Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
Baromètre : Good Gones, Ancelotti le brisé de Nice...
Par Pierre-Damien Lacourte - Le Barometre De La Semaine, Mise en ligne: le 03/12/2012 à 22h53
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Au sommaire du baromètre Maxifoot de la semaine, Good Gones, Barton, le bon air de Brest et un Valenciennes champagne sont les valeurs en hausse. Pour les valeurs en baisse, Ancelotti le brisé de Nice, Troyes dans les trois et le Wenger démasqué. Découvrez les faits marquants de l'actualité.

Baromètre : Good Gones, Ancelotti le brisé de Nice...
Les Gones sont sur un nuage actuellement.

Les valeurs en hausse

Good Gones

Alors qu'on s'attendait à une saison difficile pour lui après avoir été contraint de se serrer la ceinture, l'Olympique Lyonnais est en train de faire déjouer tous les pronostics. Emmené par un Gomis redoutable d'efficacité et un duo de récupérateurs Gonalons-Malbranque intraitable, le club rhodanien a d'abord étrillé Marseille au Vélodrome (4-1), avant de confirmer trois jours plus tard à domicile contre Montpellier (1-0) la semaine dernière. Leader du championnat avec 2 points d'avance sur son dauphin, l'OM, et 5 sur Saint-Etienne et le PSG, l'OL est bien un sérieux prétendant au titre.

Barton, le bon air de Brest

On l'avait quitté sur une performance médiocre face à Lyon mercredi dernier (1-4), Elie Baup étant d'ailleurs contraint de le remplacer dès la pause par Loïc Rémy. A Brest dimanche, Joey Barton a affiché un bien meilleur visage, participant activement au succès de l'OM en Bretagne (2-1), en délivrant notamment deux passes décisives pour Souleymane Diawara et André Ayew. L'Anglais pourrait s'avérer très précieux en cette fin d'année délicate pour le club phocéen.

Un Valenciennes champagne

Après une défaite à Saint-Etienne (0-1), lors de la 14e journée, Valenciennes s'est remis dans le sens de la marche en dominant Reims à domicile ce week-end (1-0). Grâce à cette victoire, le club nordiste, qui propose l'un des jeux les plus séduisants de la Ligue 1, pointe à une belle 5e place au classement, à un point seulement de Saint-Etienne et du Paris Saint-Germain. Lors de la 17e journée, VA recevra le club de la capitale justement puis ira se frotter à Rennes trois jours plus tard. On en saura alors davantage sur le véritable potentiel des hommes de Daniel Sanchez.

A part ça ? Encore auteur d'un doublé ce week-end, Lionel Messi n'est plus qu'à une longueur du record de 85 buts marqués en une année par l'Allemand Gerd Müller, en 1972. Le Barcelonais a encore 4 matchs devant lui pour entrer un peu plus dans l'histoire. Une simple formalité ?

Les valeurs en baisse

Ancelotti le brisé de Nice

«L'équipe m'énerve en ce moment.» Carlo Ancelotti n'a pas mâché ses mots après la – nouvelle – défaite du Paris Saint-Germain à Nice en championnat (1-2), quatre jours après s'être déjà fait sortir de la Coupe de la Ligue aux tirs au but par Saint-Etienne. Si l'entraîneur parisien est remonté après ses joueurs, de nombreux observateurs pensent eux que l'Italien est le premier responsable du parcours chaotique du club de la capitale. A Nice, Ancelotti a assurément perdu une partie de son crédit. A lui de vite rectifier le tir.

Troyes dans les trois

Si on parle beaucoup de Nancy, lanterne rouge du championnat, et en grosse difficulté après 15 journées, Troyes ne va guère mieux. L'ESTAC, battu à domicile par Rennes ce week-end (2-3), alors que le score était de 2-0 en sa faveur à la pause, compte le même nombre de points que l'ASNL (8), soit 8 de moins déjà que le premier non-relégable, Evian Thonon Gaillard. Si on ne leur souhaite pas, on a tout de même du mal à voir aujourd'hui les Troyens ne pas faire partie des trois équipes reléguées en fin de saison…

Le Wenger démasqué

S'il était relativement épargné par les supporters jusqu'ici, ce n'est plus vraiment le cas à présent. Vainqueur 2-0 à l'Emirates Stadium ce week-end grâce à un doublé de Michu dans les dernières minutes, Swansea a plongé Arsenal en plein doute. Et Arsène Wenger avec. Après 15 journées de championnat, les Gunners, qui n'ont gagné que 2 de leurs 8 derniers matchs toutes compétitions confondues, pointent à une peu glorieuse 10e place au classement. La cote de popularité du technicien français n'a jamais été aussi basse de l'autre côté de la Manche.

A part ça ? Si c'est difficile pour Arsène Wenger, ça l'est aussi pour Rafael Benitez. Après deux petits nuls 0-0 pour débuter, le nouveau manager de Chelsea s'est incliné 3-1 à West Ham pour sa troisième apparition à la tête des Blues. L'Espagnol n'est plus très loin d'avoir déjà grillé tous ses jokers.

A la semaine prochaine pour le nouveau baromètre !



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens FRANCE - Ligue 1

Top 5 des VIDEOS de l'année

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment



 A SUIVRE
Le meilleur effectif
LIGUE 1
saison
2018-19
Tout savoir sur
LES DROITS
TV du FOOT
* Dossier Maxifoot *
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB