Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
Monaco doit se ressaisir
Par Patrick Audouard - Actu Champion's League, Mise en ligne: le 08/03/2005 à 23h10
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

L'AS Monaco est condamnée à l'emporter par deux buts d'écart pour se qualifier face à la redoutable équipe du PSV Eindhoven. Handicapé par la défaite de l'aller (0-1 au Pays-Bas) et en panne de confiance depuis plusieurs matches, le club du Rocher devra se surpasser pour se qualifier pour les quarts de finale de la Ligue des Champions.

Les enjeux

Mission difficile, mais pas impossible pour Monaco. Nombreuses sont les équipes qui ont su remonter un 1-0 sur leur pelouse pour se qualifier pour le tour suivant d'une coupe européenne. Les vices-champions d'Europe ont déjà prouvé cette saison, grâce à des victoires sur Liverpool, La Corogne et Olympiakos, qu'ils étaient capables de tous les exploits à Louis II. Pourtant, les Monégasques suscitent l'inquiétude. D'abord pace qu'ils sont loin de la grande forme en ce moment. Leur match nul à domicile face à Lyon, concédé à la dernière minute (1-1), a fait mal, très mal. Depuis, les Rouge et Blanc ont perdu le match aller à Eindhoven (0-1), ont ensuite cédé à Nice dans le derby du sud (1-2) et ont été incapables de gagner à la maison face à Metz (0-0). Seule une victoire à Rennes en Coupe de France (0-1) est venue remonter le moral de l'effectif monégasque. On a déjà vu meilleure préparation pour un match aussi crucial. Ensuite parce que leurs adversaires sont, eux, en pleine confiance, premiers de leur championat et bien reposés. Pourtant, il va falloir trouver l'étincelle qui permet de gagner des matches aussi importants que celui-ci, celle qui réanimera une flamme offensive de plus en plus faiblarde. Les Monégasques n'ont inscrits que 3 buts lors des 6 derniers matches. Les Saviola, Kallon et autres Adebayor semblent en panne d'efficacité. Pourtant, Julien Rodriguez ne s'inquiète pas. «Les joueurs offensifs ont la qualité. On leur fait confiance et on sait que pour un tel match, ils seront au rendez-vous» , a prédit le défenseur, interrogé par l'AFP.

Leurs adversaires de ce soir ne l'entendent pas de cette oreille. Le PSV n'a pas l'intention de céder face aux poussées monégasques, si facilement contenues à l'aller, et cherchera à se mettre à l'abri le plus vite possible. «Nous devrons tout donner afin de nous assurer la qualification en quarts de finale. Et dans l'hypothèse où nous réussissons à trouver les filets monégasques, ils devront en marquer trois… Et ainsi de suite» , a indiqué Alex sur le site de l'AS Monaco. Déclaration qui illustre la bonne santé mentale du club entraîné par Guus Hiddink. Leader du championnat avec 4 points d'avance sur Alkmaar, une seule défaite au compteur, la meilleure défense et la deuxième meilleure attaque, les Néerlandais ont la côte actuellement. Solides sans être géniaux à l'aller, ils auront à coeur de prendre une revanche définitive contre les responsables de leur élimination au premier tour de la compétition l'année dernière. Pourtant, Guus Hiddink reste méfiant. «Leurs statistiques à domicile sont impressionnantes. Monaco obtient de très bons résultats contre les grandes équipes. C'est une force» , a déclaré l'entraîneur néerlandais à l'AFP.

Les équipes

A Monaco, première certitude, Sébastien Squillaci sera absent dans l'axe de la défense. L'international français souffre toujours d'une entorse à la cheville gauche qui le prive de terrains depuis un mois. C'est donc la charnière Givet-Rodriguez qui sera une fois de plus sur le pont pour protéger le but de Roma… ou Audard. Le gardien italien, absent depuis trois matches, est incertain pour la rencontre. Sur les côtés, Evra et Maicon seront au rendez-vous pour apporter le surnombre sur les ailes. Au milieu de terrain, l'inamovible paire Bernardi-Zikos sera chargée d'assurer la récupération et pourrait constituer la première rampe de lancement des attaques de l'équipe. La principale inconnue réside dans le dispositif offensif prévu par Deschamps. Un quatuor offensif Kallon-Saviola-Chevanton-Adebayor, peu convaincant lors de son expérimentation à l'automne, semble peu probable. Plasil devrait donc être aligné pour animer le jeu en compagnie de Kallon. En attaque, Saviola sera là pour percer le verrou hollandais. Il devrait être secondé par Adebayor, même si Chevanton, qui revient de blessure, pourrait avoir sa chance en raison de sa complicité avec l'Argentin.

Du côté du PSV, la grande forme est aussi physique : aucun blessé à déplorer et deux semaines de récupération avant la rencontre. Les coéquipiers de Cocu devraient donc être plus frais que leurs hôtes, ce qui pourrait constituer un avantage primordial. Guus Hiddink pourra donc aligner sa meilleure équipe à Louis II. Gomes tiendra sa place dans les buts, comme sa défense habituelle. Bouma, Alex et Ooijer. Les deux Sud-Coréens Park et Lee tiendront les ailes, eux qui ont tant fait souffrir Maicon et Evra à l'aller. Au milieu de terrain, Cocu, Van Bommel et Vogel seront fidèles au poste, véritables moteurs de toute l'équipe, techniques et physiques. Un sacré défi pour Plasil, Bernardi et Zikos ! Enfin, en attaque, Vennegoor of Hesselink pourrait être associé au Brésilien De Souza.

Les équipes probables

Monaco : Roma – Maicon, Rodriguez, Givet, Evra – Zikos, Bernardi, Plasil, Kallon – Saviola, Adebayor (ou Chevanton).

PSV Eindhoven : Gomez – Bouma, Alex, Ooijer – Lee, Cocu, Vogel, Van Bommel, Park – Vennegoor of Hesselink, De Souza

Les autres matches : suspense à Turin

Tous les yeux seront tournés vers l'Italie, pour le choc tant attendu entre «Vieille Dame» et «Galactiques» . Chahutée à l'aller, la Juventus de Turin avait finalement limitée la casse chez le Real Madrid (0-1) et devra montrer toute son efficacité défensive et offensive pour priver les coéquipiers de Zidane, capables du meilleur comme du pire, des quarts de finale d'une compétition qu'ils affectionnent particulièrement. La tâche semble plus compliquée pour Arsenal, qui devra l'emporter 2-0 face à un Bayern Munich privé de Makaay afin gagner son ticket pour le tour suivant (défaite 3-1 à l'aller). Auteur d'un triplé ce week end, Thierry Henry sera LE joueur à surveiller pour les coéquipiers de Lizarazu et de Sagnol. Enfin, Liverpool sera à Leverkusen pour conserver son avantage acquis lors de la première manche (3-1). De belles affiches en perspective. On espère autant de buts que lors de la soirée de mardi, qui a vu 16 buts être marqués en… trois rencontres !

Rendez-vous mercredi soir pour le compte rendu de cette soirée sur Maxifoot !



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens LIGUE des CHAMPIONS



Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
TOP 15
PEPITES
jeunes de Ligue 1
Votre Equipe type
2020
par les lecteurs
de Maxifoot
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB