Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
Eto'o, Ronaldinho, et Deco marquent
Par Yann Buxeda - Actu Espagne, Mise en ligne: le 24/01/2005 à 01h18
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Ils ne sont plus que deux ! La défaite du FC Valence, conjuguée avec les victoires du Real Madrid (3-1) et de Barcelone (3-0), sera certainement décisive en tête de la Liga. Au jour d'aujourd'hui, le Real semble être le seul à pouvoir contrarier les desseins du Barça. Les choses s'éclaircissent en Espagne !

Cette 20e journée aura été marquée par la suprématie des deux rivaux espagnols de la Liga. Le Barça, large vainqueur de Santander (3-0) et le Real, qui s'est également facilement imposé face à Majorque, ont fait la bonne affaire cette semaine. Du côté des poursuivants, le FC Valence s'est fait corriger par le voisin Villareal (3-1), tandis que l'Espanyol Barcelone essuyait une cuisante défaite sur le terrain d'un Deportivo La Corogne retrouvé (4-1). Seul le FC Séville a tenu son rang, disposant d'Albacete (2-0) pour ce qui est par ailleurs la seule victoire à l'extérieur de cette journée. A noter le festival offensif proposé par les attaquants d'Espagne, puisque pas moins de 36 buts ont été inscrits au cours de ce week-end !

Le Barça impérial

Décidément, le Barça est irrésistible. Et cette semaine, c'est le Racing Santander (17e) qui en a fait les frais. Dans leur antre du Nou Camp, les Blaugranas n'ont pas fait dans la demi-mesure. Après seulement cinq minutes de jeu, le Camerounais Samuel Eto'o, après un raid solitaire dans la défense adverse, venait crucifier Dudu Aouate d'une superbe frappe croisée qui passait entre les jambes du malheureux portier du Racing. Un exploit personnel qui donnait le ton d'entrée de jeu, confortant la place de meilleur buteur de Liga de l'ancien attaquant de Majorque (15 buts). Rien à signaler de plus, pour une première mi-temps clairement à l'avantage des Bleus et rouges, face à un Santander incapable de surnager. En seconde période, les coéquipiers de Ludovic Giuly levaient le pied, le Racing retrouvant quelques couleurs, notamment avec une bonne frappe de Regueiro, à deux doigts de tromper Victor Valdes (56'). Mais après une demi-heure un peu plus à l'avantage des visiteurs, le Barça reprenait sa marche en avant, grâce à l'OVNI Ronaldinho. L'ancien Parisien, à l'occasion de son cinquantième match en Liga, ne manquait pas de rappeler au public catalan ses qualités, fusillant Dudu Aouate d'une frappe magistrale à ras de terre du droit (76'). Deux minutes plus tard, c'était Deco qui venait parachever le chef d'oeuvre blaugrana, trompant le pauvre gardien de Santander d'une frappe lobée contrée par un défenseur. Le bulldozer de Rijkaard continue donc de filer vers le titre de «Campeon de Liga» , et l'on se demande bien qui pourra les arrêter…

Le Real suit, les autres poursuivants s'attardent

Tandis que le Barça continue de caracoler en tête d'une Liga peu encline à offrir du suspens, le Real est maintenant la seule équipe qui semble encore capable de rivaliser avec l'ogre. Face à Majorque, les hommes de Luxemburgo n'ont pas tremblé. Une première mi-temps largement à leur avantage, logiquement concrétisée grâce à Luis Figo, qui ne manquait pas de transformer un penalty consécutif à une faute de Pereyra sur Roberto Carlos (35'). Mais le 19e du championnat espagnol revenait dans la partie grâce à une belle frappe de Campano, qui remettait les deux équipes à égalité juste avant la pause (41'). En seconde période, le tournant du match était assurément l'expulsion du transfuge transalpin Mark Iuliano à la 65e minute. Suite à un second avertissement somme toute mérité, le défenseur laissait ses coéquipiers à dix. Le Real, profitant de cet avantage, concrétisait sa domination par l'intermédiaire du défenseur Walter Samuel, qui inscrivait là son second but de la saison sur une passe de Zidane, après un cafouillage dans la défense des hommes de Hector Raul Cuper (79'). En toute fin de partie, c'était Solari, rentré en cours de jeu, qui concluait l'affaire d'une frappe magistrale dans la lucarne gauche des buts de Moya (93'). Avec cette victoire, le Real creuse un peu plus l'écart sur ses poursuivants, mais ne parvient toujours pas à combler l'écart qui le sépare du leader catalan.

Mais il y avait du spectacle également sur les autres terrains de Liga ! A commencer par Bilbao, qui accueillait le voisin Osasuna pour un derby basque toujours chaud. Et bien les supporters de San Mames en auront eu pour leur argent, puisque les locaux, après avoir été menés trois buts à rien, se seront finalement imposés 4 buts à 3 au terme d'un match haletant. Des surprises aussi, il y en a eu, puisque le Depor, mal en point cette saison, s'est rassuré face à l'Espanyol Barcelone (4-1). Dans le même temps, le FC Valence a mis fin à une série de neuf matchs sans défaite, en s'inclinant face au voisin Villareal (3-1), dans un match marqué par le vibrant hommage rendu à Marco Caneira. L'ancien Bordelais avait perdu ces derniers jours sa petite fille de huit mois.

Le joueur au top : Juan Roman Riquelme (Villareal)

Cette semaine, l'Argentin s'est offert un fantastique triplé ! Cette performance, qui lui a permis de ramener son compteur personnel à 8 réalisations, a clairement contribué à la victoire de Villareal sur le rival valencian. A ce jour, le milieu atteint son total de buts de la saison passée et pourrait bien le dépasser d'ici la fin de la saison. A noter que deux de ces trois buts ont été marqués sur penalty.

La stat : 36

C'est un nouveau record de buts marqués en Liga cette saison. Ce week-end, les attaquants se sont relayés sur les terrains espagnols pour exploser l'ancien record, qui était de 33 buts. Une moyenne de 3,6 buts par match, qui ferait rêver bien des supporters dans les autres pays européens.

La phrase : les Galactiques du Real Madrid

«En mars, le Real sera leader» C'est ce qu'ont affirmé les joueurs du Real Madrid à leur président, Florentino Perez, après la victoire de la semaine dernière face au Real Saragosse (3-1). Une déclaration surprenante, puisque le Real n'est pas maître de son destin, loin de là. Voilà qui devrait donner du baume au coeur aux joueurs du Barça, qui ne laisseront probablement pas se vérifier cette hypothétique affirmation.

Résultats de la 20e journée

FC Barcelone – Racing Santander (3-0)
Eto'o (8'), Ronaldinho (74'), Deco (76')

Athletic Bilbao - Osasuna (4-3)
Yeste (60', 65'), Tiko (83'),Guerrero (88') ; Pablo Garcia (13', 56'), Webo (48')

Deportivo La Corogne – Espanyol Barcelone (4-1)
Andrade (10'), Diego Tristan (22', 62'), Valeron (81') ; Fredson (17')

Betis Seville - Numancia (4-0)
Juanito (15'), Assuncao (24'), Oliveira (45', 47')

Getafe – Real Saragosse (3-0)
Yordi (13'), Nano (15'), Cotelo (35')

Albacete – FC Séville (0-2)
Renato (36'), Antonito (46')

Levante – Real Sociedad (2-1)
Nacho (4'), Congo (46') ; Nihat (53')

Villareal CF – Valence CF (3-1)
Riquelme (17' sp, 45+2', 90+5' sp) ; Aimar (90+2 sp)

Malaga – Atletico Madrid (1-0)
Juan Rodriguez (85')

Real Madrid – Real Majorque (3-1)
Figo (36' sp), Samuel (80'), Owen (90') ; Campano (42')

Classement

1. FC Barcelone, 48
2. Real Madrid, 41
3. Valence, 36
4. FC Séville, 35
5. Espanyol Barcelone, 34
6. Betis Séville, 33
7. Villarreal, 31
8. Athletic Bilbao, 29
9. Osasuna, 28
10. Deportivo La Corogne, 27
11. Atletico Madrid, 26
12. Real Saragosse, 25
13. Levante, 24
14. Getafe, 23
15. Real Sociedad, 22
16. Malaga, 21
17. Albacete, 20
18. Racing Santander, 20
19. Real Majorque, 14
20. Numancia, 14

Prochaine journée le 30 janvier

Atletico Madrid – Albacete
FC Seville – FC Barcelone
Espanyol Barcelone – Betis Seville
Real Sociedad – Villareal CF
Osasuna – Deportivo La Corogne
Real Saragosse – Malaga
Racing Santander – Levante
Real Majorque – Getafe
Numancia – Real Madrid
Valence CF – Athletic Bilbao



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens de la rubrique Espagne


Liga - les fiches CLUB

Sondage Maxifoot
Quel adversaire préférez-vous pour le PSG en demi-finales de la Ligue des Champions ?

Manchester City
Borussia Dortmund
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
TOP 15
PEPITES
jeunes de Ligue 1
Votre Equipe type
2020
par les lecteurs
de Maxifoot
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB