Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
Qualifiés, mais il y a du boulot pour les Belges... - Débrief et NOTES des joueurs (Belgique 1-0 Russie)
Par Pierre-Damien Lacourte - Actu Mondial 2014, Mise en ligne: le 22/06/2014 à 20h03
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Auteurs d'une toute petite prestation, les Belges sont tout de même parvenus à s'imposer 1-0 face à la Russie ce dimanche. Un résultat qui envoie les Diables Rouges en 8e de finale. Mais Marc Wilmots a du pain sur la planche pour améliorer son équipe...

Qualifiés, mais il y a du boulot pour les Belges... - Débrief et NOTES des joueurs (Belgique 1-0 Russie)
Divock Origi envoie les Belges en 8e de finale.

La Belgique a validé son billet pour les 8es de finale de la Coupe du monde en dominant très péniblement la Russie ce dimanche, dans le groupe H (1-0). Cruel pour les hommes de Fabio Capello qui ont montré bien plus de choses que leurs adversaires durant les 80 premières minutes de la rencontre. Longtemps amorphes, les Diables Rouges se sont contentés de mettre un coup d'accélérateur en fin de match. Mais on a bien senti la manoeuvre n'avait rien d'un coup préparé à l'avance...

Courtois à la parade

Entreprenants en début de match, les Russes se montraient les premiers dangereux avec une bonne frappe de Faizouline bien détournée par Courtois. Les Belges réagissaient ensuite par Mertens, percutant sur son coté droit, dont la frappe passait de peu à côté. Mais à la demi-heure de jeu, Courtois devait encore se détendre sur une frappe tendue de Kanunnikov.

Les individualités belges au ralenti

Juste avant le repos, Kokorine pensait ouvrir le score pour la Russie mais sa tête passait d'un rien à côté. Déjà discrets en tribunes, les supporters de la Belgique restaient sans voix après cette frayeur. En dépit de ces occasions, on s'ennuyait sacrément au cours de la première période, les individualités, belges notamment (Hazard, Fellaini, Lukaku, Witsel), jouant au ralenti.

Après le repos, c'était toujours aussi calme en tribunes, où certains supporters finissaient par s'endormir à l'heure de la sieste, et sur le terrain, où les Russes avaient toujours la maîtrise du ballon mais sans parvenir à se montrer réellement dangereux. Au fil des minutes, des sifflets descendaient même des gradins...

Hazard, un éclair, un but

Entré en jeu à un quart d'heure de la fin, Mirallas secouait un peu tout ça en trouvant le poteau d'Akinfeiev sur coup franc. Hazard se réveillait alors pour déborder et offrir un caviar à Origi, qui logeait le ballon sous la barre (1-0, 88e) ! Même amorphe pendant 80 minutes, la Belgique finit par s'imposer et se qualifier pour les 8es de finale du Mondial. Ca se complique sérieusement en revanche pour la Russie, avec un seul point après deux journées...

La note du match : 4/10

A force de dire que ce Mondial est spectaculaire, il fallait bien que ça arrive. Circulez, il n'y avait rien à voir aujourd'hui ! Enfin, pendant 80 minutes. Heureusement qu'on a eu droit à 10 dernières minutes intéressantes pour sauver cet après-midi.

Le but

- Sur le côté gauche, Hazard déborde et sert parfaitement en retrait pour Origi, qui loge du droit le ballon sous la barre d'Akinfeiev (1-0, 88e).

Les NOTES des joueurs :

Maxifoot a décerné une note (sur 10) commentée à chaque joueur.

L'homme du match : Vincent Kompany (7/10)

Encore plus solide que Van Buyten dans les duels mais surtout des ballons relancés proprement. Une vraie différence de classe entre les deux défenseurs centraux belges. «Kompany est un mur», a publié l'ancien latéral droit brésilien Cafu sur son compte Twitter.

BELGIQUE :

Thibaut Courtois (6) : 19e sélection et toujours pas de défaite pour le dernier rempart des Diables Rouges, décisif sur deux frappes lointaines russes en première période.

Toby Alderweireld (4) : parfois à la limite défensivement, et un apport offensif quasi nul. Le poste d'arrière droit n'est pas l'un des points forts de cette sélection...

Daniel Van Buyten (5) : il s'est montré solide derrière, gagnant la majorité de ses duels. Mais alors, question relance, ce n'est pas ça du tout. Des grands ballons devant à chaque fois. Et donc des ballons rendus aux Russes...

Vincent Kompany (7) : lire le commentaire ci-dessus.

Thomas Vermaelen (non noté) : blessé au genou durant l'échauffement, le défenseur d'Arsenal n'a pas tenu et a dû céder sa place à la 31e minute à Jan Vertonghen (4), qui n'a pas grand-chose d'un latéral gauche, ne dépassant pratiquement jamais le milieu de terrain...

Marouane Fellaini (4) : très bon lors de son entrée en jeu contre l'Algérie, ce qui lui a valu une place de titulaire aujourd'hui, le joueur de Manchester United n'a pas confirmé. Il n'a jamais apporté son poids offensif.

Axel Witsel (4) : lui aussi est à créditer d'un match très moyen. Très peu d'influence sur le jeu de sa sélection.

Kevin De Bruyne (5) : positionné dans l'axe, il a été l'auteur de quelques percées intéressantes balle au pied, en deuxième mi-temps notamment. Mais sa prestation reste assez terne à l'arrivée.

Dries Mertens (6) : il a crevé l'écran durant les 30 premières minutes, se montrant intenable sur son côté droit. Mais après, il a nettement baissé de pied, pour se mettre au même rythme que ses partenaires. Dommage. Remplacé à la 75e minute par Kevin Mirallas (non noté), auteur d'un coup franc sur le poteau en fin de match et qui a réveillé cette sélection belge.

Eden Hazard (5) : Une vraie déception pendant 80 minutes. Et puis en fin de match, il y a cet éclair de classe côté gauche qui se conclut par une passe décisive pour Origi. Suffisant pour sauver sa prestation. Mais insuffisant pour oublier tout ce qu'il - ou n'a pas plutôt - montré avant.

Romelu Lukaku (3) : aligné à la pointe de l'attaque belge, il n'a pas pesé sur la défense russe. Peu servi, il a très peu combiné avec Hazard et Mertens. Un match à oublier. Remplacé à la 57e minute par Divock Origi (non noté), tout de suite plus percutant que le joueur d'Everton. En fin de match, il ne laisse pas passer l'occasion de crucifier les Russes.

RUSSIE :

Igor Akinfeiev (5) : d'abord sauvé par son poteau sur le coup franc de Mirallas, le portier russe est ensuite fusillé par Origi. Difficile de lui en vouloir sur ce coup.

Alexeï Kozlov (5,5) : une belle activité sur son côté droit, on l'a vu régulièrement déborder pour proposer une solution. Rapidement victime de crampes, il est remplacé à la 62e minute par Andreï Yechenko (non noté), qui se fait trop facilement éliminer par Hazard sur le but d'Origi.

Vasily Berezoutski (5) : pas embêté par les attaquants belges, il n'a pas trop eu à s'employer pour rendre une copie correcte en charnière centrale. En fin de match en revanche, il n'a pas su résister aux assauts adverses.

Sergueï Ignachevitch (5) : lui aussi a fait preuve de solidité derrière, en particulier dans les airs, où il a aimanté les ballons. Mais le constat est le même pour lui en fin de rencontre.

Dimitri Kombarov (4,5) : il a vécu un calvaire face à Mertens en début de rencontre avant de se montrer plus solide au fil des minutes.

Denis Glouchakov (5,5) : il a fait preuve d'une belle activité au milieu de terrain, laissant peu de liberté au porteur du ballon adverse.

Maxim Kanunnikov (6) : titularisé par Fabio Capello, il a donné satisfaction à son sélectionneur, apportant souvent le danger devant les cages de Courtois.

Viktor Faizouline (6,5) : un bon match de sa part lui aussi au milieu de terrain. Intéressant dans ses passes, il a affiché une belle maîtrise technique.

Alexandre Samedov (5) : sans doute l'attaquant russe le moins en vue. Il a oeuvré pour le collectif, mais sans parvenir à se montrer réellement dangereux. Remplacé à la 90e minute par Alexandre Kerjakov (non noté).

Alexandre Kokorine (5,5) : il est tombé sur de sérieux clients avec Van Buyten et Kompany. Mais il a quand même su se signaler, avec une tête qui est passée de peu à côté notamment en première période.

Oleg Chatov (6) : très mobile devant, il n'a pas ménagé ses efforts pour perturber la défense belge. A l'origine de plusieurs situations intéressantes. Remplacé à la 83e minute par Alan Dzagoev (non noté).

Et pour vous, quels ont été les MEILLEURS joueurs et les MOINS BONS de chaque équipe ? Réagissez dans la rubrique "commentaires" ci-dessous !

>> Retrouvez tous les résultats et le classement du Groupe H sur Maxifoot en cliquant ici.

FICHE TECHNIQUE
Coupe du monde / Groupe H (2e journée)
Belgique 1-0 Russie (0-0)
Estadio Do Maracana (Rio de Janeiro)
Arbitre : M. Felix Brych (Allemagne)
But : Origi (88e)
Avertissements : Witsel (54e), Alderweireld (73e) pour la Belgique ; Glouchakov (38e) pour la Russie

Belgique : Courtois - Alderweireld, Kompany (cap.), Van Buyten, Vermaelen (Vertonghen, 31e) - Fellaini, Witsel, De Bruyne - Mertens (Mirallas, 75e), Lukaku (Origi, 57e), Hazard. Sélectionneur : Marc Wilmots.

Russie : Akinfeiev - Kozlov (Yechenko, 62e), Berezoutski (cap.), Ignachevitch, Kombarov - Glouchakov, Kanunnikov, Faizouline - Samedov (Kerjakov, 90e), Kokorine, Chatov (Dzagoev, 83e). Sélectionneur : Fabio Capello.

La joie de Wilmots après le but d'Origi

Les Belges communient avec leur public au coup de sifflet final



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens de la rubrique MONDIAL 2014


Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment

Sondage Maxifoot
Tottenham a t-il fait un bon choix en signant un contrat avec Mourinho jusqu'en 2023 ?

OUI
NON
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents



 A SUIVRE
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB