Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
Direction le titre pour le Barça
Par Vincent Rouze - Actu Espagne, Mise en ligne: le 21/03/2005 à 01h33
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

La 29e journée a une nouvelle fois montré que le Barça était irrésistible. Sans doute a-t-il fait un pas vers le titre en s'imposant à la Corogne (1-0). Quant au Real, il sauve les meubles contre Malaga. Mais les hommes de Luxembourgo n'ont guère impressionné, contrairement aux Catalans. Tour d'horizon de cette 29e journée de Liga avec Maxifoot

Cela devient maintenant une habitude. D'un côté une équipe de Barcelone flamboyante et pleine de peps. D'un autre côté un Real Madrid pâlichon et fatigué. La distance qui sépare les deux clubs point de vue jeu semble être des années lumières. Les hommes de Rijkaard se sont donc imposés sur les terres du Riazor (1-0), d'une déconcertante facilité. Même score pour les Madrilènes, mais pas avec la manière, contre les joueurs de Malaga (1-0). A noter derrière la course pour l'Europe, puisque cinq équipes se tiennent au coude à coude, à savoir le Betis, Villareal, Valence, Seville, et l'Espanyol Barcelone.

La balade du Barça

Comme souvent, le Barça jouait le samedi, avant le Real, avec un périlleux déplacement à La Corogne, en net regain de forme ces derniers temps. Le Deportivo restait notamment sur quatre matches sans défaite. Mais le FC Barcelone ne s'est pas laissé impressionner et a tranquillement déroulé, toute la rencontre. Un jeu fluide, rapide et vif, fait de vivacité et à une touche de balle, les Catalans ont très vite démontré qu'ils étaient les patrons sur le terrain. Dès la 10e minute, c'est le Français Ludovic Giuly qui ouvrait la marque. Un but plein d'opportunisme, comme il en a désormais l'habitude. A la suite d'un coup franc de Marquez repoussé par le gardien, Silvinho s'approchait et croisait son tir. Un ballon qui semblait nettement passer à côté des buts, mais Giuly surgissait de nulle part pour propulser le ballon au fond des filets, du plat du pied droit. Dès lors, les Catalans s'amusaient, et Deco frappait aux 25 mètres. Sa frappe était détournée par un défenseur, et allait s'écraser sur la barre transversale. Seul incident, l'expulsion de Raphaël Marquez à la 52e minute. Mais les hommes de Rijkaard possèdent une telle faculté à garder le ballon, que l'on ne sait même pas aperçu qu'il manquait un joueur. Dans le dernier quart d'heure, le jeune Iniesta était tout prêt de doubler le score sans l'intervention du portier de La Corogne. La victoire amplement méritée, les Barcelonais pouvaient s'en aller se reposer, et regarder tranquillement le match du Real, le lendemain.

Real : une victoire dans la douleur

Que dire du club de la capitale ! Le Real, qui connaissait le résultat du Barça la veille, comptait 14 points de retard. Mission fortement compromise pour le titre, à 10 journées de la fin du championnat. Sans compter les critiques incessantes autour des Galactiques, comme Figo, Beckham, Raùl et Ronaldo. Seul Zinédine Zidane était épargné, trop étincelant de talent sans doute. Bref, le Real Madrid abordait ce match à domicile contre Malaga sous une pression bien palpable. Et les premières minutes le confirmaient. Lents, patauds et empruntés, les Madrilènes ne se trouvaient pas. Incapables d'accélérer, ils ne se créaient pas la moindre occasion de but. Il fallait attendre la 38e minute pour voir Zidane, le meilleur joueur sur la pelouse, pivoter dans la surface et armer du gauche à ras de terre. Mais le portier de Malaga veillait au grain. Ce n'était là que la première occasion du Real. Heureusement, Roberto Carlos délivrait les siens d'une frappe lointaine dont lui seul détient le secret, qui se logeait dans la toile d'araignée du but de Malaga (60'). Le seul but de la rencontre, même si l'ancien bordelais Celades, entré en cours de jeu, tirait sur le poteau. Triste spectacle donc, comme les sifflets qui accompagnaient les sorties de Ronaldo et de Raul. Mais avec ce résultat, le Real limite la casse, et se trouve à 11 points de Barcelone.

Dans les autres rencontres, pas vraiment de belles opérations réalisées ce week-end. Seule une contre-performance est à noter, celle de l'Espanyol Barcelone, qui concède le match nul sur son terrain contre la Real Sociedad de Jérémy Brechet (2-2). Autrement, les autres prétendants à l'Europe l'ont tous emporté, le Betis contre Albacete (2-1), Valence contre Getafe (3-1), et Seville à Majorque (1-0). Seul Vlillareal n'a pas joué, puisqu'il disputait son huitième de finale retour de C3.

Un joueur au top : Ludovic Giuly (FC Barcelone)

Le Français se plaît de plus en plus au Barça. Certes moins incisif dans le jeu qu'à Monaco, Giuly est par contre devenu un véritable buteur. Ses appels de balle sont déroutants pour les défenses adverses. Le petit lutin se trouve au bon endroit au bon moment. Un véritable renard des surfaces. En marquant ce but au Riazor, il permet au Barça de maintenir la cadence et son avance sur le Real. A 28 ans, l'international en est à son sixième but sous le maillot catalan.

La Stat : 1

Soit le nombre du but marqué par le tandem Ronaldo-Raul depuis 7 matches. On comprend mieux pourquoi les deux stars prêtent à débat en ce moment. Sans leur efficacité, c'est tout le Real qui tremble. Nul doute que les Madrilènes devront revoir quelque chose pour gagner ses matches plus brillamment.

La phrase

«C'est notre dignité qui est en jeu» . C'est ce qu'a déclaré Zidane après la rencontre contre Malaga (1-0), suite aux critiques des médias et des supporters.

Résultats de la 29e journée

Betis 2-1 Albacete
Rivas (15'), Asunçao (58') – Mark Gonzalez (74')

Espanyo 2-2 R. Sociedad
Tamudo (33', 55') – Kovacevic (23'), De paula (78')

Deportivo 0-1 Barcelone
Giuly (10')

Valence 3-1 Getafe
Rfute (31'), Di Vaio (35'), Mista (62') – M. Pernia (75')

Athletic 3-1 Levante
Llorente (11', 52'), Urzaiz (85') – Juanma (71')

Numancia 2-3 Racing
Pablo Sanz (5'), Tarantino (39') – M. Regueiro (24'), M. Aganzo (44'), Arizmendi (53')

Mallorque 0-1 Seville
Julio Batista (45' s.p)

R. Madrid 1-0 Malaga
R. Carlos (60')

Zaragoza 0-0 At. Madrid

Prochaine journée

Malaga – Getafe
Albacete – R. Madrid
Barcelone – Betis Seville
Levante – Deportivo
Villareal – Athletic
R. Sociedad – Osasuna
Racing – Espanyol
Seville – Numancia
At. Madrid – Mallorque
Saragosse - Valence



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens de la rubrique Espagne


Liga - les fiches CLUB


Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
TOP 15
PEPITES
jeunes de Ligue 1
Votre Equipe type
2020
par les lecteurs
de Maxifoot
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB