Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK

Top Déclarations : l'égo d'Ibra a frappé, Ménez a évité la case prison, Balotelli attaqué de toutes parts...

Par Maxime Deloffre - Top Declarations, Mise en ligne: le 27/12/2014 à 09h00
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Au menu du Top Déclarations cette semaine, Ménez a failli être mis au violon, Ibrahimovic horrifié par sa deuxième place, Mourinho se paye le fantasque Balotelli... Découvrez les phrases choc de la semaine.

Top Déclarations : l'égo d'Ibra a frappé, Ménez a évité la case prison, Balotelli attaqué de toutes parts...
Zlatan Ibrahimovic ne règne pas sur le sport suédois...

1. Zlatan Ibrahimovic - «Deuxième, c'est comme être dernier. Sans manquer de respect aux autres, je devrais occuper à moi seul les cinq premières places de ce classement» (L'Equipe, le 23/12/2014)

L'attaquant parisien a été élu cette semaine deuxième meilleur sportif de l'histoire de Suède, derrière le tenisman Bjorn Borg, vainqueur de 11 tournois du Grand Chelem. Un affront pour le footballeur, qui l'a fait savoir sans détour. Et son égo ajoute un nouvel éclat à son palmarès déjà comble de sorties fracassantes. Le buteur pourra se consoler avec ses 9 Ballon d'Or suédois.

2. Wahbi Khazri - «Il t'a payé Aulas ?» (Lors de Bordeaux-Lyon, le 21/12/2014)

Réduits à 10 après l'expulsion de Pallois, balayés 5-0 au coup de sifflet final, les Girondins ont vécu une soirée cauchemardesque face aux Lyonnais dimanche dernier. Une rencontre durant laquelle les hommes de Willy Sagnol ont vivement contesté l'arbitrage de Ruddy Buquet. Au point que l'ancien Bastiais, pris en flag par les caméras de télévision, l'accuse d'avoir été monnayé par le président de l'OL, Jean-Michel Aulas.

3. Jérémy Ménez - «Si je n'avais pas eu le football, j'aurais fini en prison. Quand vous êtes petit, vous voulez tout mais il n'y a pas d'argent dans les poches. Aujourd'hui, je mesure à quel point la ligne est mince entre une vie heureuse et une vie gâchée. J'ai quitté mon quartier pour aller à Sochaux au bon moment, à 13 ans, l'âge auquel on peut commencer à faire des choses stupides» (Gazzetta dello Sport, le 21/12/2014)

En pleine renaissance du côté du Milan AC, l'ancien Parisien n'oublie pas d'où il vient. Avant d'atterrir dans le Doubs, Ménez semble avoir grandi dans les entrailles de ge-hinnom.

4. José Mourinho - «Je pourrais écrire un livre de 200 pages de mes deux années à l'Inter Milan (2008-2010) avec Mario, mais le livre ne serait pas un drame, ce serait une comédie. Quand je l'ai appelé, il était aux qualifications du Grand Prix d'Italie de Formule 1. Je lui ai dit : "Mario, je t'avais prévenu que tu devais venir dans mon bureau à 14 heures !" Il m'a répondu : "Des réunions dans votre bureau, je peux en avoir tous les jours, mais la Formule 1, ce n'est qu'une fois par an en Italie"» » (BT Sport, le 23/12/2014)

Le Special One, réputé pour sa poigne de fer dans un vestiaire, a visiblement trouvé un adversaire de son acabit. Devenu indésirable à Liverpool, Mario Balotelli est rapidement devenu l'épicentre des critiques destinées aux Reds. Le moment idéal pour la petite vengeance de Mourinho.

5. Thierry Henry - «Je n'ai pas la prétention de devenir entraîneur. Je connais le jeu, mais l'enseigner, l'éduquer, gérer les égos, je ne connais pas. Ce sont des choses à gérer et que je n'ai pas appris à connaître en tant que joueur. Une grande carrière de joueur n'a jamais assuré une réussite en tant qu'entraîneur» (RMC, le 22/12/2014)

Officiellement retraité depuis peu, l'ex-buteur des New York Red Bulls a troqué les crampons pour les micros. Le nouveau consultant de Sky Sports ne se voit pas diriger une équipe pour le moment, mais l'apprentissage peut débuter.

6. Apoula Edel - «Il y a aussi les fameuses 'boulettes'. Moi, j'en vois trois. Contre Monaco au Parc en 2009-2010, puis en match de préparation à l'été 2010 contre le Sporting Lisbonne, et enfin à Lyon en 2010-2011. Mais les gens ne soulignaient jamais mes bonnes performances. Les observateurs attendaient que je me rate pour me tomber dessus. Ils oublient qu'on termine quatrièmes en 2011. Si j'étais si mauvais que ça, vous pensez vraiment que l'on aurait terminé si bien classés» (So Foot, le 24/12/2014)

Son passage au Paris Saint-Germain est loin d'avoir été une sinécure. Moqué pour ses fautes de main, le Camerounais a tenu à rétablir quelques vérités.

7. Sir Alex Ferguson - «C'est un excellent exemple. Il continue de progresser encore aujourd'hui, il a une détermination incroyable. Et, en plus, il a quelque chose de George Clooney avec ses cheveux, c'est vraiment injuste !» (Daily Mail, le 23/12/2014)

Non content d'être loué pour ses qualités d'entraîneur, José Mourinho récolte désormais des éloges sur son physique. De quoi rendre jaloux son meilleur rival.

8. Robert Duverne - «On a mis un système de contrôle. Tout le monde s'en va avec un programme d'entraînement. Si la prise de poids excède ce qu'on a demandé, le joueur sera sanctionné» (France Football, le 23/12/2014)

Période de fête ou non, le préparateur physique du FC Metz a clairement mis ses joueurs en garde sur tout excès de foie gras ou de bûche glacée lors des fêtes.

9. Brendan Rodgers - «Nous avons vu que ce n'était pas son jeu. En travaillant avec Mario, nous voyons bien qu'il est davantage un joueur de surface. Ce niveau de pressing et d'intensité ne fait pas partie de son jeu. Il faut essayer de faire le mieux possible avec les joueurs à disposition, leurs qualités, et c'est là-dessus que nous nous focalisons» (Conférence de presse, le 24/12/2014)

L'entraîneur de Liverpool ne fait même plus l'effort de faire semblant au moment d'évoquer la situation de son attaquant. Désespérément muet en Premier League, en 10 apparitions, Super Mario semble avoir épuisé ses dernières cartouches chez les Reds et devra s'habituer au banc de touche...

10. Ménès (sur Van Wolfswinkel) - «Si on est gentil, on dit que c'est un attaquant à l'ancienne. Si on est méchant, on dit qu'il est très faible. Personnellement, je pense qu'il est très faible» (But! Saint-Etienne, le 26/12/2014)

Ricky van Wolfswinkel n'est pourtant pas l'attaquant le plus maladroit de Ligue 1 et semble monter en puissance. Mais le rendement de l'attaquant néerlandais de Saint-Étienne, auteur de 6 buts en 24 rencontres, reste insuffisant.

C'est sur cette charge du chroniqueur de Canal+ que se termine le Top Déclarations de la semaine. Rendez-vous dès samedi prochain pour un nouveau numéro !







Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Sondage Maxifoot
A votre avis, où jouera Tanguy Ndombélé (Lyon) la saison prochaine ?

Tottenham
Juventus
PSG
Manchester City
Autre
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Les VIDEOS populaires du moment



Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
Le meilleur effectif
LIGUE 1
saison
2018-19
Tout savoir sur
LES DROITS
TV du FOOT
* Dossier Maxifoot *
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB