Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
Rennes : E. Cueff - "Notre saison est lancée"
Par Emery Taisne - Interview, Mise en ligne: le 27/10/2006 à 13h50
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Après la qualification pour les ¼ de finales de la Coupe de la Ligue obtenue mardi face à Lille (2-0), Emmanuel Cueff, le président du Stade Rennais, estime que son équipe fait des progrès. Il faudra désormais les confirmer samedi face au Paris Saint Germain, au Parc des princes.

Serait-ce le bout du tunnel pour le Stade Rennais ? Après avoir été reléguables de longues semaines, les Bretons reviennent dans le coup. Ils occupent désormais la 14ème place de la Ligue 1. Ils viennent même de se qualifier pour les ¼ de finales de la Coupe de la Ligue grâce à leur victoire 2 à 0 à Lille. Des performances encourageantes donc, mais pas encore totalement rassurantes. Malgré tout, du côté d'Emmanuel Cueff, le président rennais, l'optimisme est de rigueur.

Après un début de saison décevant, cette victoire est-elle un soulagement ?

C'est toujours agréable de gagner, d'autant que les statistiques n'étaient pas vraiment en notre faveur. (Rennes ne s'était pas imposé à Lille depuis 40 ans, ndlr). C'était vraiment un match sympa à regarder avec également les retrouvailles entre Pierre Dréossi et Claude Puel, qui se sont connus à Lille. Cette victoire, c'est la cerise sur le gâteau. Elle nous permet de poursuivre sur notre bonne série de trois matchs sans défaites, toutes compétitions confondues. Après, de là à dire qu'on est soulagé, c'est un bien grand mot. On ne sentait pas non plus particulièrement en danger.

Malgré tout, Rennes n'est pas vraiment rassurant depuis le début de la saion…

C'est vrai, on a connu un début de championnat délicat, mais on ne s'est pas non plus affolé. On a quand même été handicapé par les blessures. Que ce soit celle d'Edman ou bien de John Utaka. Il a également fallu compenser les nombreux départs. Les nouveaux joueurs ont également dû s'adapter. Bref, il nous fallait simplement du temps. Maintenant, je crois qu'au vu de nos dernières performances, notre saison est véritablement lancée. Notre objectif, c'est de ne jamais être ailleurs que dans les dix premières places de la Ligue 1. Pourquoi pas également chatouiller les places européennes ?

Ce samedi, vous allez vous déplacer à Paris. Le PSG, c'est un petit peu votre bête noire ?

C'est vrai que personnellement, je n'ai jamais gagné au Parc des Princes. C'est dommage ! Surtout qu'à mes yeux, c'est le plus beau stade de France. Maintenant, on va jouer sans complexe pour faire valoir nos qualités. Je vous l'ai dit, le groupe se sent mieux. Il y a enfin de la complicité dans notre jeu. On va tâcher de confirmer ce potentiel. Prendre les trois points, ça serait l'idéal. Surtout quand on voit que derrière, on va recevoir Lyon puis se déplacer à Lens….

Vous l'avez dit, vous restez sur trois victoires consécutives. Quel a été le déclic ?

Il n'y en a pas eu. Ça s'est fait progressivement. Vous savez, Rennes, c'est un club où tout le monde s'épaule, mais où on ne se juge pas. Quand ça va mal, vous me verrez toujours soutenir mon entraîneur. Je ne cèderai jamais à la tragicomédie qui veut que tout ne repose que sur un homme. Quand il y a des problèmes, on trouve des solutions collectives.

Justement, votre ancien entraîneur, Lazlo Boloni a récemment été limogé par l'AS Monaco. Qu'en pensez-vous ?

Je ne me permettrai pas de juger les décisions d'un autre club. Mais j'aimerais dire à Lazlo que je pense fort à lui. Je suis malheureux de ce qui lui arrive. En plus d'être un bon entraîneur, c'est un type formidable. Il garde toute mon estime. Décidément, ce métier n'est pas facile…



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Sondage Maxifoot
Quel doit être le trio offensif du PSG dans les grands matchs ?

Neymar - Cavani - Mbappé
Neymar - Icardi - Mbappé
Neymar - Mbappé - Di Maria
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents


Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


 A SUIVRE
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB