Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK

Monaco qualifié, mais que ce fut dur ! - Débrief et NOTES des joueurs (Monaco 0-2 Arsenal)

Par Nicolas Lagavardan - Actu Champion's League, Mise en ligne: le 17/03/2015 à 22h46
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Monaco s'est qualifié pour les quarts de finale de la Ligue des Champions ! Arsenal s'est pourtant imposé (0-2) à Louis II mardi soir et n'est pas passé loin de réaliser l'exploit de retourner une situation compromise après le match aller...

Monaco qualifié, mais que ce fut dur ! - Débrief et NOTES des joueurs (Monaco 0-2 Arsenal)
Giroud ouvre le score

Pour la première fois depuis cinq ans, deux clubs français joueront les quarts de finale de la Ligue des Champions. Après le PSG tombeur de Chelsea, Monaco a validé son billet mardi soir, malgré sa défaite (0-2) contre Arsenal (victoire 1-3 à l'aller).

Si les amoureux du beau football s'étaient réjoui de la qualification du PSG face à Chelsea, cette fois-ci, l'équipe la plus joueuse a été éliminée. Car il faut le reconnaître, sur les deux manches (et en particulier ce soir car Monaco n'a pas joué), Arsenal aura été dominateur dans le jeu et s'est procuré une montagne d'occasions...

Giroud redonne espoir à Arsenal

Dans un stade plein pour l'évènement (mais qui n'a pas vraiment joué son rôle de 12e homme), les coéquipiers de Toulalan n'ont pas laissé de répit aux Gunners en tout début de match, avec un bon pressing et des projections rapides vers l'avant. Mais après dix minutes, les Londoniens ont progressivement mis le pied sur le ballon pour s'installer dans le camp adverse. Déjà maladroit à l'aller, Giroud en bonne position voyait sa tête filer hors cadre.

Mise à contribution, la défense monégasque tenait bon mais Arsenal parvenait à trouver quelques brèches, notamment sur des centres, et sur un coup-franc dévié par Abdennour, Koscielny touchait la barre, alors que l'arbitre avait levé à tort son drapeau pour hors-jeu ! La menace se précisait et après un premier tir repoussé par Subasic, Giroud trouvait la faille (36e, 0-1). Aïe ! Dans la foulée, un tir puissant de Welbeck était dévié miraculeusement par Abdennour au ras du poteau.

Monaco en souffrance

Ca chauffait sur le but de Subasic et juste avant la mi-temps, le gardien était heureux de voir une reprise de Giroud lui tomber dans les mains ! Monaco devait vite se ressaisir car Arsenal avait repris confiance et avait déjà tiré 8 fois au but contre 1 seule pour les hommes de Jardim. Au moment de rejoindre les vestiaires, l'ASM n'en menait pas large.

Après la pause, les troupes de Wenger conservaient le contrôle des opérations et après un coup-franc claqué par Subasic, Özil manquait le cadre de très peu dix minutes plus tard. Entre les deux, les coéquipiers de Berbatov avaient eu une bonne réaction. Mais la menace demeurait et le dénouement restait incertain. Le temps jouait pour Monaco et les minutes passant, les Gunners montraient toutefois moins de tranchant et laissaient plus d'espaces en contre à leur hôte.

Kurzawa offre le second but pour une fin de match irrespirable

La tension montait crescendo, tant sur le terrain que sur les bancs. Et sur une mauvaise relance de Kurzawa, Ramsey ramenait Arsenal à un but de la qualification (79e, 0-2) ! Aïe aïe ! Louis II tremblait et manquait de s'évanouir quand Subasic repoussait in extremis une reprise de Giroud ! La fin de match a été irrespirable (et le mot est faible) avec une domination outrageuse des Londoniens face à des Monégasques acculés dans leur surface. Mais ce petit but qui aurait fait si mal n'est pas venu. Un grand ouf !

La note du match : 7,5/10

Une fin de match irrespirable, une intensité à couper au couteau, un suspense incroyable pour un dénouement heureux pour Monaco. Ce match a été très disputé entre deux équipes au style radicalement opposé. Si l'ASM a proposé peu de jeu et n'a tiré qu'une seule fois au but (!), les Gunners ont réussi une très belle prestation.

Les buts

- Welbeck lance Giroud dans la surface qui bute sur Subasic sorti à sa rencontre, mais le ballon revient dans les pieds du Français qui le loge sous la barre d'un tir puissant. Arsenal n'a pas encore dit son dernier mot ! (36e, 0-1)

- Sur un centre en retrait depuis l'aile gauche, la reprise de Walcott s'écrase sur le poteau ! Le ballon revient sur Kurzawa qui tente une relance courte très risquée. Trop risquée ! Ramsey intercepte et fusille Subasic d'un tir croisé et puissant du droit. Louis II tremble ! (79e, 0-2)

Les NOTES des joueurs :

Maxifoot a décerné une note (sur 10) commentée à chaque joueur.

L'homme du match : Danijel Subasic (7,5/10)

S'il en a pris deux, il a surtout réalisé une très belle prestation, tant sur sa ligne avec plusieurs parades brillantes dont une décisive à 2-0 que dans les airs où il a soulagé son équipe.

MONACO :

Danijel Subasic (7,5) : lire ci-dessus.

Fabinho (3) : il a eu du mal à tenir son couloir et n'est pas exempt de tout reproche sur les deux buts.

Wallace (7) : préféré à Carvalho, il a réussi une première mi-temps quasi parfaite. Toujours bien placé, il a repoussé le danger à de multiples reprises et ne s'est pas relâché en seconde période.

Aymen Abdennour (6,5) : comme Wallace, il s'est battu comme un mort de faim pour repousser les assauts incessants des Gunners.

Laywin Kurzawa (3) : il commet une erreur sur le deuxième but qui aurait pu être dramatique et qui a fait souffrir tous les supporters de Monaco pendant un quart d'heure. Il avait pourtant bien démarré mais s'est un peu perdu au fil du match.

Jérémy Toulalan (6) : après une première mi-temps moyenne, il a haussé son niveau en seconde pour bloquer l'accès dans l'axe.

Joao Moutinho (5) : il n'a pas démérité mais le pressing adverse l'a gêné et il a souvent été contraint de défendre.

Geoffrey Kondogbia (6) : il a souvent été à l'origine des offensives monégasques grâce à ses sorties balle au pied. Il a tout donné en fin de match défensivement. Averti à la 52e pour une charge sur Sanchez.

Nabil Dirar (5) : il a fait du bien par moments en permettant de ressortir le ballon alors que son équipe souffrait, mais il a passé l'essentiel de son temps à défendre. Remplacé à la 86e par Elderson Echiejile (non noté).

Anthony Martial (4) : il a été muselé par la défense londonienne et a beaucoup couru dans le vide. Remplacé à la 59e par Yannick Ferreira-Carrasco (non noté) qui a beaucoup provoqué balle au pied mais n'a pas réussi à passer.

Dimitar Berbatov (4) : il ne s'est procuré aucune occasion. En revanche, il a été utile à la relance grâce à sa capacité à conserver le ballon. Remplacé à la 70e par Bernardo Silva (non noté).

ARSENAL :

David Ospina (5) : une soirée assez tranquille pour lui...

Hector Bellerin (4) : après des débuts timides, il a bien bloqué son couloir et a apporté son soutien offensif mais ses centres ont été mal ajustés.

Per Mertesacker (6) : calamiteux à l'aller, il a cette fois-ci réussi son match, face il est vrai à une attaque monégasque très timide.

Laurent Koscielny (6) : plusieurs bonnes interventions sur les contres monégasques et une reprise sur la barre en première mi-temps.

Nacho Monreal (5) : il n'a pas laissé Monaco passer dans son couloir mais n'a pas suffisamment pesé offensivement. Remplacé à la 83e par Kieran Gibbs (non noté).

Francis Coquelin (5) : le Français a pris sa part dans le pressing et la récupération mais n'a pas souvent créé de décalages. Remplacé à la 63e par Aaron Ramsey (non noté) qui a rapidement créé le danger et a marqué le deuxième but.

Santi Cazorla (6,5) : un très bon match dans l'entrejeu où il a été au four et au moulin pour stopper les contres et orienter le jeu.

Alexis Sanchez (6,5) : sa puissance et ses accélérations ont fait mal à Monaco. Infatigable, il a récolté plusieurs coups francs intéressants et été à l'origine du deuxième but. Averti à la 42e pour une simulation inexistante.

Mesut Özil (7) : pas suffisamment pressé, il a pu distribuer le jeu, ce qu'il a très bien fait, avec de bonnes passes pour ses attaquants.

Danny Welbeck (5) : inefficace dans la surface adverse la plupart du temps, il est toutefois à l'origine du premier but. Remplacé à la 71e par Theo Walcott (non noté).

Olivier Giroud (7) : L'UEFA l'a élu homme du match. Une maigre récompense pour Giroud qui aurait préféré la qualification. Mais c'est vrai que s'il a été malheureux au match aller, le Français a été un poison constant pour la défense monégasque. Toujours bien placé, notamment sur les centres, il s'est procuré une bonne poignée d'occasions et a redonné espoir à son équipe au meilleur moment.

Et pour vous, quels ont été les trois MEILLEURS joueurs et les trois plus MAUVAIS de chaque équipe ? Réagissez dans la rubrique "commentaires" ci-dessous !

>> Retrouvez sur Maxifoot tous les résultats de la Ligue des Champions en cliquant ici.

FICHE TECHNIQUE
Ligue des Champions / Quart de finale retour
AS Monaco - Arsenal : 0-2 (0-1), 3-1 à l'aller
Stade Louis II
Arbitre : Svein Oddvar Moen (Norvège)
But : Giroud (36e), Ramsey (79e)
Avertissements : Kondogbia (52e) - Sanchez (42e)

Monaco : Subasic – Fabinho, Wallace, Abdennour, Kurzawa – Moutinho, Toulalan, Kondogbia – Dirar (Echiejile, 86e), Berbatov (B. Silva, 70e), Martial (Ferreira-Carrasco, 59e). Entraîneur : Leonardo Jardim.

Arsenal : Ospina – Bellerin, Mertesacker, Koscielny, Monreal (Gibbs, 83e) – Coquelin (Ramsey, 63e), Cazorla – Alexis Sanchez, Özil, Welbeck (Walcott, 71e) - Giroud. Entraîneur : Arsène Wenger.

Koscielny frappe sur la barre

Giroud ouvre le score

Les Gunners y croient après le 2e but

La déception de Sanchez après une dernière occasion manquée

La joie de Subasic après le coup de sifflet final

Et celle du prince Albert et de Rybolovlev

Giroud accuse le coup

Wenger repart de Louis II éliminé







Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens LIGUE des CHAMPIONS


Sondage Maxifoot
Neymar sera t-il encore au PSG la saison à venir ?

OUI
NON
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
Le meilleur effectif
LIGUE 1
saison
2018-19
Tout savoir sur
LES DROITS
TV du FOOT
* Dossier Maxifoot *
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB