Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK

Equipe de France : comment juger le Mondial de Griezmann ?

Par Romain Rigaux - Actu Mondial 2018, Mise en ligne: le 16/07/2018 à 11h40
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Excellent en finale contre la Croatie (4-2), Antoine Griezmann termine brillamment une Coupe du monde durant laquelle il n'a pas été ménagé par les critiques. Et pourtant, l'attaquant français a été essentiel dans le triomphe des Bleus.

Equipe de France : comment juger le Mondial de Griezmann ?
Griezmann embrasse la Coupe du monde.

On a un peu tout entendu sur Antoine Griezmann (27 ans) depuis le début de la Coupe du monde. Pas au top physiquement, pas assez dangereux offensivement ou encore pas aussi flamboyant qu'auparavant dans le jeu... l'attaquant français n'a pas échappé aux critiques et beaucoup attendaient plus de sa part.

«Ne touchez pas à mon Grizou» , avait même lancé Paul Pogba en Russie le 24 juin après les deux premiers matchs, assurant que le meilleur restait à venir. Et il n'avait pas tort. Au lendemain de la finale remportée contre la Croatie (4-2), son bilan est très bon.

Un Griezmann décisif

Avec quatre buts et deux passes décisives, Griezmann est le joueur le plus décisif de ce Mondial, à égalité avec l'Anglais Harry Kane (6 buts). S'il est vrai que l'attaquant de l'Atletico Madrid a peiné physiquement lors de la phase de groupes, il a été bien mieux dès la phase éliminatoire. Buteur en huitième, buteur et passeur décisif en quart, puis passeur décisif en demie, «Grizou» a été essentiel dans le parcours des Bleus.

Mais c'est surtout en finale, comme un certain Zinedine Zidane en 1998, que Griezmann a assumé son rôle de leader. Son coup franc pousse Mandzukic à la faute sur l'ouverture du score, puis il ne tremble pas pour marquer sur penalty et redonner l'avantage aux Bleus, avant de servir Pogba pour le 3-1. Impliqué sur trois des quatre buts contre la Croatie, le natif de Mâcon a tout simplement fait ce qu'on attendait de lui : être décisif.

Un travail de l'ombre moins clinquant

Alors que la plupart de ses coéquipiers étaient bousculés par les Croates, Griezmann a enfilé le bleu de chauffe, comme il sait si bien le faire avec l'Atletico, pour combler les manques du pressing, offrir des solutions pour ressortir le ballon et faire parler sa justesse technique. Tout ce qu'il a appris à faire sous les ordres de Diego Simeone. Un goût du combat qui caractérise finalement bien le parcours de la France, pas forcément séduisante mais déterminée, solidaire et réaliste devant le but.

C'est ce que l'on pourra retenir de son Mondial. A défaut d'être aussi tueur qu'en 2016, Griezmann s'est mis au service du collectif. Moins présent dans la zone de vérité, il a laissé ce rôle à Kylian Mbappé pour évoluer plus bas au milieu de terrain, travailler défensivement et fluidifier le jeu sur les contres. Un jeu plein d'intelligence et d'altruisme qui est peut-être moins emballant pour le grand public mais qui s'est révélé indispensable pour les Bleus.

Et vous, comment jugez-vous le Mondial de Griezmann ? Décevant, moyen ou réussi ? N'hésitez pas à réagir et à débattre dans l'espace «Ajouter un commentaire» ...







Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez



 
 

Liens de la rubrique MONDIAL 2018


Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment

Sondage Maxifoot
Avec son début de saison raté (6 points en 6 journées), Monaco est-il toujours un candidat sérieux au podium en Ligue 1 ?

OUI
NON

Voir les resultats - Voir les sondages précédents


Liens de la rubrique MONDIAL 2014


 A SUIVRE
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2
L'effectif de rêve
RUSSIE
2018


MASQUER LA PUB