Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK

La Suède avait les crocs, la Nati n'était pas inspirée - Débrief et NOTES des joueurs (Suède 1-0 Suisse)

Par Romain Rigaux - Actu Mondial 2018, Mise en ligne: le 03/07/2018 à 18h07
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

La Suède s'est plutôt logiquement imposée contre la Suisse (1-0) ce mardi en huitièmes de finale de la Coupe du monde. Plus dangereux, les Suédois continuent leur bon parcours dans ce Mondial et sont en confiance avant les quarts de finale.

La Suède avait les crocs, la Nati n'était pas inspirée - Débrief et NOTES des joueurs (Suède 1-0 Suisse)
Forsberg a inscrit l'unique but du match.

Après avoir terminé en tête de son groupe F, la Suède poursuit sa belle épopée dans cette Coupe du monde 2018 avec un succès contre la Suisse (1-0) ce mardi en huitièmes de finale. Une qualification méritée pour des Suédois plus dangereux durant cette partie.

Berg gâche, Sommer brille

La Suède a été la première à se mettre en évidence dans cette rencontre avec deux occasions gâchées par Berg. La première sur une frappe précipitée et envoyée dans les tribunes, la seconde sur un temps de réaction un peu trop long pour frapper dans la surface. Et lorsque l'attaquant suédois trouvait enfin le cadre, Sommer était là pour se détendre parfaitement à la demi-heure de jeu. La plus belle occasion de la première période.

Plus patients dans la construction que leurs adversaires, les Suisses ont également eu des opportunités, mais ils ont globalement manqué de précision dans leurs centres ou leurs tentatives pour véritablement inquiéter Olsen. Dzemaili manquait notamment le cadre sur une reprise au point de penalty alors qu'il était seul suite à un service en or de Zuber. Si la Suède s'était montrée la plus dangereuse, le score ne bougeait pas jusqu'à la pause.

Forsberg fait des misères

Bousculée au retour des vestiaires, la Nati peinait toujours à accélérer son jeu et tremblait à plusieurs reprises sur des actions menées par un Forsberg métamorphosé depuis la pause. Et à force de concéder des occasions, les Helvètes craquaient face au milieu offensif du RB Leipzig. Sur une frappe détournée par Akanji, Forsberg donnait un avantage mérité à la Suède (1-0, 66e). Ce but avait le don de réveiller enfin la sélection suisse.

Dans le dernier quart d'heure, la Suisse poussait pour égaliser face à de vaillants Suédois. Héroïques, les défenseurs scandinaves se sacrifiaient pour repousser les frappes adverses et tenaient bon jusqu'au coup de sifflet final, avec notamment un bel arrêt d'Olsen sur une tête de Seferovic dans les arrêts de jeu. La Suède pensait même obtenir un penalty dans les derniers instants pour une faute de Lang, expulsé, mais l'arbitre revenait sur son jugement grâce à la VAR pour accorder finalement un coup franc qui ne changeait rien. La Suède affrontera le vainqueur de Colombie-Angleterre en quart de finale.

La note du match : 6/10

Cette rencontre a été bien plus ouverte qu'on pouvait le penser. Même si le score était de 0-0 à la pause, on avait assisté à plusieurs occasions, notamment de la part des Suédois que l'on attendait plus défensif. En seconde période, la Suède a continué à pousser et le but de Forsberg a animé les débats avec la réaction de la Suisse. Un match plutôt plaisant même si ce n'était pas l'affiche la plus enthousiasmante au départ sur le papier.

Le but :

- Servi par Toivonen plein axe, Forsberg n'est pas attaqué et peut se présenter à l'entrée de la surface pour déclencher une frappe du droit. La trajectoire est déviée par Akanji et Sommer est pris à contre-pied (1-0, 66e).

Les NOTES des joueurs

Maxifoot a attribué une note (sur 10) commentée à chaque joueur.

L'homme du match : Emil Forsberg (7,5/10)

En première période, le milieu offensif suédois a eu du mal à peser sur le jeu dans le couloir gauche. Repositionné dans une position plus axiale à la pause, il a rayonné en seconde période. A chaque ballon touché et sur chaque accélération, il faisait souffrir les milieux suisses. On ne voyait que lui sur le terrain. Et c'est logiquement lui qui offre la qualification à son équipe sur sa frappe détournée.Il sauve aussi un ballon sur sa ligne.

SUÈDE :

Robin Olsen (7) : le gardien suédois a répondu présent sur tous les ballons dangereux en direction de son but. Il est notamment décisif en toute fin de rencontre sur une tête de Seferovic.

Mikael Lustig (6) : solide dans son couloir droit, il a aussi réalisé de bonnes montées et délivre notamment un beau centre gâché par Ekdal. Il sera suspendu pour le quart de finale suite à son avertissement reçu. Remplacé à la 82e par Emil Krafth (non noté).

Victor Lindelof (6) : le défenseur de Manchester United n'a pas toujours été très rassurant en première période. Pas vraiment inspiré sur deux interventions, il met aussi Granqvist en difficulté avant la pause sur une passe mal maîtrisée. On l'a vu plus serein en seconde période et sa belle remontée de balle amène le but.

Andreas Granqvist (6,5) : le capitaine suédois a répondu présent. Toujours bien placé pour repousser les centres et les transmissions en direction de son but. Le patron derrière.

Ludwig Augustinsson (5,5) : le latéral gauche avait un sacré client en face avec Shaqiri. S'il n'a pas été souvent débordé par l'ailier suisse, il l'a tout de même laissé centrer un peu trop souvent en ne l'empêchant pas de revenir sur son pied gauche.

Viktor Claesson (5) : il a beaucoup donné dans le repli défensif. Conséquence, il a un peu manqué de lucidité offensivement, comme sur cette action où il s'emmêle les pinceaux et tombe tout seul dans la surface.

Gustav Svensson (6) : précieux dans l'entrejeu pour couper les transmissions et gratter des ballons dans les pieds adverses.

Albin Ekdal (6,5) : peu de déchet dans son jeu pour ressortir le ballon et un très bon travail à la récupération. Il rate une belle occasion en fin de première période sur une reprise au second poteau, mais elle est finalement sans conséquence sur la qualification de son équipe.

Emil Forsberg (7,5) : lire le commentaire ci-dessus. Remplacé à la 81e par Martin Olsson (non noté).

Marcus Berg (4) : du bon et du moins bon pour l'attaquant suédois. Côté négatif, il gâche deux très grosses opportunités en début de match. Il aurait pu se rattraper ensuite, mais Sommer sort sa frappe cadrée. Côté positif, son travail de harcèlement pour gêner la relance suisse a été très important. Remplacé à la 90e par Isaac Kiese Thelin (non noté).

Ola Toivonen (6) : le Toulousain n'est peut-être pas un redoutable buteur, mais il est vraiment précieux lorsqu'il évolue en soutien de l'attaquant. Auteur d'une belle déviation pour Berg en début de match, il offre ensuite une passe décisive à Forsberg. Ses décrochages et ses déviations ont été précieux, tout comme son travail défensif.

SUISSE :

Yann Sommer (6) : le gardien suisse ne peut rien sur le but avec ce tir détourné par son défenseur. ll a tout de même réalisé un bel arrêt face à Berg, puis repousse le coup franc de Toivonen en fin de match.

Michael Lang (4) : plutôt offensif dans son couloir droit, il n'a cessé de proposer des solutions et il a effectué quelques bons centres. Il se sacrifie en fin de match avec son expulsion pour avoir empêché Olsson de filer seul au but.

Johan Djourou (4,5) : titulaire en l'absence de Schär, suspendu, on ne l'a pas senti totalement serein. S'il est allé au combat dans les duels aériens, sa précision dans la relance laissait à désirer.

Manuel Akanji (5) : il a effectué de bonnes interventions, notamment pour gêner Berg en première période. On notera tout de même plusieurs ballons perdus en tentant de faire remonter son bloc.

Ricardo Rodriguez (5,5) : plutôt discret en première période, on a beaucoup plus vu le latéral gauche suisse après la pause. Il n'a cessé de proposer et il a été à l'origine de plusieurs centres dangereux.

Valon Behrami (4) : il a d'abord joué très bas, entre ses défenseurs centraux, pour organiser le jeu. Si sa qualité de passe est précieuse pour la Nati, on l'a vu dépassé en seconde période dans le combat physique.

Granit Xhaka (5) : un match moyen pour le milieu d'Arsenal. Il a toujours cette faculté à casser les lignes par ses passes, mais on attendait plus de sa part. On notera aussi qu'il se fait éliminer trop facilement sur le but suédois.

Xherdan Shaqiri (4) : la grosse déception de ce match. L'ailier suisse a joué à l'envers puisqu'il n'a quasiment jamais utilisé sa qualité de percussion, son principal atout. Du coup, on l'a régulièrement vu chercher à placer des ballons dans la surface en rentrant sur son pied gauche, et en manquant généralement de précision...

Blerim Dzemaili (3) : assez peu trouvé par ses partenaires, il a eu du mal à se mettre en évidence. Il gâche une grosse occasion sur une frappe non cadrée alors qu'il était seul au point de penalty. Remplacé à la 73e par Haris Seferovic (non noté).

Steven Zuber (4) : il a tenté quelques fois de repiquer dans l'axe pour couper les centres en première période, sans réussite. Il voit aussi sa bonne passe gâchée par Dzemaili. Il a disparu dans le second acte. Remplacé à la 73e par Breel Embolo (non noté).

Josip Drmic (3) : beaucoup d'envie dans le pressing mais un apport très réduit dans le jeu offensif. Jamais trouvé par ses partenaires, il n'a pas été dangereux pour les Suédois.

Et pour vous, quels ont été les meilleurs et les moins bons joueurs du match ? Réagissez dans la zone de "commentaires" ci-dessous !

SUÈDE 1-0 SUISSE (mi-tps: 0-0) - CdM 2018 - 8e de finale
Stade : Saint-Petersburg Stadium - Arbitre : Damir Skomina

Buts : E. Forsberg (66e) pour SUÈDE
Avertissements : M. Lustig (31e), pour SUÈDE - V. Behrami (61e), G. Xhaka (68e), pour SUISSE - Expulsions : M. Lang (90+4e) , pour SUISSE

SUÈDE : R. Olsen - M. Lustig (E. Krafth, 82e), V. Lindelöf, A. Granqvist, L. Augustinsson - V. Claesson, G. Svensson, A. Ekdal, E. Forsberg (Martin Olsson, 82e) - M. Berg (I. Thelin, 90e), O. Toivonen

SUISSE : Y. Sommer - M. Lang, J. Djourou, M. Akanji, R. Rodríguez - V. Behrami, G. Xhaka - X. Shaqiri, B. Dzemaili (H. Seferovic, 73e), S. Zuber (B. Embolo, 73e) - J. Drmic

 Forsberg arme sa frappe pour ouvrir le score (1-0, 66e)

La joie des Suédois

Les Suisses abattus

Lang expulsé pour avoir déséquilibré Olsson







Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens de la rubrique MONDIAL 2018


Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment

Sondage Maxifoot
Comprenez-vous que Didier Deschamps ne change pas de position vis à vis de Karim Benzema ?

OUI
NON
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents


Liens de la rubrique MONDIAL 2014


 A SUIVRE
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2
>remplacé par Kraft, 82ecarton jaune, 31e6Lustig
but, 66e >remplacé par Olsson, 82e7,5Forsberg
>remplacé par Thelin, 90e4Berg
carton rouge, 90e+44Lang
carton jaune, 61e4Behrami
carton jaune, 68e5Xhaka
>remplacé par Seferovic, 73e3Dzemaili
>remplacé par Embolo, 73e4Zuber


MASQUER LA PUB