Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK

Touché mais pas coulé, l'Atletico finit par détruire le Real ! - Débrief et NOTES des joueurs (Real 2-4 ap Atletico)

Par Youcef Touaitia - Actu Coupe D'europe, Mise en ligne: le 15/08/2018 à 23h33
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

A l'issue d'une rencontre spectaculaire, l'Atletico Madrid a pris le dessus sur le Real Madrid (4-2 ap), ce mercredi à Talinn (Estonie), lors de la Supercoupe d'Europe. Pourtant dominés durant 80 minutes, les Rojiblancos, portés par un énorme Diego Costa, ont trouvé les ressources nécessaires pour punir des Merengue qui ont explosé en plein vol durant la prolongation.

Touché mais pas coulé, l'Atletico finit par détruire le Real ! - Débrief et NOTES des joueurs (Real 2-4 ap Atletico)
Les Rojiblancos ont marqué dès la 50e seconde.

L'an I du Real Madrid sans Cristiano Ronaldo ne pouvait pas plus mal commencer. Pourtant au-dessus durant 80 minutes, la Maison Blanche s'est inexplicablement effondrée face à l'Atletico Madrid (2-4 ap), ce mercredi à Talinn (Estonie), lors de la Supercoupe d'Europe. Une gifle pour Julen Lopetegui et ses hommes, qui cèdent leur couronne au voisin de la capitale espagnole, titré pour la troisième fois de son histoire dans cette compétition après 2010 et 2012.

Benzema répond à Diego Costa

50 secondes. C'est le temps qu'il a fallu à Diego Costa pour ouvrir la marque en laissant sur le carreau Ramos et Varane avant de catapulter Navas dans un angle improbable (0-1, 1ère). Un scénario idéal pour les Colchoneros, très intéressants sur les phases offensives et toujours aussi soudés défensivement. Du côté de la Maison Blanche, on ne paniquait pas. Mieux, les partenaires du remuant Isco produisaient un jeu plutôt léché et se rapprochaient peu à peu du but gardé par Oblak, auteur d'un sublime arrêt sur une talonnade inspirée d'Asensio.

A force de pousser, le Real finissait par recoller à la marque. D'une accélération foudroyante, Bale déposait Hernandez et distillait un centre parfait pour Benzema, qui croisait parfaitement sa tête au second poteau (1-1, 27e). Dans la foulée, Asensio n'était pas loin du deuxième but mais sa frappe enroulée rasait le poteau d'Oblak. Asphyxiés, les Rojiblancos étaient complètement dominés par des Merengue supérieurs à tous les niveaux. De quoi agacer Diego Simeone, suspendu et très mécontent dans les tribunes.

Le Real passe devant... et se fait avoir

Et cela ne s'arrangeait pas au retour des vestiaires. Sur un corner de Kroos, Juanfran commettait une main indiscutable dans la surface. Sergio Ramos, tireur attitré depuis le départ de CR7, ne tremblait pas et prenait Oblak à contre-pied (2-1, 63e). Trop brouillons et pas du tout dans le coup physiquement, les joueurs de l'Atletico profitaient toutefois du coup de mou des hommes de Julen Lopetegui pour égaliser par Diego Costa, qui concluait après un très gros travail de Correa (2-2, 79e). Un but presque miraculeux pour les protégés de Diego Simeone, dès lors bien plus tranchants.

Le Real explose en plein vol

Cela se vérifiait durant la prolongation. Sur une perte de balle de Varane, Partey servait parfaitement Saul, qui envoyait une reprise de volée exceptionnelle sous la barre (2-3, 99e). Une réalisation géniale qui assommait le Real, définitivement la tête sous l'eau après le but non moins joli de Koke, à la réception d'une passe inspirée de Vitolo (2-4, 104e). De nouveau solide, l'Atletico gérait et remportait sa 3e Supercoupe d'Europe en autant d'éditions disputées. Le Real perd déjà un titre !

La note du match : 8/10

Comme prévu, un sacré match ! Un derby qui a tenu toutes ses promesses entre une équipe du Real Madrid déjà bien avancée dans sa préparation et une formation de l'Atletico Madrid à qui il reste encore beaucoup de choses à parfaire. Malgré tout, les Rojiblancos ont tenu tête aux Merengue et ont fait preuve de courage jusqu'au bout pour arracher la victoire. Des jolis buts, de belles actions, du jeu, des erreurs grossières… On a eu droit à une belle soirée.

Les buts :

- Godin adresse une transversale pour Diego Costa vers l'avant. L'attaquant espagnol gagne son duel avec Ramos et prend de vitesse Varane après avoir poussé le ballon de la tête. Dans un angle complètement fermé, le Colchonero catapulte Navas à l'aide du poteau (0-1, 1ère).

- Sur le côté droit, Bale place une accélération monumentale et dépose Hernandez. Du pied droit, le Gallois distille un centre parfait pour Benzema, qui de la tête, trompe Oblak au second poteau (1-1, 27e).

- Sur un corner tiré par Kroos de la droite, Juanfran devance Benzema mais commet une main indiscutable dans la surface. Sans trembler, Sergio Ramos tire le penalty sur la gauche d'Oblak, parti à droite (2-1, 63e).

- Marcelo remet le ballon en jeu et permet à Juanfran de s'infiltrer dans la surface. Le ballon est dévié par un Merengue et c'est finalement Correa qui en profite. Après un gros travail de percussion, l'Argentin devance la sortie de Navas pour servir Diego Costa sur un plateau, poussant le bout de cuir au fond des filets (2-2, 79e).

- Varane perd le ballon devant la surface. Diego Costa le récupère et sert Partey sur sa gauche. En bout de course, le milieu de terrain parvient à redresser son centre pour Saul, qui envoie un missile téléguidé en reprise de volée sous la barre de Navas (2-3, 99e).

- Diego Costa prend le dessus physiquement sur Carvajal et provoque Ramos. L'attaquant remet en retrait pour Vitolo, qui transmet intelligemment pour Koke. Sans contrôle, le Colchonero trompe Navas d'un plat du pied parfait (2-4, 104e).

Les NOTES des joueurs

Maxifoot a décerné une note (sur 10) commentée à chaque joueur.

L'homme du match : Diego Costa (9/10)

Sacré match réalisé par l'attaquant espagnol ! Il trouve la faille dès la 50e seconde après un exploit individuel avant d'égaliser en fin de match après un gros travail de Correa. Il a fait vivre un calvaire à Ramos et Varane durant tout le match et se retrouve impliqué sur les deux derniers buts avec à chaque fois l'avant-dernière passe. Une prestation XXL ! Remplacé à la 109e minute par José Maria Giménez (non noté).

REAL MADRID :

Keylor Navas (3) : rapidement refroidi par Diego Costa, le gardien costaricien, coupable de ne pas avoir fermé son angle sur ce but, n'a pas marqué de points dans son duel à distance avec Courtois. Un match qui peut laisser des traces.

Daniel Carvajal (3) : à la ramasse. Pas du tout inspiré offensivement, il s'est fait marcher dessus durant la prolongation. Lui aussi va devoir se méfier d'Odriozola cette saison.

Sergio Ramos (3,5) : battu au duel par Diego Costa sur la première action du match, il se reprend bien dans l'heure qui suit. Buteur sur penalty, il a livré un très gros duel avec son compère de la sélection espagnole avant d'exploser durant la prolongation. Inhabituel pour un joueur de son niveau.

Raphaël Varane (2) : très solide durant le Mondial, le Français s'est fait avoir sur la première accélération de Diego Costa. Il est coupable d'une perte de balle fatale sur le troisième but et se fait balader durant toute la prolongation. Un match catastrophique qui a très certainement ruiné ses chances pour le Ballon d'Or.

Marcelo (4,5) : on l'avait laissé complètement carbonisé en Russie. Le Brésilien a semble-t-il rechargé les batteries. Comme souvent, il a été très intéressant offensivement, posant des problèmes à Juanfran. On peut toutefois lui reprocher son manque de concentration sur les phrases défensives, notamment sur le deuxième but adverse avec une remise en jeu qu'il aurait pu éviter.

Toni Kroos (5) : remis de son énorme déception du Mondial, le milieu de terrain allemand a été plutôt discret. Ses passes trop souvent latérales n'ont pas vraiment apporté au jeu de la Maison Blanche. Remplacé à la 102e minute par Borja Mayoral (non noté).

Casemiro (7) : il va sérieusement falloir se poser des questions sur l'importance de ce joueur dans une équipe. Absent lors de l'élimination du Brésil par la Belgique durant le Mondial, sa sortie a coïncidé avec la période catastrophique du Real Madrid. Probablement le joueur le plus important de ce club. Remplacé à la 76e minute par Dani Ceballos (non noté).

Isco (5) : intéressant dans son jeu entre les lignes, il a toujours cette tendance à trop en faire. Dommage car il gagnerait à jouer plus vite. Remplacé à la 83e minute par Lucas Vazquez (non noté).

Gareth Bale (6,5) : amené à prendre le relais de Cristiano Ronaldo, le Gallois, déjà très en vue lors des matchs de préparation, a été intéressant durant une heure. Il est passeur décisif sur le but de Benzema avec une accélération monumentale sur son côté. Il a baissé le pied physiquement en seconde période avant de disparaître.

Karim Benzema (6,5) : auteur du but égalisateur, il a été bon dans la conservation du ballon et dans son jeu dos au but. Malheureusement, il a été bien trop seul sur certaines séquences pour espérer faire mieux.

Marco Asensio (5,5) : un match vraiment à deux visages pour l'Espagnol. Capable du meilleur, comme sur sa talonnade magnifique repoussée du bout des doigts par Oblak, comme du pire, avec de nombreux ballons dangereux perdus dans son camp, le jeune talent a alterné le bon et le moins bon. Remplacé à la 57e minute par Luka Modric (6), plutôt intéressant lors de son entrée.

ATLETICO MADRID :

Jan Oblak (6) : auteur d'un superbe arrêt sur une talonnade d'Asensio, il est battu sur la tête croisée de Benzema. Reste que lorsque ses partenaires ont fait la différence, le gardien slovène donne l'impression de ne laisser aucun espace devant son but avec de nombreux arrêts réalisés. Impressionnant.

Juanfran (6) : le latéral droit n'est plus tout jeune et a cruellement manqué d'énergie pour multiplier les courses dans son couloir. Mais après sa faute de main qui a entraîné le penalty marqué par Ramos, on a retrouvé un Juanfran conquérant et impliqué sur l'égalisation de Diego Costa. Une belle fin de match.

Stevan Savic (6) : préféré à Giménez, le Monténégrin a manqué d'autorité sur le but égalisateur de Benzema. Par la suite, il se rattrape bien et se montre solide.

Diego Godin (7) : très bon match du capitaine colchonero, auteur de la magnifique ouverture sur le premier but de Diego Costa. Toujours aussi sérieux et important.

Lucas Hernandez (5,5) : difficile de dire si le Français, revenu il y a peu de vacances, a repris trop tôt. Une chose est sûre, le Tricolore a souffert le martyr durant une heure face à un Bale très affûté. Fort heureusement, il a un gros mental pour revenir dans la partie et éteindre le Gallois par la suite.

Saul Niguez (6,5) : le milieu espagnol sait souffrir. En difficulté durant 80 minutes, il retrouve un second souffle qui lui permet d'avoir la lucidité d'inscrire un but extraordinaire en prolongation. Made in Atletico.

Koke (6,5) : même constat pour lui. Il a souffert, plié mais n'a pas rompu. Et comme Saul, il met un but en prolongation pour sécuriser la victoire de l'Atletico.

Rodri (6) : des choses intéressantes montrées par l'ancien joueur de Villarreal. Sa grande taille lui a permis de réaliser des percées parfois tranchantes dans le coeur du jeu en laissant sur place ses adversaires merengue. Remplacé à la 71e minute par Vitolo (6,5), passeur décisif sur le but de Koke et auteur de plusieurs rushs très intéressants.

Thomas Lemar (6,5) : pour son premier match officiel avec l'Atletico, le Bleu n'a pas ménagé ses efforts. Très appliqué défensivement, il a souvent soulagé le vieillissant Juanfran. Il a été très bon dans le coeur du jeu. Remplacé à la 90e minute par Thomas Partey (non noté), passeur décisif pour Saul et véritable rouleau-compresseur à son entrée.

Antoine Griezmann (3) : le champion du monde français est clairement hors de forme. Complètement étouffé par la défense merengue, il n'a absolument rien apporté ce soir. Le moins bon de son équipe. Remplacé à la 57e minute par Angel Correa (7), excellent dès son entrée en jeu. Il est passeur décisif sur le second but de Diego Costa.

Diego Costa (9) : lire commentaire ci-dessus.

Et pour vous, quels ont été les meilleurs et les moins bons joueurs du match ? Réagissez dans la zone de "commentaires" ci-dessous !

Diego Costa a marqué dès la 50e seconde (0-1, 1ère)

Benzema a égalisé pour le Real (1-1, 27e)

Ramos a donné l'avantage au Real sur penalty (2-1, 63e)

Diego Costa a remis les pendules à l'heure en fin de match (2-2, 79e)

La déception de Navas sur le but de Saul (2-3, 99e)

Koke a définitivement enfoncé le clou (2-4, 104e)

La joie des Rojiblancos lors de la remise du titre







Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez



 
 

Liens COUPES d'EUROPE


Sondage Maxifoot
Quelle est la plus grosse anomalie dans l'équipe type The Best ? (cliquez ici pour voir l'article)

La présence de Dani Alves
De Gea en gardien (alors que Courtois a été élu meilleur gardien de l'année)
L'absence de Salah (alors qu'il a fini 3eme meilleur joueur)

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


 A SUIVRE
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2
L'effectif de rêve
RUSSIE
2018


MASQUER LA PUB