Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
L'OM joue son avenir européen
Par Rodolphe Cazejust - Actu Champion's League, Mise en ligne: le 25/11/2003 à 23h43
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Mercredi soir, l’Olympique de Marseille défiera le Real Madrid au stade Vélodrome. Un match de prestige qui ne doit pas faire oublier l’enjeu capital qu’il recouvre : si l’OM ne gagne pas, il sera éliminé de la Ligue des Champions.

L'OM joue son avenir européen

Les équipes : du classique

Après deux défaites consécutives en championnat – contre Bordeaux (0-1) et Lyon (1-4) – et ses deux derniers revers en Ligue des Champions – face à Porto (2-3 et 0-1) –, l’Olympique de Marseille s’est remis en scelle en allant s’imposer samedi soir à Lille (2-0). Critiqué récemment pour avoir trop souvent fait tourner son effectif, Alain Perrin aurait tout intérêt à stabiliser son onze de départ. Pour tenter de battre le grand Real, l’entraîneur phocéen devrait ainsi aligner la même équipe que celle qui a jouée face au Losc : un schéma classique en 4-4-2 avec Drogba et Mido en pointe, soutenus au milieu de terrain par Meriem et Vachousek sur les côtés et Hemdani et Celestini dans l’axe. La seule incertitude concerne le poste de latéral droit, le pendant de Johnny Ecker qui occupera lui le flanc gauche. Pour épauler la charnière centrale composée de Van Buyten et de Christanval, le coach marseillais hésite entre Abdoulaye Meïté, auteur d’un match moyen à Grimonprez-Jooris, et Habib Beye, entré en cours de rencontre à la place de Mido. Ne seront pas dans le groupe Pérez, qui souffre d’une sciatique, Marlet, qui soigne sa cheville, et Skacel, qui n’est pas qualifié en Coupe d’Europe. En revanche, Sytchev, revenu de sélection russe avec une douleur à la hanche, sera présent.

Dans les colonnes de l’Equipe, Zinédine Zidane a annoncé lundi qu’il n’y aurait « personne au repos » face à Marseille et que « tout le monde serait là ». Les débuts sur le banc de touche de Ronaldo et Helguera face à Albacete dimanche dernier démontrent que Carlos Queiroz prend au sérieux la rencontre de ce soir. Cependant, le manager portugais ne pourra pas compter sur l’ensemble de ses troupes. Si Pavon est dores et déjà forfait, Figo sera du déplacement mais n’est pas du tout certain d’entrer sur la pelouse du Vélodrome. Le portugais s’est en effet tordu la cheville lundi matin à l’entraînement lors d’un contact avec Raul Bravo. Enfin, reste le cas Roberto Carlos : officiellement remis de sa déchirure à la cuisse mais encore juste physiquement, le brésilien ne pourrait faire qu’une courte apparition au cours de la rencontre.

Les enjeux : l’espoir d’un côté, la première place de l’autre

L’Olympique de Marseille et le Real Madrid ne boxent pas dans la même catégorie. Sur le plan des moyens financiers et sur celui du jeu. Et cela se ressent au classement du groupe F de la Ligue des Champions. Marseille, troisième avec trois points – une victoire contre le Partizan Belgrade (3-0) et trois défaites (contre le Real et Porto deux fois) –, a des objectifs bien différents de ceux de Madrid, premier avec dix points – trois victoires et un nul.

Pour se qualifier pour les huitièmes de finale de la C1, les Marseillais doivent obtenir six points lors de leurs deux dernières rencontres. Mais il faut ajouter une condition supplémentaire : que le FC Porto ne remporte aucun de ses deux derniers matchs. La tâche s’annonce donc difficile. Si l’objectif n’est pas atteint, les Phocéens pourraient se contenter de la troisième place du groupe, synonyme de qualification pour les seizièmes de finale de la Coupe de l’UEFA. A en croire Mido, l’OM aurait même déjà fait son choix : « Madrid arrive et on a une qualification en UEFA à aller chercher », affirme l’attaquant égyptien. Et l’OM risque d’être fixé dès ce soir. Si dans le même temps, Marseille bat Madrid et Porto s’impose devant Belgrade, les joueurs de Christophe Bouchet seront éliminés de la compétition européenne reine mais participeront à coup sûr à la Coupe de l’UEFA.

De son côté, le Real Madrid ne prend pas non plus ce match à la légère. Il existe une bonne raison pour laquelle Carlos Queiroz souhaite aligner toutes ses stars : la première place du groupe F que les Merengues peuvent décrocher à l’issue de la rencontre contre l’OM. Pour cela, ils doivent faire mieux face à l’OM que Porto face à Belgrade.

La clé du match : la possession du ballon et les défenses

Comme l’explique Alain Perrin, « la position [des Marseillais] est relativement confortable. Mes joueurs vont disputer un match de gala dans le rôle de challengers ». Mais les joueurs olympiens ne doivent pas se laisser gagner par le plaisir de jouer contre Zidane, Ronaldo, Beckham, Raul et consorts. Le risque serait en effet de laisser jouer de tels talents, capables d’éliminer deux adversaires directs en un mouvement ou de marquer dans n’importe quelle position. Pour Camel Meriem, aucun risque : « On va aborder ce match avec beaucoup d'envie, de rigueur. On a une place en Coupe d'Europe à défendre et on donnera tout, vraiment tout pour faire un résultat ». L’ancien coach de Troyes confirme : « Contre le Real, nous aurons à l'esprit l'envie de réaliser l'exploit en battant la meilleure équipe d'Europe, et donc du Monde ». Pour atteindre ce but, les Marseillais devront avant tout priver de ballons leurs adversaires.

Le Real est sans doute l’équipe qui conserve le plus le ballon au monde. Du coup, la possession de balle de Madrid dépasse très fréquemment les soixante pour cent par match. Alain Perrin le sait et s’en inquiète. Selon lui, « l’équipe du Real monopolise le ballon. Je la compare à un cobra qui danse devant vous et qui soudainement attaque ». La solution ? Empêcher les Madrilènes de faire tourner le ballon et par conséquent éviter d’en perdre, notamment par manque de concentration. Car le Real a du mal lorsqu’il s’agit de courir après le ballon. La première mi-temps délicate pour les joueurs de Madrid contre ceux d’Albacete l’a prouvée. Si les Phocéens parviennent à ne pas donner trop de ballons aux Madrilènes et à ne pas se découvrir en prévision des contres adverses, ils les mettront en difficulté car le Real ne sait pas défendre.

C’est bien connu, le secteur défensif de Madrid est son point faible. Mido en a conscience et tient à le faire savoir : « Le Real a la meilleure attaque et le meilleur milieu de terrain au monde, mais leur charnière centrale n'est pas la plus forte. A l'aller, on a réussi à la prendre en défaut. On a marqué deux buts, et on aurait même pu en inscrire un troisième sur la tête de Johnny Ecker en fin de partie ». Mettre la pression sur la défense centrale et profiter des montées fréquentes des latéraux merengues est l’une des clés de la réussite si les Marseillais veulent vaincre. C’est d’ailleurs ce qu’ont réussis les joueurs du FC Séville face au Real (victoire 4 buts à 1) il y a deux semaines en exerçant un pressing très haut d’entrée de jeu. Le problème pour les joueurs de l’OM, c’est que les stars du Real peuvent prendre à défaut leur défense à tout moment. Il s’agira alors d’être solide, rigoureux et surtout très attentif. D’un côté ou de l’autre, les défenses des deux équipes devraient ce soir être mises à rude épreuve. De nombreux buts sont attendus et le match aller qui s’est terminé par un score de 4 buts à 2 pour Madrid nous promet un beau spectacle.

Les autres matchs

Dans le groupe E, il suffit d’un match nul au VfB Stuttgart contre les Glasgow Rangers et à Manchester United sur le terrain du Panathinaïkos pour se qualifier pour les huitièmes de finale de la compétition.

Tout reste encore possible pour la Lazio Rome si elle bat ce soir le Besiktas Istambul. Et ce d’autant plus si, dans ce groupe G, Chelsea parvient à s’imposer face au Sparta Prague.

Les deux leaders du groupe H s’affrontent : l’Ajax Amsterdam reçoit le Milan AC. Le Celta Vigo, troisième de la poule, pourrait en profiter en cas de victoire sur le FC Bruges.

L’OM doit absolument gagner ce soir si il veut croire en sa qualification pour les huitièmes de finale de la Ligue des Champions. Une tâche difficile qui attend les Marseillais face à la grande équipe du Real. Et le Vélodrome est prêt à bouillir pour ses protégés !



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens LIGUE des CHAMPIONS


Sondage Maxifoot
Quel est le meilleur joueur du 21eme siècle ?

Lionel Messi
Cristiano Ronaldo
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
Le meilleur effectif
LIGUE 1
mi-saison
2019-20
TOP 10
transferts
en Ligue1

mi-saison 2019-20
FLOP
transferts
en Ligue1

mi-saison 2019-20
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB