Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK

Paris n'est pas guéri - Débrief et NOTES des joueurs (Bastia 4-2 PSG)

Par Nicolas Lagavardan - Actu Ligue 1, Mise en ligne: le 10/01/2015 à 18h58
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Bastia a réussi l'exploit de battre le PSG (4-2) après avoir pourtant été mené 0-2 après vingt minutes, samedi lors de la 20e journée de Ligue 1. Les Parisiens ont joué une petite demi-heure avant de s'éteindre complètement après le premier but corse...

Paris n'est pas guéri - Débrief et NOTES des joueurs (Bastia 4-2 PSG)
Palmieri, héros du match

Après la défaite de l'OM vendredi soir, le PSG avait l'occasion de prendre la tête de la Ligue 1 samedi à l'occasion de la 20e journée, en cas de victoire à Bastia. Les hommes de Laurent Blanc étaient bien partis pour y parvenir après une bonne entame. Ils se sont finalement effondrés inexplicablement (4-2) et concèdent là leur 3e match consécutif sans victoire en championnat (1n, 2d), au terme d'un scénario incroyable !

Paris démarre fort...

Après une minute de silence parfaitement respectée en hommage aux victimes des attentats (mais durant laquelle les supporters ont brandi une banderole anti-Qatar), les Parisiens ont pris le contrôle du ballon et du jeu dès le coup d'envoi. Mais c'est sur une contre-attaque que Lucas idéalement lancé par Cabaye, ouvrait le score d'un joli lob (10e, 0-1). Et sur un nouveau contre, ce même Lucas manquait de doubler la mise dans la foulée. Dominés, les Corses ne parvenaient pas à réagir et s'inclinaient encore sur un contre, conclu par Rabiot (20e, 0-2).

... avant d'éteindre la lumière

Manquant d'agressivité, inférieurs techniquement et battus dans les duels, les Bastiais reprenaient pourtant espoir sur un penalty de Boudebouz consécutif à une main involontaire de Van der Wiel (32e, 1-2). Ce but allait tout changer. Alors que les Parisiens s'arrêtaient inexplicablement de jouer, il a libéré les joueurs du Sporting qui, poussés par leurs supporters, entraient enfin dans le match. Et égalisaient par Modesto de la tête, à la réception d'un corner de Boudebouz (45e, 2-2) !

Palmieri met le PSG KO

Après la pause, le SCB poursuivait sur sa lancée et punissait le PSG par Palmieri qui réussissait une volée pleine lucarne exceptionnelle (56e, 3-2) ! Quel retournement de situation ! Ce but a piqué les hommes de Blanc dans leur orgueil mais les Parisiens butaient sur des Bastiais galvanisés et Silva sur la barre transversale ! La dernière demi-heure a été largement dominée par les visiteurs en termes de possession et d'occupation territoriale. Mais les Parisiens, trop lents et manquant de mouvement, n'ont jamais réussi à trouver la solution. Au contraire, Palmieri encore lui corsait l'addition (89e, 4-2) !

La note du match : 7,5/10

Un match à rebondissement durant lequel le spectacle a été au rendez-vous, avec notamment plusieurs buts superbes. Six buts au final et un retournement de situation incroyable pour les Bastiais qui n'en menaient pas large après vingt minutes...

Les buts

- Luiz s'impose de la tête à trente mètres de son but. Cabaye hérite du ballon dans son camp, lève la tête et adresse une ouverture aérienne parfaite pour Lucas, lancé plein axe dans le dos de la défense et qui lobe Areola sans contrôle. Une superbe passe de Cabaye et une finition parfaite du Brésilien qui ont refroidi l'ambiance à Furiani. (10e, 0-1)

- Matuidi gratte le ballon dans les pieds de Squillaci à vingt-cinq mètres. Sanction immédiate. Rabiot lance Pastore à l'entrée de la surface. Cioni lui ôte le ballon en taclant mais Rabiot le récupère et trompe Areola d'un tir croisé à bout portant. (20e, 0-2)

- Cioni centre depuis l'aile droite à destination de Maboulou qui ne parvient pas à reprendre de la tête. Dans son dos, Van der Wiel juge mal la trajectoire et dévie le ballon du haut du bras. L'arbitre accorde un penalty, converti par Boudebouz qui prend Douchez à contre-pied. (32e, 1-2).

- Boudebouz tire le corner enroulé vers le second poteau. A la réception, David Luiz et Maxwell sont trop courts. Pas Modesto qui reprend d'une tête croisée. Silva touche le ballon au passage mais ne peut l'empêcher de rentrer (45e, 2-2).

- Sur un corner sortant de Boudebouz, Rabiot repousse de la tête. Posté à vingt mètres légèrement côté gauche, Palmieri ne se pose pas de question et reprend d'une volée extraordinaire en pleine lucarne ! Quel but somptueux du Bastiais et quel retournement de situation au tableau d'affichage ! (56e, 3-2)

- Sur l'une des rares offensives bastiaises depuis leur troisième but, Palmieri sert Keita à vingt-cinq mètres côté droit. Ce dernier temporise et centre pour la reprise de... Palmieri encore lui, seul face au but. Quelle apathie de la défense parisienne... (89e, 4-2)

Les NOTES des joueurs :

Maxifoot a décerné une note (sur 10) commentée à chaque joueur.

L'homme du match : Julian Palmieri (8/10)

Décisif et inattendu ! Positionné sur le côté gauche de la défense à cinq de Bastia, il a donné l'avantage à son équipe d'une reprise fabuleuse du droit, son mauvais pied. S'il s'est bien battu défensivement, il a été galvanisé par son but si bien qu'il a fini avant-centre, ce qui lui a de nouveau souri en fin de match.

BASTIA :

Alphonse Areola (5) : il avait à coeur de briller face à son club prêteur, mais à part aller chercher le ballon au fond des filets, il n'aura finalement pas vraiment eu l'occasion de s'illustrer.

Gilles Cioni (6) : il a bien bloqué les montées de Maxwell dans son couloir et montré de l'engagement dans les duels.

Sébastien Squillaci (5) : il a eu le tort de vouloir relancer court face au pressing parisien ce qui a coûté le deuxième but. Il a su se remobiliser et se montrer appliqué par la suite.

François Modesto (7) : il a égalisé et rendu une bonne copie en défense, avec plusieurs ballons repoussés dans sa surface.

Florian Marange (5) : pris dans son dos par Lucas sur le premier but, il n'a par la suite plus commis la même erreur.

Julian Palmieri (8) : lire ci-dessus. Averti à la 81e pour un accrochage sur Rabiot.

Guillaume Gillet (6,5) : un bon match dans l'entrejeu où il a progressivement pris l'ascendant dans les duels et permis de ressortir le ballon. Averti à la 69e pour une faute sur Pastore.

Yannick Cahuzac (6) : après une première demi-heure compliquée, il s'est retroussé les manches pour bloquer l'avancée parisienne.

N'dri Romaric (5) : posté un cran plus haut que ses deux compères du milieu, il a peu pesé sur le jeu, ne parvenant pas à briser le rideau parisien. Remplacé à la 62e par Abdoulaye Keita (non noté), passeur sur le dernier but.

Christopher Maboulou (5) : des efforts à la pointe de l'attaque mais aucune occasion à se mettre sous les crampons. Remplacé à la 86e par Mathieu Peybernes (non noté).

Ryad Boudebouz (7) : buteur sur penalty puis passeur décisif sur corner, il a permis à son équipe de se relancer. S'il n'a pas réussi tout ce qu'il a entrepris, sa technique a été d'un grand secours. Averti à la 47e pour un tacle dangereux sur Rabiot.

PARIS :

Nicolas Douchez (4) : un match compliqué avec aucun véritable arrêt à se mettre sous les gants et quatre buts encaissés.

Gregory Van der Wiel (4) : il a relancé le match avec une main évitable. De nombreuses montées, mais ses centres ne sont pas arrivés à destination.

Thiago Silva (4) : il n'a toujours pas retrouvé son meilleur niveau. Il a joué sur un rythme de sénateur et n'a pas été assez agressif au marquage.

David Luiz (3,5) : à l'aise balle au pied et à la relance, il a en revanche affiché de grosses lacunes dans le marquage. Averti pour une main à la 41e.

Maxwell (5) : battu sur le deuxième but, il a par ailleurs rendu une copie correcte dans son couloir.

Yohan Cabaye (6) : posté devant la défense, il a réussi une bonne heure à la récupération, ponctuée par une passe décisive magnifique. Remplacé sur blessure à la 55e par Marco Verratti (non noté) qui n'a pas apporté grand chose.

Adrien Rabiot (6) : buteur, il a essayé de mettre du rythme et s'est bien battu. Il a aussi pris des coups.

Blaise Matuidi (4,5) : il vient gratter le ballon qui amène le deuxième but parisien. A part ça, il n'a pas eu le rendement escompté dans l'entrejeu où il s'est progressivement éteint. Remplacé à la 69e par Jean-Christophe Bahebeck (non noté) qui a amené du jeu sur l'aile gauche, mais sans résultat.

Lucas (5) : un superbe but pour démarrer, puis deux grosses occasions manquées, une par mi-temps.

Javier Pastore (3) : décevant. Sur le côté gauche, il a rarement réussi à créer des différences ni à donner de bons ballons vers l'avant.

Zlatan Ibrahimovic (3) : il a paru bien loin de son meilleur niveau, malgré un début de match intéressant. Par la suite, il n'a pas eu l'influence dans le jeu et ne s'est procuré aucune occasion.

Et pour vous, quels ont été les trois MEILLEURS joueurs et les trois plus MAUVAIS de chaque équipe ? Réagissez dans la rubrique "commentaires" ci-dessous !

>> Retrouvez sur Maxifoot tous les résultats de Ligue 1 en cliquant ici.

FICHE TECHNIQUE
Ligue 1 / 20e journée
Sporting Club Bastia - Paris Saint-Germain : 4-2 (2-2)
Stade Armand Cesari
Arbitre : Fredy Fautrel
Buts : Boudebouz (32e sp), Modesto (45e), Palmieri (56e, 89e) - Lucas (10e), Rabiot (20e)
Avertissements : Boudebouz (47e), Gillet (69e), Palmieri (81e) - David Luiz (41e)

Bastia : Areola - Cioni, Squillaci, Modesto, Marange, Palmieri - Gillet, Romaric (A. Keita, 62e), Cahuzac - Maboulou (Peybernes, 86e), Boudebouz. Entraîneur : Ghislain Printant.

Paris : Douchez - Van der Wiel, Thiago Silva, David Luiz, Maxwell - Rabiot, Cabaye (Verratti, 55e), Matuidi (Bahebeck, 69e) - Lucas, Ibrahimovic, Pastore. Entraîneur : Laurent Blanc.

Banderole anti-Qatar lors de la minute de silence

La joie parisienne après le 2e but inscrit par Rabiot

Dure soirée pour Douchez, battu ici sur penalty

Boudebouz félicite Palmieri après son but génial

Ibrahimovic tête basse au coup de sifflet final







Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens FRANCE - Ligue 1


Ligue 1 - les fiches CLUB


Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
TOP 15
PEPITES
jeunes de Ligue 1
Votre Equipe type
2020
par les lecteurs
de Maxifoot
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB