Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
L'exploit n'aura pas lieu
Par Julien Gorenflot - Actu Champion's League, Mise en ligne: le 27/11/2003 à 00h14
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

L’OM a sorti le match que l’on attendait face à une équipe du Real guère impressionnante. Malheureusement, le résultat n’est pas au rendez-vous (défaite 2-1), et comme prévu l’OM ne participera pas aux huitièmes de finale. Les enjeux, les faits marquants et la prestation des joueurs avec Maxifoot !

L'exploit n'aura pas lieu

Les données de la rencontre

Au-delà du prestige d’une victoire sur le Real, qui rappellerait les grandes heures européennes de l’OM, les Marseillais jouaient une partie capitale. Après le double revers concédé face à Porto, l’OM n’avait que peu d’espoirs de continuer sa course en Ligue des Champions. Pour entretenir la flamme, les Olympiens devaient remporter leurs deux derniers matchs et espérer que le FC Porto ne batte pas le Partizan, à Porto… Autant dire que l’OM doit avant tout penser à la troisième place, qualificative pour la coupe UEFA. Et cette troisième place passera par une victoire contre le Real ou un nul à Belgrade (sauf si le Partizan s’imposait à Porto). «Donner le maximum pour ne rien regretter», cette phrase de Daniel Van Buyten résume bien l'état d'esprit dans lequel se trouvaient les Marseillais avant la rencontre. Pour ce match, l’OM était privé de Pérez et Marlet, blessés.

La situation des Madrilènes est beaucoup plus simple, et pour cause, ils sont déjà qualifiés !


Ce n’est pas pour autant qu’ils abordaient ce match en dilettante. Pour Carlos Queiroz, les Madrilènes doivent «être dignes et afficher sur le terrain la même motivation que lors du match aller.» Au-delà d’un match prestigieux, la venue du Real c’est également le retour de Zidane dans la cité phocéenne. Zinedine Zidane a rappelé, une nouvelle fois, en début de semaine : «j’ai toujours été supporter de l’OM et je le suis encore.» Sera-t-il à motivé à 100% face au club de son cœur? «Je viens pour faire le maximum» a-t-il aussi affirmé. Pour ce match sans enjeux pour le Real, Carlos Queiroz a tout de même aligné l’équipe type, hormis Francisco Pavon, blessé à une cuisse.

Les faits du match

- Dès la première minute, les Marseillais mettent la pression. Ils obtiennent deux touches consécutivement côté gauche, à trente mètres du but madrilène, mais sans réel danger.

- Superbe ouverture de Celestini pour Drogba. L’attaquant marseillais entrent dans la surface mais ne parvient pas à maîtriser le ballon et frappe en bout de course, à côté de la cage de Casillas (6’).

- Très longue ouverture de Christanval sur Mido qui se défait du marquage et se dirige vers le gardien. Mido tente le lob mais le ballon passe au-dessus (7’).

- Crochet de Drogba sur le flanc gauche et centre dans la surface vers Mido. L’Egyptien remet le ballon de la tête vers le but mais Casillas dégage le ballon du poing (17’).

- Les attaquants marseillais remettent ça ! Mido profite de la glissade d’un défenseur pour s’échapper côté gauche et centrer dans la course de Drogba. A la lutte avec Roberto Carlos, dernier défenseur, Drogba est bousculé et s’écroule juste avant la surface. L’arbitre ne bronche pas (27’).
- Centre de Figo au deuxième poteau. Runje est battu et Ronaldo redresse le ballon de la tête, mais Van Buyten dégage le ballon (28’).

- Coup franc pour le Real aux 18 m dans l’axe, suite à une faute (imaginaire ?) de Christanval sur Ronaldo. Roberto Carlos et Beckham s’élancent. Frappe enroulée du pied droit de l’Anglais, Runje se détend mais est battu (0-1, 35’). Le Real marque contre le cours du jeu, sur son premier tir du match.

- Le Real se contente de contrôler la fin de la première mi-temps, relativement tranquillement et mène 1-0 à la pause, avec un maximum de réussite.

- Marseille rentre bien dans la seconde mi-temps. Pas d’occasions très nettes mais une pression sur le Real.

- Marseille met le feu, poussé par le Vélodrome. Centre de Meriem devant le but, le ballon est dévié du pied par Drogba mais Casillas est là et le ballon sort en corner, sans que Mido, au second poteau, n’ait réussi à le pousser de la tête (58’).

- Travaille de Meïté, côté droit, qui mystifie plusieurs madrilènes et passe la balle à Vachousek, dans la surface. Le Tchèque centre pour Mido qui marque de la tête, malgré le marquage (1-1, 63’).

- Centre de Meriem et tête de Drogba qui devance Casillas aux six mètres. Le ballon passe au-dessus (68’).

- Figo sert Ronaldo laissé libre dans la surface, mais la tête du Brésilien n’est pas cadrée (69’).

- Coup franc rapidement joué par Mido pour Sychev dont le centre prend Drogba à contre-pied. Dans la foulée, contre du Real : renversement de Figo pour Raul qui laisse à Zidane. Zidane temporise un peu et lance Raul dans la surface, dont le centre en retrait est parfaitement coupé de l’extérieur du pied par Ronaldo, à quelques mètres du but (1-2, 74’).

- L’OM ne baisse pas les bras. Slalom de Drogba, désaxé sur la gauche, qui passe en puissance Raul Bravo et Helguera, mais qui est finalement contré par Cambiasso à quelques mètres du but (80’).

- Mauvaise relance marseillaise dans l’axe, dont profite Raul pour lober Runje de trente mètres, mais le ballon passe de peu au-dessus (81’).

- Contrôle orienté, dans la surface, de Drogba qui frappe puissamment. Parade de Casillas (86’).

- L’OM pousse jusqu’au bout mais rien n’y fait. Le Real s’impose 2-1.

La prestation des Marseillais

L’OM a réalisé un grand match. En début de partie, les Marseillais ont été très agressifs sur le porteur du ballon et, revers de la médaille, ils ont commis beaucoup de fautes, notamment sur Figo et Beckham. Certes, lors des premières minutes, l’OM s’est contenté de faire tourner la balle en attendant la faille, mais il s’est ensuite procuré un grand nombre d’occasions. En défense, Daniel Van Buyten a réalisé une excellente première mi-temps, impeccable dans ses duels avec Ronaldo. Il a prouvé, au moins durant les 45 premières minutes, une fois de plus, qu’il a la dimension européenne. Le milieu de terrain a fait un gros travail. Celestini et surtout Hemdani ont été remarquables, tactiquement et techniquement. Vachousek, lui aussi a beaucoup défendu sur son aile et a répondu présent dans les duels avec Figo. Il a également tenté offensivement. Devant, Drogba a été une menace permanente pour les défenseurs madrilènes, tout comme Mido, mais moins adroit cependant. Les deux compères ont souvent été servis par un Camel Meriem bien inspiré. A noter, le bon match de Meïté et surtout son excellente seconde mi-temps.

La prestation des Madrilènes

Le Real a été plutôt prudent en début de match, se contentant d’attendre. Dès les premières minutes, on a vu que Zidane allait passer une soirée difficile. Serré de près et pas très heureux dans ses passes, on n’a pas vu un grand Zizou, comme on pouvait s’y attendre. Il a perdu pas mal de ballons et n’a pas illuminé le jeu de son équipe comme il sait si bien le faire. Malgré un match discret, il aura tout de même été décisif sur le second but madrilène. Zidane peu en vue, c’est Luis Figo qui a pris le relais. Sur son aile droite, il en a fait voir de toutes les couleurs aux Olympiens. Débordements, centres, mais aussi une présence constante dans l’entrejeu des Espagnols. Beckham aura lui aussi fait un peu oublier la discrète prestation de Zidane, dans un rôle plus replié que Figo et plus difficile. A noter le bon retour de Roberto Carlos. L’attaque du Real n’a guère eu de ballons en première mi-temps, surtout Raul. Ronaldo a un peu mieux sorti son épingle du jeu que l’Espagnol. En tout cas, le Real a montré que des grands joueurs n’avaient pas besoins de beaucoup d’opportunités pour marquer, contrairement aux Marseillais.

La logique a été respectée, l’ogre madrilène a disposé de Marseille. L’OM ne poursuivra pas sa route en Ligue des Champions, mais ce n’est pas sur les deux matchs face au Real que les Olympiens auront faillit. En effet, malgré le résultat, l’OM n’a pas à rougir et a réalisé une prestation encourageante. Marseille méritait au moins le nul. Malheureusement, le manque de réalisme, et un peu aussi l’arbitrage, ont eu raisons des bonnes intentions marseillaises. En tout cas, les Marseillais ont donné le maximum et peuvent préparer le déplacement à Belgrade avec beaucoup d’espoirs.

Les autres groupes

Groupe E :

Dans ce groupe, Manchester et Stuttgart se sont qualifiés comme prévu pour les huitièmes, en gagnant sur le même score (1-0), respectivement contre le Panathinaïkos et les Rangers.

Groupe F :

Dans le groupe de l’OM, le FC Porto a battu le Partizan Belgrade 2-1, buts de Mc Carthy (2) et Delibasic. Porto est qualifié.

Groupe G :

Chelsea s’est qualifié. Il ne manquait qu’un point aux Londoniens et ils l’ont pris face au Sparta Prague (1-1). La Lazio l’a échappé belle et reste en course après le nul (1-1) contre Besiktas, à Rome.

Groupe H :

Le Milan AC est qualifié après sa victoire (1-0) contre l’Ajax à Amsterdam sur un but de Shevchenko. Le Celta a été accroché par Bruges (1-1). Personne n’est éliminé dans ce groupe.


Fiche technique

Marseille – Real 1-2 (0-1)

Stade Vélodrome
60 000 spectateurs environ
Arbitre : M. Frisk
Buts : Beckham (35’), Ronaldo (74’) pour le Real et Mido (63’) pour l’OM.
Avertissements : Vachousek (44’) pour Marseille, Raul (62’) pour le Real.

OM : Runje – Meïté, Van Buyten, Christanval, Ecker – Hemdani, Celestini, Meriem, Vachousek (Sychev, 72’) – Mido (Fernandao, 82’), Drogba.

Real : Casillas – Salgado, Ivan Helguera, Raul Bravo, Roberto Carlos (Solari, 82’) – Cambiasso, Beckham, Figo, Zidane (Guti, 87’) – Raul, Ronaldo (Ruben, 93’).




Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens LIGUE des CHAMPIONS


Sondage Maxifoot
Pensez-vous que Toko Ekambi est une bonne recrue pour Lyon ?

OUI
NON
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
TOP 15
PEPITES
jeunes de Ligue 1
Le meilleur effectif
LIGUE 1
mi-saison
2019-20
TOP 10
transferts
en Ligue1

mi-saison 2019-20
FLOP
transferts
en Ligue1

mi-saison 2019-20
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB