Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
Milan sur le fil
Par Marie Ange Kostoff - Actu Champion's League, Mise en ligne: le 04/05/2005 à 23h06
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Au terme d'un match extraordinaire, le Milan AC s'est qualifié dans la difficulté face à un PSV Eindhoven transcendé. Menés 2-0 à l'heure de jeu, les Rossoneri ont obtenu leur billet pour la finale dans les arrêts de jeu grâce à un but d'Ambrosini.

Milan sur le fil

Le PSV en route vers l'exploit

Liverpool ayant créé la surprise mardi soir en battant le nouveau champion d'Angleterre, Chelsea, les Milanais pouvaient craindre que le PSV Eindhoven ne prennent exemple sur les Reds et croient en l'exploit. Et les Rossoneri avaient bien raison de se méfier des hommes de Guus Hiddinck. A peine neuf minutes après le coup d'envoi, les Néerlandais ouvraient en effet la marque par Park. Au terme d'un une-deux avec Vennegoor of Hesselink, le sud-coréen récupérait le ballon au sein de la surface et trompait Dida d'une frappe puissante du gauche (1-0, 9'). Et si les Milanais tentaient de réagir dans la foulée sur une frappe de Kaka détournée par Gomes (10'), le PSV prenait peu à peu les devants, poussant les hommes de Carlo Ancelotti à commettre de plus en plus d'erreurs. Monopolisant le ballon, les Néerlandais étaient même tout près de doubler la mise sur une tête de Vennegoor of Hesselink venant couper un coup-franc de Van Bommel mais échouant sur la barre transversale de Dida (26'). L'orage passé, les Milanais posaient un peu plus le pied sur le ballon dans le dernier quart d'heure de la première mi-temps mais soufflaient une dernière fois à quelques secondes de la pause sur une frappe de Lucius en dehors de la surface, obligeant Dida à se coucher (45+1).

Conscients du bon coup à jouer, les hommes de Guus Hiddinck revenaient sur le terrain animés d'une envie sans limite. Entamant les quarante-cinq dernières minutes pied au plancher, les Néerlandais faisaient souffrir leurs adversaires dès la 48ème minute sur une belle frappe de Van Bommel. Toujours aussi dangereux, le PSV se jetait littéralement à l'attaque, exerçant un pressing sans relâche sur les buts de Dida. Reste que dominer n'est pas marquer… Mais alors que les débats baissaient d'un cran et que le rythme se faisait plus lent, le PSV crucifiait les Milanais. Van Bommel à l'abordage décalait Lee sur la gauche. Le sud-coréen centrait ensuite au cordeau devant le but pour Philip Cocu qui, s'élevant plus haut que tout le monde, faisait chavirer de bonheur tout le Philips Stadion sur une belle tête (2-0, 63').

Milan au bout du suspense

A la dérive, les Milanais subissaient ensuite la furia néerlandaise, boostée par un public en folie. Cafu (77'), puis Dida (78') étaient tout près de faire couler le grand Milan mais le cadre leur échappait. Les deux équipes, auteurs jusqu'ici d'un match splendide allaient alors offrir aux spectateurs une fin de rencontre extraordinaire. On pensait les prolongations arriver à grands pas, même si les organismes commençaient à fatiguer. Le moment idéal pour les Milanais qui faisaient alors retomber les hommes de Guus Hiddinck de leur petit nuage. Kaka, sur le côté gauche servait Ambrosini qui trompait Gomes d'une tête décroisée imparable (2-1, 90'). La messe est dite ? Non car Philip Cocu se chargeait de redonner un infime espoir aux siens. Servi par Vennegoor of Hesselink, le milieu de terrain reprenait de volée le ballon et trompait Dida pour la seconde fois de la soirée (3-1, 90+2). Trop tard pourtant, les Néerlandais, malgré un match de très haut-niveau avaient laissé filer leur dernière chance de qualification…

Milan avait raison de se méfier… Auteurs d'un match plein d'envie et très solide, les Néerlandais auront chèrement vendus leur peau et peuvent regretter les buts encaissés dans les arrêts de jeu lors des deux rencontres de la demi-finale. Particulièrement bousculés, les Milanais peuvent désormais se tourner vers la finale de la compétition, le 25 mai prochain, à Istanbul.


La fiche technique

PSV Eindhoven 3 – 1 Milan AC (1-0)
Au Philips Stadion
Arbitre : M. Hauge

Buts : Park (9’), Cocu (63’ et 90+2) – Ambrosini (90’)

Les équipes :

PSV Eindhoven : Gomes – Lucius, Lee, Alex, Bouma (Robert, 70’) – Cocu, Park, Vogel, Van Bommel – Vennegoor of Hesselink, Farfan


Milan AC : Dida, Cafu, Nesta, Stam, Maldini (Kaladze, 46’) – Kaka, Gattuso, Pirlo, Seedorf (Tomasson, 68’) – Shevchenko, Ambrosini



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens LIGUE des CHAMPIONS


Sondage Maxifoot
Villas-Boas serait-il un bon choix pour l'OM ?

OUI
NON
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
Tout savoir sur
LES DROITS
TV du FOOT
* Dossier Maxifoot *
Votre Equipe type
2018
par les lecteurs
de Maxifoot
TOP 15
PEPITES
jeunes de Ligue 1
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB