Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK

Ligue 1 : déplacements de supporters, huis clos... Les interdictions agacent !

Par Eric Bethsy - Actu Ligue 1, Mise en ligne: le 05/02/2018 à 21h04
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Face aux débordements dans les stades français, les autorités n'hésitent plus à infliger des interdictions de déplacement aux supporters et des huis clos aux clubs de Ligue 1. Une tendance qui commence à faire réagir beaucoup de monde.

Ligue 1 : déplacements de supporters, huis clos... Les interdictions agacent !
Le message des supporters marseillais à la LFP.

Regarder un match avec une voire deux tribunes vides, c'est malheureusement devenu une habitude en Ligue 1. La faute aux nombreuses interdictions de déplacement de supporters et aux huis clos infligés aux clubs.

C'était notamment le cas lors de Marseille-Metz (6-3) vendredi, le club phocéen ayant fait l'objet d'un huis clos partiel la veille de la rencontre. Et c'est loin d'être la seule décision critiquée ces derniers jours.

Les fans de Bordeaux interpellés

Du côté de Lorient, la Préfecture du Morbihan menace d'interdire les tifos au Moustoir. Mais la plus grosse polémique de la semaine dernière vient de Strasbourg. Interdits de déplacement pour avoir brûlé une banderole à Troyes, des supporters de Bordeaux se sont quand même rendus à la Meinau samedi soir avec la complicité des fans du Racing. Ces derniers avaient même décidé d'une grève pour les 5 premières minutes du match pour contester l'interdiction.

Seulement voilà, les 47 Bordelais, qui soutenaient leur équipe sans tenue de supporter, ont vite été évacués. «On a été éjecté de la tribune comme des animaux, à coups de matraque par les CRS, d'ailleurs ça a été filmé, a témoigné le leader des Ultramarines Florian Brunet pour 20 Minutes. On a été menotté comme des criminels, avec des bracelets de menottes hyper serrés, j'en ai encore les marques.» En effet, les coupables, loin d'être irréprochables, ont été placés en garde à vue pendant 18 heures !

Costil et Ménès réagissent

«Mais putain, c'est pas le foot, a regretté le gardien girondin Benoît Costil. Le foot c'est d'avoir des tifos, c'est d'avoir des chants, de créer une ambiance. Ils n'ont qu'à demander à venir en costard-cravate pendant les matchs et puis on se fera chier, clairement.» Un coup de gueule largement partagé sur les réseaux sociaux, jusqu'au plateau du Canal Football Club où Pierre Ménès s'est lâché.

«Sans déconner, si tu mets des mecs en garde à vue parce qu'ils rentrent dans un stade sans maillot et sans écharpe... C'est l'échec du tout répressif, a dénoncé le journaliste de Canal+. Il faut absolument que la Ligue se mette autour d'une table avec les supporters pour que ça avance parce que c'est insupportable.» Sinon, la situation deviendra de plus en plus tendue entre les ultras et la LFP.

Que pensez-vous de la révolte des supporters bordelais ? N'hésitez pas à réagir dans la rubrique «commentaires» ci-dessous.







Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez



 
 

Liens FRANCE - Ligue 1


Ligue 1 - les fiches CLUB

Sondage Maxifoot
Quelle est la piste la plus crédible pour remplacer Gustavo Poyet à Bordeaux ?

Henry
Garde
Klinsmann
Blanc
Ranieri

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
L'effectif de rêve
RUSSIE
2018
RUSSIE
  Coupe du
Monde 2018

Résu. & Calendrier TV
Classement des
BUTEURS

MONDIAL 2018
Le meilleur effectif
LIGUE 1
saison
2017-18
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB