Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK

Même en difficulté, le Barça reste le roi d'Espagne ! - Débrief et NOTES des joueurs (Barça 2-0 ap Séville)

Par Matheo Geslan - Actu Espagne, Mise en ligne: le 23/05/2016 à 00h26
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

A l'issue des prolongations, le FC Barcelone est venu à bout du FC Séville (2-0 ap) en finale de la Coupe du Roi. Après la Liga, la Supercoupe de l'UEFA et le Mondial des Clubs, le Barça glane un quatrième trophée cette saison.

Même en difficulté, le Barça reste le roi d'Espagne ! - Débrief et NOTES des joueurs (Barça 2-0 ap Séville)
Messi a été auteur de deux passes décisives

Le Barça s'offre un quadruplé ! Le FC Barcelone a tenu son rang de favori de cette finale de la Coupe d'Espagne en s'imposant face au FC Séville (2-0 ap), ce dimanche soir. Dans un match très électrique et longtemps indécis, ce sont finalement les hommes d'Enrique qui ont pris un avantage décisif lors des prolongations.

En infériorité numérique pendant près d'une heure après l'expulsion de Mascherano et privé de Suarez, sorti sur blessure, le champion d'Espagne a finalement fait craquer nerveusement les Sévillans, qui ont terminé la rencontre à neuf ! En Espagne, c'est la première fois dans l'histoire qu'un club parvient à réaliser à deux reprises ce doublé coupe-championnat sur la scène nationale deux années de suite (1951-1952 et 1952-1953 puis 2014-2015 et 2015-2016).

Une première période décevante, Mascherano expulsé

Dans une belle ambiance au Stade Vicente Calderon, le début de rencontre était équilibré. Hormis une tentative non cadrée de Suarez, les Blaugrana peinaient à mettre en danger une défense andalouse bien en place. Cette domination stérile faisait l'affaire des Sévillans qui parvenaient même à inquiéter la défense catalane sur certaines incursions.

Sur un ballon dévié de la tête par Iborra, Gameiro partait vers le but, mais Mascherano, au duel et en position de dernier défenseur, le retenait par le maillot juste devant la surface. Sans hésiter, l'arbitre expulsait logiquement l'Argentin. Le premier tournant du match ! Sur le coup franc qui suivait, Banega butait sur ter Stegen. Malgré une tête dangereuse de Piqué juste au-dessus de la cage de Rico juste avant la pause, les hommes d'Enrique, réduits à dix, devaient alors se montrer plus inspirés offensivement au retour des vestiaires...

Séville domine mais ne concrétise pas, Banega également exclu 

Mais en début de seconde période, les Andalous profitaient de leur supériorité numérique pour prendre globalement le contrôle des débats. En dehors de la surface, Banega adressait une frappe, contrée par Piqué, qui trouvait le poteau catalan. Quelle occasion ! Pour les Blaugrana, la soirée n'allait pas en s'arrangeant puisque Suarez était contraint de céder sa place après une mauvaise réception. Deuxième coup du sort contre le Barça...

En grandes difficultés et évoluant très bas, Messi et les siens faisaient néanmoins preuve de courage défensivement face à des Sévillans conquérants. Alors que le ton montait sur la pelouse, notamment entre Neymar et Iborra, les deux équipes ne parvenaient pas à se départager dans une fin de match hachée. Dans le temps additionnel, Neymar filait au but mais était fauché par Banega juste devant la surface ! Comme son compatriote Mascherano, le milieu de terrain était sanctionné d'un carton rouge ! Dans la foulée, Rico s'imposait sur le coup-franc de Messi...

Le Barça déroule dans les prolongations

Lors des prolongations, les Blaugrana trouvaient enfin la faille. Sur une ouverture exceptionnelle de Messi, Alba s'arrachait pour tromper Rico d'une frappe croisée du gauche (1-0, 97e). La délivrance pour les hommes d'Enrique ! Dès lors, les Catalans dominaient entièrement la rencontre et Rico sauvait les siens à de nombreuses reprises sur une tête de Piqué, un coup-franc de Messi, une frappe d'Alves et une tête de Neymar.

Émoussé après la finale de l'Europa League remportée mercredi, le club andalou ne parvenait pas à réagir face à un Barça en gestion. Nerveux, les Sévillans terminaient même la rencontre à neuf après l'expulsion de Carriço suite à un tacle appuyé et une contestation virulente. Serein jusqu'au bout, le FC Barcelone doublait finalement la mise par Neymar dans les dernières secondes sur un autre bon service de Messi (2-0, 120+2e). Les Blaugrana remportent ainsi la 28e Coupe d'Espagne de leur histoire !

La note du match : 5/10

Dans un Vicente Calderon chaud bouillant, la rencontre a été extrêmement hachée avec pas moins de trois cartons rouges et treize cartons jaunes. Tendues, les deux équipes ont eu du mal à garder leur calme. Lors du temps réglementaire, c'est globalement Séville qui a dominé sans jamais faire vaciller la défense catalane. Peu inspirés pendant 90 minutes, les Blaugrana ont repris du poil de la bête dans les prolongations pour finalement dérouler.

Les buts :

- Sur une exceptionnelle ouverture de Messi dans la profondeur, Alba trompe Rico d'une frappe croisée pied gauche qui termine sa course dans le petit fillet du club andalou (1-0, 97e).

- A l'entrée de la surface, Messi se joue de la défense andalouse pour décaler Neymar. Seul, le Brésilien ajuste parfaitement Rico d'un tir croisé (2-0, 120+2e).

Les NOTES des joueurs

Maxifoot a attribué une note (sur 10) commentée à chaque joueur.

L'homme du match : Gerard Piqué (7,5/10)

Le défenseur espagnol a été le véritable pompier de service du FC Barcelone ce dimanche soir ! Auteur d'innombrables interceptions cruciales, il a été impérial. Si la cage de ter Stegen est restée inviolée dans cette finale, il n'y est pas étranger. Omniprésent défensivement, il aurait même pu y aller de son but sur deux belles occasions de la tête. 

FC BARCELONE :

Marc-André ter Stegen (6,5) : le portier allemand a finalement gardé sa cage inviolée. Très propre dans ses interventions, il a repoussé avec brio le coup-franc de Banega. Sinon, il a globalement rarement eu à s'employer et c'est un sans-faute pour lui ce soir.

Dani Alves (5,5) : face à son ancien club, le Brésilien n'a pas eu son rayonnement offensif habituel. Face à un volontaire Vitolo, il a globalement été sérieux défensivement. Au fil du match, il s'est permis des montées de plus en plus intéressantes malgré quelques déchets dans ses transmissions. D'une belle frappe lointaine repoussée par Rico, il aurait même pu faire parler la poudre.

Gerard Piqué (7,5) : lire le commentaire ci-dessus

Javier Mascherano (3) : en plus de certaines relances hasardeuses, l'Argentin était souvent en difficulté sur les percées de Gameiro malgré quelques interventions. Finalement, il s'est fait logiquement expulser en fin de première période en retenant juste devant la surface Gameiro qui filait au but. Un carton rouge qui a grandement mis en difficulté ses partenaires…

Jordi Alba (6) : après un match plutôt sérieux mais discret, il a ouvert le score suite à une de ses nombreuses montées. Si parfois il avait des difficultés à contenir les incursions andalouses sur son côté, il a également pris le dessus sur Coke au fil du match. Remplacé par Sergi Roberto (non noté) à la 120e minute.

Ivan Rakitic (4) : le Croate a montré de l'envie en première période avec un pressing réalisé haut et quelques ballons grattés. Dans la construction du jeu, il n'a cependant pas vraiment mis ses attaquants dans de bonnes conditions. Remplacé par Jérémy Mathieu (7) à la mi-temps en raison du carton rouge de Mascherano. Le Français a apporté ses capacités physiques pour remettre de l'ordre dans la défense catalane, avec la complicité de Piqué. Grâce à une incroyable envie et une générosité de tous les instants, le Tricolore a dégoûté les attaquants adverses !

Sergio Busquets (6,5) : l'Espagnol a alterné le très bon et le moins bon. Malgré quelques pertes de balles évitables, l'international ibérique a eu un rôle clé après l'expulsion de Mascherano. Essentiel à la récupération, le milieu a également brillé avec des interceptions décisives, en réalisant plusieurs contres dans une période forte des Sévillans, notamment sur une frappe de Krychowiak qui prenait la direction du but catalan.

Andrés Iniesta (7,5) : Quel talent ! Quelle classe ! Le capitaine du FC Barcelone a régalé sur cette rencontre. Grâce à ses qualités techniques, l'Espagnol a rayonné sur cette partie, en servant notamment d'une sublime louche avant de réaliser un petit festival au coeur de la défense andalouse entre roulettes et feintes de corps. Après le carton rouge de Mascherano, le milieu a brillé en étant essentiel dans la conservation du ballon et en se trouvant à l'origine de l'ouverture du score. Le métronome des Blaugrana a été à la hauteur de cet événement !

Lionel Messi (7,5) : neutralisé en première période par la rugueuse défense de Séville, l'Argentin est monté en puissance au fil du match. Dans l'adversité et malgré plusieurs fautes grossières sur lui, il n'a jamais renoncé. Après la blessure de Suarez, il a retrouvé son poste d'attaquant où il a particulièrement brillé avec deux passes décisives sublimes lors des prolongations. Décisif, c'est l'essentiel !

Luis Suárez (4) : auteur d'une des rares occasions catalanes en première période après une reprise non cadrée, l'Uruguayen a eu beaucoup de mal à s'extirper du marquage andalou. Malgré une combativité de tous les instants, il n'a pas fait la différence. Sorti sur blessure à la 57e minute à la suite d'une mauvaise réception, il a été remplacé par Rafinha (4,5) qui a effectué une entrée relativement discrète.

Neymar (6,5) : peu en réussite en première période, le Brésilien n'a pas réussi à prendre le dessus sur Mariano. Mais par la suite, notamment après le carton rouge de Mascherano et la sortie de Suarez, l'attaquant s'est servi de l'adversité pour rentrer petit à petit dans son match à l'image de ses coéquipiers. Auteur d'un travail défensif époustouflant, il a multiplié les courses malgré une certaine nervosité. Finalement, il a été récompensé de ses efforts par un but en fin de partie. Une juste récompense.

FC SEVILLE :

Sergio Rico (7) : l'Espagnol a longtemps permis à son équipe de rester en vie. Après avoir été rarement inquiété dans le temps réglementaire, il a été submergé d'offensives catalanes pendant les prolongations. Sur les tentatives de Piqué, Messi, Alves puis Neymar, il a été décisif en retardant l'échéance. Sur les deux buts, il a été ajusté de trop près pour effectuer quoi que ce soit.

Mariano (5,5) : lors des 45 premières minutes, le Brésilien a réalisé un sans-faute en muselant Neymar. Auteur de plusieurs interventions de grande classe, il a même apporté son soutien offensivement. Mais au retour des vestiaires, l'ancien Bordelais a été en grosse difficulté physiquement et a enchaîné les pertes de balles évitables. Une baisse de régime compréhensible après sa performance en finale de l'Europa League mercredi... Remplacé à la 79e minute par Yevhen Konoplyanka (non noté), décevant dans l'ensemble.

Daniel Filipe Martins Carriço (5) : dans un style rugueux, le Portugais a fait preuve de beaucoup de courage, notamment lors d'une interception cruciale sur Messi en seconde période. Mais, en fin de match, il a perdu ses nerfs en étant expulsé après un tacle très appuyé sur Messi puis une violente contestation auprès de l'arbitre. Un comportement dont se serait bien passé ses coéquipiers alors qu'il restait quelques minutes à jouer...

Adil Rami (6) : le Français a réalisé un match solide avec de bonnes interceptions notamment une salvatrice sur Neymar. Pas toujours précis dans ses relances, l'ancien Lillois a été très sérieux tout au long de la rencontre en remportant la majorité de ses duels. Une performance intéressante.

Sergio Escudero (5,5) : à son avantage défensivement en étant vigilant face à Messi et Alves, le latéral n'a pas hésité à se projeter pour apporter son soutien offensivement... Malheureusement, malgré ses nombreuses montées, il a été peu précis dans ses transmissions. Dommage, car ses efforts ont été très importants !

Grzegorz Krychowiak (6) : malgré quelques pertes de balles, le Polonais a été comme à son habitude très actif à la récupération en étant l'auteur d'un pressing remarquable. A l'heure de jeu, il aurait pu ouvrir le score sur une frappe contrée par Busquets. Un match sobre et efficace de l'ancien Rémois, malgré une baisse de régime physique lors des prolongations...

Vicente Iborra De La Fuente (5) : titulaire pour apporter son impact physique, l'Espagnol a été à la hauteur dans ce domaine. Présent dans les duels, il a été notamment l'auteur de la déviation pour Gameiro qui a ensuite provoqué l'expulsion de Mascherano. Et sinon ? Pas grand-chose ! Trop agressif, le joueur s'est dispersé et a été rarement dangereux dans la zone de vérité. Remplacé par Fernando Llorente (non noté) à la 106e minute.

Coke (4) : le héros de la finale de l'Europa League mercredi n'a pas pu rééditer sa performance. Nettement moins à son avantage malgré quelques bonnes intentions, il a été plus brouillon et moins présent. Etant donné son rôle dans le titre en C3, les supporters andalous lui pardonneront rapidement ce match compliqué.

Éver Banega (6) : quel dommage ! Auteur d'un gros match, l'Argentin a été dans tous les bons coups andalous avec notamment une frappe sur le poteau à son actif. Hyperactif au milieu de terrain, il a cependant laissé ses partenaires à dix en toute fin de match en accrochant Neymar qui partait au but. Une expulsion qui s'est révélée être le tournant du match. Un triste clap de fin alors qu'il devrait rejoindre l'Inter Milan prochainement.

Vitolo (5) : de l'activité et de bonnes intentions mais trop peu de différences réalisées face à Alves, malgré une menace constante sur le Brésilien. A l'instar de Coke, il a été brouillon même si certains de ses débordements ont été intéressants. Sur l'ouverture du score d'Alba, il a été malheureusement en retard...

Kevin Gameiro (5) : un match frustrant pour le Tricolore… Malgré de nombreux appels en profondeur, il ne s'est pas créé la moindre occasion. Cependant, le buteur a été à l'origine du carton rouge de Mascherano en se battant bien pour prendre le dessus dans son duel avec l'Argentin. Même s'il n'a rien lâché, Piqué et Mathieu ont globalement eu raison de lui à partir de la seconde période.

Et pour vous, quels ont été les meilleurs et les moins bons joueurs du match ? Réagissez dans la zone de "commentaires" ci-dessous !

FC BARCELONE 0-0 FC SEVILLE (mi-tps: 0-0) - ESPAGNE - Coupe du Roi / fin.e journée
Stade : Estadio Vicente Calderón - 54.907 spectateurs - Arbitre : Carlos Del Cerro

Buts :
Avertissements : Jordi Alba (87e), Neymar (89e), Dani Alves (90e), Iniesta (90e), pour FC BARCELONE - A. Rami (73e), Vitolo (75e), Iborra (90+5e), G. Krychowiak (92e), Y. Konoplyanka (102e), Sergio Escudero (104e), K. Gameiro (114e), Daniel Carriço (120+1e), pour FC SEVILLE - Expulsions : J. Mascherano (36e) , pour FC BARCELONE É. Banega (90+2e) , Daniel Carriço (120+1e) , pour FC SEVILLE

FC BARCELONE : M. ter Stegen - Dani Alves, Piqué, J. Mascherano, Jordi Alba (Sergi Roberto, 120e) - I. Rakitic (J. Mathieu, 46e), Busquets, Iniesta - L. Messi, L. Suárez (Rafinha, 57e), Neymar

FC SEVILLE : Sergio Rico - Mariano (Y. Konoplyanka, 80e), Daniel Carriço, A. Rami, Sergio Escudero - G. Krychowiak, Iborra (Llorente, 105e) - Coke, É. Banega, Vitolo - K. Gameiro

Le sublime tifo des supporters sévillans ! 

Mascherano s'est fait expulsé peu avant la mi-temps suite à cet accrochage avec Gameiro (36e)

Après une mauvaise réception, Suarez est sorti sur blessure (57e)

La rencontre a été très tendue avec notamment ce tête à tête entre Neymar et Iborra

La joie de Messi et Alba après l'ouverture du score de l'Espagnol (1-0, 97e)

Les Blaugrana exultent après le but de Neymar (2-0, 120+2e)

Le Barça pose avec la 28e Coupe du Roi de son histoire !







Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens de la rubrique Espagne


Liga - les fiches CLUB

Sondage Maxifoot
Quel doit être le trio offensif du PSG dans les grands matchs ?

Neymar - Cavani - Mbappé
Neymar - Icardi - Mbappé
Neymar - Mbappé - Di Maria
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2
Banc des remplaçants FC Barcelone

F
C

B
A
R
C
E
L
O
N
E
Banc des remplaçants FC Seville

F
C

S
E
V
I
L
L
E
carton jaune, 90e5,5Dani Alves
carton rouge, 36e3Mascherano
but, 97e >remplacé par Roberto, 120ecarton jaune, 87e6Alba
>remplacé par Mathieu, 46e4Rakitic
carton jaune, 90e7,5Iniesta
>remplacé par Rafinha, 57e4Suárez
but, 120e+2carton jaune, 89e6,5Neymar
>remplacé par Konoplyanka, 80e5,5Mariano
carton rouge, 120e+1carton jaune, 120e+15Martins Carriço
carton jaune, 73e6Rami
carton jaune, 104e5,5Escudero
carton jaune, 92e6Krychowiak
>remplacé par Llorente, 105ecarton jaune, 90e+55Iborra De La Fuente
carton rouge, 90e+26Banega
carton jaune, 75e5Vitolo
carton jaune, 114e5Gameiro


MASQUER LA PUB