Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
Nice : C. Varrault - "Aucune raison d’être déstabilisé"
Par Emery Taisne - Interview, Mise en ligne: le 15/12/2006 à 21h24
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Initialement programmé à 21 heures, PSG - Nice se jouera finalement demain à 15 h. Pas que quoi perturber Cédric Varrault, le défenseur niçois. Mieux encore, l'ancien capitaine des Aiglons espère que son équipe remportera au Parc des Princes sa première victoire de la saison à l'extérieur.

A mi-championnat, Nice est toujours 17ème de la Ligue 1. Êtes-vous inquiet ?

Non, parce qu'il y a quand même du mieux au niveau de notre qualité de jeu. Il nous manque simplement un peu de réussite pour pouvoir s'extirper complètement de cette zone des reléguables. Maintenant, il ne faut pas non plus se faire d'illusions. Cette année, Nice jouera le maintien. Même si c'est frustrant, il faut faire avec.

Vous n'avez pas non plus été aidé par l'arbitrage ?

Le président et l'entraîneur ont suffisamment évoqué le sujet. Ça leur a même valu une suspension. Je ne vais pas en rajouter, mais c'est vrai qu'on a parfois l'impression qu'on nous en veut. La semaine dernière face à Nancy, on nous a encore refusé un penalty. A l'arrivée, on ne prend qu'un point au lieu de trois. Sur un match, ce n'est pas très important, mais par rapport à toutes les erreurs dont on a été victime depuis le début de la saison, ça commence à faire beaucoup. Ces points perdus peuvent nous coûter très cher à la fin du championnat.

Avant votre déplacement à Paris dimanche, Nice n'a toujours pas remporté le moindre match à l'extérieur depuis le début de la saison. Comment l'expliquez-vous ?

Je ne sais pas. C'est une situation assez étrange. Maintenant, on essaye de ne pas trop y penser. Même si c'est inquiétant, il ne faut surtout pas se focaliser là-dessus. Ça risquerait de nous paralyser plus qu'autre chose. De toute façon, cette victoire arrivera forcément à un moment. Il faut être patient et essayer d'être aussi efficace qu'à domicile. La chance va bien finir par tourner.

Paris reste sur une belle victoire 4 à 0 face au Panathinaïkos en Coupe de l'UEFA. Cela peut-il avoir une influence sur ce match ?

Bien sûr ! Cette victoire leur a sûrement redonné de la confiance. Ils auront également envie de bien faire pour leur retour au Parc en championnat. Ça sera une nouvelles fois une rencontre difficile. D'autant que Paris vaut bien mieux que cette 15ème place de Ligue 1. Maintenant, on va essayer de ne pas se laisser intimider. Jusqu'à la trêve, on s'est fixé pour objectif de remporter tous nos matchs, y compris celui face au PSG. On vient au Parc des Princes pour gagner.

Que vous inspirent les évènements tragiques qui ont récemment touché le PSG ?

Ça fait partie des points noirs du football. Ça a toujours existé et ça existera sans doute toujours. Maintenant, dans le cas du PSG, il y a quand même eu la mort d'une personne. C'est sans doute la pire chose qui pouvait arriver. C'est vraiment dommage d'en arriver là, surtout dans un milieu comme le sport. Je peux comprendre que les supporters soient déçus ou mécontents après une défaite. En revanche, rien ne justifie de telles dérives. Malheureusement, ce fléau existe depuis des années. Il sera difficile de s'en débarrasser.

Craignez-vous de nouveaux affrontements pour cette rencontre ?

Non, en matière de sécurité, tout a été fait pour limiter les risques. Le match a été avancé à 17 heures, il y aura également une grosse présence policière. A partir de là, il n'y a aucune raison d'être déstabilisé. On va surtout tâcher de rester concentré sur notre match pour pouvoir enfin remporter cette première victoire à l'extérieur. Ça nous ferait du bien pour la suite de la saison.

Formé à Nice, Cédric Varrault a débuté sa carrière professionnelle en 1999 lorsque le club azuréen évoluait encore en deuxième division. Il participe notamment à la remontée du club parmi l'élite en 2002. Fidèle aux Aiglons, il a pris part à 15 rencontres de championnat cette saison.



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Sondage Maxifoot
Croyez-vous que l'OM va tenir la cadence et finir sur le podium à l'issue de la saison ?

OUI
NON
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents


Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


 A SUIVRE
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB