Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
Une journée complètement folle
Par Vincent Rouze - Actu Espagne, Mise en ligne: le 04/04/2005 à 00h48
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

La 30e journée aura réjoui les Espagnols. Suspense, rebondissements spectaculaires, tout a été mis en oeuvre pour nous offrir du bon spectacle. Comme au Camp Nou, où le Barça a arraché le nul face au Betis Seville (3-3), dans les dernières secondes. Ce qui permet au Real qui l'a emporté à Albacete, de revenir à 9 points du leader, à huit journées de la fin. Et surtout à une semaine du choc face à leur éternel rival.

Une fois n'est pas coutume, le FC Barcelone n'a pas été étincelant. Mais en y croyant jusqu'au bout, ils sont parvenus à revenir au score contre le quatrième du classement. Sans la manière, certes. Bénéficiant d'un arbitrage très favorable, aussi. Mais peu importe, la défaite a été évitée, c'est l'essentiel. Mais cela profite au Real, qui s'est imposé dans la douleur à Albacete (2-1). A noter la magnifique opération de Villareal, très solide contre l'Athletic Bilbao (3-1), et qui pointe maintenant à la troisième place.

La folie au Camp Nou

C'est un match aux rebondissements invraisemblables auquel on a pu assister cette semaine, entre le FC Barcelone et le Betis Séville. Menés 3 à 1, les Barcelonais ont su réagir et revenir d'extrême limite au score par son Néerlandais Van Bronckhorst à la 95eme ! Un match nul qui n'apparaît pas comme un si mauvais résultat étant donné la physionomie de la rencontre. Empruntés, les Catalans n'étaient pas vraiment au top, et ça c'est vu. Il faut dire que Frank Rijkaard n'a pas véritablement eu l'occasion de travailler avec son équipe type cette semaine, car la plupart de ses joueurs phares étaient en sélection. De plus, le duo d'attaque du Betis a fait des dégâts. Trois fois, Joaquim et Oliviera ont percé la défense du Barça. Autre paramètre inquiétant, sans Puyol, indisponible pour trois semaines, c'est la panique derrière. D'autant que sans un arbitrage favorable, puisque le Betis a concédé deux pénalties transformés par Eto'o, et un carton rouge sur le premier pénalty, le Barça aurait certainement perdu. En revanche, Deco a pris un carton jaune, ce qui le privera du Classico contre le Real Madrid la semaine prochaine. Mais le club de la Catalogne possède de grands joueurs, capables de renverser la situation à tout moment. La chance d'un champion !

Le Real sans convaincre

Connaissant le résultat du FC Barcelone, le Real avait l'occasion de revenir à 9 points, avant d'affronter leur rival de toujours le week-end prochain. Il fallait tout de même faire sans Zidane, suspendu, et sans Raul, blessé de dernière minute. Ce qui n'a pas empêché les Madrilènes de l'emporter. Mais dans la douleur ! Malmenés, les Galactiques ont montré, comme souvent, qu'ils étaient plus que fébriles derrière. Notamment sur les coups de pied arrêtés. D'ailleurs, Samuel a écopé d'un carton jaune, tout comme Guti, ce qui les privera tous les deux du Classico. Par contre, Madrid peut quand même se satisfaire de cette victoire acquise. Après avoir été menés sur un but de Redondo (10'), c'est Helguera qui a égalisé sur corner d'une tête appuyée (15'). Puis 30 minutes plus tard, c'est Mickaël Owen qui a délivré les siens, d'une frappe à ras de terre, en face à face avec le gardien. Un duo d'attaque qui a très bien fonctionné, puisque c'est à la suite d'un faux appel de Ronaldo que l'Anglais a pu marquer. Grâce à cette victoire, le Real revient à 9 points du Barça. A huit journées de la fin, rien n'est impossible.

Dans les autres matches importants, Valence a sauvé les meubles à Saragosse, en égalisant après avoir été mené 2-0 à dix minutes de la fin. C'est d'abord Corradi qui a réduit le score (81'). Puis c'est une vielle connaissance du championnat de France, l'ancien bordelais Marco Caneira, qui a égalisé (85'). Mais en piétinant de la sorte, le FC Valence perd deux places. Le club est maintenant septième avec 47 points. Tout ça au profit de l'Espanyol Barcelone, vainqueur à Santander (3-1), ainsi que du Betis Seville. Surtout, la bonne opération a été réalisée par Villareal, qui a gagné contre l'Athletic Bilbao (3-1), ce qui le propulse à la troisième place. Le tout avec un match en moins.

Le joueur au top : Giovanni Van Bronckhorst

En rentrant à 20 minutes de la fin, il a permis au Barça d'arracher le match nul. Décisif, après les critiques à son égard contre Chelsea (4-2). Il inscrit là son quatrième but de la saison.

La Stat : 20

Soit le nombre de buts marqués par Samuel Eto'o, qui en ayant ajouté deux contre le Bétis, caracole en tête du classement des buteurs. Une véritable réussite pour le Camerounais.

La Phrase

«Tous les titres du monde ne pourraient pas remplacer ce que j'ai ici» , de Fernando Torres, jeune prodige espagnol évoluant en pointe à l'Atletico Madrid. A tout juste 21 ans, il a déjà marqué 16 buts cette saison. On comprend pourquoi les grands clubs européens le convoitent tant.

Résultats de la 30e journée

Real Sociedad 2-0 Osasuna
Uranga (42'), Karpine (46')

Saragosse 2-2 FC Valence
Generelo (45'), Abelda (49' c.s.c.) – Corradi (81'), Caneira (85')

Villareal 3-1 Athletic
José Mari (11', 32'), Forlan (55') – Ezquerro (21')

Racing Santander 1-3 Espanyol Barcelone
Aganzo (35') – Tamudo (14'), Jarque (44'), Maxi (49')

Levante 0-1 La Corogne
Diego Tristan (39')

FC Seville 1-0 Numancia
Aitor Ocio (69')

Malaga 1-1 Getafe
Baiano (14') – Nano (32')

Barcelone 3-3 Betis Seville
Eto'o (16' s.p, 83' s.p), Van Bronckhorst (95') – Joaquim (12', 63'), Oliviera (40')

Atletico Madrid 4-0 Majorque
Colsa (27'), Torres (60' s.p), Salva (86', 88')

Albacete 1-2 Real Madrid
Redondo (10') – Helguera (15'), Owen (45')

Prochaine journée

Getafe – Albacete
Numancia – Atletico Madrid
Real Madrid – FC Barcelone
Betis Seville – Levante
Valencia – Malaga
Osasuna – Racing Santander
Athletic Bilbao – Real Sociedad
Majorque – Saragosse
Espanyol Barcelone – FC Seville
La Corogne - Villareal



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens de la rubrique Espagne


Liga - les fiches CLUB

Sondage Maxifoot
Quel adversaire préférez-vous pour le PSG en demi-finales de la Ligue des Champions ?

Manchester City
Borussia Dortmund
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
TOP 15
PEPITES
jeunes de Ligue 1
Votre Equipe type
2020
par les lecteurs
de Maxifoot
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB