Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
Top Déclarations : le PSG rend malade Rummenigge, Ibra se paie CR7, l’OM n’est pas une équipe cacahuète…
Par Pierre-Damien Lacourte - Top Declarations, Mise en ligne: le 15/09/2012 à 08h56
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Au menu du Top Déclarations cette semaine, le PSG rend malade Rummenigge, Ibrahimovic se paie Ronaldo, l'OM n'est pas une équipe cacahuète, Roche règle ses comptes, le Parc a perdu sa magie, Zebina n'est pas copain avec Ibra, Boudebouz fustige les abrutis de Bonal… Découvrez les phrases choc de la semaine.

Top Déclarations : le PSG rend malade Rummenigge, Ibra se paie CR7, l’OM n’est pas une équipe cacahuète…
Rummenigge s'en est violemment pris au PSG cette semaine.

Chaque samedi, Maxifoot vous propose de faire le tour des dix déclarations de la semaine qu'il ne fallait pas manquer. Du sérieux et du moins sérieux pour connaître le meilleur des petites phrases des acteurs du ballon rond. Découvrez le classement de toutes les déclarations qui ont fait les choux gras de la presse cette semaine.

1. K.-H. Rummenigge – «Ce que fait Paris me dérange. Lorsque j'entends le montant du salaire de Zlatan Ibrahimovic, j'ai mal au ventre. Sur un an, son salaire équivaut à celui de Javi Martinez sur cinq ans. (…) Paris ne pourra pas dépenser 100 millions d'euros tous les ans pendant cinq ans, car on ne peut pas dépenser plus que ce qu'on a gagné. Ce que fait le PSG, c'est absurde» (L'Equipe, le 11/09/2012)

Cet été, le Paris Saint-Germain a dépensé 146 millions d'euros sur le marché des transferts. En plus d'offrir un salaire annuel net de 14 millions d'euros à Zlatan Ibrahimovic. De quoi rendre malade le président du Bayern Munich Karl-Heinz Rummenigge.

2. Z. Ibrahimovic – «Oh, non, vous essayez de me comparer avec quelqu'un d'autre, le gars de Madrid... Non, non, non. Je suis très heureux. (…) Ma joie, je la montre quand le match est fini. Je suis heureux, croyez-moi» (Conférence de presse, le 10/09/2012)

Interrogé sur son manque d'émotion manifestée après ses buts, en particulier à Lille le 2 septembre dernier (1-2), l'attaquant parisien Zlatan Ibrahimovic a tenu à rassurer les journalistes. Non, il n'est pas triste comme Cristiano Ronaldo.

3. J. Anigo – «Marseille reste Marseille. On ne nous demandera jamais de jouer le milieu de tableau. Et on sait aussi qu'on a du talent. On n'arrive pas avec une équipe cacahuète. Une fois qu'on enlève Paris, on est là pour jouer le reste. (…) S'ils ne sont pas champions, c'est une faute professionnelle» (L'Equipe, le 14/09/2012)

Leader du championnat après 4 journées, l'Olympique de Marseille peut aller loin cette saison, estime José Anigo, lequel n'hésite pas à ajouter un peu plus de pression encore sur les épaules des Parisiens.

4. A. Roche – «C'était l'enfer. Parce qu'il n'y avait aucune relation. Mon avis ne l'intéressait pas. Il n'avait pas envie de discuter. (...) On a tout fait, au club, pour essayer de travailler au mieux avec lui. Il a été mal influencé par son adjoint, Yves Colleu. C'est l'entraîneur qui, je pense, a laissé la plus mauvaise image auprès des salariés» (L'Equipe, le 12/09/2012)

Ancien directeur du recrutement du Paris Saint-Germain, Alain Roche a mal vécu sa collaboration avec l'entraîneur Paul Le Guen de 2007 à 2009. L'ex-défenseur parisien a quitté le club de la capitale en août dernier et est revenu sur cette collaboration houleuse cette semaine.

5. A. Cayzac – «Aujourd'hui, l'équipe est d'un tel niveau que le stade est plein, mais il y a un minimum d'ambiance. Je regrette les chants et les tifos du passé, mais je ne regrette pas les voyous. A mon époque, le public était meilleur que l'équipe, aujourd'hui c'est l'inverse» (Le Parisien, le 13/09/2012)

Président du Paris Saint-Germain entre 2006 et 2008, Alain Cayzac ne s'est pas illustré par ses résultats, flirtant souvent avec la zone rouge, mais s'en prend aujourd'hui à l'ambiance moribonde qui règne dans les travées du Parc des Princes.

6. J. Zebina – «On n'est pas amis. On n'est pas fait pour s'entendre tout simplement. (...) Il a un caractère qui fait que tout doit tourner autour de lui. Ou vous l'acceptez, ou il s'en va comme cela s'est passé à Barcelone» (RMC, le 13/09/2012)

Avant d'aller défier le Paris Saint-Germain au Parc vendredi, le défenseur toulousain Jonathan Zebina a évoqué sa relation avec son ancien partenaire de la Juventus Turin, Zlatan Ibrahimovic. Visiblement, les deux hommes ne sont pas amis…

7. R. Boudebouz – «Ça vient d'une minorité d'abrutis. Ce ne sont pas de réels supporters du FC Sochaux, mais des pauvres mecs perdus qui n'ont rien à faire dans des stades de foot. Je fais la différence entre les supporters du club (…) et les gens méchants qui profanent des insultes racistes gratuitement» (L'Equipe, le 14/09/2012)

Victime de propos racistes lors de la réception de Montpellier le 1er septembre dernier (1-3), l'international algérien de Sochaux Ryad Boudebouz n'a pas hésité à fustiger les «abrutis» de Bonal.

8. B. Assou-Ekotto – «Qu'il soit gardien de l'équipe de France ou pas, il devra se battre pour gagner sa place. Etant donné qu'on a un gardien qui ne fait pas d'erreurs, qui est très bon et qui est connu et reconnu en Grande-Bretagne... Pour commencer, je pense que Lloris va être numéro 2. Si notre gardien ne fait pas d'erreurs, il n'y aura pas de raisons de changer» (RMC, le 10/09/2012)

A l'image de son entraîneur André Villas Boas, Benoît Assou-Ekotto voit lui aussi Hugo Lloris d'abord débuter sur le banc de Tottenham. Le latéral gauche franco-camerounais estime même que l'ancien Lyonnais pourrait avoir du mal à déloger Brad Friedel. Bon, rassurons-nous, Arsène Wenger voit pour sa part Lloris gagner sa place rapidement à Tottenham.

9. B. Omrani – «Avant son arrivée, on avait peur de sa réputation de bad boy, mais en apprenant à le connaître et en le voyant au quotidien, c'est un mec cool. Et il est très fort, (…) c'est un excellent joueur. Il m'impressionne beaucoup» (Site officiel de l'OM, le 12/09/2012)

L'attaquant de l'Olympique de Marseille Billel Omrani devrait croiser à plusieurs reprises le milieu de terrain Joey Barton sur les terrains d'entraînement cette saison. Prêté par QPR, le bad boy anglais a déjà impressionné son jeune coéquipier.

10. C. Jallet – «J'ai eu le temps de voir mon but ce matin et en plus il passe en boucle. C'est la feinte de l'aigle. Pour une fois que ça marche ! D'habitude, ça va dans les tribunes et on se fait siffler» (RMC, le 12/09/2012)

Auteur d'un but chanceux sur un centre raté contre la Biélorussie (3-1), le latéral droit de l'équipe de France Christophe Jallet s'en amuse depuis. Le Parisien a même donné un nom à son geste manqué.

C'est sur ce trait d'humour du latéral droit parisien que se termine le Top Déclarations de la semaine. Rendez-vous dès samedi prochain pour un nouveau numéro !



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Sondage Maxifoot
Jusqu'à présent, pensez-vous que l'OM a fait un bon choix avec Villas-Boas ?

OUI
NON
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Les VIDEOS populaires du moment



Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB