Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
Lyon-Valenciennes, reprise en mains
Par Christophe Andreeff - Actu Ligue 1, Mise en ligne: le 10/11/2006 à 23h30
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Rugby oblige, l'Olympique lyonnais retrouvait Valenciennes dès vendredi soir pour entamer la treizième journée de Ligue 1. Un chiffre qui ne porte pas malheur aux Gones, vainqueurs difficiles de Valenciennois accrocheurs. Un scénario quasi similaire à celui subi en Coupe de la Ligue par le PSG (2-1). Le point complet avec Maxifoot !

Gérard Houllier l'avait assuré. Lyon demeure une grande équipe et dans ce cas là, la défaite reprend rarement rendez-vous une deuxième fois consécutive. La venue de Valenciennes, promu accrocheur depuis le début de saison, permettait aux Gones d'afficher tout leur talent malgré certains absents ou blessés. Dominateurs depuis le début de rencontre, les Valenciennois parvenaient à s'accrocher avec une défense solidaire, regroupée, même un peu trop basse. Lyon tentait de trouver la solution sur les ailes et par des frappes lointaines, demeurées vaines. Même scénario en seconde période, lorsque sur un exploit individuel, Valenciennes exploitait sa seule véritable occasion pour prendre l'avantage. Lyon n'avait plus que de minces chances de s'imposer, mais des dernières minutes menées de mains de maîtres allait tout changer. L'attaque reste bien la meilleure défense comme le prouvaient Cris et Squillaci !

Les temps forts et les buts

- Tentative de Wiltord qui ajuste une puissante frappe pied gauche, des vingt mètres. Le ballon file à gauche des cages de Penneteau (24').

- Penneteau intervient parfaitement sur une frappe de Tiago des vingt cinq mètres, dans l'axe (31').

- Kallström transmet un excellent ballon à Malouda. Dans la surface, ce dernier adresse une frappe cadrée que Penneteau intercepte (70').

- A la surprise générale, Valenciennes ouvre le score. Savidan prend le meilleur sur Cris puis Squillaci d'une belle feinte de frappe. Dans la foulé, il trompe Coupet du gauche (0-1, 77').

- Suite à un centre dévié, Cris lobe de la tête Penneteau et égalise pour les Lyonnais (1-1, 85').

- Lyon réagit de nouveau avec orgueil et vient décrocher la victoire au punch. Un dernier coup d'accélérateur dans la surface, avec une reprise ultime de Squillaci dos au but. Penneteau est pris au dépourvu, notamment gêné tout à fait correctement par Carew lors d'une tentative préalable de dégagement au poing (2-1, 87').

Ce qu'il faut retenir de la rencontre

La formation lyonnaise a tremblé lors de cette rencontre d'ouverture de la treizième journée. Elle frôle une seconde défaite consécutive mais sa force mentale a pris le dessus pour arracher in extremis une très belle victoire. Elle la doit notamment à la conquête offensive de ses défenseurs que sont Cris et Squillaci, venus renforcer une attaque amoindrie et peu imaginative pour percer le bloc adverse. Juninho absent, Benzema puis Govou blessés, ces éléments ne venaient pas apporter une véritable sérénité au sein du clan lyonnais. La délivrance intervenait dès lors, de derrière. La rentrée de Carew permettait aussi d'aboutir à ce score final, car il gène idéalement la sortie de Penneteau sur le second but, incapable dès lors de se replacer suffisamment à temps. En première période, Lyon dominait. Le jeu se déroulait quasiment en permanence dans la moitié de terrain des visiteurs, avec de nombreuses tentatives sur les ailes, avec les débordements de Malouda et Govou qui ne trouvaient pas de point d'appui à la finition. Tiago maintenait une bonne assise dans son jeu, mais à ses cotés Kallström et Toulalan se révélaient trop justes. Une prestation qui demeure relativement moyenne en comparaison d'un début de saison tonitruant.

Même privé de cinq hommes forts en défense, Valenciennes ne se laisse pas compter. Ils ont joué en bloc, très bas, ne permettant pas aux Gones de concrétiser les occasions de la première période. La seule solution semblait les frappes lointaines, mais Penneteau réussissait une belle prestation, avant de s'avouer battu dans les ultimes minutes par l'opportunisme de Cris et Squillaci. Mater et Rippert restaient dominés sur les ailes par leurs adversaires respectifs, mais la bonne surprise venait de Chelle, très présent sur les ballons aériens et très aguerri physiquement. Il était épaulé par un Saez très courageux sur les relances et toujours à l'affût. Roudet, Doumeng, Bezzaz et Haddad se montraient solidaires, avec des prestations relativement proches. Enfin, le duo d'attaque composé de Dufresne et Savidan ne se contentait pas d'attendre les ballons offensifs. Ils contribuaient à la ferme résistance du groupe et mieux encore, Savidan s'offrait un exploit personnel pour permettre à son équipe de croire en l'exploit.

Note du match : 15/20

Lyon ne lâche décidément pas le moindre point. Toujours menés au score à cinq minutes de la fin contre un promu solidaire, les Gones ont su braver tous les dangers pour ne pas s'avouer vaincus. Ils décrochent trois points qui confirment une première place largement méritée et assurée (34 Pts). Valenciennes y a cru mais restera cantonné dans la partie basse du tableau (14e provisoire avec 14 Pts). Cette solidarité et abnégation, présentes dans les deux camps, méritent bien une note à la hauteur.


Ligue 1 : J13
Lyon 2-1 Valenciennes (0-0)
Stade Gerland/Spectateurs : 40 000 environ
Arbitre : Monsieur Jaffredo
Buts : Cris (85’), Squillaci (86’)/Savidan (76’)
Avertissements : Mater (26’), Saez (68’), Dufresne (82’), Bezzaz (86’) pour Valenciennes
Les équipes :
Lyon : Coupet, Clerc, Cris, Squillaci, Abidal, Govou (cap) (Rémy, 55’), Tiago, Toulalan, Källström (Carew, 72’), Malouda, Benzema (Wiltord, 16’)/Entraîneur : Gérard Houllier.
Valenciennes : Penneteau, Mater, Chelle, Rippert, Bezzaz, Haddad (Bourgeois, 82’), Saez (Hassli, 90’), Doumeng (Kharroubi, 88’), Roudet, Dufresne (cap), Savidan/Entraîneur : Antoine Kombouaré.



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens FRANCE - Ligue 1


Ligue 1 - les fiches CLUB

Sondage Maxifoot
Votre position concernant la SuperLeague ?

POUR
CONTRE
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
TOP 15
PEPITES
jeunes de Ligue 1
Votre Equipe type
2020
par les lecteurs
de Maxifoot
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB