Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK

Braquage à la monégasque - Débrief et NOTES des joueurs (Leverkusen 0-1 Monaco)

Par Pierre-Damien Lacourte - Actu Champion's League, Mise en ligne: le 26/11/2014 à 22h50
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Inoffensif pendant une heure, Monaco a réussi un incroyable hold-up en ramenant les trois points de Leverkusen ce mercredi (1-0). L'ASM n'aura besoin que d'un nul contre le Zénith Saint-Pétersbourg à Louis II dans deux semaines pour atteindre les 8es de finale de la Ligue des Champions.

Braquage à la monégasque - Débrief et NOTES des joueurs (Leverkusen 0-1 Monaco)
C'est Lucas Ocampos qui a offert la victoire à l'ASM.

L'AS Monaco a réalisé une superbe opération en s'imposant 1-0 sur le terrain du Bayer Leverkusen ce mercredi (1-0). Un hold-up parfait même si les Allemands n'ont pas tout donné non plus pour l'emporter...

En souffrance d'entrée, les Monégasques s'en sortaient bien peu avant la demi-heure de jeu quand, de volée, Bender trouvait la barre transversale de Subasic. Timorés, les hommes de Leonardo Jardim ne montraient rien, excepté Ferreira-Carrasco, lequel prenait pas mal de tampons, non sanctionnés par M. Tagliavento, passé à côté de sa mi-temps lui aussi. En 45 minutes, les coéquipiers de Carvalho, averti et donc suspendu pour la "finale" face au Zéntih Saint-Pétersbourg à Louis II dans deux semaines, ne frappaient qu'une seule fois au but. Par Berbatov, des 35 mètres et presque autant à côté...

Le miracle est venu d'Ocampos

Au retour des vestiaires, le spectacle restait le même : insignifiant. Peu après l'heure de jeu, on assistait enfin à une action. Mais seul face à Subasic, Drmic laissait les 26.000 spectateurs de la BayArena endormis en frappant à côté. Jardim se décidait alors à lancer Ocampos dans la partie. Et, miracle, l'Argentin, sur un superbe centre de Dirar, dont on avait oublié qu'il jouait ou presque, ouvrait le score pour l'ASM deux minutes plus tard (0-1, 72e) ! Incroyable. Dans la foulée, Subasic se montrait décisif devant Drmic, encore lui.

Au mieux la première place, au pire la Ligue Europa

Grâce à ce succès, Monaco, 2e du groupe C, n'aura besoin que d'un nul face au Zénith pour atteindre les 8es de finale de la Ligue des Champions. Précisons aussi que le club de la Principauté finira au pire 3e et peut encore décrocher la première place de la poule. Bref, les Monégasques ne pouvaient rêver mieux ce soir.

La note du match : 3/10

Certes, l'AS Monaco s'est imposée 1-0 et réalise une très bonne opération. Mais on note ici le spectacle offert par les deux équipes. Et il faut bien dire qu'on s'est longtemps, très longtemps, terriblement ennuyé au cours de cette partie...

Le but

- Sur le côté droit, Dirar délivre un centre parfait pour Ocampos, qui se jette au premier poteau et trompe Leno (0-1, 72e).

Les NOTES des joueurs :

Maxifoot a décerné une note (sur 10) commentée à chaque joueur.

L'homme du match : Lucas Ocampos (non noté)

Entré en jeu à la 70e minute, Lucas Ocampos, apparu sur le terrain avec beaucoup d'envie, a eu la bonne idée de tromper Leno deux minutes plus tard seulement. Percutant, il a secoué tout le monde durant ses 20 minutes passées sur la pelouse. Un bon coaching de Leonardo Jardim, tout sourire après le but de l'Argentin. Le Portugais était fier de son coup très probablement.

BAYER LEVERKUSEN :

Bernd Leno (5) : rien à faire de la soirée mais un ballon à aller rechercher au fond de ses filets. Dur.

Giulio Donati (4) : Ferreira-Carrasco l'a pas mal embêté en début de match. Mais avec la "complicité" de l'arbitre, il a miraculeusement échappé au carton jaune.

Ömer Toprak (6) : solide en charnière centrale, dur sur l'homme, il s'est montré à la hauteur défensivement.

Emir Spahic (5) : l'ancien Montpelliérain a plutôt bien tenu sa partie derrière. Pas exempt de tout reproche néanmoins face à Dirar sur le but d'Ocampos.

Wendell (5) : solide dans l'ensemble, plutôt juste dans ses transmissions, c'est toutefois de son côté gauche que vient le but d'Ocampos.

Lars Bender (5) : le capitaine du Bayer pensait ouvrir le score pour son équipe peu avant la demi-heure de jeu mais c'est la barre de Subasic qui est venu repousser sa reprise de volée. Remplacé à la 77e minute par Simon Rolfes (non noté).

Gonzalo Castro (5) : sans être géniale, loin de là, sa prestation peut être qualifiée de sérieuse.

Karim Bellarabi (4) : il a tenté souvent d'apporter le danger mais a systématiquement repiqué dans l'axe. Les défenseurs monégasques ont vite cerné ses intentions. Remplacé à la 77e minute par Julian Brandt (non noté).

Hakan Calhanoglu (6) : intéressant, il a longtemps gêné les défenseurs monégasques en évoluant entre les lignes. Un peu moins en vue après le repos.

Son Heung-Min (4) : trop timide dans l'ensemble, il n'aura pas su prendre le meilleur sur la défense monégasque. Remplacé à la 59e minute par Josip Drmic (non noté), qui se procure deux énormes occasions mais tire à côté sur la première et bute sur Subasic sur la seconde.

Stefan Kiessling (3) : le fantôme de Kiessling. Le buteur allemand a été transparent d'un bout à l'autre de la partie.

MONACO :

Danijel Subasic (6) : peu d'arrêts à effectuer mais un très important face à Drmic juste après l'ouverture du score d'Ocampos. Sauvé par sa barre en première période.

Andrea Raggi (6) : aligné au poste de latéral droit, l'Italien s'est contenté de défendre. Mais avec beaucoup d'application. Solide.

Ricardo Carvalho (5) : Pas grand-chose à lui reprocher ce soir mais un carton jaune inutile. Averti en première mi-temps, il manquera la "finale" contre le Zénith Saint-Pétersbourg à Louis II dans deux semaines.

Aymen Abdennour (5) : quelques duels importants gagnés en charnière centrale mais toujours très rassurant. Il doit gagner en maîtrise.

Elderson Echiejile (4) : s'il n'est pas à blâmer pour sa prestation défensive, il a en revanche commis de nombreuses approximations dans ses relances. Pas vraiment permis à ce niveau.

Jérémy Toulalan (6) : le capitaine monégasque n'a pas compté ses efforts encore une fois, il a bataillé du début à la fin de la partie. Indispensable.

Tiémoué Bakayoko (5) : du bon et du moins bon chez l'ancien Rennais. Un jeu physique qui a fait du bien au milieu de terrain monégasque mais brouillon dans ses transmissions.

Joao Moutinho (4) : des efforts pour défendre au milieu de terrain, mais aucun apport offensif. On attend toujours plus de sa part concernant la construction du jeu monégasque.

Nabil Dirar (4) : aligné sur le côté droit, il n'a jamais su prendre le meilleur sur la défense allemande. Très décevant. Jusqu'à ce centre parfait pour Ocampos qui vient sauver un peu son match. Remplacé à la 83e minute par Fabinho (non noté).

Yannick-Ferreira-Carrasco (4) : le seul à faire quelques différences en première mi-temps côté monégasque mais M. Tagliavento avait décidé de ne pas lui accorder de coup franc. Après le repos, plus rien, le Belge est rentré dans le rang. Dommage. Remplacé à la 70e minute par Lucas Ocampos (non noté), qui a la bonne idée de secouer tout le monde en marquant deux minutes après son entrée en jeu.

Dimitar Berbatov (4) : sevré de ballons, le Bulgare n'a pas montré grand-chose ce soir. Auteur de la seule frappe monégasque en première mi-temps. Passée 20 mètres à côté... A l'origine toutefois du but d'Ocampos en lançant Dirar sur le côté droit. On l'a quand même vu impliqué tout au long de la partie en donnant beaucoup de la voix pour recadrer ses partenaires. Remplacé à la 91e minute par Lacina Traoré (non noté).

Et pour vous, quels ont été les MEILLEURS joueurs et les MOINS BONS de chaque équipe ? Réagissez dans la rubrique "commentaires" ci-dessous !

>> Retrouvez tous les résultats et les classements de la Ligue des Champions sur Maxifoot en cliquant ici.

FICHE TECHNIQUE
Ligue des Champions / Groupe C (5e journée)
Bayer Leverkusen 0-1 Monaco (0-0)
BayArena (Leverkusen)
Arbitre : M. Paolo Tagliavento (Italie)
But : Ocampos (72e)
Avertissements : Spahic (26e) pour Leverkusen ; Carvalho (42e) pour Monaco

Bayer Leverkusen : Leno - Donati, Ömer Toprak, Spahic, Wendell - Bender (cap.) (Rolfes, 77e), Castro - Bellarabi (Brandt, 77e), Hakan Calhanoglu, Son Heung-Min (Drmic, 59e) - Kiessling. Entraîneur : Roger Schmidt.

Monaco : Subasic - Raggi, Carvalho, Abdennour, Echiejile - Moutinho, Toulalan (cap.), Bakayoko - Dirar (Fabinho, 83e), Berbatov (Traoré, 91e), Ferreira-Carrasco (Ocampos, 70e). Entraîneur : Leonardo Jardim.

Jérémy Toulalan a encore fourni de gros efforts au milieu de terrain

Les supporters monégasques ont donné de la voix à Leverkusen







Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens LIGUE des CHAMPIONS


Sondage Maxifoot
Neymar sera t-il encore au PSG la saison à venir ?

OUI
NON
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
Le meilleur effectif
LIGUE 1
saison
2018-19
Tout savoir sur
LES DROITS
TV du FOOT
* Dossier Maxifoot *
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB