Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK

Le Bayern éteint les Andalous - Débrief et NOTES des joueurs (Séville 1-2 Bayern)

Par Romain Lantheaume - Actu Champion's League, Mise en ligne: le 03/04/2018 à 22h42
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Séduisant en première période, le FC Séville a progressivement baissé pied pour finalement se laisser renverser 2-1 à domicile par le Bayern Munich ce mardi en quart de finale aller de la Ligue des Champions. Les Allemands prennent une belle option avant la manche retour dans une semaine.

Le Bayern éteint les Andalous - Débrief et NOTES des joueurs (Séville 1-2 Bayern)
Ribéry et le Bayern prennent une belle option.

Après avoir surpris Manchester United au tour précédent (0-0, 2-1), le FC Séville va avoir du mal à réaliser un nouvel exploit. D'abord en tête au tableau d'affichage, les Andalous ont été renversés par le Bayern Munich (1-2) ce mardi à domicile en quart de finale aller de la Ligue des Champions. Après la belle entame sévillane, l'expérience aura fait la différence en faveur des Munichois.

Dans une ambiance exceptionnelle, les deux équipes démarraient fort et le ballon ne cessait de filer d'un but à l'autre dans les premières minutes. Progressivement, les hommes de Jupp Heynckes imposaient leur emprise sur la rencontre mais les locaux, bien en place, défendaient parfaitement. A l'image de deux grosses fautes consécutives de Vidal et Ribéry, averti, les esprits avaient tendance à s'échauffer et le jeu s'en retrouvait plus haché.

Le Bayern pas dans son assiette, les Andalous récompensés

Malgré sa mainmise sur le ballon, le Bayern restait sous pression en défense face à un adversaire plus incisif. Séville aurait dû en profiter mais Sarabia manquait une énorme occasion en ouvrant trop son pied seul au point de penalty… Mais l'Espagnol ne se laissait pas abattre et juste après avoir mis Ulreich à contribution sur une frappe lointaine, le Sévillan profitait d'un centre d'Escudero pour conclure au second poteau (1-0, 32e). Une ouverture du score peut-être entachée d'une légère main d'après les visiteurs qui protestaient.

Jesus Navas, le coup du sort

Pas perturbés par la sortie sur blessure de Vidal, les Rotens réagissaient dans la foulée par Ribéry. Après une incursion, le Français voyait sa frappe détournée dans son propre but par Jesus Navas qui prenait son gardien Soria à contre-pied (1-1, 37e). Un but chanceux qui tombait à pic pour les Bavarois. Sonnés par ce coup du sort, les hommes de Vincenzo Montella avaient bien une opportunité au retour des vestiaires mais Javi Martínez sauvait les meubles devant Vázquez.

Séville n'y arrive plus

En manque de liant dans le jeu, les Sévillans ne parvenaient plus à sortir le ballon et les Allemands campaient dans le camp adverse. Soria sauvait les meubles sur un tir de Javi Martinez mais les Andalous gardaient la tête sous l'eau et finissaient logiquement par craquer sur une tête de Thiago Alcantara déviée par Escudero (1-2, 68e). Derrière, Montella tardait trop à injecter du sang-neuf et le Bayern gérait tranquillement la fin de match malgré un timide réveil espagnol. Le leader de Bundesliga assurait un succès qui le place sur la voie royale pour les demi-finales.

La note du match : 6,5/10

Dans la bouillante enceinte de Ramon Sanchez-Pizjuan, les supporters sévillans ont mis le feu et véritablement transcendé leur équipe qui a livré une première demi-heure très séduisante et logiquement ouvert le score. Mais les locaux ont calé après l'égalisation adverse et le Bayern a pu tranquillement mettre en place son jeu de possession en seconde période. Malgré quelques temps faibles et des moments de tension, à l'image de cet accrochage Ribéry-Ben Yedder, on a eu droit à des buts et on aura assisté à un beau quart de finale.

Les buts :

- Sur un centre d'Escudero côté gauche, le ballon parvient au second poteau où Sarabia devance Bernat en contrôlant avec l'avant-bras. A bout portant, le Sévillan fusille Ulreich, sorti à sa rencontre, du pied gauche (1-0, 31e).

- Müller renverse le jeu sur James Rodriguez côté gauche. Le Colombien décale Ribéry qui arrive lancé dans la surface et reprend du droit. La frappe du Français est détournée par le pied de Jesus Navas qui prend Soria à contre-pied. Le gardien se jette au sol mais il ne peut que renvoyer le ballon sur son poteau avant qu'il ne pénètre dans son but (1-1, 37e).

- Trouvé sur un long ballon de Boateng, Ribéry effectue un centre au second poteau vers la droite de la surface. Esseulé, Thiago Alcantara reprend d'une tête piquée qu'Escudero dévie des pieds dans son propre but devant Soria (1-2, 68e).

Les NOTES des joueurs

Maxifoot a attribué une note (sur 10) commentée à chaque joueur.

L'homme du match : Franck Ribéry (7/10)

A bientôt 35 ans, le Français confirme qu'il tient toujours la forme. Très percutant à gauche en début de match, l'ailier a fait preuve de beaucoup d'envie et désorganisé la défense adverse avec ses accélérations. Son apport aura été plus irrégulier ensuite mais l'ancien Marseillais joue un rôle majeur sur les deux buts de son équipe. Sa frappe déviée débouche sur le CSC de Jesus Navas puis il signe le centre décisif pour Thiago Alcantara. Un beau bilan. Remplacé à la 79e minute par Arjen Robben (non noté).

FC SEVILLE :

David Soria (5) : préféré à Sergio Rico à la surprise générale, le gardien sévillan n'a pas vraiment permis de justifier cette décision. Bien sûr, l'Espagnol joue de malchance en se faisant battre deux fois sur des tirs déviés par ses défenseurs mais on ne peut s'empêcher de penser qu'il était possible de détourner le ballon du premier but allemand. Mieux en seconde période avec ses arrêts face à Javi Martinez puis James.

Jesús Navas (3,5) : à nouveau aligné en latéral droit, l'habituel ailier n'a pas convaincu ce soir. Ribéry lui a régulièrement fait des misères dans son couloir et l'ancien Citizen permet au Bayern d'égaliser en déviant la frappe du Français. Offensivement, l'Espagnol a trop peu apporté malgré plus de disponibilité en seconde période.

Simon Kjær (6,5) : gros match du défenseur central. Omniprésent, le Danois s'est imposé en patron pour repousser la plupart des centres bavarois qui passaient dans la surface sévillane.

Clément Lenglet (6) : partie encourageante pour le Français. Très en vue en début de match, le défenseur central a signé plusieurs interventions qui ont soulagé son équipe. Si Lewandowski a passé une sale soirée, il n'y est pas pour rien. Moins présent en seconde période.

Sergio Escudero (5,5) : très intéressant offensivement, le latéral gauche signe deux superbes centres en première période dont celui qui aboutit à l'ouverture du score. Mais le capitaine andalou a plus souffert dans son couloir après la pause et il dévie la tête de Thiago Alcantara dans ses propres filets.

Guido Pizarro (4) : aligné en l'absence de Banega, le milieu de terrain a rendu une copie assez décevante. L'Argentin s'est progressivement éteint à la récupération et il a fait preuve d'un déchet excessif dans ses transmissions.

Steven N'Zonzi (5,5) : amené à endosser un rôle plus important dans l'animation en l'absence de Banega, le Français a parfaitement répondu aux attentes… pendant 45 minutes. Disponible et percutant, le milieu de terrain a aiguillé les remontées de balle rapides de Séville. Surtout occupé par les tâches défensives en seconde période, il a nettement moins participé au jeu et cela s'est fait sentir…

Pablo Sarabia (5) : son énorme raté coûte cher en début de match même si l'Espagnol se rattrape ensuite en ouvrant le score. Un peu moins intéressant que ses coéquipiers de l'attaque dans les combinaisons, il s'est néanmoins bien battu et a dépensé beaucoup d'énergie dans le travail défensif.

Franco Vázquez (4,5) : partie mitigée pour l'Italien. Très présent en début de match, il a tenté de jouer les chefs d'orchestre et bien combiné avec ses partenaires. Privé du but du 2-1 in extremis par Javier Martínez au retour des vestiaires, le Sévillan signe ensuite lui aussi une superbe intervention dans sa surface. Il disparaît progressivement des radars en seconde période.

Joaquín Correa (6) : principal dynamiteur de l'attaque sévillane, l'Argentin a fait de grosses différences côté gauche grâce à sa technique. Dans tous les bons coups, il a proposé des solutions et bien combiné. Dommage qu'il ait manqué de tranchant à l'approche du but. Remplacé à la 78e minute par Sandro Ramírez (non noté), mis en échec par Ulreich sur sa tentative puissante.

Wissam Ben Yedder (5,5) : héros de la qualification en quarts, le Français a livré un match plein de générosité en s'arrachant pour récupérer des ballons et pour combiner avec ses coéquipiers, à l'image de cette superbe ouverture pour Correa au retour des vestiaires. Un travail besogneux important qui a pesé sur la défense allemande. Remplacé à la 80e minute par Luis Muriel (non noté).

BAYERN MUNICH :

Sven Ulreich (5) : battu à bout portant sur le but, le gardien allemand n'aura pas vraiment eu l'occasion de se mettre en évidence. Auteur de mauvaises relances en première période, le portier termine mieux et boxe notamment le missile de Sandro en fin de partie.

Joshua Kimmich (5) : assez discret en première période, le latéral droit s'est davantage montré ensuite lorsque le Bayern asphyxiait son adversaire. Quelques bons centres même si on attend plus de sa part.

Jérôme Boateng (5,5) : peu inquiété défensivement, l'Allemand a parfois abusé des longs ballons vers l'avant mais c'est finalement l'un d'eux qui débouche sur le but de la victoire.

Mats Hummels (6,5) : match de patron du défenseur central. Monté en puissance au fil de la rencontre, l'Allemand n'a pas tremblé, il s'est imposé dans les duels et a signé de bonnes interventions dans la surface.

Juan Bernat (4) : effacé en début de match, le latéral gauche se laisse devancer par Sarabia sur l'ouverture du score, même s'il y avait peut-être main. Une soirée difficile pour l'Espagnol. Remplacé à la 46e minute par Rafinha (4,5) qui a moins eu à s'employer défensivement puisque le Bayern dominait. L'apport offensif du Brésilien s'est toutefois révélé assez limité.

Arturo Vidal (4,5) : auteur de bonnes interceptions en début de match, le Chilien a progressivement sombré dans la nervosité, multipliant les fautes assez grossières. Rentré blessé de sélection et incertain avant le match, le milieu de terrain a dû céder sa place prématurément. Remplacé à la 36e minute par James Rodríguez (6) qui se montre tout de suite à son avantage en lançant Ribéry pour l'égalisation. En forme en ce moment, le Colombien a bien fait circuler le ballon et il oblige Soria à une belle parade sur la fin.

Javier Martínez (6,5) : de retour au pays, le milieu de terrain a encore livré une prestation solide ce soir. Discret en début de match, l'Espagnol a ensuite dicté sa loi dans l'entrejeu et multiplié les récupérations. Il sauve les siens au retour des vestiaires en intervenant in extremis devant Vázquez. Son match aurait pu être parfait s'il avait concrétisé son occasion à 1-1 face à Soria.

Thiago Alcântara (5,5) : l'Espagnol signe le but de la victoire, ce qui améliore sa copie globalement assez moyenne. Plutôt effacé, l'ancien Barcelonais n'a pas eu l'emprise escomptée sur le jeu du Bayern, même s'il a fait l'effort de jouer juste. Il a bien essayé de sonner le réveil durant la mauvaise passe bavaroise en tentant sa chance en première période mais rien d'extraordinaire.

Thomas Müller (5,5) : dans son style habituel, l'Allemand s'est bien battu, il a gratté des ballons dans le camp adverse, brouillé les pistes avec ses déplacements et bien combiné avec ses coéquipiers, à l'image de son superbe centre pour Javi Martinez. Le capitaine bavarois sent bien le coup et initie le premier but.

Robert Lewandowski (4,5) : sevré de ballons et parfaitement muselé par la défense sévillane, le Polonais a vécu une soirée difficile et il a dû attendre la toute fin de match pour pouvoir enfin tenter sa chance, sans succès. Des efforts défensifs toutefois et un apport plus intéressant lorsqu'il a décroché.

Franck Ribéry (7) : lire le commentaire ci-dessus.

+ Retrouvez les résultats et le classement de Ligue des Champions sur Maxifoot

Et pour vous, quels ont été les meilleurs et les moins bons joueurs du match ? Réagissez dans la zone de "commentaires" ci-dessous !

FC SEVILLE 1-2 BAYERN MUNICH (mi-tps: 1-1) - LIGUE des CHAMPIONS - 1/4 de finale
Stade : Estadio Ramón Sánchez Pizjuán - 40.635 spectateurs - Arbitre : Daniele Orsato

Buts : Pablo Sarabia (32e) pour FC SEVILLE - Jesús Navas (37e, csc) Thiago Alcântara (68e) pour BAYERN MUNICH
Avertissements : J. Correa (15e), G. Pizarro (90e), pour FC SEVILLE - F. Ribéry (13e), Juan Bernat (34e), T. Müller (85e), pour BAYERN MUNICH

FC SEVILLE : David Soria - Jesús Navas, S. Kjær, C. Lenglet, Sergio Escudero - G. Pizarro, S. N'Zonzi - Pablo Sarabia, F. Vázquez, J. Correa (Sandro Ramírez, 78e) - W. Ben Yedder (L. Muriel, 80e)

BAYERN MUNICH : S. Ulreich - J. Kimmich, J. Boateng, M. Hummels, Juan Bernat (Rafinha, 46e) - Javi Martínez - T. Müller, A. Vidal (J. Rodríguez, 36e), Thiago Alcântara, F. Ribéry (A. Robben, 79e) - R. Lewandowski

Le superbe tifo des supporters andalous, même si la potion magique n'a pas suffi…

C'était chaud entre Ribéry et Ben Yedder en début de match

Sarabia ouvre le score pour des Sévillans séduisants (1-0, 31e)

Ribéry a provoqué l'égalisation bavaroise (1-1, 37e)

Thiago Alcântara permet au Bayern de renverser la vapeur (1-2, 68e)

 Le résumé du match en vidéo

 







Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens LIGUE des CHAMPIONS


Sondage Maxifoot
Jusqu'à présent, pensez-vous que l'OM a fait un bon choix avec Villas-Boas ?

OUI
NON
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2
Banc des remplaçants FC Seville

F
C

S
E
V
I
L
L
E
Banc des remplaçants Bayern Munich

B
A
Y
E
R
N

M
U
N
I
C
H
but contre son camp (csc), 37e3,5Navas
carton jaune, 90e4Pizarro
but, 32e5Sarabia
>remplacé par Sandro Ramírez, 78ecarton jaune, 15e6Correa
>remplacé par Muriel, 80e5,5Ben Yedder
>remplacé par Rafinha, 46ecarton jaune, 34e4Bernat
carton jaune, 85e5,5Müller
>remplacé par Rodríguez, 36e4,5Vidal
but, 68e5,5Thiago Alcântara
>remplacé par Robben, 79ecarton jaune, 13e7Ribéry


MASQUER LA PUB