Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
Barça, le faux-pas gagnant !
Par Yann Buxeda - Actu Espagne, Mise en ligne: le 28/02/2005 à 15h17
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Un point de plus pour le Barça ! Une fois encore, les Catalans ont profité d'une nouvelle contre-performance de leur poursuivant madrilène. Et malgré un nul face à Numancia (1-1), bon dernier de Liga, ça fleure bon le «titulo» pour les Blaugranas ! Tour d'horizon de cette 25e journée de Liga avec Maxifoot !

Que de rebondissements pour cette 25e journée de Liga ! Ainsi, le leader Barcelone a été accroché par la lanterne rouge Numancia (1-1), tandis que le Real privé de sa force offensive se faisait corriger par un Deportivo (2-0) qui réussit décidément bien face à ses rivaux ancestraux. De son côté, le champion en titre, Valence, relevait la tête à Séville (2-1), reprenant de fait la quatrième place du championnat perdue lors de la dernière journée.

Barça, pas si «nul» que ça !

Samedi, le Barça avait le désavantage de jouer à l'aveugle, sachant que le Real entamait sa confrontation un quart d'heure après qu'ils aient fini la leur. Et ce match à l'extérieur, face à une équipe de Numancia accrocheuse malgré son statut de relégable, avait tout du match piège. Et la situation météorologique laissait apparaître le spectre du match où le Real n'avait trouvé la faille face à Numancia que sur coups de pieds arrêtés il y a quelques journées (1-2). Et les hommes de Frank Riijkaard ne pouvaient commencer plus mal, puisque après une première mi-temps fermée en grande partie à cause de l'état déplorable du terrain, les joueurs de Numancia forçaient finalement le verrou catalan, Juanlu fusillant Victor Valdes à bout portant d'un superbe retourné acrobatique (44'). Mais au retour des vestiaires, les coéquipiers de Ludovic Giuly revenaient avec la ferme intention de reprendre les rennes du pouvoir et Rafa Marquez, l'international mexicain, reprenait de volée un bon centre de Xavi pour trouver la lucarne de Juanma (47'). S'en suivait une rencontre plaisante, mais où la qualité du terrain empêchait les deux équipes de pratiquer un football efficace. Et le Barça, accroché sur la pelouse de «Los Pajaritos» , pensait bien faire la mauvaise opération de la soirée (1-1)…

Real, un hors-sujet magistral

Mais c'était sans compter sur la détermination du Depor, mal en point en championnat et qui espérait s'offrir le rival madrilène en guise de «baroud d'honneur» . Et bien face aux Galiciens, les hommes de Luxemburgo n'auront pas fait illusion longtemps ! Amputée de Raul et Ronaldo, l'attaque merengue a longtemps tardé à trouver ses marques. De plus, la défense, elle aussi orpheline de Helguera, a beaucoup souffert en raison du manque d'automatismes de la doublette Samuel-Raul Bravo. Et ce manque de liant, de fluidité n'aura pas tardé à se payer, puisque le Deportivo, après seulement sept minutes de jeu, ouvrait la marque par Luque, qui se faufilait tranquillement dans une défense inerte et dépassée par les événements (1-0). Et un peu avant le quart d'heure de jeu, le Riazor retrouvait un sentiment oublié depuis des lustres, puisque le Depor doublait la mise, Pavon trompant son propre gardien (2-0). De quoi troubler d'apathiques Galactiques, qui tentaient ensuite maladroitement de revenir au score, sans qu'Owen ne parvienne à peser sur le jeu comme ses principaux rivaux. En seconde mi-temps, les tentatives madrilènes se faisaient de plus en plus fréquentes, mais le Depor procédait en contre, Iker Casillas se chargeant de pallier le manque de sûreté de sa ligne arrière. Et malgré une certaine bonne volonté, la formation de la capitale connaissait la deuxième défaite de l'ère Luxemburgo, et certainement la plus douloureuse.

Dans les autres rencontres du week-end, il fallait suivre le carton de la soirée, puisque Malaga humiliait l'Osasuna sur son propre terrain, inscrivant pas moins de six buts et n'en encaissant qu'un seul. De son côté, le champion en titre valencian s'offrait une victoire méritée face au Betis Séville (2-1), relevant de fait un peu la tête suite à l'éviction de Claudio Ranieri à la tête de l'équipe.

Le joueur au top : Mista (Valence CF).

Comme un pied de nez à cette saison noire, le retour de Mista a coïncidé avec la première victoire de Valence en Liga depuis un bon bout de temps. Adulé sous l'ère Benitez, puis oublié au profit des doublettes italiennes avec Claudio Ranieri, le buteur espagnol a retrouvé grâce au sein de l'effectif de Valence et s'en est donné à coeur joie. Résultat, un but victorieux et trois points précieux dans l'escarcelle de Valence, qui se reprend à rêver d'une place en Ligue de Champions grâce à son buteur retrouvé.

La stat : 8

C'est le nombre de matchs consécutifs sans victoire de l'Osasuna. Le club de Pampelune, humilié sur son terrain par Malaga, chute irrémédiablement en championnat, et le spectre de la relégation commence à se faire sentir. Car malgré une treizième place correcte, les Basques n'ont plus que sept longueurs d'avance sur le premier relégable, et ne parviennent plus à prendre beaucoup de points depuis quelques temps.

La phrase : Juan Bautista Soler (Valence CF)

«Valence traverse une passe difficile mais nous avons mis en oeuvre les mécanismes pour remettre les choses à leur place.» C'est ce qu'a affirmé le président de Valence, au lendemain du limogeage de Claudio Ranieri, auteur de bien piètres performances avec le club du Levant. De quoi signifier clairement au technicien italien que son retour au Mestalla était bien le dernier…

Résultats de la 25e journée

Espanyol Barcelone 2 – 1 Albacete
Maxi Rodriguez (5'), Tamudo (22') – Pacheco (57')

Real Majorque 1 – 2 Levante
Luis Garcia (54') – Sergio Garcia (63'), Joffre (83')

Numancia 1 – 1 FC Barcelone
Juanlu (44') – Marquez (47')

Deportivo La Corogne 2 – 0 Real Madrid
Luque (7'), Pavon (13' csc)

Osasuna 1 – 6 Malaga
Aloisi (51') – Miguel Angel (3'), Duda (13'), Baiano (38', 52'), Juan Rodriguez (79'), Wanchope (83')

Real Saragosse 1 – 0 Villareal CF
Villa (40')

FC Séville 2 – 2 Racing Santander
Baptista (14'), Dario Silva (76') – Aganzo (41'), Regueiro (84')

Atletico Madrid 1 – 0 Real Sociedad
Antonio Lopez (26')

Valence CF 2 – 1 Betis Seville
Baraja (29'), Mista (71') – Assunçao (14')

Athletic Bilbao – Getafe (reporté au 23 mars prochain)

Classement

1. FC Barcelone, 58 (32)
2. Real Madrid, 50 (22)
3. FC Seville, 42 (3)
4. Valence CF, 41 (13)
5. Betis Séville, 41 (10)
6. Espanyol Barcelone, 41 (4)
7. Villarreal CF, 40 (18)
8. Atletico Madrid, 36 (4)
9. Athletic Bilbao, 35 (7)
10. Deportivo La Corogne, 35 (1)
11. Real Saragosse, 32 (-8)
12. Malaga, 31 (-8)
13. Osasuna, 30 (-10)
14. Levante, 30 (-10)
15. Real Sociedad, 29 (-5)
16. Getafe, 27 (-5)
17. Racing Santander, 25 (-14)
18. Albacete, 23 (-13)
19. Real Majorque, 21 (-17)
20. Numancia, 18 (-24)

Prochaine journée le 1 mars

FC Barcelone – Espanyol Barcelone
Real Madrid – Betis Séville
Getafe – Deportivo La Corogne
Malaga – Athletic Bilbao
Albacete – Osasuna
Levante – Numancia
Villareal CF – Real Majorque
Real Sociedad – Real Saragosse
Racing Santander – Atletico Madrid
FC Séville – Valence CF



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens de la rubrique Espagne


Liga - les fiches CLUB

Sondage Maxifoot
Parmi ces trois équipes, qui voyez-vous être capable de réaliser le doublé championnat-C1 ?

PSG
Manchester City
Real Madrid
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
TOP 15
PEPITES
jeunes de Ligue 1
Votre Equipe type
2020
par les lecteurs
de Maxifoot
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB