Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
Nantes : E. Faé - "on était pas fier..."
Par Emery Taisne - Interview, Mise en ligne: le 29/09/2006 à 18h19
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Emerse Faé, le milieu du FC Nantes, revient sur le début de saison catastrophique de son équipe. Il espère que la victoire la semaine dernière face à Marseille sonne le renouveau des Canaris.

Oh, que ce fut tendu entre le FC Nantes et ses supporters ! A l'image du bras d'honneur adressé par Emerse Faé à son Kop lors de l'égalisation de son équipe face à Lille pendant la 5ème journée de championnat, la rupture était toute proche. Heureusement, les Canaris ont rectifié le tir la semaine dernière face à Marseille. Avec cette première victoire de la saison, mais aussi la première à domicile depuis cinq mois, les joueurs de Georges Eo ont apaisé, pour le moment, les tensions. Alors simple accalmie ou bien renaissance d'un club en perdition ? Réponse avec l'international ivoirien.

Après cette première victoire face à Marseille, le FC Nantes est-il guéri ?

Je ne sais pas, c'est un peu tôt pour le dire. En tout cas, cette victoire nous a fait plaisir ! Ça s'est vu lors du décrassage de lendemain de match. On était tous super contents. On souhaite que ce soit le début d'une longue série. Il faudra confirmer ce résultat dès dimanche face à Auxerre. On sera attendu au tournant, on le sait. La seule différence, c'est qu'on a retrouvé de la confiance. J'espère que le nouveau Nantes est né.

Vis-à-vis des supporters, cette victoire face à Marseille, c'est également un grand soulagement ?

Oui, c'est mieux pour nos relations. Vous savez, on a tous été très déçus par leur comportement. C'est vrai que je l'ai montré un peu plus que les autres. Voir ses propres supporters encourager l'équipe adverse, ce n'est jamais simple. Ils nous ont lâché. À l'avenir, j'espère qu'ils comprendront que nous-même n'étions pas très fiers de ces résultats.

Y a-il réellement eu un effet EO ?

Oui, en partie, mais ce résultat, on le doit également à Serge Le Dizet. Georges a apporté sa petite touche personnelle, mais il est resté dans la continuité du travail qu'on avait déjà effectué. Disons que Serge n'a pas eu de chance. Il n'a pas été récompensé pour son travail. Quand ça va mal, l'entraîneur est toujours en première ligne, alors que les premiers fautifs, ce sont nous, joueurs. Pour ma part, ça m'a fait pitié de le voir partir ainsi.

Après réflexion, comment expliquez-vous les mauvais résultats du début de saison ?

Avant le début du championnat, on a réalisé une très bonne série de matchs amicaux. Mais après nos premières défaites, on a tout voulu modifier. Du coup, la préparation d'avant saison n'a strictement servi à rien. Il fallait également que les nouvelles recrues s'adaptent à notre style de jeu. Ça va venir…

On a également beaucoup parlé de la perte des cadres tels que Mickaël Landreau ou encore Jérémy Toulalan ?

Sans vouloir minimiser l'influence et les qualités de ces deux joueurs, je ne crois pas que leur départ ait un rapport avec nos mauvaises prestations. De nouveaux joueurs sont venus les remplacer. Ils sont au moins aussi bons. Saidou, par exemple, est un titulaire indiscutable dans l'équipe du Cameroun, plus grande nation africaine du football. Ce n'est pas rien.

En début de saison, l'objectif annoncé était de terminer dans les six premiers. Qu'en est-il maintenant ?

Vu notre situation, ça serait prétentieux d'annoncer qu'on espère toujours être européen. Je ne dirai pas qu'on a abandonné ce but, juste qu'on l'a revu un peu à la baisse. Attendons de voir les prochains résultats. On fera un bilan en décembre pour définir de nouveaux objectifs.

A l'instar des Toulalan ou encore Landreau, Emerse Faé a été formé au Football Club de Nantes. Il découvre la Ligue 1 lors de la saison 2003/2004. Pour sa première année, il dispute 25 matchs et inscrit un but. A seulement 22 ans, il fait désormais parti des cadres nantais.



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Sondage Maxifoot
Quelle équipe allez-vous supporter en Ligue 1 cette saison ?

Paris SG
Marseille
Lyon
Lille
Saint-Etienne
Monaco
Nice
Bordeaux
Nantes
Strasbourg
Rennes
Toulouse
Montpellier
Metz
Nimes
Autre
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents


Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


 A SUIVRE
Le meilleur effectif
LIGUE 1
saison
2018-19
Tout savoir sur
LES DROITS
TV du FOOT
* Dossier Maxifoot *
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB