Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK

Un Bayern sérieux valide son billet pour les quarts - Débrief et NOTES des joueurs (Besiktas 1-3 Bayern)

Par Damien Da Silva - Actu Champion's League, Mise en ligne: le 14/03/2018 à 19h53
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Après sa large victoire à l'aller (5-0), le Bayern Munich a confirmé sa qualification sur la pelouse de Besiktas (3-1) ce mercredi lors de la manche retour des 8es de finale de la Ligue des Champions. Courageux, les Turcs ont réussi à sauver l'honneur en seconde période.

Un Bayern sérieux valide son billet pour les quarts - Débrief et NOTES des joueurs (Besiktas 1-3 Bayern)
Thiago a marqué le premier but du Bayern ce mercredi.

Le Bayern Munich a été sérieux jusqu'au bout. Après le festival réalisé à l'aller (5-0), le club allemand s'est imposé ce mercredi sur la pelouse de Besiktas (3-1) à l'occasion de la manche retour des 8es de finale de la Ligue des Champions.

Malgré une équipe remaniée, les Turcs ont tout donné devant un public exceptionnel et ont réussi à sauver l'honneur grâce à un but de Vagner Love. Mais en face, les Munichois étaient tout simplement trop fort. Avec ce succès, l'entraîneur bavarois Jupp Heynckes devient le premier coach de l'histoire à enchaîner 11 victoires consécutives en Ligue des Champions.

Le Bayern déroule...

Malgré la gifle reçue par le club stambouliote à l'aller (0-5), l'ambiance était superbe en Turquie pour cette partie ! Pour autant, la première occasion du match était pour le Bayern avec un coup-franc d'Alaba mal renvoyé puis un tir non cadré Müller. Et après le premier quart d'heure, Müller trouvait logiquement sur un centre au second poteau Thiago, qui ajustait le portier à bout portant (0-1, 17e).

Après cette ouverture du score, les Turcs tentaient bien de réagir, mais étaient peu inspirés offensivement, à l'exception d'un Quaresma remuant sur certaines séquences. Jusqu'à la pause, le rythme chutait petit à petit avec des Allemands en maîtrise totale. Dès le retour des vestiaires, le Bayern enfonçait le clou avec un centre de Rafinha propulsé dans sa propre cage par Gönül (0-2, 46e).

Love sauve l'honneur, Wagner termine le travail

Puis sur une grossière erreur de relance d'Alaba, Vagner Love profitait d'un service de Gönül pour réduire le score d'une frappe placée (1-2, 59e). Les fans turcs explosaient de joie ! Dans la foulée, Besiktas était même tout proche d'égaliser mais la tentative d'Özyakup était sauvée par Ulreich. Après ce moment de folie, le Bayern remettait le pied sur le ballon et gérait les débats.

Malgré une fin de match insipide sur le terrain, le spectacle était incroyable dans les tribunes avec des chants constants de la part des fans du Besiktas ! Mais les supporters turcs étaient légèrement douchés par un but de la poitrine de Wagner sur un service d'Alaba (1-3, 83e). Sans forcer, le Bayern a ainsi validé son billet pour les quarts de finale.

La note du match : 6/10

Même si cette confrontation a été pliée au match aller (5-0) par le Bayern Munich, ce match retour a été plutôt plaisant à suivre. Avec une superbe ambiance en Turquie, le spectacle proposé a été plutôt intéressant avec des Turcs motivés pour sauver l'honneur. Malgré tout, la maîtrise technique des Allemands a fait la différence.

Les buts :

- Après un joli mouvement collectif, Müller hérite du ballon sur le côté gauche. D'un centre parfait au second poteau, l'Allemand trouve Thiago, qui ajuste à bout portant le portier adverse (0-1, 17e).

- Dès le retour des vestiaires, Rafinha est lancé dans son couloir droit. Dans la surface, le centre du latéral droit du Bayern Munich trouve Gönül, qui marque contre son camp après une mésentente avec son gardien (0-2, 46e).

- Pressé à la suite d'un 6 mètres, Alaba se rate totalement en perdant le ballon devant sa surface. Immédiatement, Gönül sert dans la surface Vagner Love, qui résiste au retour de Vidal pour ajuster Ulreich d'une frappe placée (1-2, 59e).

- Sur une nouvelle montée d'Alaba, l'Autrichien fait la différence et parvient à centrer dans la surface. Seul au second poteau, Wagner pousse le ballon au fond des filets de la poitrine (1-3, 83e).

Les NOTES des joueurs

Maxifoot a décerné une note (sur 10) commentée à chaque joueur.

L'homme du match : Arturo Vidal (7/10)

Un vrai patron pour son équipe. Dans l'entrejeu, le Chilien s'est véritablement régalé. Omniprésent à la récupération, avec notamment une intervention décisive dans sa propre surface, il a été également excellent dans la construction du jeu. Auteur de plusieurs bons décalages, l'ancien joueur de la Juventus Turin a été notamment impliqué sur l'ouverture du score en servant Müller.

BESIKTAS :

Tolga Zengin (4) : l'habituel gardien remplaçant de Besiktas n'a pas dégagé une grande sérénité. Après une première intervention moyenne sur un coup-franc d'Alaba, il a été battu à bout portant sur un tir de Thiago quelques minutes plus tard. Trompé par son propre coéquipier au retour des vestiaires, il a été encore pris à bout portant en fin de match par Wagner.

Gökhan Gönül (3) : une catastrophe ! Le latéral droit a été en grande difficulté dans le secteur défensif ce mercredi. Malgré quelques montées intéressantes, il a été coupable sur l'ouverture du score de Thiago avec un marquage trop laxiste. Puis dès le retour des vestiaires, il a encore plongé avec ce but contre son camp... A noter tout de même sa passe décisive sur le but de Vagner Love. Mais ce n'est pas suffisant pour sauver sa mauvaise performance défensive, encore entachée sur l'ultime réalisation de Wagner.

Gary Medel (5) : sur cette rencontre, le défenseur central de Besiktas n'a pas été mauvais. Dans ses duels avec Lewandowski, il a été à la hauteur grâce à son agressivité et n'a rien à se reprocher sur les buts encaissés par son équipe.

Necip Uysal (5,5) : tout comme Medel, le défenseur central a réalisé une performance très correcte face au Bayern Munich. A l'image d'un tacle décisif sur Ribéry dans la surface, il a réussi à limiter les dégâts pour son équipe sur plusieurs situations chaudes.

Caner Erkin (3,5) : si Gökhan Gönül a vécu un cauchemar ce mercredi, le latéral gauche n'a pas été dans une grande forme ! Ce n'est d'ailleurs pas un hasard si les deux premiers buts inscrits par le Bayern Munich sont des actions initiées dans son couloir. Défensivement, il n'a jamais été capable de trouver la moindre solution.

Ricardo Quaresma (5) : le seul joueur de Besiktas a avoir réussi à déstabiliser un peu les Bavarois. Par ses accélérations, il a réalisé des actions intéressantes, mais a souvent manqué de justesse ensuite dans le dernier geste. Le Portugais était bien trop seul pour tenter de faire mal à l'ogre allemand...

Oguzhan Özyakup (5,5) : dans l'ensemble, Besiktas a été en difficulté dans l'entrejeu, mais le capitaine du club turc a été l'un des rares joueurs en mesure de se projeter vers l'avant. Grâce à sa qualité technique, il a parfois réussi à se défaire de ses adversaires directs pour mener les offensives turques.

Tolgay Ali Arslan (5) : défensivement, le milieu de terrain a connu des moments difficiles, en courant énormément après le ballon. Malgré tout, il a été très combattif et s'est battu sur tous les ballons. Son envie a largement compensé ses lacunes dans le jeu. Remplacé à la 60e minute par Atiba Hutchinson (non noté).

Jeremain Lens (4) : si Quaresma a été remuant et à l'origine de quelques fulgurances de son équipe, le Néerlandais a été très décevant. Peu trouvé et peu actif, l'ailier a été totalement muselé par Alaba et n'a pas réussi à être dangereux sur cette rencontre. Remplacé à la 60e minute par Anderson Talisca (non noté).

Mustafa Pektemek (3) : un véritable fantôme sur cette rencontre ! Totalement absent des débats, l'attaquant n'a pas été un problème pour les défenseurs munichois en étant très peu trouvé par ses coéquipiers. Il a été le symbole des difficultés offensives de son équipe.

Vágner Love (6) : le Brésilien a sauvé l'honneur pour son équipe ! Plutôt discret en première période, à l'exception d'un rush stoppé par Hummels, l'ancien joueur de l'AS Monaco a profité d'un service de Gönül pour marquer le seul but de son équipe d'une frappe bien placée. Remplacé à la 74e minute par Ryan Babel (non noté).

BAYERN MUNICH :

Sven Ulreich (5) : le portier du Bayern Munich a passé un mercredi tranquille. Malgré l'envie évidente des Turcs de sauver l'honneur, ils ont été très peu inspirés offensivement et le gardien allemand n'a pas été très actif. Par contre, il a été tout de même l'auteur d'une sortie très moyenne sur la réduction du score de Vagner Love. A noter une belle parade sur une tentative d'Özyakup.

Rafinha (6) : un bon match pour le latéral droit. Défensivement, malgré les coups de reins de Quaresma, il a limité les dégâts. Et offensivement, il n'a pas ménagé ses efforts avec des montées tranchantes, mais a tout de même parfois manqué de justesse dans ses transmissions. Récompensé de ses efforts avec ce but contre son camp de Gönül sur l'un de ses centres.

Jérôme Boateng (4,5) : si Besiktas n'a pas affiché une grande inspiration dans le domaine offensif, la charnière centrale du Bayern ne respirait pas la sérénité ! Sur les rares accélérations des Turcs, le défenseur allemand a été régulièrement en retard, en étant souvent sauvé par l'intervention de l'un de ses coéquipiers, et notamment d'un Vidal très présent.

Mats Hummels (5) : un constat donc quasiment similaire pour l'ancien joueur du Borussia Dortmund. Averti d'un carton jaune pour une faute où Vagner Love filait au but, le défenseur a été parfois pris sur les offensives adverses. On l'a connu également plus inspiré dans ses relances. Remplacé à la 45e minute par Niklas Süle (5), qui a réalisé une entrée en jeu simplement correcte.

David Alaba (6,5) : quelle activité pour le latéral gauche ! Dès les premières minutes, il a donné le ton avec une présence très importante dans le domaine offensif. S'il n'a pas toujours réalisé le bon choix, il a été précieux dans la maîtrise des siens. Défensivement, il a été totalement dominateur face à Lens mais a été fautif sur la réduction du score de Vagner Love avec un ballon perdu devant sa surface. Il s'est bien rattrapé de son erreur avec cette passe décisive pour Wagner.

Arturo Vidal (7) : lire le commentaire ci-dessus.

Javier Martínez (6) : placé dans le coeur du jeu, l'Espagnol a rendu une copie particulièrement propre. Sans donner l'impression de forcer, le milieu de terrain a été efficace à la récupération tout en étant à son avantage dans ses relances. Sans crever l'écran, il a été actif et sérieux.

Thiago Alcântara (non noté) : auteur d'un bon début de match avec notamment ce but à bout portant, l'Espagnol a été malheureusement stoppé dans son élan par une blessure au genou. Très énervé, il a été remplacé à la 34e minute par James Rodriguez (5,5). Grâce à sa qualité technique, le Colombien a participé à la maîtrise des siens avec notamment son jeu dans les petits espaces. Pour autant, il n'a pas réussi à être décisif dans la zone de vérité.

Thomas Müller (6,5) : dès les premières minutes, le capitaine du Bayern Munich s'est mis en évidence avec cette occasion ratée à la suite d'un coup-franc d'Alaba mal renvoyé par le gardien. Mais dans la foulée, il a été le passeur décisif sur l'ouverture du score de Thiago avec un centre parfait au second poteau. Profitant des décalages réalisés par ses coéquipiers, il a été souvent en bonne position dans son couloir et a distillé de nombreux bons ballons.

Robert Lewandowski (4,5) : un match discret pour le Polonais. A la pointe de l'attaque du Bayern, l'avant-centre n'a pas eu grand-chose à se mettre sous la dent. Plutôt bien géré dans les duels aériens, il n'a pas été en réussite dans ses tentatives, avec notamment des frappes non cadrées. Remplacé à la 67e minute par Sandro Wagner (non noté), qui a marqué le troisième but de son équipe en propulsant le ballon de la poitrine dans la cage vide.

Franck Ribéry (5) : en forme, le Français n'a pas démérité sur cette partie avec des efforts importants dans son couloir, à l'image de plusieurs retours défensifs précieux. Offensivement, il n'a cependant pas réussi à faire de vraies différences et n'a pas assez déstabilisé la défense adverse.

+ Retrouvez les résultats et le classement de Ligue des Champions sur Maxifoot

Et pour vous, quels ont été les meilleurs et les moins bons joueurs du match ? Réagissez dans la zone de "commentaires" ci-dessous !

BESIKTAS 1-3 BAYERN MUNICH (mi-tps: 0-1) - LIGUE des CHAMPIONS - 1/8e de finale
Stade : Vodafone Stadyumu - 36.885 spectateurs - Arbitre : M. Oliver

Buts : Vágner Love (59e) pour BESIKTAS - Thiago Alcântara (18e) G. Gönül (46e, csc) S. Wagner (84e) pour BAYERN MUNICH
Avertissements : A. Hutchinson (64e), O. Özyakup (71e), pour BESIKTAS - M. Hummels (37e), J. Boateng (42e), Rafinha (63e), pour BAYERN MUNICH

BESIKTAS : T. Zengin - G. Gönül, G. Medel, N. Uysal, C. Erkin - Ricardo Quaresma, O. Özyakup, T. Arslan (A. Hutchinson, 60e), J. Lens (Talisca, 60e) - M. Pektemek, Vágner Love (R. Babel, 75e)

BAYERN MUNICH : S. Ulreich - Rafinha, J. Boateng, M. Hummels (N. Süle, 46e), D. Alaba - A. Vidal, Javi Martínez, Thiago Alcântara (J. Rodríguez, 35e) - T. Müller, R. Lewandowski (S. Wagner, 68e), F. Ribéry

La joie de Thiago après l'ouverture du score (0-1, 17e)

Après son centre décisif, Rafinha a été félicité par les siens (0-2, 46e)

Vagner Love a sauvé l'honneur pour les Turcs (1-2, 59e)

Wagner a terminé le festival du Bayern (1-3, 83e)







Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens LIGUE des CHAMPIONS



Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
TOP 15
PEPITES
jeunes de Ligue 1
Votre Equipe type
2020
par les lecteurs
de Maxifoot
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2
Banc des remplaçants Besiktas

B
E
S
I
K
T
A
S
Banc des remplaçants Bayern Munich

B
A
Y
E
R
N

M
U
N
I
C
H
but contre son camp (csc), 46e3Gönül
carton jaune, 71e5,5Özyakup
>remplacé par Hutchinson, 60e5Arslan
>remplacé par Talisca, 60e4Lens
but, 59e >remplacé par Babel, 75e6Vágner Love
carton jaune, 63e6Rafinha
carton jaune, 42e4,5Boateng
>remplacé par Süle, 46ecarton jaune, 37e5Hummels
but, 18e >remplacé par Rodríguez, 35e-Thiago Alcântara
>remplacé par Wagner, 68e4,5Lewandowski


MASQUER LA PUB