Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
Les Lillois se font tirer les oreilles - Débrief et NOTES des joueurs (Lille 0-1 Porto)
Par Maxime Deloffre - Actu Champion's League, Mise en ligne: le 20/08/2014 à 22h56
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Lille se devait d'obtenir un bon résultat contre Porto en barrage aller de la Ligue des Champions. En vain. L'inefficacité criarde de ses attaquants s'est une nouvelle fois démontrée face à des Portugais réalistes et qui s'imposent au stade Pierre Mauroy (1-0). Il reste un mince espoir de qualification à condition de sortir les crocs au Portugal…

Les Lillois se font tirer les oreilles - Débrief et NOTES des joueurs (Lille 0-1 Porto)
Balmont et Mavuba ont laissé trop d'espaces dans l'entrejeu.

Lille connaissait bien les barrages de la Ligue des Champions. Par trois fois les Dogues avaient dû y passer pour rejoindre la phase de poules, par trois fois ils y étaient parvenus. Mais battus par Porto (0-1) ce mercredi, ils voient la Coupe aux grandes oreilles s'éloigner pas à pas. Et se font tirer les leurs.

Un premier acte atone

L'entame du match laissait présager le spectacle, soporifique, qui attendait les spectateurs. Trop vite, les Lillois reculaient et laissaient le ballon à leurs adversaires, au grand dam de René Girard s'agitant sur le banc. Le trio Balmont-Mavuba-Gueye, d'ordinaire si utile, était totalement dépassé et désorganisé par le pressing adverse. Heureusement, la charnière centrale Basa-Kjaer montrait, comme à son habitude, sa sérénité irréprochable. Seul Corchia s'illustrait avant le repos, mais sa frappe fuyait le cadre. Sur le terrain, les Portugais n'en profitaient pourtant pas pour être dangereux…

Un bref réveil et une douche glacée

Au retour des vestiaires, vraisemblablement secoués par René Girard, les Lillois allaient de l'avant. Bien que maladroits et imprécis, l'envie était là et les combinaisons refaisaient leur apparition. Au point de faire reculer les Dragons dans leurs 30 mètres. Une réussite de courte durée, puisqu'à l'heure de jeu Herrera punissait le LOSC, en reprenant à bout portant un ballon repoussé par Enyeama (61e, 0-1).

René Girard pestait sur son banc, Kjaer, pris à défaut par Martinez sur le but, se prenait la tête entre les mains. Et la soirée n'allait pas en s'arrangeant. Loin d'être galvanisés par ce but concédé, les Lillois partaient à l'offensive en ordre dispersé et craignant les contres adverses. Car désormais, Porto restait dans sa moitié de terrain et attendait sa chance pour partir à toute vitesse vers les buts d'Enyeama. A peine deux occasions à se mettre sous la dent pour le public du LOSC, et l'arbitre mettait fin au supplice lillois.

Girard quittait rapidement la pelouse en riant jaune, Beria et Gueye restaient hagards sur la pelouse… Il va sans dire que les Lillois sont passés au travers, trop timorés pour inquiéter une équipe solide, à défaut d'être brillante, de Porto. Il reste un mince espoir de qualification, sous peine d'être reversé en Ligue Europa. Il faudra impérativement que l'attaque lilloise sorte de son mutisme chronique... Un chiffre peu encourageant pour le LOSC : dans l'histoire de la Coupe d'Europe, 10% des équipes ayant perdu leur match aller 1-0 à domicile ont réussi à se qualifier...

La note du match : 4/10

Une première mi-temps atone, un deuxième acte fade malgré le but inscrit par Porto… Lille a trop vite cédé le contrôle du jeu et s'est laissé bousculer jusqu'à l'ouverture du score. Les Dragons, pourtant dominateurs, ont eu toutes les peines du monde à inquiéter Enyeama avant de se replier en défense après l'ouverture du score, attendant des Lillois inoffensifs. Un vrai match de barrage, sur le terrain plus encore que dans l'intitulé de la rencontre.

Le but

- Martinez contraint Enyeama à la parade d'une tête à bout portant, le portier nigérian repousse du bout du gant mais Herrera surgit dans les 6 mètres et conlut sans être inquiété (61e, 0-1).

Les NOTES des joueurs :

Maxifoot a décerné une note (sur 10) commentée à chaque joueur.

L'homme du match : Hector Herrera (7) :

Il a incarné la physionomie de jeu désirée par Lopetegui. Beaucoup de pressing et de ballons touchés dans l'entrejeu en attendant de trouver la faille. Il surgit parfaitement devant Balmont pour ouvrir le score. Un match sérieux et appliqué, sans fausse note.

LILLE :

Vincent Enyeama (5) : il a repoussé les rares tentatives de Martinez ou Neves, mais il n'aura fait que repousser l'échéance. Il intervient brillamment sur la tête du Colombien mais peu aidé par sa défense, il dépose le cuir aux pieds d'Herrera qui se charge de conclure.

Franck Béria (4,5) : plus à l'aise que Souaré, il n'a pas eu l'occasion de se mettre en évidence, contraint de défendre tout au long de la rencontre. Ses montées offensives, l'un de ses points forts, ont été très rares.

Simon Kjaer (5) : longtemps irréprochable. Eneyama peut le remercier pour avoir si peu d'interventions à effectuer. Il a remporté de nombreux duels, aériens ou au sol, et parfaitement maîtrisé ses relances mais il se fait battre par Martinez sur l'ouverture du score. Un duel perdu lourd de conséquences.

Marko Basa (5) : il aurait pu coûter un penalty à son équipe en retenant le bras de Martinez dans la surface. Mais sur le reste, il a parfaitement contenu les assauts adverses et su imposer son physique à bon escient.

Pape Souaré (3,5) : parfois pris à revers dans son couloir, il n'a pas toujours réussi à empêcher les centres adverses. Ses montées ont rarement été judicieuses, perdant souvent le ballon ou contraint de dégager en touche, privé de solution. C'est de son couloir que vient

Florent Balmont (4) : agacé par l'inconsistance de ses coéquipiers, il s'est rendu coupable de plusieurs fautes d'énervement avant le repos qui lui ont valu un carton jaune. Beaucoup plus offensif après le repos et utile dans le jeu, il fait les frais de l'ouverture du score. Remplacé à la 61e minute par Marcos Lopes (non noté), très peu en vue et dont le seul mérite fut d'obtenir un coup franc aux 25 mètres.

Rio Mavuba (4) : débordé en première période comme le reste de ses coéquipiers, il a pris l'eau au milieu de terrain. Il a dû courir après le ballon une grande partie du match, malgré un sursaut d'orgueil entre la 40e minute et l'heure de jeu.

Idrissa Gueye (3,5) : peu précis dans ses passes, souvent dépassé au marquage, il est passé au travers. Un match à rapidement oublier.

Sébastien Corchia (5) : débordant d'énergie, moins de réussite. Il s'est beaucoup dépensé dans son couloir droit, puis gauche en fin de match. Il rate une occasion en deux temps juste avant la mi-temps, qui aurait grandement altéré la suite de la rencontre et la physionomie de la seconde période.

Salomon Kalou (3,5) : seul, tellement seul en pointe. Peu servi par ses coéquipiers, il s'est sans cesse retrouvé avec deux à trois adversaires sur le dos à chaque prise de balle. Et il n'a pas toujours créé les décalages nécessaires lorsqu'il remontait le ballon. Remplacé à la 76e minute par Nolan Roux (non noté) qui a vite cédé à la frustration.

Divock Origi (5,5) : quelques fulgurances sur le plan offensif, où il a pu démontrer ses qualités techniques. Mais il a souvent dû revenir défendre dans son couloir gauche. Remplacé à la 71e minute par Ryan Mendes (non noté) qui voulait briller face au club qu'il idole. En vain.

PORTO :

Fabiano (5,5) : soirée très (trop) tranquille pour le portier des Dragons.

Danilo (6) : parfaitement serein dans son couloir droit, il a parfois été surpris par l'agilité d'Origi mais a su apporter de la sérénité dans son couloir.

Maicon (6,5) : il a donné le ton d'entrée de jeu, auteur d'une intervention virile mais régulière sur Gueye. Rarement inquiété, il a su orienter jeu long et court pour trouver ses coéquipiers.

Martins Indi (6) : l'international néerlandais a vite pris ses marques dans son nouveau club. Intraitable en défense, il n'a jamais été pris à revers ou mis en difficulté.

Alex Sandro (6,5) : il n'est pas souvent parti à l'abordage, appliqué à défendre dans son couloir gauche. Il revient notamment sur Balmont à l'heure de jeu et lui chipe le ballon d'un coup d'épaule. Vif, physique, il a réalisé un match plein.

Hector Herrera (7) : lire le commentaire ci-dessus.

Ruben Neves (6,5) : premier à s'illustrer dans la rencontre, il a donné le tournis aux Lillois. A seulement 17 ans, il a accéléré le jeu et a offert quelques gestes techniques, dont une roulette parfaitement exécutée. Un diamant brut déjà bien poli. Remplacé à la 74e minute par Evandro (non noté).

Oliver Torres (6,5) : le combiné parfait de technique et de jeu simple, en première intention. Un gros volume de jeu, très précieux dans l'entrejeu. Remplacé à la 88e minute par Ricardo Quaresma (non noté).

Yacine Brahimi (5,5) : il a beaucoup contribué au pressing des Portugais et su orienter le jeu avec succès. Mais il a eu du mal à trouver ses attaquants et à amener des situations dangereuses. Remplacé à la 60e minute par Cristian Tello (non noté).

Jackson Martinez (6) : son jeu de tête n'a pas toujours été au rendez-vous, pris par Kjaer et Basa. Peu d'occasions, mais il est tout de même à l'origine de l'ouverture du score, grâce à l'un des rares duels aériens remporté.

Casemiro (6) : prêté par le Real Madrid cet été, il a vite trouvé ses marques à Porto. A l'aise dans l'entrejeu et dans un registre plus offensif, il a usé d'un jeu simple et terriblement efficace pour faire circuler le ballon, et faire courir les Lillois.

Et pour vous, quels ont été les MEILLEURS joueurs et les plus MAUVAIS de chaque équipe ? Réagissez dans la rubrique "commentaires" ci-dessous !

FICHE TECHNIQUE
Barrage aller de la Ligue des Champions
Lille 0–1 Porto (0-0)
Stade Pierre Mauroy
Arbitre : M. Bjorn Kuipers (Pays-Bas)
Buts : Herrera (61e) pour Porto.
Avertissements : Balmont (33e), Corchia (52e), Roux (76e) pour Lille ; Danilo (7e) pour Porto.

Lille : Enyeama - Béria, Kjaer, Basa, Souaré – Balmont (Lopes, 61e), Mavuba (cap.), Gueye - Corchia, Kalou (Roux, 76e), Origi (Mendes, 71e). Entraîneur: René Girard.

Porto : Fabiano - Danilo, Maicon, Martins Indi, Alex Sandro - Herrera, Ruben Neves (Evandro, 74e), Torres – Brahimi (Tello, 60e), Martinez (cap.), Casemiro. Entraîneur: Julen Lopetegui.

Hector Herrera a douché les espoirs lillois à l'heure de jeu



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens LIGUE des CHAMPIONS


Sondage Maxifoot
Neymar sera t-il encore au PSG la saison à venir ?

OUI
NON
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
Le meilleur effectif
LIGUE 1
saison
2018-19
Tout savoir sur
LES DROITS
TV du FOOT
* Dossier Maxifoot *
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB