Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
Italie : Prandelli dézingue l'arbitre puis démissionne !
Par Ludovic Petrognani - Actu Mondial 2014, Mise en ligne: le 25/06/2014 à 09h22
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

L'Italie est éliminée de la Coupe du monde dès la phase de groupes après sa défaite hier mardi contre l'Uruguay (1-0). Dans la foulée de cet échec cuisant, le sélectionneur Cesare Prandelli a chargé l'arbitre puis décidé de démissionner. Tout comme le président de la Fédération italienne...

Italie : Prandelli dézingue l'arbitre puis démissionne !
Prandelli n'est plus le sélectionneur de l'Italie.

Alors qu'elle n'avait besoin que d'un match nul, l'Italie réduite à dix à l'heure de jeu est donc éliminée de la Coupe du monde après sa défaite contre l'Uruguay (1-0). Cruelle déception pour la Squadra Azzurra qui avait pourtant montré de belles dispositions à l'occasion de sa première rencontre face à l'Angleterre (2-1) avant de finalement concéder deux défaites et sortir par la petite porte comme en 2010 !

Très remonté, le sélectionneur italien Cesare Prandelli s'en est d'abord pris à l'arbitre mexicain de la rencontre, coupable à ses yeux d'avoir injustement exclu son milieu de terrain Claudio Marchisio. «Ce match contre l'Uruguay, c'est un vol. L'arbitre n'aurait jamais dû expulser Marchisio pour cette faute, il a tout ruiné. Il met par terre quatre ans de travail», a lancé le technicien transalpin en conférence de presse.

Prandelli justifie sa démission

Quelques minutes plus tard, Prandelli a tout simplement annoncé sa décision de présenter sa démission, assumant totalement la responsabilité de ce nouvel échec. «Le projet technique est de ma responsabilité et j'ai annoncé à la Fédération que je remettais ma démission, car quand un projet technique faillit, il faut prendre ses responsabilités», a-t-il justifié. «On n'a pas eu une seule occasion, probablement parce qu'on est techniquement limité ou pas bien structuré. C'est ma responsabilité, le projet technique n'a pas fonctionné et j'en assume donc toute la responsabilité», a poursuivi Prandelli.

Dans la foulée, le président de la Fédération italienne, Giancarlo Abete, a lui aussi démissionné et souhaité que celui qui a mené la Nazionale en finale de l'Euro 2012 face à l'Espagne (0-4) «va revoir sa position», ce qui ne sera vraisemblablement pas le cas. L'ancien entraîneur de la Fiorentina avait pourtant prolongé son contrat peu avant le début du Mondial...

Et vous, que pensez-vous de l'élimination de l'Italie et de ses conséquences ? N'hésitez pas à réagir dans la rubrique Commentaires ci-dessous.



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens de la rubrique MONDIAL 2014


Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment

Sondage Maxifoot
Constituez votre meilleur onze 2019 ! Quel arrière droit ?

Trent Alexander-Arnold (Liverpool)
Joshua Kimmich (Bayern)
César Azpilicueta (Chelsea)
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents



 A SUIVRE
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB