Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
Le Real se relance
Par Yann Buxeda - Actu Espagne, Mise en ligne: le 03/03/2005 à 17h02
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

A chaque journée, c'est un nouveau rebondissement qui relance cette Liga décidément bien surprenante ! Au jour d'aujourd'hui, le Real, vainqueur du Betis (3-1), ne compte plus que six points de retard sur un Barça victime du derby avec l'Espanyol (0-0). Tour d'horizon de cette 26e journée de Liga avec Maxifoot !

Décidément, c'est chacun son tour chez nos voisins espagnols. Ce week-end, le Barça reprenait un point sur son poursuivant merengue. Et bien le Real aura su réagir ce mercredi, profitant du nul du Barça face à l'Espanyol (0-0). Une victoire contre le Betis Séville par trois buts à un qui devrait à coup sûr relancer la Liga ! De son côté, Valence, champion en titre, a du se contenter du match nul face au FC Séville (2-2), en raison d'un arbitrage plus que défavorable en direction des joueurs du Levant.

Barça, le derby qui coûte cher !

Tout comme samedi dernier, le Barça jouait à l'aveugle. Et les joueurs de Frank Rijkaard avaient à coeur de remporter ce match, non seulement pour maintenir un Real menaçant à distance, mais surtout pour remporter l'un des plus bouillants derbys d'Espagne, celui contre l'Espanyol Barcelone. Et dès la première mi-temps, les premières inquiétudes sont apparues côté Blaugrana, où l'on pouvait constater un Samuel Eto'o émoussé, à l'image de ses coéquipiers. Une première mi-temps insipide, où les joueurs de l'Espanyol se sont contentés de maintenir les Blaugranas à distance, sans vraiment tenter de prendre l'ascendant. En seconde période, le match repartait sur le même rythme, jusqu'à là 67e minute et l'expulsion de Daniel Jarque, qui laissait l'Espanyol à dix. A l'image d'un Ronaldinho réveillé, les joueurs du Barça retrouvaient miraculeusement leur jeu, mais les Eto'o et autres Iniesta butaient finalement sur un impeccable Kameni, qui aura eu le mérite de relancer la Liga grâce à ses parades. Car le Barça ne trouvait finalement pas la faille et laissait échapper deux nouveaux points, après le nul concédé à Numancia trois jours auparavant.

Real, plus que six longueurs

Le Real, une fois de plus au courant du résultat du Barça, se devait de ne pas reproduire le morne spectacle du week-end passé. Battus par La Corogne samedi dernier (2-0), les hommes de Luxemburgo n'avaient su profiter du faux-pas Blaugrana à Numancia. De plus, avec zéro point marqué en deux matchs, il s'en fallait de peu pour penser que le titre était joué ! Mais c'était sans compter sur la fierté des Galactiques (sans Raul Bravo, Raul et Zidane), qui n'ont pas tremblé face au Betis Séville, qui restait sur une défaite face à Valence (2-1). Après seulement dix minutes de jeu, c'était Michael Owen qui ouvrait le score, marquant de fait son neuvième but de la saison. S'en suivait une longue période de domination merengue, qui se concrétisait en fin de première période, grâce à un splendide coup-franc indirect de Roberto Carlos (40'). En seconde période, les Sévillans relevaient un peu la tête, réduisant même le score par Edu à l'heure de jeu. Mais c'était sans compter sur la volonté du Real, et d'Helguera, qui trompait le portier du Betis de la tête, deux minutes plus tard. Avec deux buts d'avance, le Real terminait la rencontre sans encombres, et pouvait se délecter de la savoureuse impression d'avoir presque remis les compteurs à égalité.

Dans les autres rencontres du week-end, Il est à noter les matchs nuls sur le score de un but partout. Ainsi, Getafe et le Depor se sont neutralisés, tout comme Albacete et Osasuna, ainsi que Levante et Numancia. L'autre match nul de cette 26e journée, c'était celui de Valence et du FC Séville. A noter que les Sévillans s'en sortent bien, puisque un penalty généreux leur a été accordé à la 68e minute de jeu, avant que l'homme en noir ne refuse un but de Xisco pour Valence sans raison apparente (90+1).

Le joueur au top : Carlos Idriss Kameni (Espanyol Barcelone).

Impressionnant ! Le gardien camerounais de l'Espanyol Barcelone a tout simplement réalisé un grand match lors du derby qui opposait sa formation au leader blaugrana. L'ancien Havrais est donc justement considéré comme le joueur au top de cette journée, puisque son attitude a non seulement permis à son équipe de ne pas perdre un match essentiel, mais aussi de relancer une Liga qui semblait promise au FC Barcelone.

La stat : 4

C'est le nombre de places gagnées par le club de Villareal en ce milieu de semaine. Le club de l'Ouest de la péninsule ibérique est passé de la 7e à la 3e place, au profit d'une victoire contre le Real Majorque (2-1).

La phrase : Antonio Lopez (Valence CF)

«La rencontre contre le rival madrilène sera difficile, mais nous allons travailler durement pour repartir avec les trois points.» C'est en ces termes que le nouvel entraîneur de Valence a conclu son analyse du match entre le FC Séville et son effectif. Une vision des choses résolument optimiste, qui promet une confrontation de haut niveau pour le week-end prochain.

Résultats de la 26e journée

FC Barcelone 0 – 0 Espanyol Barcelone

Real Madrid 3 – 1 Betis Séville
Owen (10'), Roberto Carlos (40'), Helguera (62') – Edu (60')

Getafe 1 – 1 Deportivo La Corogne
Gabi (73') – Diego Tristan (42')

Malaga 1 – 0 Athletic Bilbao
Juan Rodriguez (2')

Albacete 1 – 1 Osasuna
Pacheco (82' sp) – Morales (68')

Levante 1 – 1 Numancia
Ettien (41') – Graff (21')

Villareal CF 2 – 1 Real Majorque
Figueroa (62'), Forlan (84') – Javi Venta (16' csc)

Real Sociedad 2 – 1 Real Saragosse
Karpin (45' sp), Barkero Saludes (74') – Zapater (32')

Racing Santander 2 – 1 Atletico Madrid
Regueiro (39'), Aganzo (51') – Fernando Torres (12' sp)

FC Séville 2 – 2 Valence CF
Nieto (41'), Baptista (68' sp) – Navarro (45'), Aimar (61')

Classement

1. FC Barcelone, 59 (32)
2. Real Madrid, 53 (24)
3. Villarreal CF, 43 (19)
4. FC Seville, 43 (3)
5. Valence CF, 42 (13)
6. Espanyol Barcelone, 42 (4)
7. Betis Séville, 41 (8)
8. Atletico Madrid, 36 (3)
9. Deportivo La Corogne, 36 (1)
10. Athletic Bilbao, 35 (6)
11. Malaga, 34 (-7)
12. Real Sociedad, 32 (-4)
13. Real Saragosse, 32 (-9)
14. Osasuna, 31 (-10)
15. Levante, 31 (-10)
16. Getafe, 28 (-5)
17. Racing Santander, 28 (-13)
18. Albacete, 24 (-13)
19. Real Majorque, 21 (-18)
20. Numancia, 19 (-24)

Prochaine journée le 5 mars

Osasuna – FC Barcelone
Valence CF – Real Madrid
Atletico Madrid – FC Seville
Numancia – Villareal CF
Espanyol Barcelone – Levante
Betios Seville – Getafe
Deportivo La Corogne – Malaga
Athletic Bilbao – Albacete
Real Majorque – Real Sociedad
Real Saragosse – Racing Santander



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens de la rubrique Espagne


Liga - les fiches CLUB

Sondage Maxifoot
Quel adversaire préférez-vous pour le PSG en demi-finales de la Ligue des Champions ?

Manchester City
Borussia Dortmund
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
TOP 15
PEPITES
jeunes de Ligue 1
Votre Equipe type
2020
par les lecteurs
de Maxifoot
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB