Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
Les enjeux - 13e journée
Par Nicolas Lagavardan - Actu Ligue 1, Mise en ligne: le 10/11/2006 à 13h53
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Derrière Lyon seul au monde qui tentera de se relancer face à Valenciennes en match décalé de la 13e journée de Ligue 1, pas moins de six équipes peuvent prétendre s'asseoir dans le fauteuil de dauphin. C'est notamment le cas de Lille et Marseille qui en découdront dimanche soir à Villeneuve d'Ascq.

Lyon – Valenciennes

Les grandes équipes ne perdent jamais deux fois d'affilée avait prévenu Gérard Houllier après le premier revers de la saison de son équipe à Rennes le week-end dernier. Si cela suffit à reconnaître les grandes équipes, l'OL aura alors à coeur de reprendre sa dynamique avec la réception de Valenciennes. «Il faut repartir en se concentrant sur le match à jouer. Valenciennes n'a rien à perdre en jouant contre nous. Et en plus, ce n'est jamais facile de rencontrer une équipe du Nord,» prévient toutefois Houllier. L'entraîneur lyonnais voit cette rencontre comme la fin d'un cycle. Pas question donc de le terminer sur une note négative.
«Après Valenciennes, ce sera intéressant. On va commencer un autre cycle avec 6 rencontres de championnat dont 3 à domicile, 2 matchs de Champions League et 1 de Coupe de la Ligue.» Invaincus à Gerland, les Rhodaniens récupèrent quelques munitions en défense avec les retours de Cris et Müller. Ce dernier devrait toutefois débuter sur le banc. De retour à l'entraînement, Caçapa a été laissé à la disposition de la CFA, tout comme Vercoutre, Ben Arfa et Berthod. De son côté, Fred est toujours blessé tandis que Juninho est automatiquement suspendu après son expulsion à Rennes.

Valenciennes n'a toujours pas trouvé la solution loin de ses terres avec un malheureux match nul récolté en six déplacements. Le périlleux voyage dans le Rhône n'est donc pas de nature à rassurer les hommes d'Antoine Kombouaré qui n'auront toutefois rien à perdre et tout à gagner. La montagne est haute mais pas infranchissable, selon l'entraîneur du VAFC. «Lyon, c'est notre Champion's League. Ce qui me décevrait le plus, ce serait que l'on ne joue pas, qu'on les respecte trop, que l'on soit spectateurs. Normalement, ils doivent gagner cette rencontre. Mais ce que l'on veut, c'est créer l'exploit,» a-t-il lancé. Pour mener à bien son entreprise, l'entraîneur valenciennois devra toutefois se passer des services du milieu Paauwe suspendu, des défenseurs Flachez, Silvestri et Liron, du milieu Mody Traoré, de l'attaquant Bratu et de son troisième gardien Coque, tous blessés. Face à l'hécatombe des défenseurs, Kombouaré a décidé d'appeler le jeune Dame Traoré en renfort.

Les équipes probables :

Lyon : Coupet – Abidal, Cris, Squillaci, Réveillère (ou Clerc) – Toulalan, Tiago, Källström, Malouda, Wiltord (ou Govou) – Benzema

Valenciennes : Penneteau – Chelle, Rippert, Mater, D. Traoré – Roudet, Doumeng, Saez, Haddad - Dufresne, Savidan

LilleMarseille

Le LOSC est sur la bonne pente. Invaincus depuis la 7e journée (4-1 à Lyon), les Nordistes gravissent une à une les marches du classement et pointent désormais en troisième position. Après un mois de septembre chaotique, la machine semble belle et bien lancée. Ce match constituera donc un tournant entre deux prétendants à la Ligue des Champions. Face à Marseille, Odemwingie et compagnie ne viseront rien d'autre que la victoire dans leur antre de Villeneuve d'Ascq, comme le confirme le défenseur, Rafael Schmitz. «C'est tout simplement un match à six points qui va se jouer. Marseille est un concurrent direct, très difficile à manoeuvrer. A nous de nous présenter au mieux face à eux, en prenant le plus de points possibles.» Pour cela, Claude Puel peut compter sur un groupe au complet avec le milieu de terrain Dumont et l'attaquant Gygax de retour de blessure. Aucun suspendu n'étant à déplorer, l'entraîneur des Dogues devrait aligner son équipe type.

L'OM est bloqué. Après un début de saison plein de promesses, les coéquipiers de Ribéry accusent le coup et restent sur six défaites en huit matchs et sur quatre d'affilée, toutes compétitions confondues. La sonnette d'alarme n'a pas encore retentit car les dirigeants marseillais croient pouvoir redémarrer la bécane sans passer par le garage. Tout autre résultat qu'une défaite sera donc bon à prendre pour les Marseillais vu le contexte actuel.
Invaincu depuis quatre ans en terre lilloise, l'OM se méfie énormément de ce déplacement délicat. «L'état d'esprit va être primordial. Avec notre série de défaites, ce n'est pas vraiment évident. Il faudra relever la tête, s'aider les uns les autres et s'encourager même si on fait une mauvaise passe,» demande Bocaly. Albert Emon ne peut s'appuyer sur Zubar et M'Bami suspendus. Le retour de Civelli tombe donc plutôt bien. Il pourrait ainsi accompagner Bocaly, aligné depuis deux matchs en charnière. Côté retour, Valbuena est désormais opérationnel et devrait intégrer le groupe pour la première fois. Cissé en revanche est encore juste et restera à quai.

Les équipes probables :

Lille : Sylva – Tafforeau, Plestan, Rafael, Chalmé – Makoun, Bodmer, Dumont (ou Cabaye), Keita – Odemwingie, Fauvergue (ou Robail)

Marseille : Carrasso – Beye, Civelli, Bocaly (ou Cesar), Taiwo – Cana, Oruma, Niang, Nasri (ou Maoulida) – Ribéry, Pagis

Le MansParis SG

Si les Manceaux sont invaincus à domicile, ils n'ont en revanche plus gagné à Léon Bollée depuis la 3e journée (3-2 face à Valenciennes). Quatre matchs nuls plus tard, les coéquipiers de Bangoura stagnent en milieu de tableau et veulent confirmer la victoire acquise à Auxerre le week-end dernier pour se relancer. Les Manceaux naviguent entre deux eaux. Le résultat face au PSG qui ne compte que deux longueurs de retard, permettra donc de déterminer dans quelle moitié de classement Le Mans passera les prochaines semaines. Frédéric Hantz sait qu'il dispose d'une arme redoutable pour faire pencher la balance du bon côté, en la personne de Bangoura, meilleur buteur de Ligue 1 avec sept réalisations. Sélectionné en Espoirs, Coutadeur est quant à lui incertain en raison d'une cheville fragile. Paulo André, De Melo et Bonnart sont toujours indisponibles, tout comme Pelé. De leur côté, Thomas et Romaric sont suspendus. Ce dernier a de plus été écarté par ses dirigeants en raison d'un comportement inadapté à la vie de club.

Le Paris SG n'est encore jamais apparu dans la première moitié du classement depuis le début de la saison. Les résultats en dents de scie l'empêchent pour le moment de basculer du bon côté malgré les progrès perçus ces dernières semaines. Après trois matchs sans défaites et un début d'espérance, les Parisiens sont de nouveau tombés face à Lens dimanche dernier. Tout est donc à recommencer pour les coéquipiers de Landreau, tant sur le plan comptable que mental. Loin d'être abattus, les coéquipiers de Chantôme ne se déplaceront pas au Mans en victime expiatoire. «Nous y allons pour décrocher les trois points et nous relancer après le revers face à Lens. Nos progrès doivent maintenant se répercuter sur notre classement,» espère Chantôme. Le PSG avance par à-coups et sera de nouveau privé de Pauleta et Frau au Mans. Le Portugais purgera son deuxième match de suspension tandis que Frau ne reprendra pas avant le 18 décembre. Hormis ses deux attaquants, Guy Lacombe ne compte aucun blessé dans ses rangs.

Les équipes probables :

Le Mans : Roche - Basa, Cerdan, Fischer, Camara - Louvion, Sessegnon, Coutadeur, Matsui - Bangoura, Grafite

Paris SG : Landreau – Armand, Dramé, Yepes, Rozehnal - Cissé, Chantôme, Rothen, Mulumbu (ou Pancrate) - Kalou, Diané

Coup de projecteur sur

BordeauxAuxerre : les Girondins en ont assez de faire le yoyo en enchaînant victoires à domicile et défaites à l'extérieur. L'aspect positif, c'est que les coéquipiers de Mavuba joueront à Chaban-Delams samedi et désireront donc maintenir la tendance l'espace d'une rencontre. Pour ce faire, Ricardo doit composer sans Jemmali et Cid blessés et devrait donc faire confiance au duo Enakarhire - Henrique en charnière. Chamkh, Dalmat et Smicer sont indisponibles. En revanche, Planus réapparaît dans le groupe après de longues semaines d'absence. Les Auxerrois ne sont pas au mieux à la 15e place et pourraient flirter avec la zone rouge en cas de nouvelle déconvenue. Après quatre matchs sans succès, les Bourguignons doivent relever la tête. Jean Fernandez doit encore une fois remanier sa défense avec la suspension de Kaboul et les blessures de Mignot et Radet. Grichting et Kalabane devraient ainsi débuter la partie. Le milieu Kahlenberg est également indisponible tandis que Jelen pourrait faire son retour.

LensRennes : les Sang et Or sont bien ancrés dans le peloton des poursuivants et ne comptent pas s'arrêter en si bon chemin. Après avoir battu Auxerre à Bollaert et le PSG au Parc des Princes, Francis Gillot cherche la régularité dans les résultats et appelle ses joueurs à rester concentrés. L'entraîneur lensois n'aura que l'embarras du choix pour composer samedi, puisque seul Jemaa manque à l'appel. Dindane, Demont, Jussie et Hilton font leur retour et devraient réintégrer directement le onze de départ. Les Rennais restent sur trois succès en quatre matchs, tous à domicile. Loin de leurs bases en revanche, les coéquipiers d'Utaka courent toujours après une première victoire. Après avoir croqué Lyon, les troupes de Pierre Dreossi voudront confirmer que ce succès n'était pas un accident en tenant la dragée haute à un autre prétendant au podium. Monterrubio, Adailton et Mensah blessés ne participeront pas au débat à l'inverse d'Utaka et Faty.

Le programme de la 13e journée

Vendredi 10 novembre 2006

Lyon – Valenciennes (20h30)

Samedi 11 novembre 2006

BordeauxAuxerre (17h15)
Le MansParis SG (20h)
LensRennes
Lorient – Nancy
Nantes – Saint-Étienne
NiceSochaux
Toulouse – Sedan

Dimanche 12 novembre

Troyes – Monaco (18h)
LilleMarseille (21h)



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens FRANCE - Ligue 1


Ligue 1 - les fiches CLUB

Sondage Maxifoot
Quel adversaire préférez-vous pour le PSG en demi-finales de la Ligue des Champions ?

Manchester City
Borussia Dortmund
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
TOP 15
PEPITES
jeunes de Ligue 1
Votre Equipe type
2020
par les lecteurs
de Maxifoot
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB