Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
Dommage !
Par Alix Dulac - Actu Champion's League, Mise en ligne: le 18/10/2005 à 23h52
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Le LOSC n'a pas réussi l'exploit face à Manchester United. Les Dogues, malgré l'expulsion de Paul Scholes en deuxième période, quittent le nord de l'Angleterre sur un nul (0-0). Avec seulement deux points et toujours pas le moindre but marqué, la qualification pour les huiitèmes de finale commence à devenir sérieusement compromise.

Les enjeux de la rencontre

«Manchester ne doit pas seulement gagner, il doit le faire avec style. Cette phrase est l'identité même du club» a un jour glissé Sir Alex Ferguson dans un programme d'avant-match, paraphrasant la célèbre maxime d'un des glorieux techniciens de MU, Sir Matt Busby. Troisièmes du championnat d'Angleterre, les Mancuniens ont probablement laissé cette philosophie de jeu aux vestiaires… Certes, la défaite à domicile devant Blackburn (1-2) le 24 septembre dernier est loin désormais. Mais le parcours difficile en Ligue des Champions (0-0 à Villarreal, victoire 2-1 à l'arrachée face à Benfica) n'a en rien rassuré les fans de United. Ferguson qui doit en plus faire face à une hécatombe de blessés (Keane, Gary Neville, Richardson, Heinze, Saha et Solskjaer sont forfaits) mise donc beaucoup sur la coupe européenne (MU comptant 10 points de retard sur le leader Chelsea avec un match en moins ndlr) pour réussir sa saison. «La Ligue des Champions est un objectif important pour nous. Mais il est encore trop tôt pour y penser. Nous ne sommes qu'en octobre. Pour le moment, l'unique but est de finir premiers de notre groupe» , confie le coach écossais sur le site officiel du club mancunien.

Old Trafford. Le théâtre des rêves. C'est déjà là que le LOSC avait croisé le fer avec Manchester United. C'était en 2001/2002, Vahid Halilhodzic était sur le banc et les Lillois avaient quitté le nord de l'Angleterre sur une courte défaite (1-0) consécutive à un coup de patte de David Beckham (89e). Depuis, Lille a continué son petit bonhomme de chemin et seuls Schmitz et Tafforeau sont les seuls rescapés de cette épopée européenne. «C'était un match particulier. On prend un but dans les toutes dernières minutes (…) Je pense que nous n'avons pas encore joué sur nos vraies valeurs. Espérons que nous ferons de cette rencontre un match référence» , confie ce dernier sur le site officiel du club nordiste. Un souhait que partage Claude Puel : «même si Manchester comptera de nombreux blessés, rien ne sera facile. Il nous faut franchir des paliers et pourquoi pas le faire à Old Trafford. Le jeu doit primer sur l'enjeu» . Lille, bon dernier avec un point du groupe D, un pion encaissé et zéro but marqué, a encore son destin entre les mains. Aux Dogues de ne pas quitter la pelouse mancunienne bredouille.

Les faits marquants de la rencontre

- La première occasion de la partie est pour Manchester. Cristiano Ronaldo déborde le long du côté gauche et centre fort devant le but lillois. Schmitz et Tavlaridis se gênent au point de penalty. Van Nistelrooy, surpris, ne peut reprendre ce ballon (10').

- Odemwingie bien lancé en profondeur dans le dos de la défense de MU prend Sylvestre de vitesse. Il pousse beaucoup trop loin son ballon devant Van Der Sar et s'écroule. Mr Farina ne se laisse pas abuser et ne bronche pas. (11e)

- Manchester prend petit à petit les commandes du jeu. Scholes hérite d'un ballon dans la surface de réparation lilloise, consécutif à un coup franc de Giggs. Le rouquin mancunien arme une reprise du droit sur laquelle Sylva se détend bien (15e).

- Coup franc aux 18 mètres côté droit pour la patte gauche de Giggs. Sa frappe déviée par le mur lillois heurte le poteau droit de Tony Sylva, battu, avant d'aller en sortie de but (32e).

- Lille souffre toujours en deuxième période. Dernis, à peine entré en jeu à la place d'Acimovic, tente sa chance des 25 mètres. Son tir du pied droit va mourir à quelques centimètres du poteau droit de Van Der Sar (61').

- La défense nordiste a eu chaud. Sylva se distingue sur un centre fort dans la surface côté droit de Cristiano Ronaldo. Le portier du LOSC s'impose dans les airs d'une main ferme pour écarter le danger (66').

- Le LOSC, bien aidé par l'expulsion de Paul Scholes, profite du moindre espace exploitable. Dernis centre côté gauche pour la tête d'Odemwingie. Mais le Nigérian manque de puissance dans sa tentative qui finit dans les gants de Van Der Sar (68').

- Corner côté gauche tiré par Ronaldo. Son centre trouve au second poteau la tête de Rio Ferdinand, mais Sylva s'impose brillamment sur sa ligne (85').

La prestation de Manchester

On attendait forcément plus de Manchester, plus que ce que le club anglais nous montre à chacune de ses sorties européennes. Empruntés à Villarreal, bousculés face à Benfica, les Mancuniens ont pu profiter de la timidité lilloise pour prendre les rênes de la partie. Organisé finalement en 4-5-1avec Cristiano Ronaldo et Giggs pour épauler Van Nistelrooy sur le front de l'attaque, MU a pu prendre son temps pour finir la première période sur un rythme crescendo. Face à des Lillois bien en place au milieu de terrain, les Anglais ont le plus souvent cherché le grand Ruud par de longs ballons aériens. En seconde mi-temps et malgré l'expulsion de Scholes après un vilain geste sur Makoun, Manchester a conservé le monopole du ballon. Il aura manqué de la vivacité et un brin de pressing offensif à l'ensemble mancunien pour espérer plus que le partage des points ce soir.

Finalement, Van Der Sar n'a pas été trop inquiété par les attaquants lillois, bien épaulé par le bon placement de sa défense et par le manque d'audace des attaquants nordistes. La charnière centrale Ferdinand-Sylvestre s'est bien acquittée du cas Odemwingie. Le seul bémol est venu du jeune Phil Bardsley, très fébrile durant l'ensemble de la partie et prompt à chercher des noises à ses adversaires directs. Au milieu, Scholes aura fait le métier avant de quitter précocement les siens, suite à deux cartons jaunes. Mention spéciale pour Cristiano Ronaldo. L'international portugais par ses centres a continuellement semé la pagaille dans la défense nordiste. Mais à l'image de Van Nistelrooy qui n'a pas eu beaucoup de bons ballons à se mettre sous le pied, MU a pêché dans le dernier geste et s'est souvent heurté à une arrière-garde courageuse.

La prestation de Lille

Lille était venu pour faire quelque chose. Organisés en 4 4-2 avec Acimovic dans le rôle du deuxième attaquant, les Dogues se sont efforcés d'aspirer MU pour mieux les cueillir en contre. Au fur et à mesure du match, les Lillois ont souffert de la densité physique déployée par les Mancuniens et les actes d'anti-jeu des Anglais n'ont pas permis aux joueurs de Claude Puel de prendre la mesure des débats. Finalement, le LOSC n'a pas à rougir de sa prestation. Avec un brin de réussite et moins de respect pour l'adversaire, Lille aurait même pu frapper un grand coup.

Dans les grands moments, l'équipe lilloise sait qu'elle peut compter sur lui. Tony Sylva n'a pas tremblé à Old Trafford que ce soit face à Scholes (15') ou devant Ferdinand (85'). Le portier sénégalais a été aidé par le bon match défensif de sa défense. Les Lillois ont mis du temps à se mettre au diapason du jeu anglais, à l'image de Tavlaridis, qui par la suite, a bien surveillé la menace Van Nistelrooy. Au milieu, Mathieu Bodmer a livré une bonne prestation, soignant la relance nordiste et cherchant constamment à faire évoluer le jeu de ses partenaires vers l'avant. Face à Scholes, Makoun n'a pas eu le même rayonnement qu'à l'accoutumée. Une fois l'international expulsé, le Camerounais a repris le dessus physiquement dans l'entrejeu. Acimovic aura tenté, pas assez au goût de Puel qui a préféré lancer Dernis (60'), auteur d'une belle tentative (61'). Quant à Odemwingie, on ne lui promettait pas un match facile tout seul face aux rocs Ferdinand et Silvestre. Le Nigérian aura rendu une copie correcte, décrochant pour soulager le travail de sape de ses partenaires. Dommage qu'il ait trop poussé son ballon en début de partie face à Van Der Sar (11').

Lille quitte Old Trafford sur un nul face à Manchester. Les Dogues ont souffert, mais auraient pu prendre les trois points avec un petit brin de folie. Les Lillois devront désormais l'emporter dans 15 jours au Stade de France pour espérer se qualifier.


Manchester – Lille : 0-0
Stade d’Old Trafford
Arbitre : Mr Farina
Spectateurs : 65 000
Avertissements : Scholes (28’), Ferdinand (37’), O’Shea (55’) – Schmitz (32’), Vitakic (50’), Tafforeau (87’)
Expulsions : Scholes (63’)

Les équipes :
Manchester : Van Der Sar – Bardsley, Ferdinand, Silvestre, O’Shea – Fletcher, Smith, Scholes –C. Ronaldo, Van Nistelrooy, Giggs( Park, 83’).

Lille : Sylva – Vitakic, Schmitz, Tavlaridis, Tafforeau – Makoun, Bodmer, Debuchy (Keita, 83), Acimovic (Dernis, 60e), Chalmé – Odemwingie (Moussilou, 72’).



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens LIGUE des CHAMPIONS


Sondage Maxifoot
Les matchs à la TV sans supporters, c'est ...

C'est mieux que rien, je regarde quand même !
Ce n'est pas du tout intéressant, je ne vais pas regarder ou très peu !
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
Tout savoir sur
LES DROITS
TV du FOOT
* Dossier Maxifoot *
Le meilleur effectif
LIGUE 1
mi-saison
2019-20
TOP 15
PEPITES
jeunes de Ligue 1
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB