Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK

Bayern : pas tendre avec Ancelotti, Boateng préfère largement Heynckes

Par Youcef Touaitia - Actu Allemagne, Mise en ligne: le 10/11/2017 à 13h19
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Six semaines après le licenciement de Carlo Ancelotti par le Bayern Munich, Jérôme Boateng s'est livré sur le départ de l'entraîneur italien. Pour le défenseur central, les choix surprenants du Transalpin contre le Paris Saint-Germain (0-3) en Ligue des Champions ont énormément pesé dans la balance.

Bayern : pas tendre avec Ancelotti, Boateng préfère largement Heynckes
Boateng et Ancelotti, ça n'a pas collé.

Milan AC, Chelsea, Paris Saint-Germain, Real Madrid... Partout où il est passé, Carlo Ancelotti a fait l'unanimité. Partout, sauf au Bayern Munich. Débarqué fin septembre suite à la gifle reçue au Parc des Princes (0-3) en Ligue des Champions, l'entraîneur italien a réussi à se mettre à dos les cadres de l'équipe qui, pour la plupart, n'ont pas débuté cette rencontre. Pour le défenseur central Jérôme Boateng (29 ans), c'est ce qui a entraîné la chute d'Ancelotti.

Ancelotti a choqué les cadres

«En tant que joueur, vous pouvez déjà dire si vous êtes à 100% ou non. C'était très étrange, nous nous sommes assis dans la salle de réunion et cinq d'entre nous ont su une heure et demie avant le match que nous ne jouerions pas, soudainement et sans aucune explication» , a confié l'Allemand pour le média SZ.

Parmi les joueurs concernés, Boateng, donc, ainsi que Mats Hummels, Franck Ribéry et Arjen Robben, tous mis de côté dans la capitale française. Six semaines après, le champion du monde 2014 n'a pas hésité à appuyer son propos, quitte à en rajouter. «Les joueurs en question ont été choqués» , a affirmé l'ancien Citizen.

Le père spirituel, c'est Heynckes

Boateng va plus loin. Si beaucoup ont encensé Ancelotti pour son côté paternaliste, le solide roc ne l'a pas ressenti. Au contraire, c'est bien Jupp Heynckes, sorti de sa retraite pour reprendre l'ogre bavarois, qui arrive à avoir ce rôle avec les Roten. «Jupp Heynckes, c'est lui qui nous a menés au triplé en 2013» , a rappelé le Berlinois.

«Avec lui, chaque joueur se sent important. Tout le monde est à l'aise. Tu te laisses embarquer par son discours et il te donne l'envie de lui rendre. Tu veux tout donner pour lui» , a assuré Boateng. Comme quoi, ce n'est pas aussi simple, même pour un entraîneur de la classe d'Ancelotti, de se faire accepter dans un vestiaire où les stars sont parfois capricieuses...

Que pensez-vous des déclarations de Boateng ? N'hésitez pas à réagir et à débattre dans l'espace «Ajouter un commentaire» ...







Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez



 
 

Liens de la rubrique Allemagne


Bundesliga - les fiches CLUB

Sondage Maxifoot
Quelle serait votre charnière centrale type chez les Bleus pour le Mondial 2018 ?

Varane-Umtiti
Koscielny-Umtiti
Varane-Koscielny

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
Quel avenir pour les
U19
CHAMPIONS D'EUROPE
* Dossier Maxifoot *
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Tout savoir sur
LES DROITS
TV du FOOT
* Dossier Maxifoot *
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB