Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK

PSG : Verratti et Rabiot doivent-ils craindre l'éclosion de Lo Celso ?

Par Youcef Touaitia - Actu Ligue 1, Mise en ligne: le 10/05/2018 à 21h34
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Indiscutables depuis l'arrivée d'Unai Emery, Marco Verratti et Adrien Rabiot ont vu Giovani Lo Celso réaliser une très belle seconde partie d'exercice avec le Paris Saint-Germain. Une progression fulgurante de l'Argentin qui a toutes les qualités nécessaires pour pousser fort derrière ses deux partenaires.

PSG : Verratti et Rabiot doivent-ils craindre l'éclosion de Lo Celso ?
Lo Celso flambe avec le PSG.

Si le Paris Saint-Germain a explosé sa tirelire pour recruter Neymar (222 M€) et Kylian Mbappé (180 M€), l'été dernier, le club de la capitale a également su se montrer malin en recrutant des joueurs à fort potentiel pour un prix dérisoire. Parmi ces trouvailles, Giovani Lo Celso (22 ans).

Arrivé pour seulement 10 millions d'euros en provenance de Rosario Central en décembre 2016, l'Argentin a su gagner sa place dans la rotation d'Unai Emery. A tel point qu'il pousse désormais très fort derrière ses deux acolytes, Marco Verratti (25 ans) et Adrien Rabiot (23 ans).

Lo Celso, un Verratti qui marque

Intouchable depuis son arrivée à l'été 2012, l'Italien ne progresse quasiment plus depuis deux ans. Blessures à répétition en raison d'une hygiène de vie douteuse, suspensions régulières, l'ancien joueur de Pescara, longtemps considéré comme un des meilleurs milieux de sa génération il y a peu, marque le pas. Et l'éclosion de Lo Celso n'est pas forcément une bonne nouvelle pour le Petit Hibou. Pourquoi ? Car le Sud-Américain donne l'impression d'être sa «version améliorée» ces dernières semaines.

Formés dans le rôle de meneur de jeu avancé, les deux joueurs n'ont pas du tout le même apport offensif. En 240 matchs avec le PSG, Verratti n'a inscrit que 8 buts en 6 saisons. Lo Celso en a marqué moitié moins… sur ses 6 derniers matchs ! Un gouffre. Une des raisons qui explique cette différence ? La faculté de l'Albiceleste à tenter sa chance devant le but. Notamment sur des frappes lointaines. Chose que le Transalpin n'ose jamais faire, ce qui lui a souvent été reproché depuis son arrivée. Un atout de taille beaucoup trop négligé par Paris.

Avec 6 passes décisives toutes compétitions confondues, Lo Celso ne compte qu'une offrande de moins que Verratti. Ce dernier a toutefois disputé 632 minutes de plus que son compère argentin, qui a fini la saison en boulet de canon. On l'a donc compris, Lo Celso offre une palette beaucoup plus large. Bien évidemment, rien n'empêche les deux joueurs de se compléter, Verratti ayant largement la faculté de se reprendre. Mais l'Italien va toutefois devoir se méfier de son acolyte, dont la progression fulgurante au poste de relayeur détonne.

Rabiot sentinelle, la meilleure solution ?

Rabiot peut également se faire du souci. A un an de la fin de son contrat, l'international tricolore exige des garanties concernant son avenir. Avec notamment le désir d'évoluer plus haut sur le terrain, ne souhaitant jouer au poste de sentinelle que pour dépanner. La montée en puissance de Lo Celso pourrait toutefois bousculer ses plans car avec les récentes prestations de celui-ci, une place de titulaire indéboulonnable dans le coeur du jeu n'est plus forcément assurée.

C'est indéniable, le joueur passé par Toulouse dispose de qualités physiques impressionnantes que ses partenaires du milieu n'ont pas forcément. Mais son apport offensif laisse également à désirer. Contrairement à Verratti, Rabiot dispose d'une grosse frappe de balle. Un atout qu'il ne met que trop rarement en évidence. Sur ses 5 buts marqués cette saison, il n'en a inscrit qu'un seul sur une frappe puissante de l'extérieur de la surface, contre Toulouse (6-2). C'est peu.

Pour sa progression, mais également pour celle de Lo Celso, Rabiot doit-il s'installer durablement devant la défense ? A chaque fois qu'il a joué en tant que 6, notamment lors de la large victoire sur Barcelone (4-0), la saison passée, le Français a été très bon. S'il reste au club, le futur entraîneur, Thomas Tuchel, devra probablement faire comprendre au Tricolore que ce poste est celui où il est le meilleur. Ce n'est pas gagné, certes, mais cela permettrait à ces trois-là, dans le cas où une pointure ne débarquait pas cet été, de former un trident fort intéressant...

Lo Celso a-t-il les épaules pour jouer titulaire la saison prochaine ? Quel milieu pour le PSG ? N'hésitez pas à réagir et à débattre dans l'espace «Ajouter un commentaire» ...







Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens FRANCE - Ligue 1


Ligue 1 - les fiches CLUB

Sondage Maxifoot
PSG-Bayern, qui va se qualifier ?

Qualification du PSG
Qualification du Bayern Munich
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
TOP 15
PEPITES
jeunes de Ligue 1
Votre Equipe type
2020
par les lecteurs
de Maxifoot
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB