Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK

Messi dans un jour sans, l'Islande en profite ! - Débrief et NOTES des joueurs (Argentine 1-1 Islande)

Par Youcef Touaitia - Actu Mondial 2018, Mise en ligne: le 16/06/2018 à 17h00
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

A l'issue d'une rencontre très disputée, l'Argentine et l'Islande ont partagé les points (1-1), ce samedi, dans un match comptant pour le groupe D de la Coupe du monde. En manque de réussite, Lionel Messi, bien contenu par les défenseurs nordiques, a raté un penalty peu après l'heure de jeu.

Messi dans un jour sans, l'Islande en profite ! - Débrief et NOTES des joueurs (Argentine 1-1 Islande)
Messi a raté un penalty en seconde période.

Pour le premier match de son histoire en Coupe du monde, l'Islande a tenu le choc. Globalement dominés, même s'ils se sont procurés de belles opportunités, les Vikings ont réussi à accrocher un bon résultat nul contre l'Argentine (1-1), ce samedi, dans la première rencontre du groupe D du Mondial en Russie. Un match marqué par le penalty manqué de Lionel Messi peu après l'heure de jeu, repoussé par un excellent Hannes Thór Halldórsson.

Agüero lance les hostilités, Finnbogason lui répond

La rencontre débutait sur un rythme endiablé avec deux équipes qui n'hésitaient pas à partir à l'abordage. Les Islandais étaient d'ailleurs tout proches d'ouvrir la marque mais Bjarnason ne profitait pas de la relance totalement ratée de Caballero. Dans une ambiance exceptionnelle à Moscou, la formation nordique tenait le choc et faisait preuve d'agressivité pour repousser les vagues argentines, de plus en plus fortes. Mais à force de subir, la sentence tombait : en pivot, dos au but, Agüero envoyait un boulet de canon dans la lucarne droite d'Halldorsson (1-0, 19e).

Une joie de courte durée. Sur une action initiée par Gylfi Sigurdsson, Finnbogason remettait les pendules à l'heure sur un but de renard (1-1, 23e). Une intensité incroyable, aucun temps-mort, des situations chaudes... Les deux équipes laissaient leur vie sur le terrain et offraient un superbe spectacle. Le seul qui n'arrivait finalement pas à tirer son épingle du jeu, c'était Messi. Malgré des passes dans l'intervalle souvent judicieuses, La Pulga avait le droit à un traitement spécial des Vikings, toujours à trois pour l'arrêter.

Messi rate un penalty

Au retour des vestiaires, ça ne s'arrangeait pas pour le Barcelonais. En effet, Meza obtenait un penalty généreux après une légère faute de Magnusson... manqué par le quintuple Ballon d'Or, qui butait sur un Halldorsson impérial ! Un fait de jeu qui enhardissait les hommes d' Heimir Hallgrímsson, de plus en plus agressifs sur le porteur du ballon. Ce dernier se nommait souvent Messi, qui poursuivait ses tentatives de rush, seul, le tout devant des partenaires qui ne proposaient aucune solution !

L'entrée de Pavon, dans le dernier quart d'heure, apportait de la fraîcheur dans le secteur offensif de l'Albiceleste. Le joueur pisté par le PSG aurait même pu obtenir un penalty pour un accrochage avec un défenseur islandais, en vain. Poussée par des supporters remontés à bloc, l'Argentine passait tout près de la victoire mais Messi manquait le cadre sur sa frappe à l'entrée de la surface. Un match nul logique entre deux équipes qui ont eu des occasions mais qui n'ont pas su se montrer plus tueuses.

La note du match : 7/10

Un match globalement agréable à suivre. Les deux équipes ont mis un rythme infernal dès le début de la rencontre, ce qui a poussé les supporters des deux camps à élever la voix. Dans le jeu, on a eu le droit à une opposition de styles : des Argentins qui ont eu la possession, des Islandais bagarreurs qui ont bien défendu et qui ont été dangereux sur leurs incursions dans le camp adverse. De la tenson, des coups bas, des occasions, du spectacle, on a eu le droit à un bon match.

Les buts :

- Sur le côté gauche, Rojo hérite du ballon et manque sa frappe à ras de terre. Sur la trajectoire du tir, Agüero, dos au but, reste solide sur ses appuis et envoie un missile du pied gauche dans la lucarne droite d'Halldorsson (1-0, 19e).

- A droit, Gylfi Sigurdsson fixe Tagliafico et envoie un centre détourné par Caballero. Le gardien se dégage mal, ce qui profite à Finnbogason, qui n'a plus qu'à pousser le ballon au fond des filets (1-1, 23e).

Les NOTES des joueurs

Maxifoot a attribué une note (sur 10) commentée à chaque joueur.

L'homme du match : Hannes Thór Halldórsson (8/10)

Le gardien islandais a été très bon à Moscou. S'il ne peut rien sur le but d'Agüero, qui l'a catapulté à bout portant, il a sorti toutes les occasions argentines qui ont suivi. Le portier nordique a notamment repoussé un penalty de Messi à la 64e minute pour préserver le premier point obtenu par l'Islande dans une Coupe du monde. Décisif !

ARGENTINE :

Wilfredo Caballero (4) : le remplaçant de Romero a failli commettre une énorme bourde en début de match avec une relance complètement manquée. Il n'est pas vraiment impérial sur l'égalisation de Finnbogason avec une intervention molle sur le centre de Sigurdsson. Difficile de voir l'Albiceleste aller loin avec un portier aussi peu rassurant…

Eduardo Salvio (4) : l'habituel ailier droit n'a pas énormément apporté dans son couloir. Il a donné l'impression de jouer avec le frein à main durant 90 minutes.

Nicolás Otamendi (6) : pas grand-chose à signaler pour le défenseur central de Manchester City, qui a plutôt bien fait le boulot. Difficile de lui reprocher quoi que ce soit sur le but islandais suite à l'intervention peu inspirée de Caballero.

Marcos Rojo (6,5) : le Mancunien a répondu présent. Il est à l'origine du but d'Agüero avec une montée judicieuse dans le camp islandais. Une copie intéressante dans l'ensemble.

Nicolás Tagliafico (4) : une copie brouillonne pour le latéral gauche de l'Ajax. Si son apport offensif est intéressant, il a eu du mal à contenir les offensives islandaises venues de son côté. Une déception.

Maximiliano Eduardo Meza (6) : une belle surprise. Le moins connu des joueurs offensifs argentins a montré de belles choses avec un style très percutant. S'il n'a pas toujours réussi à faire la différence, il obtient toutefois un penalty généreux en seconde période, raté par Messi. Remplacé à la 84e minute par Gonzalo Higuain (non noté).

Javier Mascherano (6) : bon match de l'ancien Barcelonais. Il a su répondre présent face au gros défi physique proposé par les Islandais.

Lucas Biglia (3) : le Milanais n'a pas du tout été transcendant. Trop de passes latérales et une prise de risques minimale. Très décevant dans l'ensemble. Remplacé à la 53e minute par Ever Banega (non noté).

Ángel Di María (3) : triste copie rendue par le Parisien. S'il est parvenu à réaliser quelques différences, il n'a pas réussi à répondre au défi physique imposé par les défenseurs islandais. Résultat, une influence quasiment inexistante dans le jeu. Remplacé à la 75e minute par Cristian Pavon (non noté).

Lionel Messi (5) : difficile de jeter la pierre à La Pulga. Dans le jeu, il n'a pas été le plus mauvais puisqu'il a touché énormément de ballons, trouvant souvent l'intervalle de manière judicieuse. Le souci, c'est que ses partenaires attendent de lui qu'il crée l'exploit seul. Chose quasiment impossible face à un bloc aussi bas et des joueurs aussi rugueux qui ne l'ont pas lâché d'une semelle. Malheureusement pour lui, il rate un penalty en seconde période, repoussé par le gardien islandais. Un jour sans pour le capitaine argentin qui va devoir relever la tête rapidement.

Sergio Aguero (5,5) : le meilleur buteur de l'histoire de Manchester City a marqué son premier but en Coupe du monde en début de match sur une belle action individuelle. Une fulgurance… puis pas grand-chose puisque le Citizen a énormément souffert face aux défenseurs islandais par la suite.

ISLANDE :

Hannes Thór Halldórsson (8) : lire commentaire ci-dessus.

B. Sævarsson (6,5) : le latéral droit n'a pas eu grand-chose à faire face au fantôme de Di Maria. Sobre mais efficace.

Kári Árnason (6,5) : le vétéran islandais n'a pas vraiment tremblé face aux attaquants argentins. Il manque de vivacité sur le but d'Agüero mais finit par prendre l'ascendant sur le Citizen par la suite.

Ragnar Sigurdsson (6,5) : le solide roc défensif a réalisé une grosse partie. Très sérieux, il a repoussé quasiment toutes les offensives de l'Albiceleste.

Hörður Magnússon (5) : le latéral gauche a parfois eu du mal face à Meza, concédant même un penalty devant l'Argentin après l'heure de jeu. Heureusement pour lui, Messi a manqué sa tentative.

Johann Gudmundsson (4) : le milieu droit n'a rien apporté dans son couloir. Certes, il a fait le boulot défensivement, mais son apport offensif a clairement laissé à désirer. Remplacé à la 63e minute par Rurik Gislason (non noté).

Aron Gunnarsson (6) : un football primaire proposé par le capitaine des Vikings. Mais à défaut de plaire, il est d'une efficacité redoutable puisqu'il a parfaitement contenu les joueurs offensifs adverses. Remplacé à la 76e minute par Ari Skulason (non noté).

Emil Hallfreðsson (6,5) : belle prestation du milieu défensif, qui a longtemps dégoûté Messi avec un marquage très intense sur la star argentine.

Birkir Bjarnason (5) : le joueur passé par Bâle doit encore se demander comment il a pu rater l'énorme occasion du début de match… Par la suite, il a réservé un traitement spécial à Messi, multipliant les fautes sur le capitaine argentin. Efficace, même s'il aurait pu être averti pour ses nombreux actes d'anti-jeu.

Gylfi Sigurðsson (7) : on comprend mieux pourquoi Everton a investi 50 M€ pour le recruter… Quel pied droit ! Toujours juste, le milieu offensif a été systématiquement dangereux dans ses transmissions. A l'origine du but de Finnbogason, il n'a jamais paniqué pour ressortir le ballon. Un sacré joueur !

Alfreð Finnbogason (6,5) : bon match de l'attaquant islandais. Toujours bien placé, le buteur d'Augsbourg a égalisé pour rassurer son équipe. Ses décrochages et son pressing incessants ont énormément gêné la défense argentine. Intéressant. Remplacé à la 89e minute par Bjorn Sigurdarson (non noté).

Et pour vous, quels ont été les meilleurs et les moins bons joueurs du match ? Réagissez dans la zone de "commentaires" ci-dessous !

ARGENTINE 1-1 ISLANDE (mi-tps: 1-1) - CdM 2018 - 1er tour, Groupe D / 1e journée
Stade : Otkrytiye Arena - 44.190 spectateurs - Arbitre : Szymon Marciniak

Buts : S. Agüero (19e) pour ARGENTINE - A. Finnbogason (23e) pour ISLANDE
Avertissements :

ARGENTINE : W. Caballero - E. Salvio, N. Otamendi, M. Rojo, N. Tagliafico - M. Meza (G. Higuaín, 84e), J. Mascherano, L. Biglia (É. Banega, 54e), Á. Di María (C. Pavón, 75e) - L. Messi, S. Agüero

ISLANDE : H. Halldórsson - B. Sævarsson, K. Árnason, R. Sigurðsson, H. Magnússon - J. Guðmunds­son (R. Gíslason, 63e), A. Gunnarsson (A. Skúlason, 76e), E. Hallfreðsson, B. Bjarnason - G. Sigurðsson - A. Finnbogason (B. Sigurðarson, 89e)

L'impressionnant kop islandais a fait du bruit

Agüero a attendu son 9e match pour marquer en Coupe du monde

La joie des Islandais sur le but de Finnbogason

Messi a eu le droit à un traitement spécial

Halldorsson a réalisé un sacré match dans le but de l'Islande

Sale journée pour Messi...

VIDEO : l'ouverture du score d'Agüero (1-0, 19e)

 VIDEO : l'égalisation de Finnbogason (1-1, 23e)

 







Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens de la rubrique MONDIAL 2018


Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment

Sondage Maxifoot
Croyez-vous que l'OM va tenir la cadence et finir sur le podium à l'issue de la saison ?

OUI
NON
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents


Liens de la rubrique MONDIAL 2014


 A SUIVRE
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2
6,5Rojo
>remplacé par Higuaín, 84e6Meza
>remplacé par Banega, 54e3Biglia
>remplacé par Pavón, 75e3Di María
but, 19e5,5Aguero
>remplacé par Gíslason, 63e4Gudmundsson
>remplacé par Skúlason, 76e6Gunnarsson
but, 23e >remplacé par Bergmann Sigurðarson, 89e6,5Finnbogason


MASQUER LA PUB