Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
Real, Liverpool et le Bayern s'imposent
Par Yann Buxeda - Actu Champion's League, Mise en ligne: le 23/02/2005 à 01h46
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Outre la victoire du PSV Eindhoven sur l'AS Monaco (1-0), cette première partie des 8e de finale de la Ligue des Champions proposait trois autres affiches, toutes aussi intéressantes que les autres. Une chose est sûre, il fallait jouer à la maison ce mardi. Tour d'horizon des matchs de ce mardi avec Maxifoot !

Real Madrid 1 – 0 Juventus Turin

Pour cette confrontation phare de ces huitièmes de finale de Ligue des Champions, pas moins de onze Ligues des Champions étaient réunies sur la pelouse ! Car les deux épopées de la Juventus venaient s'ajouter aux neufs du grand Real. Et sur le terrain, il va sans dire que les deux clubs ont fait honneur à leur passé. A commencer par la Juve, qui s'offrait la première occasion du match, d'une belle frappe d'Emerson consécutive à un service de Zlatan Ibrahimovic, mais le ballon passait finalement au dessus (6'). Et très vite, le Real prenait le pas sur la Vieille Dame, Figo puis Ronaldo par deux fois prenant l'ascendant sur les Thuram et Zébina. Mais les Bianconeris ne lâchaient pas le match si tôt, et Nedved échappant au marquage, était à deux doigts d'ouvrir la marque d'une superbe reprise, mais Casillas stoppait le ballon avant qu'il n'atteigne sa lucarne. Peu avant la demi-heure de jeu, Roberto Carlos débordait une nouvelle fois Zebina, et son centre trouvait le pied gauche de Raul. Mais la reprise de l'attaquant madrilène trouvait finalement la barre transversale (24') ! Et à la demi-heure de jeu, le Real trouvait enfin la faille sur un coup franc enveloppé de Beckham dévié de la tête par Helguera dans la lucarne gauche de Buffon. Et malgré quelques tentatives brouillonnes en fin de première période, les Turinois ne parvenaient pas à faire leur retard, mais devaient néanmoins palier la blessure de leur meneur de jeu Pavel Nedved.

En seconde période, le Real repartait sur les chapeaux de roues, avec notamment un Zinedine Zidane revenu à son meilleur niveau, et manquait de doubler la mise à de nombreuses reprises, tant dans le jeu que sur coup franc. Ils trouvaient même une nouvelle fois les montants, puisque le poteau sauvait la Juve de l'humiliation sur une tête de Samuel après un coup franc de Bekham. (78') A dix minutes de la fin, les Turinois n'avaient même pas approché de nouveau la cage d'Iker Casillas, qui s'apprêtait à passer une fin de soirée bien calme. Mais c'était sans compter sur l'orgueil des joueurs de la Juve ! Peu avant la fin, Ibrahimovic s'infiltrait dans la surface madrilène et effaçait Helguera, mais la frappe de l'attaquant suédois était miraculeusement sortie par le tibia de Casillas (82'). Malgré cette ultime tentative, le Real conservait cette avance, mais les hommes de Luxemburgo auraient bien pu faire le break. Quoi qu'il en soit, le match retour sera des plus palpitants.

Liverpool 3 – 1 Bayer Leverkusen

Mal en point en championnat, les hommes de Rafa Benitez comptaient bien sur la Ligue des Champions pour se refaire une santé. Et bien, le moins que l'on puisse dire, c'est qu'ils n'ont pas lésiné sur les moyens pour s'offrir ces quelques bouffées d'oxygène. Et pourtant, c'était le Bayer qui se procurait la première occasion, mais la reprise instantanée de Robson Ponte s'envolait finalement au dessus des cages de Dudek. Et la réponse des Anglais ne tardait pas à arriver, puisque Luis Garcia, parfaitement servi par Biszcan, lobait le gardien adverse d'une petite balle piquée et ouvrait le score (15'). Et il fallait attendre la demi-heure de jeu pour que Leverkusen réagisse. Sur une relance hasardeuse de Finnan, Berbatov se présentait seul face aux cages de Dudek, mais sa frappe fuyait finalement le cadre. Et Liverpool de répondre comme à son habitude à une occasion allemande par un but ! A la 34e minute, Jon Arne Riise distillait un coup franc magnifique des 25 mètres, qui laissait rêveur aussi bien le portier allemand que le public. Liverpool menait donc logiquement à la pause, au terme d'une première période spectaculaire.

En seconde mi-temps, le match perdait un peu de sa folie, puisqu'un round d'observation prenait finalement place sur la pelouse d'Anfield Road. Et il fallait finalement attendre la 70e minute pour que le match reprenne un peu de vie, puisque Liverpool manquait d'un rien le 3-0, Baros échouant en face à face contre Butt. Une minute plus tard, Butt récidivait en repoussant miraculeusement une reprise à bout portant de Carragher (71'). Et deux minutes plus tard, c'était au tour de Dudek de s'illustrer face à Schneider, dont la reprise filait pourtant au fond des filets. En fin de match, Liverpool se contentait de résister, même si Berbatov manquait le cadre, seul au second poteau sur un corner (81'), et les Anglais parvenaient finalement à inscrire un troisième but synonyme de qualification, par l'intermédiaire de Dietmar Hamann d'un coup franc magistral (90+1). Mais c'était sans compter sur le Brésilien du Bayer, Franca, qui réduisait la marque dans les ultimes minutes, offrant du plat du pied le but de l'espoir pour son club (90+3). Un but qui préserve donc le suspens pour le match retour, même si les Allemands auront bien besoin de leur public pour se défaire de Reds capables du meilleur comme du pire.

Bayern Munich 3 - 1 Arsenal

Autre affiche de la soirée, le match qui opposait le Bayern à Arsenal aura finalement tenu toutes ses promesses ! Quatre buts, et un gros défi pour les hommes d'Arsène Wenger, qui auraient pu repartir avec de biens plus grosses désillusions après une telle performance. Car après seulement quatre minutes de jeu, le Bayern ouvrait déjà la marque. Après un mauvais renvoi de Touré consécutif à un long dégagement de Kahn, Pizarro reprenait le ballon de volée du pied gauche et trompait Lehmann, encore froid. Et au quart d'heure de jeu, Arsenal était d'ores et déjà asphyxiée par un pressing impressionnant des coéquipiers de Bixente Lizarazu. Les Munichois étaient même à deux doigts d'ajouter un but au tableau d'affichage, mais le coup franc de Sagnol était finalement repoussé par Lehmann (30'). En toute fin de mi-temps, Arsenal semblait trouver quelques solutions ponctuelles, mais sans vraiment se montrer dangereux.

Et cette impression se confirmait dès le début de la seconde mi-temps, puisque les hommes de Wenger se retrouvaient une nouvelle fois acculés en défense, incapables de réagir. Et le Bayern d'inscrire un second but à l'heure de jeu, puisque le coup franc du vétéran Scholl trouvait la tête de Pizarro au point de penalty pour son deuxième but de la soirée. Arsenal, assommé par ce second but, était incapable de se reprendre, et encaissait même un troisième but sept minutes plus tard (65'), lorsque Salihamidzic poussait le ballon du pied gauche dans un but vide consécutivement à un centre de Frings qui avait lobé le gardien des Gunners. Et le Bayern, sans être pourtant euphorique ou impressionnant, se contentait de gérer par la suite, sans se voir inquiété par des Londoniens apathiques, à l'image d'un Thierry Henry insipide. Mais comme le football aime l'injustice et les surprises, Arsenal revenait miraculeusement dans la partie grâce à un but de Touré, qui reprenait une frappe de Vieira sur le poteau (88'), Par la suite, les Anglais retrouvaient un semblant de jus, et Henry dribblait même Oliver Kahn suite à un ballon de Reyes avant de se faire réprimander pour un hors-jeu (90'). Malgré ce sursaut, les Bavarois s'imposaient finalement trois buts à un, et les Gunners, à l'image du Bayer, auront fort à faire pour s'offrir une place en quarts de finale.

Résultats :

PSV Eindhoven 1 – 0 AS Monaco
Alex (8')

Real Madrid 1 – 0 Juventus Turin
Helguera (29')

Liverpool 3 – 1 Bayer Leverkusen
Luis Garcia (15'), Riise (34'), Hamann (90+1) – Franca (90+3)

Bayern Munich 3 – 1 Arsenal
Pizarro (4', 58'), Saliamhidzic (65') – Touré (88')

Au programme ce soir :

Werder Brême – Lyon
Chelsea – FC Barcelone
Manchester United – Milan AC
FC Porto – Inter Milan



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens LIGUE des CHAMPIONS



Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
TOP 15
PEPITES
jeunes de Ligue 1
Votre Equipe type
2020
par les lecteurs
de Maxifoot
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB