Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK

Séduisant et conquérant, le PSG peut s'en mordre les doigts - Débrief et NOTES des joueurs (Real 1-0 PSG)

Par Nicolas Lagavardan - Actu Champion's League, Mise en ligne: le 03/11/2015 à 22h48
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

On se demande encore comment le PSG a pu perdre (1-0) ce choc au sommet face au Real mardi soir, lors de la 4e journée de Ligue des Champions. Les Parisiens ont livré un grand match à Bernabeu et ont eu de multiples occasions de s'imposer. Mais une erreur de Trapp et une inefficacité improbable face au but ont tout gâché. Les Merengue sont qualifiés...

Séduisant et conquérant, le PSG peut s'en mordre les doigts  - Débrief et NOTES des joueurs (Real 1-0 PSG)
Di Maria à la lutte avec Ronaldo

Avec désormais trois points de retard sur les Merengue qui sont officiellement qualifiés pour les 8es de finale, le PSG a vraisemblablement dit adieu à la première place du Groupe A. Les hommes de Laurent Blanc pourront se consoler en se disant qu'ils peuvent rivaliser avec une équipe comme le Real. Mais malgré une prestation très séduisante, le résultat n'est pas au rendez-vous.

Verratti se blesse, le Real se fait peur

Ce choc au sommet a débuté avec beaucoup d'intensité. Auteurs d'une bonne entame, les Parisiens perdaient en revanche Verratti au quart d'heure, victime d'une entorse de la cheville et remplacé par Rabiot. Après un léger flottement, le PSG mettait le Real en difficulté avec des occasions de Matuidi et Ibrahimovic qui échouait de très peu à côté par deux fois. Face à des Parisiens conquérants et maîtres du jeu, les Madrilènes méconnaissables, mis sous pression et imprécis techniquement, s'en sortaient très, très bien.

Trapp plombe Paris

Puis, la boulette... Alors que Marcelo devait à son tour céder sa place sur blessure, son remplaçant Nacho profitait d'une sortie incompréhensible de Trapp pour ouvrir le score dans un angle improbable (35e, 1-0) ! Quelle erreur du gardien allemand, lourde de conséquence ! Et très bien payé pour les coéquipiers de Ronaldo (pour sa part inexistant) tant ce but survenait contre le cours du jeu.

Le PSG domine outrageusement mais gâche plusieurs occasions en or

D'autant que dans la foulée, chaque offensive parisienne amenait de nouvelles occasions franches, avec notamment Rabiot qui fracassait le poteau ou encore Cavani qui manquait sa tête seul face au but, avant de s'emmêler les pinceaux juste avant la repos. Invraisemblable... Les hommes de Blanc auraient pu mener 3 ou 4-1 à la mi-temps sans qu'il n'y ait rien eu à redire et ne méritaient en aucun cas d'être derrière au tableau d'affichage. Mais le mérite et le football ne font pas toujours bon ménage...

Le Real resserre les rangs, Di Maria touche du bois

Changement de physionomie après la pause. Le rythme retombait, les débats s'équilibraient et les occasions se faisaient plus rares. Le Real affichait toujours des difficultés dans la construction mais resserrait sa garde face à des Parisiens qui conservaient la possession du ballon mais manquaient de spontanéité et de jus pour trouver les décalages. Malheureusement pour lui, la réussite fuyait toujours le PSG... Di Maria touchait le poteau sur un corner direct, avant de trouver la barre sur coup-franc dans les dernières minutes ! Blanc était désabusé sur son banc. Quand ça ne veut pas...

La note du match : 6,5/10

Un match à deux visages, avec une première mi-temps explosive de la part des Parisiens qui ont eu une grosse poignée d'occasions franches face à des Madrilènes décevants, et une seconde plus terne. Si le Real a été loin du niveau affiché à l'aller, le PSG a rendu une belle copie, si l'on excepte son incapacité à conclure.

Le but

- Sur un tir de Kroos contré par Silva, le ballon s'élève très haut dans les airs en direction de la sortie. Trapp quitte son but le long de la ligne pensant pouvoir le récupérer mais à la retombée, Nacho le précède de plusieurs mètres, reprend de volée et trouve le petit filet opposé dans un angle très fermé ! Quelle erreur d'appréciation du gardien parisien qui ne devait surtout pas déserter son but ! (35e, 1-0)

Les NOTES des joueurs :

Maxifoot a décerné une note (sur 10) commentée à chaque joueur.

L'homme du match : Maxwell (7/10)

Dans un match où les attaquants n'ont pas brillé par leur efficacité, Maxwell a rendu une très belle copie dans son couloir gauche. Impeccable défensivement, il a multiplié les montées dans son couloir pour apporter le surnombre et délivrer plusieurs centres qui auraient pu être décisifs si Cavani par exemple ne s'était pas troué de la tête en première mi-temps...

REAL MADRID :

Keylor Navas (4) : sauvé à trois reprises par ses montants, il était aussi battu sur le coup franc d'Ibrahimovic en première mi-temps. Autant dire qu'il s'en sort très bien...

Danilo (3) : un match très compliqué dans son couloir droit où il a sombré face aux montées de Maxwell et n'a rien apporté offensivement.

Raphaël Varane (5,5) : le Français a été chahuté, pas aidé il est vrai par ses milieux de terrain qui l'ont mis à découvert. Mais il a su s'imposer dans les airs et a livré un second acte solide.

Sergio Ramos (5) : un match en demi-teinte en défense centrale, où il a beaucoup souffert en première mi-temps, avant de hausser son niveau par la suite, avec notamment un dégagement acrobatique à la 60e qui méritait un poster. Averti à la 90e+2 pour gain de temps

Marcelo (non noté) : après une demi-heure à coulisser dans son couloir gauche comme il en a l'habitude, il a été contraint de céder sa place sur blessure, remplacé à la 33e par Nacho (6) qui marque l'unique but du match d'une reprise inspirée.

Casemiro (4,5) : en difficulté dans l'entrejeu en première mi-temps, il a haussé son niveau par la suite. Il méritait le jaune pour une grosse semelle sur Motta en début de seconde mi-temps, il a finalement été averti à la 88e pour l'ensemble de son oeuvre.

Toni Kroos (4,5) : si sa technique de balle lui a permis de ne pas sombrer dans les duels et d'amener le danger une ou deux fois comme sur le but de Nacho, il n'a pas réussi à endiguer les offensives parisiennes.

Luka Modric (4) : un temps incertain, il n'a pas eu le rayonnement habituel dans l'entrejeu, où il a eu du mal à servir ses attaquants dans de bonnes conditions. Défensivement, il a été submergé.

Isco (4,5) : il s'est ouvert le crâne en début de match lors d'un duel aérien avec Aurier. Malgré cela, il a réussi quelques actions intéressantes, avec notamment une bonne occasion à la 74e. Remplacé à la 81e par Mateo Kovacic (non noté).

Jesé (3,5) : mis à part une ou deux accélérations dans son couloir, il a peu pesé sur les débats et a souvent été contraint de se replier pour suivre les montées du latéral parisien. Remplacé à la 63e par Lucas Vazquez (non noté).

Cristiano Ronaldo (4) : peu en vue dans cette rencontre, les ballons ne lui sont pas parvenus. Il n'a jamais pu se mettre en bonne position de frappe et a semblé orphelin de Benzema et Bale.

PARIS :

Kevin Trapp (3) : il a réussi plusieurs parades durant ce match. Mais on ne retiendra que sa sortie terrible qui coûte le seul but du match et pèse très lourd dans la balance puisqu'il condamne quasiment son équipe à la deuxième place du groupe.

Serge Aurier (6,5) : sonné après un choc tête contre tête avec Isco en début de match, il s'est montré solide défensivement et amène la première grosse occasion avec un débordement tranchant suivi d'un centre en retrait parfait pour Matuidi. Encore une fois très intéressant dans son couloir droit même si ses centres n'ont pas tous été ajustés.

David Luiz (6) : il se réveille trop tard sur le but de Nacho ; il aurait en effet pu fermer au premier poteau s'il avait été plus vif. Il a par ailleurs réussi plusieurs retours importants pour une bonne prestation, d'autant qu'il revenait de blessure. Averti à la 67e pour une obstruction.

Thiago Silva (6,5) : lui aussi a fait le job en charnière. Pour preuve, on n'a presque pas vu Ronaldo, aligné à la pointe madrilène. Juste dans son placement, serein dans ses interventions.

Maxwell (7) : lire ci-dessus.

Thiago Motta (6) : s'il a parfois pris des risques en relançant balle au pied dans l'axe, il a apporté sa touche technique à la relance, a trouvé de bonnes passes verticales et a bien fermé l'accès dans l'axe.

Marco Verratti (non noté) : victime d'une entorse de la cheville gauche, il a été remplacé dès la 17e par Adrien Rabiot (6,5) qui s'est procuré deux occasions en première mi-temps dont une a échoué sur le poteau, et a été bon dans le jeu avec peu de pertes de balle.

Blaise Matuidi (5) : il a eu la première occasion du match, malheureusement sur son pied droit. Il a toutefois été en retrait dans l'ensemble, ne parvenant pas à peser offensivement. Remplacé à la 74e par Lucas (non noté).

Angel Di Maria (6) : très attendu pour son grand retour à Bernabeu, il est à l'origine de la première occasion de Matuidi avec une bonne percée dans l'entrejeu. Il a par ailleurs souvent fait le mauvais choix dans les trente derniers mètres en première période. Mieux en seconde mi-temps, il réussit un bon enchainement mais un tir écrasé à la 47e, avant de trouver les montants par deux fois en fin de match, sur corner puis sur coup-franc. 

Edinson Cavani (2) : très décevant. Deux occasions en or vendangées en première mi-temps, des contrôles et des conduites de balle déficients... Il a perdu beaucoup trop de ballons et son inefficacité pèse lourd.

Zlatan Ibrahimovic (5,5) : un tir au ras du poteau, un superbe coup franc de très peu à côté, le Suédois a très bien démarré, impliqué et appliqué. Moins en vue en seconde période, il sort finalement de ce match sans avoir été décisif. Comme toujours dans les grands rendez-vous de Ligue des Champions, diront ses détracteurs...

Et pour vous, quels ont été les trois MEILLEURS joueurs et les trois plus MAUVAIS de chaque équipe ? Réagissez dans la rubrique "commentaires" ci-dessous !

>> Retrouvez sur Maxifoot tous les résultats de Ligue des Champions en cliquant ici.

FICHE TECHNIQUE
Ligue des Champions / 4e journée, Groupe A
Real Madrid - Paris Saint-Germaine : 1-0 (1-0)
Stade Santiago Bernabeu
Arbitre : Mark Clattenburg (Angleterre)
But : Nacho (35e) pour le Real
Avertissements : Casemiro (88e), Ramos (90e+2) pour le Real - Aurier (45e), D. Luiz (67e) pour le PSG

Real : Navas - Danilo, Varane, Ramos, Marcelo (Nacho, 33e) - Kroos, Casemiro, Modric - Isco (Kovacic, 81e), Ronaldo, Jesé. Entraîneur : Rafael Benitez.

Paris : Trapp - Aurier, D. Luiz, T. Silva, Maxwell - Verratti (Rabiot, 17e), T. Motta, Matuidi (Lucas, 74e) - Di Maria, Ibrahimovic, Cavani. Entraîneur : Laurent Blanc.

Verratti sort sur blessure

Isco en sang après un choc avec Aurier

Trapp se loupe, Nacho en profite pour marquer le seul but du match

Nacho félicité par Ronaldo

Trapp seul au monde...

Maxwell déborde sur son aile gauche

Ronaldo a été bien pris par la défense parisienne

Di Maria n'a pas eu la réussite pour son retour à Bernabeu

Le dégagement spectaculaire de Ramos devant Ibrahimovic

La sortie ratée de Trapp

La sortie ratée de Trapp

 







Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens LIGUE des CHAMPIONS


Sondage Maxifoot
Lionel Messi mérite t-il de remporter le Ballon d'Or 2019 ?

OUI
NON
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB