Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
PSG-Bordeaux, ça grince des dents
Par Christophe Andreeff - Actu Ligue 1, Mise en ligne: le 19/11/2006 à 01h27
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Difficile de ne pas présager le pire pour l'avenir de l'entraîneur parisien qui concède une nouvelle défaite à la tête du Club de la Capitale. Bordeaux retrouve ses ardeurs et surtout son réalisme au Parc des Princes et inflige une cinglante défaite au PSG (0-2). Pourtant, le PSG se livre encore à une prestation de bonne tenue, un comble. Le point complet avec Maxifoot !

En temps normal, cette affiche revêt des allures de prestige. La venue de Bordeaux du côté de la Capitale augure toujours d'une soirée de fête où les joueurs de la Capitale se comportent la plupart du temps avec classe et efficacité. Or ces deux formations n'avaient pas le droit à la contre-performance, surtout positionnées en milieu de tableau. Paris le comprend bien et multiplie les phases de jeu offensives. Les Parisiens inscrivent même un but par Rozehnal de la tête, refusé pour une faute sur un défenseur girondin. Manque de chance pour le PSG, qui malgré la toujours bonne tenue de ses jeunes et le soutien de ses piliers, encaisse ensuite un but contre le cours du jeu. Solides défensivement, les Girondins tiennent le coup et annihilent progressivement les ardeurs parisiennes, malgré de précieux renforts comme Paulo César ou le jeune N'Gog. Coup de poker menteur que manipulent mieux les Girondins, avec le deuxième but de Laslandes sur un service d'un remplaçant. Le PSG sombre encore à domicile. Pas certain que cette fois-ci, le public du Parc supporte ce faux pas (somme toute illogique) et que Guy Lacombe survive éternellement à ces déboires.

Les temps forts et les buts

- Suite à un corner parisien, Rozehnal place une tête victorieuse. Mais le but se voit refusé consécutivement à une faute parisienne sur un défenseur girondin (16').

- Très belle ouverture d'Alonso dans le dos de la défense parisienne et qui profite à Wendel dont la frappe du gauche vient battre la tentative désespérée de Landreau (0-1, 28').

- Coup franc dangereux pour Pauleta, dont la frappe s'envole de peu au-dessus de la transversale (44').

- Alonso trouve Micoud sur la gauche. Armand tente le pressing, mais le girondin a le temps de servir Wendel qui se heurte à la sortie de Landreau. Le ballon, toujours en jeu, trouve les pieds de Laslandes qui se troue (60').

- Coup dur pour les Parisiens lors de ces ultimes minutes ! Obertan s'enfuie sur la gauche, prend le meilleur sur Mendy et centre. Laslandes se porte victorieusement à la récupération et inscrit le second but bordelais (0-2, 87').

Ce qu'il faut retenir de la rencontre

Situation bien délicate à gérer pour le PSG à l'issue de cette nouvelle défaite. Certes, il convient toujours de saluer le courage stratégique et l'audace de Guy Lacombe de placer ses jeunes devant de prometteuses responsabilités. Normal également de souligner les prestations de bonnes tenues du groupe, à qui il ne manque pas grand-chose pour enchaîner les bons résultats et retrouver définitivement le haut du classement. Oui mais voilà, le hic demeure que le temps passe et Paris demeure Paris. A l'issue de cette quatorzième journée, Paris ne progresse plus. Lacombe n'a plus le temps d'agir. Il faut transformer le coup d'essai en un coup de maître. Or, le PSG a encore perdu malgré son courage offensif et sa bonne volonté à la fois collective et individuelle. Pauleta ne retrouve pas sa force décisive dans les buts. Rozehnal a la malchance avec lui, puisqu'il se voit refusé un but qui pouvait changer la physionomie du match. Kalou (inconsistant), Cissé (trop douillet) et Yepes (moins serein) retombent dans leurs travers et Diané a été transfiguré par la prestation de son jeune remplaçant N'Gog. Landreau encaisse deux nouveaux buts. Mendy manque de percussion suffisante et sur l'aile gauche le très bon comportement du duo Armand-Rothen ne suffit pas à inverser la tendance. On a finalement senti une terrible impuissance dans les pieds parisiens et celle-ci s'en avère d'autant plus inquiétante à ce niveau du Championnat.

Un bon cru bordelais sur cette affaire qui a su afficher une complète maîtrise de sa situation. Bordeaux a laissé la main sur le match à des Parisiens fébriles, en s'assurant de son habituelle réputation défensive. Une assise collective qui a permis d'agir en contres, avec l'espoir de terminer aussi bien que les Sans et Or, il y a de cela si peu de temps encore. Un pari audacieux de Ricardo qui fonctionne à plein, avec le but de Wendel (bien secondé par Jurietti derrière lui), puis celui du KO par Laslandes en fin de rencontre. La sérénité d'Alonso sur une aile droite où figurent en face, Rothen et Armand, n'a pas manqué de peser sur la rencontre. Il adresse d'ailleurs une passe décisive. A l'image de Planus qui se retrouve à son poste de défenseur, Bordeaux hisse son niveau et compte toujours sur Ramé pour s'assurer ses arrières. Bordeaux remporte ce match de la relance, avec les honneurs et surtout un précieux réalisme offensif, avec des remplaçants de luxe à l'image d'Obertan.

Note du match 14/20

Bordeaux se relance vers le haut, à l'issue de cette soirée au parc des Princes. Un précieux sésame pour acquérir de la confiance et un ticket gagnant pour la suite de la saison. Solides défensivement, réalistes en attaque, moins impatients et imprécis que les parisiens, les Girondins se hissent à la septième place (22 Pts), non loin des poursuivants de Lyon. Quant à Paris, malgré un discours qui se tient, le risque devient de plus en plus intense de provoquer la rupture à la vue de ce glissement de terrain dangereux (13e avec 16 Pts).



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens FRANCE - Ligue 1


Ligue 1 - les fiches CLUB

Sondage Maxifoot
Quel adversaire préférez-vous pour le PSG en demi-finales de la Ligue des Champions ?

Manchester City
Borussia Dortmund
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
TOP 15
PEPITES
jeunes de Ligue 1
Votre Equipe type
2020
par les lecteurs
de Maxifoot
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB