Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
Le Brésil donne une leçon à l'Espagne ! - Débrief et NOTES des joueurs (Brésil 3-0 Espagne)
Par Romain Rigaux - Actu Générale, Mise en ligne: le 01/07/2013 à 02h04
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Le Brésil a frappé un grand coup en finale de la Coupe des Confédérations en dominant totalement l'Espagne (3-0). Les Brésiliens semblent prêts à un an du Mondial sur leurs terres.

Le Brésil donne une leçon à l'Espagne ! - Débrief et NOTES des joueurs (Brésil 3-0 Espagne)
Neymar a encore frappé avec le Brésil !

Le Brésil a créé la sensation en finale de la Coupe des Confédérations en corrigeant l'Espagne (3-0). Dans un stade du Maracana acquis à la cause de son équipe, la Seleçao a remporté ce trophée pour la troisième fois consécutive, mettant fin à une série de 29 matchs sans défaite pour la Roja. Une belle répétition à un an du Mondial.

Le Brésil asphyxie l'Espagne

Il ne fallait pas arriver en retard dans l'enceinte de Rio de Janeiro puisque les Brésiliens ont rapidement pris l'avantage dans cette rencontre grâce à Fred, qui profitait d'une mauvaise sortie de Casillas pour marquer un but de renard des surfaces (1-0, 2e). Etouffés par le pressing et l'agressivité des Auriverdes, les Espagnols ont mis un quart d'heure avant de rentrer dans la rencontre et de faire un peu plus tourner le ballon au milieu de terrain.

Si Casillas a dû s'employer à plusieurs reprises, la Roja s'est procurée sa plus dangereuse action avant la pause, mais David Luiz sauvait sur sa ligne une tentative de Pedro. Neymar ne manquait en revanche pas l'occasion de faire le break d'une frappe puissante sous la barre (2-0, 44e).

Une seconde période cauchemardesque pour la Roja

Au retour des vestiaires, Fred creusait l'écart (3-0, 47e) et le cauchemar continuait pour les joueurs de Vicente Del Bosque lorsque Ramos manquait quelques minutes plus tard un penalty accordé généreusement à Jesus Navas, puis Piqué se faisait expulser pour une faute sur Neymar en position de dernier défenseur. En supériorité numérique, le Brésil gérait ensuite parfaitement son avantage en faisant tourner le ballon sous les "olé" descendant des tribunes.

La note du match : 7/10

Quelle prestation du Brésil ! La Seleçao a totalement asphyxié l'Espagne, incapable de construire son jeu. La Roja n'a eu que 52% de possession de balle, preuve du match exceptionnel des Brésiliens qui ont offert un jeu offensif séduisant.

Les buts :

- Hulk est servi côté droit et centre pour Fred devant le but. L'attaquant brésilien est à terre mais profite d'un cafouillage et d'une mauvaise sortie de Casillas pour pousser le ballon au fond des filets du bout du pied (1-0, 2e).

- Neymar combine avec Oscar, qui lui remet le ballon dans la surface côté gauche. La pépite brésilienne déclenche un missile qui vient se loger sous la barre de Casillas (2-0, 44e).

- Marcelo récupère le ballon au milieu de terrain et sert Hulk. L'attaquant transmet à Neymar qui laisse passer le ballon d'une feinte de corps pour Fred, auteur d'une frappe enroulée du droit pour tromper Casillas (3-0, 47e).

Les NOTES des joueurs :

Maxifoot a décerné une note (sur 10) commentée à chaque joueur.

L'homme du match : Neymar (8/10)

Sa technique et sa vivacité ont tout d'abord posé de gros problèmes à un Arbeloa souvent dépassé dans son couloir en début de match. Il s'offre encore un but superbe en première période et sa feinte de corps est un régal sur le second but de Fred. Ses accélérations et ses coups de reins ont ensuite mis au supplice les défenseurs adverses en seconde période sur les contres brésiliens.

BRESIL :

Julio César (6) : bien aidé par sa défense, il réalise en plus plusieurs parades. Un match serein.

Daniel Alves (6) : il a moins pris son couloir, mais il a réalisé un très bon travail défensif pour perturber la relation entre Iniesta et Mata.

Thiago Silva (7) : impeccable dans les duels, il a enrayé les occasions espagnoles avec de nombreuses interceptions.

David Luiz (7) : solide dans les duels, il s'est parfaitement chargé de son coéquipier à Chelsea, Fernando Torres, avant de s'occuper de Villa. Un match sobre.

Marcelo (6) : bien présent défensivement dans son couloir droit. Très agressif sur le porteur du ballon, sa récupération est à l'origine du troisième but.

Paulinho (6,5) : il s'est dépensé sans compter au milieu pour ratisser de nombreux ballons. Il forme une paire solide avec Luiz Gustavo. Remplacé à la 87e par Hernanes (non noté).

Luiz Gustavo (7) : des interventions parfois limites, mais une activité énorme dans la récupération du ballon au milieu de terrain.

Hulk (7) : une grosse présence dans son couloir droit. Son impact physique et ses accélérations ont perturbé Jordi Alba. Son centre est à l'origine du premier but et il offre une passe décisive à Fred. Remplacé à la 72e par Jadson (non noté).

Oscar (6) : pas toujours très convaincant dans son rôle de meneur de jeu, il a en revanche joué un rôle important dans le pressing en harcelant les milieux espagnols. Il offre tout de même une passe décisive à Neymar.

Neymar (8) : voir ci-dessus.

Fred (8) : dans tous les bons coups, il marque en tout début de rencontre et n'est pas loin d'offrir dans la foulée une passe décisive à Oscar. Ses déplacements ont beaucoup perturbé les défenseurs adverses et il s'offre un doublé dans cette finale. Remplacé à la 79e par Jô (non noté).

ESPAGNE :

Iker Casillas (5) : malgré une mauvaise sortie sur le premier but, il a tout de même réalisé plusieurs arrêts mais doit s'incliner ensuite à deux reprises.

Alvaro Arbeloa (2) : il a vécu une soirée difficile face à Neymar.  Il rate son intervention sur le premier but, puis se fait prendre de vitesse par Neymar sur le deuxième but brésilien. Remplacé à la 46e par Cesar Azpilicueta (4), qui est battu par Fred deux minutes après son entrée.

Sergio Ramos (4) : malgré de bonnes interventions, il a été gêné par la vivacité des Brésiliens et manque un penalty en seconde période en ratant le cadre.

Gerard Piqué (3,5) : il n'a pas affiché une grande sérénité et il a été pris de vitesse à plusieurs reprises. Expulsé en seconde période pour une faute sur Neymar en position de dernier défenseur.

Jordi Alba (4) : il a été bougé défensivement et n'a presque jamais pu prendre son couloir pour apporter le danger comme il en a souvent l'habitude.

Xavi (4) : très peu en vue dans cette rencontre, il a souffert du pressing brésilien.

Sergio Busquets (4,5) : il a été dominé par le milieu de terrain brésilien.

Andres Iniesta (5,5) : il a tenté de prendre le jeu à son compte, mais il était toujours entouré par deux ou trois adversaires.

Pedro (5,5) : l'attaquant espagnol le plus en vue. Il a tenté d'apporter le danger mais il voit sa tentative repoussée par David Luiz sur sa ligne puis doit s'incliner sur une parade de Julio Cesar.

Fernando Torres (4) : il a eu beaucoup de mal à exister face à Thiago Silva et David Luiz. Remplacé à la 58e par David Villa (4) qui n'a pas fait mieux.

Juan Mata (3,5) : un match difficile. Peu en réussite sur ses centres et ses passes, qui ont rarement trouvé ses partenaires. Remplacé à la 52e par Jesus Navas (5) qui a apporté plus de vivacité et de percussion.

Et pour vous, quels ont été les trois MEILLEURS joueurs et les trois plus MAUVAIS de chaque équipe ? Réagissez dans la rubrique "commentaires" ci-dessous !


Coupe des Confédérations - Finale
Brésil 3-0 Espagne (2-0)
Estádio do Maracanã
Arbitre : Bjorn Kuipers (Hollande)
Buts : Fred (2e, 47), Neymar (44e) pour le Brésil.
Avertissements : Arbeloa (15e), Ramos (28e) pour l'Espagne.
Expulsion : Piqué (68e) pour l'Espagne.

Brésil : Julio César - Alves, Thiago Silva, David Luiz, Marcelo - Paulinho (Hernanes, 87e), Luiz Gustavo - Hulk (Jadson, 72e), Oscar, Neymar - Fred (Jô, 79e).

Espagne : Casillas - Arbeloa (Azpilicueta, 46e), Ramos, Piqué, Alba - Xavi, Busquets, Iniesta - Pedro, Torres (Villa, 58e), Mata (Navas, 52e).



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment

Sondage Maxifoot
Quel est votre grand favori pour la victoire finale en Ligue des Champions ?

PSG
Real Madrid
Liverpool
Bayern Munich
Manchester City
Chelsea
Juventus
Une autre équipe
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Les articles populaires du moment

Ça a fait le buzz depuis 7 jours

Les VIDEOS populaires du moment




 A SUIVRE
TOP 15
PEPITES
jeunes de Ligue 1
Votre Equipe type
2020
par les lecteurs
de Maxifoot
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB