Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
Les Dogues ont faim de victoires
Par Romain Degrange - Actu Champion's League, Mise en ligne: le 20/02/2007 à 16h37
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Avant de recevoir les Red Devils ce mardi au Stade Bollaert pour leur 53e match européen, les joueurs lillois restent sur une inquiétante série de trois matchs sans victoire, dont une récente défaite contre l'OL (1-2). Les Dogues comptent bien déjouer tous les pronostics et relancer leur saison.

Après avoir cédé sur un coup de tête de Squillaci en fin de match face à Lyon vendredi soir (1-2), le LOSC reçoit ce soir Manchester United pour le compte des 8e de finale aller de la Ligue des Champions. Une équipe que connaît bien Lille pour l'avoir surprise au stade de France la saison dernière (1-0), en phases de poule de la ligue des Champions. Les mancuniens n'ont pas oublié cette défaite et comptent sur le match de ce soir pour remettre les pendules à l'heure.

Une machine à gagner

Et les Red Devils ont des arguments de persuasion, notamment au vu de leur très grande forme actuelle. Emmenés par un Cristiano Ronaldo de feu (22 ans, 24 matchs en Premier League, 15 buts), ils caracolent en tête du championnat avec 66 points, soit six d'avance sur le second Chelsea, et restent sur trois victoires probantes face à Watford (4-0), à White Hart Lane face à Tottenham (4-0) et à domicile contre Charlton (2-0). Meilleure défense (seulement 18 buts encaissés en 27 matchs) et meilleure attaque de Premiership (63 buts marqués, soit 15 de plus que Chelsea et Arsenal), «Man U» , comme l'appelle les fans, fait figure d'épouvantail.

En face, le LOSC reste lui sur une inquiétante série de trois matchs… sans victoire. Deuxième du classement au terme de la 22e journée, les lillois pointent actuellement à la troisième place à 5 longueurs du voisin lensois. Pis, les Dogues arrivent difficilement à maintenir leur concentration plus de 90 minutes, comme en témoignent les deux buts encaissés en fin de match à Toulouse (0-1, 92e) et contre Lyon vendredi dernier (1-2, 89e). Les «ch'tis» ont vraiment du souci à se faire d'autant plus qu'ils sont loin de disposer de la puissance offensive de Manchester (seulement 31 buts inscrits en 25 journées).

Puel est confiant

Ces petites faiblesses n'inquiètent pas outre mesure Claude Puel qui est revenu sur le sujet, dans une interview donnée à nos confrères de L'Equipe aujourd'hui. «On est passés à autre chose. Dans ce genre d'épreuve, il faut être capable de hausser son niveau de jeu (…) Nous avons prouvé que nous étions capables de le faire en première phase» . La victoire mythique à San Siro (2-0) le 6 décembre dernier en est la parfaite illustration.

Face à la confiance apparente des lillois, les mancuniens arrivent dans le Nord avec de nombreuses interrogations, notamment sur l'état de forme actuel des Dogues. Pour Patrice Evra , il n'y a aucun doute, le LOSC sera au rendez-vous ce soir au Stade Bollaert : «Beaucoup de mes équipiers ont énormément de respect pour Lille. On espère simplement éviter le piège dans lequel nous étions tombés au stade de France» . Les statistiques lui donne raison puisqu'en 4 confrontations de Ligue des Champions, chaque équipe l'a emporté une fois pour deux matchs nuls.

Sans Keita, avec Bodmer

Pour ce 8e de finale aller, les Britanniques pourront compter sur le retour de leur gardien titulaire Edwin Van Der Sar, dernier rempart infranchissable des Red Devils. Il faudra aussi se méfier du côté lillois du «show Cristiano Ronaldo» et de la puissance de frappe d'un Wayne Rooney (21 ans, 30 matchs cette saison, 10 buts), muet en Ligue des Champions, mais revenu en grande forme en Premier League.

Le LOSC sera lui privé de sa pépite ivoirienne Kader Keita (25 ans, 31 matchs cette saison, 5 buts), suspendu, mais pourra compter sur la pugnacité d'un Jean II Makoun (23 ans, 31 matchs cette saison, 2 buts) souvent irréprochable, et la vista d'un Mathieu Bodmer (24 ans, 23 matchs en Ligue 1, 8 buts), meilleur buteur lillois cette saison et potentiel perce-muraille de la forteresse mancunienne.

Les équipes probables :

Lille : Sylva – Chalmé, Plestan, Tavlaridis, Tafforeau (cap.) – Makoun, Cabaye – Debuchy, Bodmer, Obraniak – Odemwingie.

Man Utd : Van Der Sar – Neville, Ferdinand, Vidic, Evra – C. Ronaldo, Carrick, Scholes, Giggs (cap.) – Saha, Rooney.



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens LIGUE des CHAMPIONS


Sondage Maxifoot
Quel adversaire souhaitez-vous en priorité pour l'OL en 8es de Ligue des Champions ?

Liverpool
FC Barcelone
Manchester City
Juventus Turin
Bayern Munich
FC Valence
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB