Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
La jeune garde allemande met déjà l'Europe à ses pieds - Débrief et NOTES des joueurs (Portugal U19 0-1 Allemagne U19)
Par Maxime Deloffre - Actu Etranger, Mise en ligne: le 31/07/2014 à 20h56
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

L'Allemagne a décroché son sixième titre de championne d'Europe des U19 en s'imposant face à un Portugal émoussé physiquement (1-0). Comme leurs aînés au Mondial, les joueurs de la Mannschaft repartent trophée en main et ont impressionné par leur sérénité. Joachim Low s'en frotte les mains...

La jeune garde allemande met déjà l'Europe à ses pieds - Débrief et NOTES des joueurs (Portugal U19 0-1 Allemagne U19)
Les jeunes allemands font déjà forte impression.

La finale promettait un spectacle haletant, tant l'Allemagne et le Portugal ont fait forte impression au cours de la compétition. Il n'en a rien été. Émoussés par une demi-finale remportée aux tirs au but, les Portugais ont laissé la Mannschaft avoir l'emprise du jeu et les initiatives. Tirant la langue dès l'heure de jeu, rechignant à effectuer le repli défensif, les jeunes lusitaniens n'ont pas pu contrecarrer l'ambition dévorante de l'Allemagne qui remporte son sixième Euro U19.

L'Allemagne impose son rythme

C'est peut-être le tube de l'été, on commence en tout cas à en connaître le refrain. Après son titre au Mondial au Brésil, l'Allemagne remporte un nouveau trophée par le biais de son équipe U19. D'entrée, la Mannschaft prenait les devants et imprimait son rythme à des Portugais résignés à évoluer en contre. Mais la domination des coéquipiers de Niklas Stark était évidente et se concrétisait avant le repos par Mukhtar (0-1, 39e) qui surgissait aux 6 mètres pour ouvrir le score.

Les batteries portugaises dans le rouge

Au retour des vestiaires, les Portugais serraient les poings pour bousculer leurs vis-à-vis, mais les débordements de Marcos Lopes, qui évoluera à Lille cette saison, ne suffisaient pas à ébranler la sérénité adverse. C'est pourtant le nouveau joueur des Dogues qui se procuraient la plus grosse occasion après l'heure de jeu mais échouait à deux reprises, à bout portant. La tête basse, mains sur les hanches, ses coéquipiers tiraient la langue, et ne parvenaient jamais à redresser la barre.

Au contraire, l'Allemagne poursuivait son travail de sape et manquait même la balle de break à plusieurs reprises en fin de rencontre, opposée à une équipe portugaise scindée en deux sur le rectangle vert. Au coup de sifflet final, les Allemands exultaient, Lothaus laissant même échapper des larmes de joie. A l'inverse, les Portugais, qui ont perdu en finale de cette compétition pour la septième fois, quittaient la pelouse sans un mot, conscients de ne pas avoir livré une prestation suffisante... Des étoiles dans les yeux, les Allemands venaient récupérer leurs médailles et soulevaient le trophée en hurlant de joie. Et ce n'est peut-être pas le dernier qu'ils auront l'occasion de brandir sur la scène internationale.

La note du match : 6,5/10

Quelques imprécisions techniques palliées par une fougue vivace, la jeunesse des acteurs de cette finale n'a pas terni le spectacle. Dommage, les Portugais ont longtemps rongé leur frein en s'évertuant à évoluer en contre, laissant à l'Allemagne l'occasion de prouver que sa jeune garde connaît déjà les combinaisons qui font mouche. Le public, même si peu d'amateurs s'étaient laissé tenter, ont su se faire entendre et accompagner les occasions des deux camps.

Les buts

- Sur un centre de Stendera, Podwatski manque son intervention et se laisse devancer par Mukhtar, dans les six mètres, qui laisse le portier portugais sans réaction (0-1, 39e).

L'homme du match : Niklas Stark (7,5)

Joachim Low peut avoir l'esprit tranquille. Irréprochable dans ses interventions pour stopper les contres lusitaniens, il a remporté de nombreux duels de la tête. Le capitaine allemand ne devrait pas longtemps rester à Nuremberg, tant son talent et sa capacité à fédérer ses coéquipiers ont étincelé sur la pelouse.

Les NOTES des joueurs :

Maxifoot a décerné une note (sur 10) commentée à chaque joueur.

L'homme du match : Niklas Stark (7,5)

Joachim Low peut avoir l'esprit tranquille. Irréprochable dans ses interventions pour stopper les contres lusitaniens, il a remporté de nombreux duels de la tête. Le capitaine allemand ne devrait pas longtemps rester à Nuremberg, tant son talent et sa capacité à fédérer ses coéquipiers ont étincelé sur la pelouse.

PORTUGAL U19 :

André Moreira (5) : à 18 ans, il n'a pas encore à s'inquiéter pour ses lombaires sur ses détentes. Il a réalisé plusieurs parades décisives face à l'occupation allemande dans sa surface mais ne peut rien faire sur l'ouverture du score.

Joao Nunes (4,5) : toujours prêt à se sacrifier en allant contrer les frappes adverses, il a failli tromper son propre gardien en déviant une frappe aux 25 mètres.

Rafa (3,5) : c'est de son côté qui vient l'ouverture du score et cela illustre bien la rencontre. Il a souvent été dépassé numériquement et n'a pas réussi à contenir les assauts adverses. Son apport offensif n'a pas comblé ce manque.

Mauro Riquicho (4,5) : plus à l'aise que le latéral gauche, il a bien tenté quelques incursions dans le camp adverse mais a souvent hésité à quitter son camp.

Domingos Duarte (4,5) : brun, les yeux marrons, mais les ressemblances avec son homologue costaricien Oscar Duarte s'arrêtent là. La maturité est essentielle en charnière centrale et il n'a pas toujours affiché une sérénité totale dans les moments clés.

Tomas Podstawski (4,5) : en capitaine exemplaire, il a effectué un pressing constant et intensif dans l'entrejeu mais se laisse surprendre par Mukhtar sur l'ouverture du score.

Raphael Guzzo (4) : partagé entre les tâches défensives et offensives, il n'a pas été mis à son aise en étant visiblement contraint de jouer en contre. Son pressing n'a pas été à la hauteur. Remplacé à la 59e minute par Francisco Ramos (non noté).

André Silva (4) : un peu isolé en attaque, il a joué en décalage avec Marcos Lopes qui portait le ballon jusque dans son secteur de jeu.

Marcos Lopes (5,5) : sous contrat avec Manchester City, il évoluera à Lille cette saison. Et même si la marge de progression est encore grande, sa vivacité et son sens du duel peuvent faire des merveilles chez les Dogues. Il manque néanmoins deux frappes à bout portant qui auraient permis aux siens d'égaliser.

Ivo Rodrigues (5) : il a été l'instigateur de nombreuses phases offensives en se rendant disponible lors des contres lusitaniens, mais il a eu plus de mal à se mettre en situation dangereuse lors des attaques placées. Remplacé à la 66e minute par Romario Baldé (non noté).

Gelson Martins (4,5) : moins influent que ses coéquipiers sur le front de l'attaque, il n'a pas suffisamment pesé dans son couloir droit et a encore été moins en vue après le repos. Remplacé à la 80e minute par Jorge Intima (non noté).

ALLEMAGNE U19 :

Oliver Schnitzler (6) : on connaît son modèle : Manuel Neuer. Le jeune portier de la Mannschaft s'est livré à plusieurs sorties autoritaires hors de sa surface. Il n'a pas souvent été inquiété mais a su sortir les bonnes parades.

Kevin Akpoguma (6,5) : il a le profil du latéral moderne. Présent en défense, il a également apporté son soutien en attaque et dédoublé à de multiples reprises, impliqué notamment sur l'ouverture du score.

Fabian Holthaus (6) : il a veillé au grain en défense, s'assurant de bien bloquer les espaces dans son couloir. Il préserve notamment l'invincibilité des siens en repoussant une frappe de Marcos Lopes à bout portant.

Marc-Oliver Kempf (5,5) : le défenseur allemand va avoir du mal à progresser s'il doit disputer des matchs où il est aussi peu sollicité. D'autant qu'il a remporté une grande majorité de ses duels. Il a toujours veillé à être bien placé pour intercepter les transmissions adverses. Il manque un but tout fait à l'heure de jeu, sur corner et a frôlé l'expulsion en fin de rencontre.

Niklas Stark (7,5) : lire le commentaire ci-dessous.

Joshua Kimmich (7) : la machine est déjà rôdée mais les fusibles ont l'air instable. Vif dans l'entrejeu et jouant toujours avec un temps d'avance, il n'a pas toujours apprécié d'être bousculé lors de contacts musclés. Il reste au sol après avoir reçu le cuir en plein visage. Il reste néanmoins extrêmement prometteur.

Hany Mukhtar (7) : extrêmement remuant dans le secteur offensif, il devance victorieusement le capitaine portugais pour ouvrir l'ouverture du score, en vrai renard des surfaces. Thomas Muller n'a qu'à bien se tenir. Remplacé à la 90e+2 minute par Anthony Syhre (non noté).

Levin Öztunali (5,5) : une grande capacité à trouver l'ouverture entre les lignes, mais il a encore du mal à faire les bons choix dans ses transmissions, ou à cadrer ses frappes.

Marc Stendera (6) : passeur décisif pour Mukhtar, il a allumé plusieurs mèches dans le camp adverse. Précieux dans l'animation du jeu, il a la faculté de trouver facilement ses partenaires en attaque. Remplacé à la 84e minute par Felix Lohkemper (non noté).

Davie Selke (5,5) : pris en tenaille par la charnière centrale adverse, il a plus souvent permis à ses coéquipiers de se démarquer que de se créer lui-même des occasions.

Julian Brandt (6) : il a été au diapason de ses coéquipiers, à savoir disponible, vif et animé par l'envie de jouer collectif. Une copie sobre mais efficace, même si ses frappes ont rarement créé le danger.

Et pour vous, quels ont été les MEILLEURS joueurs et les MOINS BONS de chaque équipe ? Réagissez dans la rubrique "commentaires" ci-dessous !

Retrouvez tous les résultats et le classement du Groupe H sur Maxifoot en cliquant ici.

FICHE TECHNIQUE
Finale de l'Euro U19
Portugal U19 0–1 Allemagne U19 (0-1)
Szusza Stadion de Budapest (Hongrie)
Arbitre : M. Estrada Fernández (Espagne)
Buts : Mukhtar (39e) pour l'Allemagne.
Avertissements : Kempf (75e), Holthaus (80e) pour l'Allemagne.

Portugal U19: Moreiera - Riquicho, Duarte, Nunes, Duarte - Podstawski (cap.), Guzzo (Ramos, 59e), Silva - Lopes, Rodrigues (Baldé, 66e), Martins (Intima, 80e). Sélectionneur : Helio Sousa.

Allemagne U19 : Schnitzler - Akpoguma, Holthaus, Kempf, Stark (cap.) - Kimmich, Mukhtar, Oztunali, Stendera (Lohkemper, 80e)- Selke, Brandt. Sélectionneur: Marcus Sorg.



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez



 
 

Liens de la rubrique Etranger



Actu Etranger

Classement Premier League
  PtsJ.   PtsJ. 
1Liverpool4517 11Bournemouth2317
2Man City4417 12Leicester2217
3Tottenham3917 13Brighton2117
4Chelsea3717 14Newcastle1617
5Arsenal3417 15Crystal Pa.1517
6Man Utd2617 16Cardiff C.1417
7Wolves2517 17Southamp.1217
8Everton2417 18Burnley1217
9West Ham2417 19Huddersf.1017
10Watford2417 20Fulham917

Classement Liga
  PtsJ.   PtsJ. 
1Barça3416 11Esp. Barc.2116
2Seville3116 12Valladolid2016
3A. Madrid3116 13Eibar2016
4Real Mad.2916 14Valence1916
5Betis Sev.2516 15R. Sociedad1916
6Getafe2416 16CD Leganés1816
7Alaves2415 17Villarreal1516
8Levante2216 18At. Bilbao1415
9Celta Vigo2116 19Rayo Vall.1016
10Gérone FC2116 20SD Huesca816

Classement Serie A
  PtsJ.   PtsJ. 
1Juventus4616 11Bergame2115
2Naples3816 12Parme2116
3Inter3216 13Cagliari1716
4Milan AC2615 14Empoli1616
5Lazio2515 15SPAL F.1616
6AS Rome2416 16Genoa1616
7Sassuolo2416 17Udinese1316
8Sampdoria2316 18Bologne1115
9Fiorentin.2216 19Frosinone816
10Torino2216 20Ch. Verone716

Classement Bundesliga
  PtsJ.   PtsJ. 
1Dortmund3915 10Mayence1915
2M'Gladbach3015 11Leverkus.1815
3Bayern3015 12Fribourg1715
4RB Leipzig2815 13Schalke041515
5Francfort2615 14Augsbourg1415
6Hoffenh.2315 15Stuttgart1415
7H. Berlin2315 16Dusseldorf1215
8Wolfsbou.2215 17Nuremberg1115
9W. Breme2115 18Hanovre1015

Ça a fait le buzz depuis 7 jours



 A SUIVRE
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2
L'effectif de rêve
RUSSIE
2018


MASQUER LA PUB