Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK

Après une fin dingue, le PSG arrête sa série noire ! - Débrief et NOTES des joueurs (PSG 3-2 Atletico)

Par Gilles Campos - Actu Ligue 1, Mise en ligne: le 30/07/2018 à 15h35
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Au terme d'une rencontre équilibrée, le Paris Saint-Germain est difficilement venu à bout de l'Atletico Madrid (3-2) ce lundi, pour le troisième et dernier match des hommes de Thomas Tuchel dans cette International Champions Cup. Après trois défaites de suite, les Parisiens montent en puissance avant le Trophée des Champions.

Après une fin dingue, le PSG arrête sa série noire ! - Débrief et NOTES des joueurs (PSG 3-2 Atletico)
Comme face à Arsenal, Nkunku a encore marqué face à l'Atletico.

Le Paris Saint-Germain relève la tête ! Après deux lourdes défaites lors de cette International Champions Cup, face au Bayern Munich (1-3) puis Arsenal (1-5), les hommes de Thomas Tuchel ont enfin renoué avec la victoire ce lundi en battant difficilement l'Atletico Madrid (3-2).

Même si les Parisiens, qui menaient 2-0 avant d'être rejoints à 2-2, se sont fait peur, Thomas Tuchel peut tirer des enseignements positifs de cette partie avec les retours prometteurs de plusieurs internationaux, la confirmation Christopher Nkunku et la belle surprise Moussa Diaby. Rassurant avant le Trophée des Champions contre l'AS Monaco samedi.

Nkunku marque encore !

Le retour de certains internationaux faisait immédiatement du bien au PSG ! Celui de Trapp tout particulièrement puisque, au bout de dix minutes de jeu, l'Allemand sauvait son équipe face à Correa, après un bon travail de Gameiro en pleine surface. L'ancien Strasbourgeois s'illustrait à nouveau par la suite, mais de la mauvaise manière, en manquant le cadre lors d'un duel contre le portier parisien.

À la demi-heure de jeu et après plusieurs situations intéressantes, le PSG concrétisait enfin sa possession du ballon. Nkunku donnait l'avantage aux siens (1-0, 33e), sur un but de renard des surfaces après un tir de Di Maria dévié de la main par Juanfran. Juste avant la pause, le PSG se donnait de grosses sueurs froides avec un sauvetage de Rimane sur sa ligne devant Vietto.

Postolachi, au bout du suspense !

Au retour des vestiaires, Tuchel changeait tout, seul Trapp restait sur le terrain. Des changements qui déstabilisaient les Parisiens, proches de concéder l'égalisation sur un énorme raté de Vietto devant le portier du PSG ! Par la suite, Diaby se mettait en évidence avec une belle reprise de volée qui heurtait la barre ! Ce n'était que partie remise, puisqu'il trompait ensuite Adan en croisant bien sa frappe après à un joli service de Weah (2-0, 72e). Dans la foulée, Mollejo réduisait l'écart sur corner, à bout portant et contre le cours du jeu, après deux parades exceptionnelles de Trapp, auteur cependant initialement d'une sortie aérienne hasardeuse (2-1, 76e).

Il était toutefois écrit que rien n'allait être facile pour les Parisiens car Bernède déviait ensuite, de la main, un centre de Borja dans son propre but (2-2, 86e). Plus personne ne croyait à la victoire, sauf Postolachi qui offrait finalement le succès au PSG d'un bel intérieur du gauche à l'entrée de la surface (3-2, 90+2e). Les Parisiens se sont fait peur, mais renouent enfin avec la victoire après trois défaites de rang ! Bon pour la confiance avant le Trophée des Champions contre l'AS Monaco le 4 août prochain...

La note du match : 7/10

En raison du retour de plusieurs internationaux, la qualité technique du Paris Saint-Germain n'était logiquement pas la même que face à Arsenal (1-5) samedi. Contre l'Atletico, les Parisiens nous ont offert plusieurs belles phases de jeu, et les Colchoneros ont brillé sur plusieurs contres bien sentis. Les deux équipes se valaient, et lorsque c'est le cas, le match est tout de suite plus agréable à regarder. Ce qu'on peut regretter, c'est évidemment le turnover trop important de l'équipe française à la mi-temps. Au final, pour une rencontre amicale, la partie était tout de même agréable à suivre avec de nombreuses occasions, et surtout une fin de match de folie !

Les buts :

- Dagba centre parfaitement pour Di Maria. En pleine surface, l'Argentin reprend du droit et sa frappe heurte la main de Juanfran. L'arbitre laisse l'avantage, et Nkunku suit bien pour marquer à bout portant (1-0, 33e).

- Sur une mauvaise relance des Colchoneros, Weah intercepte le ballon aux 30 mètres et lance immédiatement Diaby dans la profondeur. D'une belle frappe croisée, le Titi parisien trompe parfaitement Adan (2-0, 72e).

- Sur un corner, après une sortie aérienne hasardeuse, Trapp repousse miraculeusement deux tentatives à bout portant des Colchoneros, mais Mollejo finit tout de même par tromper le gardien allemand en le fusillant à un mètre de la cage (2-1, 76e).

- A la suite d'un joli rush sur le côté gauche, Borja pénètre dans la surface parisienne et tente de centrer en retrait. De la main, Bernède dévie dans son propre but (2-2, 86e).

- Alors que l'arbitre s'apprête à siffler la fin du match, Postolachi profite d'un excellent pressing de Weah pour récupérer le ballon à l'entrée de la surface. Après un joli dribble, le Parisien enroule sa frappe et trouve la lucarne d'Adan pour offrir la victoire à son équipe (3-2, 90+2e) !

Les NOTES des joueurs

Maxifoot a attribué une note (sur 10) commentée à chaque joueur.

L'homme du match : Moussa Diaby (7,5/10)

Entré à la pause, le milieu de terrain parisien nous a offert 45 minutes de grande classe. Il a tout d'abord buté sur Adan au terme d'un magnifique rush solitaire avant d'enchaîner, quelques minutes plus tard, par une superbe reprise de volée qui a malheureusement échoué sur la barre. Mais Diaby ne comptait pas s'arrêter là et, sur un excellent service de Weah, il s'en allait tromper le gardien des Colchoneros en croisant parfaitement sa frappe. Une bonne surprise de ce dernier match de préparation pour Thomas Tuchel, mais aura-t-il sa chance durant la saison ?

PARIS SG :

Kevin Trapp (6) : si le gardien allemand reste au PSG cet été, c'est visiblement pour s'imposer. Face aux Colchoneros, il aura frôlé la bonne prestation. Sa seule erreur ? Une sortie manquée sur le premier but de l'Atletico, qui l'a obligé à s'employer par deux fois avant de finalement céder à bout portant face à Mollejo. En dehors de ça, le portier a réalisé plusieurs parades dont une très importante dès la 10e minute de jeu, dans les pieds de Correa.

Colin Dagba (6,5) : une bonne surprise sur cette rencontre ! Sur son côté droit, il fait preuve d'une belle activité et propose souvent des solutions offensives. Même s'il peut encore s'améliorer sur certains centres, c'est bien lui qui amène le premier but en transmettant parfaitement le ballon à Di Maria. Défensivement, le Parisien a assuré. Remplacé à la pause par Arthur Zagre (5,5), plus discret sur son côté gauche malgré tout de même quelques montées tranchantes.

Kevin Rimane (6) : le défenseur parisien, tout comme Diarra, a souffert face à Gameiro. Dans son dos, Rimane a souvent été pris de vitesse par l'ancien Strasbourgeois. Par contre, le Francilien sauve son équipe avant la pause en repoussant une frappe de Vietto sur sa ligne. Remplacé à la pause par Alec Georgen (non noté), qui a l'air de s'être gravement blessé au genou et qui a lui aussi cédé sa place à la 51e minute de jeu à Virgiliu Postolachi (6,5), buteur dans les derniers instants du match pour offrir la victoire au PSG d'une belle frappe en lucarne !

Lassana Diarra (5) : l'habituel milieu de terrain a éprouvé des difficultés ce lundi au poste de défenseur central. Souvent pris dans son dos, l'ancien Marseillais a eu du mal à lutter face à la vitesse de Gameiro. Malgré sa qualité technique et ses bonnes relances, il a été en difficulté sur les contres des Colchoneros. Remplacé à la pause par Moussa Sissako (5,5), solide dans les airs. Une performance correcte dans l'ensemble pour le jeune parisien, avec quelques interventions intéressantes.

Stanley Nsoki (7) : si Diarra et Rimane ont un peu souffert face à Gameiro, Nsoki l'a littéralement mis dans sa poche. Peu à son avantage face à Arsenal (1-5), le Titi parisien a mis tout le monde d'accord aujourd'hui avec plusieurs interventions défensives de qualité. Remplacé à la pause par Loïc Mbe Soh (non noté), qui s'est lui aussi blessé avant de sortir à la 60e minute pour Jean-Christophe Bahebeck (non noté).

Layvin Kurzawa (5) : le latéral gauche n'a visiblement pas travaillé ses centres cet été. Raillé sur les réseaux sociaux la saison passée pour son manque de précision, Kurzawa n'a pas réussi à faire taire les mauvaises langues aujourd'hui. Libéré dans l'ensemble des contraintes défensives, il n'a pas été en difficulté sur ses rares interventions. Remplacé à la pause par Timothy Weah (6), passeur décisif pour Diaby. Vraiment intéressant dans ses déplacements, l'attaquant américain a été dangereux sur une première frappe sèche bien repoussée par Adan, avant d'être proche de marquer sur une erreur de jugement du portier. En fin de partie, le Francilien a été récompensé de ses efforts avec ce pressing gagnant sur le but de Postolachi.

Marco Verratti (6,5) : Verratti est de retour, et le PSG va tout de suite mieux. Dans les sorties de balle, l'Italien a une nouvelle fois confirmé aujourd'hui qu'il n'avait quasiment pas d'égal. Avec Rabiot, il a organisé le jeu et tenu le milieu de terrain d'une main de maître pendant 45 minutes. Remplacé à la pause par Antoine Bernède (3,5), souvent en difficulté et buteur contre son camp, de la main, lors du second acte.

Giovani Lo Celso (5) : seulement de retour la semaine dernière, l'Argentin a eu du mal sur cette rencontre. Rarement dans le bon rythme, il n'a pas été efficace sur le côté droit et a régulièrement été brouillon dans ses transmissions. Il a besoin de temps pour monter en puissance. Remplacé à la pause Yacine Adli (5), qui n'a pas réussi à se mettre en avant. Alors que Diaby a crevé l'écran, l'autre grand espoir du PSG a fourni une copie vraiment quelconque dans l'entrejeu.

Adrien Rabiot (6) : à l'instar de Verratti, Rabiot a signé quelques sorties de balle de grande classe, alors qu'il était entouré par deux ou trois joueurs. Offensivement, le joueur formé au PSG a eu un peu plus de mal que d'habitude. Dans le jeu, le retour de son compère italien semble lui avoir fait du bien. Remplacé à la pause par Azzedine Toufiqui (6), qui s'est distingué par sa générosité. Actif dans l'entrejeu, le jeune homme a réalisé quelques actions intéressantes avec de bons décalages pour ses partenaires.

Christopher Nkunku (7) : les matchs s'enchaînent pour Nkunku, et les bonnes prestations également ! Buteur et rare satisfaction parisienne face à Arsenal (1-5), l'habituel milieu de terrain, aligné en attaque ce lundi, a réédité face à l'Atletico Madrid en suivant bien une frappe de Di Maria déviée de la main par Juanfran. En renard, le joueur du PSG n'a pas tremblé pour marquer à bout portant. Thomas Tuchel doit d'ores et déjà se réjouir de voir Nkunku à ce niveau ! Remplacé à la pause par Moussa Diaby (7,5), voir commentaire ci-dessus.

Angel Di Maria (5,5) : l'Argentin a très bien débuté son match en obligeant tout de suite Adan à se détendre sur coup franc. Par la suite, Di Maria a souvent tenté sa chance mais il y avait toujours une cuisse, un pied ou les mains du gardien pour repousser ses tentatives. Il y a encore du déchet dans son jeu mais, pour un match de reprise, c'est normal. A noter son implication sur l'ouverture du score avec un tir dévié par Juanfran qui a profité à Nkunku. Remplacé à la pause par Alexandre Fressange (3,5), qui a été en difficulté. Dans son couloir, il a été en souffrance sur cette seconde période, en étant notamment à la rue sur le festival de Borja qui a conduit à l'égalisation.

ATLETICO :

Antonio Adan (5) : un match difficile à juger pour le portier de l'Atletico. Malgré des parades devant Diaby ou encore Weah, l'Espagnol a tout de même encaissé trois buts, même s'il ne peut pas faire grand-chose sur deux d'entre eux. Rageant...

Juanfran (5) : les années passent, mais le latéral droit de l'Atletico reste toujours performant, même s'il s'est rendu coupable d'une faute de main sur la première réalisation parisienne. Ce n'est d'ailleurs pas un hasard si son équipe a encaissé un second but, sur son côté, sept minutes après sa sortie. Offensivement, en revanche, il n'a pas beaucoup apporté à son équipe, à l'exception d'un superbe centre sur l'énorme occasion de Vietto au retour des vestiaires. Remplacé à la 64e minute par Carlos Munoz (non noté), dont la relance plein axe sur le second but parisien risque de ne pas passer auprès de son entraîneur.

Francisco Montero (5) : dans les airs, le défenseur central de l'Atletico a été très solide, toujours bien placé et concentré. On pourrait toutefois reprocher à Montero son attentisme sur le premier but parisien, puisqu'il laisse Nkunku marquer à bout portant.

Toni Moya (4) : à l'instar de Montero, Moya a cadenassé le domaine aérien dans la surface de l'Atletico. En revanche, il a beaucoup souffert face à Weah en seconde période et il s'est également fait mystifier par Diaby lors de son rush solitaire.

Roberto Olabe (5,5) : plutôt intéressant sur son côté gauche, le latéral de l'Atletico n'hésite jamais à apporter le surnombre offensif, mais il doit encore travailler ses retours défensifs. Mais lorsqu'il monte, cela sert souvent à quelque chose. En témoigne sa tête sur le premier but des Colchoneros, tentative finalement stoppée par Trapp mais à l'origine du but de Mollejo.

Angel Correa (5) : Correa aurait pu débuter son match de la meilleure des manières en marquant dès la 10e minute de jeu, mais Trapp est sorti tellement vite que l'attaquant argentin n'a pas eu le temps de conclure. En dehors de ça, il a délivré quelques belles passes à Gameiro mais le Français n'en a jamais profité. Remplacé à la pause par Oscar Pinchi (5), assez quelconque.

Thomas Partey (6) : si l'Atletico faisait de son mieux pour résister avant la pause, c'était en grande partie grâce à Partey, toujours présent pour stopper les offensives parisiennes. Offensivement, il a réussi quelques sorties de balle qui ont dû faire plaisir à son entraîneur. Remplacé à la pause par Joaquin Munoz (5), travailleur de l'ombre.

Rodrigo Hernandez (4,5) : l'Atletico attend beaucoup de son milieu de terrain, à qui on promet un avenir doré, mais face au PSG, il n'a pas réussi à répondre aux attentes placées en lui. Dans le coeur du jeu, il aura été assez quelconque et celui qu'on surnomme «Rodri» a été remplacé à la pause par Victor Mollejo (6), buteur sur corner grâce à un boulet de canon à bout portant. Outre son but, il a été particulièrement généreux dans ses efforts et a fait beaucoup de bien aux Rojiblancos.

Mikel Carro (4,5) : sur quelques actions, l'ailier de l'Atletico a profité des retours défensifs trop inconstants de Dagba pour se mettre en évidence. Malheureusement pour lui, il n'aura pas réussi à être décisif. Dans l'ensemble, l'Espagnol a tout de même peu pesé sur les débats...

Luciano Vietto (3,5) : qu'on se le dise tout de suite, la ligne offensive de l'Atletico doit oublier ce match au plus vite. Face au PSG, Vietto a d'abord manqué de vista avec une frappe trop molle sauvée sur sa ligne par Rimane, puis il a ensuite raté l'immanquable en ne trouvant pas le cadre à deux mètres du but. Remplacé à la 64e minute par Borja Moreno (6), «passeur décisif» sur le but contre leur camp des Parisiens. Auteur de plusieurs bons rushs, l'attaquant a été un vrai problème pour les défenseurs parisiens.

Kevin Gameiro (3,5) : contrairement à Vietto, Gameiro a plutôt bien démarré la rencontre en prenant le dessus sur Diarra en pleine surface avant de transmettre à Correa, lequel n'a pas réussi à conclure face à Trapp. Mais après ça, Gameiro a tout manqué. Son face-à-face contre le gardien allemand l'illustre à merveille. Alors qu'il avait pris de vitesse les défenseurs, l'ancien Strasbourgeois a inexplicablement frappé au-dessus. De son duel avec Nsoki, il est sorti grand perdant. Remplacé à la 64e minute par Andrés Solano (non noté).

Et pour vous, quels ont été les meilleurs et les moins bons joueurs du match ? Réagissez dans la zone de "commentaires" ci-dessous !

D'un but de renard (1-0, 33e), Nkunku a confirmé son excellente forme actuelle !

Entré en cours de jeu, Diaby a doublé la mise grâce à un excellent service de Weah (2-0, 72e).

Mollejo a remis les siens dans la partie en fusillant Trapp à bout portant (2-1, 76e).

Suite au but contre son camp de Bernède (2-2, 86e), Trapp a remotivé les troupes.

Dans les dernières secondes de jeu, Postolachi a finalement offert la victoire au PSG (3-2, 90+2e) !

Face au Paris Saint-Germain, Gameiro n'était vraiment pas dans un grand jour.

De son côté, Nsoki, ici face à Juanfran, a réalisé une très belle prestation.

Revivez tous les buts du match entre le PSG et l'Atletico (3-2) !

 







Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens FRANCE - Ligue 1


Ligue 1 - les fiches CLUB

Sondage Maxifoot
Dans quelle équipe jouera Neymar lors de la saison 2019-2020 à venir ?

PSG
FC Barcelone
Real Madrid
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
Le meilleur effectif
LIGUE 1
saison
2018-19
Tout savoir sur
LES DROITS
TV du FOOT
* Dossier Maxifoot *
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB