitables qui ont plombé son équipe puisque les Bretons n'ont pas oublié de saisir la perche tendue par l'ancien joueur de Dortmund. A 30 ans, dans un match pareil, se faire expulser dans avant la pause est une véritable faute professionnelle.

Laurent Koscielny (5) : à aucun moment, le Français ne s'est montré rassurant. Il a, contrairement à ses partenaires, été peu pris à défaut, souvent car il s'est caché. En tant que capitaine, le Gunner aurait dû hausser le ton, chose qu'il n'a jamais fait.

Nacho Monreal (3) : catastrophique. L'Espagnol s'est fait manger sur toutes les accélérations de Sarr. Pour couronner le tout, il marque contre son camp après l'heure de jeu. Une soirée terrible.

Lucas Torreira (5) : plutôt intéressant en première période, puisqu'il a bien cadenassé le milieu en première période, il a complètement disparu au retour des vestiaires. A dix contre onze, c'était trop demandé à l'Uruguayen de colmater toutes les brèches…

Granit Xhaka (4,5) : une bonne présence physique, et puis c'est tout. Le Suisse ne prend aucune initiative, multipliant les passes latérales inutiles alors que son équipe avait besoin de verticalité.

Henrikh Mkhitaryan (3,5) : un bon premier quart d'heure avant de disparaître de la circulation. L'Arménien s'est complètement volatilisé, n'apportant rien en seconde période.

Mesut Ozil (2) : une catastrophe ambulante. Mou, lent et pas du tout impliqué, le milieu offensif allemand a proposé une prestation proche du néant. En dehors d'une passe en profondeur pour Iwobi en première période et d'une frappe en déséquilibre après l'heure de jeu, le meneur londonien a été fantomatique. Sa sortie pleine de désinvolture ne va pas l'aider à se racheter auprès des supporters. Remplacé à la 70e minute par Aaron Ramsey (non noté), auteur d'une entrée quelconque.

Alex Iwobi (6,5) : l'ailier nigérian a parfaitement lancé la rencontre pour les Gunners en ouvrant la marque sur un centre fuyant. Très remuant, il a posé de gros soucis à Zeffane, qui n'a jamais su comment le contenir. C'est lui qui offre un ballon en or à Torreira à la 12e minute, passant proche de la passe décisive. Très certainement le Londonien le plus remuant ce soir. Remplacé à la 52e minute par Matteo Guendouzi (non noté), qui a apporté de la fraîcheur même s'il a été imprécis dans ses gestes.

Pierre-Emerick Aubameyang (3) : à la rue. L'attaquant gabonais a complètement manqué son rendez-vous, ne proposant quasiment aucune solution à ses partenaires. Il y a bien cette course en profondeur sur laquelle il est signalé à tort hors-jeu en première période, mais cela reste trop maigre pour un joueur de son standing. Remplacé à la 79e minute par Sead Kolasinac (non noté).

+ Retrouvez les résultats et le classement de Ligue Europa sur Maxifoot

Et pour vous, quels ont été les meilleurs et les moins bons joueurs du match ? Réagissez dans la zone de "commentaires" ci-dessous !

RENNES 3-1 ARSENAL (mi-tps: 1-1) - LIGUE EUROPA - 1/8e de finale
Stade : Roazhon Park - 29.100 spectateurs - Arbitre : Ivan Kruliak

Buts : B. Bourigeaud (42e) Nacho Monreal (65e, csc) I. Sarr (88e) pour RENNES - A. Iwobi (3e) pour ARSENAL
Avertissements : B. Bourigeaud (38e), M. Zeffane (87e), pour RENNES - S. Papastathopoulos (34e), G. Xhaka (61e), pour ARSENAL - Expulsions : S. Papastathopoulos (41e) , pour ARSENAL

RENNES : T. Koubek - M. Zeffane, D. Da Silva, Mexer, R. Bensebaini - I. Sarr, B. André, C. Grenier (J. Gelin, 90+1e), B. Bourigeaud (J. Lea Siliki, 73e) - A. Hunou, H. Ben Arfa

ARSENAL : P. Cech - S. Mustafi, S. Papastathopoulos, L. Koscielny, Nacho Monreal - L. Torreira, G. Xhaka - H. Mkhitaryan, M. Özil (A. Ramsey, 70e), A. Iwobi (M. Guendouzi, 53e) - P. Aubameyang (S. Kolasinac, 79e)

Le joli tifo rennais au Roazhon Park

Iwobi a ouvert la marque sur un centre fuyant (0-1, 4e)

Sokratis a été expulsé avant la pause (41e)

La joie de Bourigeaud, auteur d'un superbe but (1-1, 42e)

Les Rennais ont chaleureusement félicité Sarr, troisième buteur (3-1, 88e)

Les Gunners en perdition

 VIDEO : la demi-volée fantastique de Bourigeaud

 







Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens LIGUE EUROPA



Sondage Maxifoot
Quelle piste offensive étudiée par l'OM jusqu'à présent vous séduit le plus ?

Marcus Thuram (Guingamp)
Patrick Schick (AS Rome)
Dario Benedetto (Boca Juniors)
Salomon Rondon (WBA)
Gaëtan Laborde (Montpellier)
Fernando Llorente (Tottenham)
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
Le meilleur effectif
LIGUE 1
saison
2018-19
Tout savoir sur
LES DROITS
TV du FOOT
* Dossier Maxifoot *
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2
Banc des remplaçants Arsenal

A
R
S
E
N
A
L
carton jaune, 87e5,5Zeffane
but, 88e7,5Sarr
>remplacé par Gelin, 90e+17Grenier
but, 42e >remplacé par Lea Siliki, 73ecarton jaune, 38e7,5Bourigeaud
6,5Cech
carton rouge, 41ecarton jaune, 34e1Papastathopoulos
but contre son camp (csc), 65e3Nacho Monreal
carton jaune, 61e4,5Xhaka
>remplacé par Ramsey, 70e2Ozil
but, 3e >remplacé par M. Guendouzi, 53e6,5Iwobi
>remplacé par Kolasinac, 79e3Aubameyang


MASQUER LA PUB