Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
Drogba au sommet
Par Christophe Heil - Actu Champion's League, Mise en ligne: le 20/11/2003 à 20h12
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Les hommes d'Alain Perrin ont ravi leurs supporters en s'imposant face à Belgrade (3-0). Monsieur Drogba est l'homme du match avec un hat-trick. Une victoire avec la manière, qui permet de se rassurer après l'échec face au Real Madrid !

Chasser les idées noires

La réception du Partizan Belgrade est l'occasion pour Perrin et les siens de bien revenir dans une Ligue des Champions commencée par une triste désillusion à Madrid. Après une défaite à Nantes et une victoire à l'arrachée contre Nice, les rumeurs de mésentente entre Perrin et ses joueurs fusent. Mais l'entraîneur veut être positif : niant tout problème sérieux, il entend bien prouver à l'Europe que Marseille n'est pas mort, en désirant s'imposer avec la manière à domicile : "ce qui devait être mis à plat l'a été. Il n'y a pas de crise du tout, ni de gangrène qui rongerait le groupe. Le tumulte était à l'extérieur, et il y est resté. Cet épisode nous a renforcé en interne. La meilleure des réponses sera donnée mercredi sur le terrain, contre le Partizan".

Une déclaration du site officiel qui prouve la "gniaque" des Marseillais pour répondre à leurs détracteurs.

L'entraîneur du Partizan est une vieille connaissance du football, puisqu'il s'agit ni plus ni moins de... Lothar Matthäus, qui entend toutefois tenter crânement sa chance : "à Marseille, nous ne serons pas favoris. Mais c'est une position qui nous convient bien. On peut créer la surprise. En football, tout est possible, à partir du moment où on y croit et qu'on donne tout. Nous l'avons prouvé en allant nous qualifier pour la Champions League, cet été, sur le terrain de Newcastle." Le match sera animé !

Les équipes

Côté olympien, la défense se stabilise avec Van Buyten, Meite, Ecker et Perez, remplaçant de Beye, blessé à la côte. Le potentiel offensif n'est pas oublié, avec le désormais célèbre tandem Drogba - Mido titularisé en pointe, avec Marlet et Vachousek pour se partager la baguette de chef d'orchestre.

Lothar Matthäus pourra lui compter sur la star de l'équipe, l'attaquant Andrija Delibasic, qui détient une moyenne d'un but par match depuis cinq rencontres. Et avec Nadj, Ilic et Stojanoski, l'ancien international de l'Allemagne dispose d'un milieu de terrain particulièrement technique.

Un début de match cafouillis

Le début de match est placé sous le signe de l'attaque-défense, et on assiste à un jeu rapide mais fort brouillon, les joueurs des deux équipes ratant toujours le dernier geste par précipitation. Drogba s'infiltre ainsi dans la surface adverse mais enlève trop son tir... (3') Le match devient assez physique en milieu de terrain, et Marlet demande  à Perrin de sortir, une douleur au quadriceps le gênant dans ses déplacements (11'). L'international tiendra finalement sa place, luttant contre la gêne avec abnégation.

Les  équipes se réveillent

Il faut attendre la quinzième minute de jeu pour voir un OM plus offensif, sur cette frappe de Pérez qui, excentré sur le côté droit, parvient à frapper au but. Le ballon passe entre les jambes d'un défenseur et s'écrase... sur le poteau. Quelle malchance ! (15') Les joueurs de Perrin manquent de peu le désastre plus tard : Meïté tente un geste technique difficile dans sa surface et se fait chiper le ballon par Iliev. Il faudra l'intervention en catastrophe de Daniel Van Buyten pour éviter le but (27'). 

L'OM se montre dangereux dans le jeu toutefois, sur plusieurs actions d'école. Meriem lance ainsi Drogba d'une passe du milieu de terrain, que Drogba reprend d'une reprise de volée en pleine extension. Magnifique, mais la balle manque de peu le cadre (33'). La domination olympienne n'est jamais récompensée, mais la justice est dans le camp olympien : le meilleur joueur du Partizan, Andrija Delibasic, se laisse tomber dans la surface phocéenne. L'arbitre n'est pas dupe et siffle une simulation... Le buteur ayant pris un carton jaune quelques minutes auparavant, l'affaire se corse puisque le rouge sort de la poche de Domenico Messina, intransigeant. Le joueur sort du terrain en pleurant, fou de rage pour lui-même et son équipe. Marseille jouera toute la seconde période à 11 contre 10.

Reprise timide pour les olympiens

En jouant de sa supériorité numérique, on pensait que l'OM allait commencer la mi-temps sur les chapeaux de roue : il n'en sera rien, et l'OM n'a pas le contrôle du jeu. Une maigre tentative de centre-tir de Sébastien Pérez, facilement captée par le gardien du Partizan, constitue la seule occasion dangereuse de ce début de mi-temps. Perrin tente alors un coup tactique, et remplace Marlet par Fernandao. Coaching gagnant ?

Le Mistral souffle de nouveau

Réponse positive, puisque deux petites minutes plus tard, Mido déborde sur le flanc droit du terrain, donne le tournis à deux défenseurs et parvient à centrer pour Drogba, qui profite du relâchement du ballon par Radakovic pour talonner dans le but en tournoyant sur lui même ! 
( 1 - 0, 62'). Les supporters font éclater quelques fumigènes, et n'ont pas le temps de finir leur chant que leur équipe continue d'étaler toute sa classe. Meriem lance Drogba, qui s'élance plus haut que son garde du corps et trompe Radakovic d'une tête foudroyante. Magique ! ( 2 - 0, 67'). 

Mido est alors sorti pour Sytchev. L'Egyptien est auteur d'un très bon match, et sa sortie sera accompagnée par les applaudissements du public. (76') Sytchev entre en jeu avec une hargne inhabituelle, et déclenche une lourde frappe à l'entrée de la surface sur son premier ballon, obligeant Radakovic à se coucher ! (76') L'OM domine les débats outrageusement, et parvient à conclure par une action d'anthologie. Sytchev joue en remise sur Drogba, dans une course de plus de trente mètres, et l'ancien Guingampais pique son ballon devant un Radakovic médusé. ( 3 - 0, 85'). L'OM est de retour en Europe, et quant la manière accompagne le score, on ne peut qu'en être satisfait.

Les joueurs de Perrin avaient à coeur de démontrer que l'échec face au Real n'était qu'un accident de parcours. Un hat-trick pour Didier Drogba et une prestation collective impressionnante en deuxième mi-temps auront fini de convaincre les plus réticents que l'OM est, qu'on le veuille ou non, de retour sur la scène européenne.


Fiche technique :

A Marseille, OM 3 - 0 Partizan Belgrade
Buts : Drogba (62', 67', 85') 

Les Equipes :

Marseille : Runje - Perez - Van Buyten - Meité - Ecker - Celestini - Meriem - Marlet - Vachousek
Drogba - Mido

Partizan Belgrade :  Radakovic - Cirkovic - West - Djordjevic - Stojanoski - Duljaj - Ilic - Malbasa - Nadj - Delibasic - Iliev



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens LIGUE des CHAMPIONS


Sondage Maxifoot
Quel est le meilleur joueur du 21eme siècle ?

Lionel Messi
Cristiano Ronaldo
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
Le meilleur effectif
LIGUE 1
mi-saison
2019-20
TOP 10
transferts
en Ligue1

mi-saison 2019-20
FLOP
transferts
en Ligue1

mi-saison 2019-20
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB