Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
Le Barça maintient le cap
Par Brice Cardot - Actu Espagne, Mise en ligne: le 17/01/2005 à 20h38
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Le FC Barcelone s'est rassuré en battant en fin de match les basques de la Real Sociedad (1-0). Dans le même temps, le Real maintenait sa pression en l'emportant à domicile contre Saragosse (3-1). Statut quo en tête de la Liga.

Les deux clubs les plus prestigieux d'Espagne ont fait la bonne affaire de cette 19e journée. Avec une victoire pour les Barcelonais (1-0) et les Madrilènes (3-1), les poursuivants ont fait grise mine à l'image de Valence. Ni les champions en titre, ni l'Espanyol Barcelone, ni le FC Seville n'ont trouvé le gain de leur match. Les Valenciens, placés à la 3e place du classement, n'ont pu faire mieux que match nul (0-0) face à une surprenante équipe d'Osasuna. L'Espanyol a réussi à bon nul à l'extérieur (1-1). La cathédrale de San Mames est souvent pénible contre les joueurs de l'Athletic Bilbao. Et le FC Seville a fait une mauvaise opération en allant perdre chez les reléguables de Malaga (1-0).

Le Real se redresse

Le Real de Madrid recevait le 11e du classement, Saragosse. Dans leur antre de Santiago Bernabeu, les Merengues se font cueillir un peu à froid. L'attaquant, David Villa (17 apparitions, 8 buts) transperce la défense statique du Real. Il dribble Casillas et pousse le ballon au fond des filets (21'). Après cet exploit personnel, les Madrilènes ne s'énervent pas. L'effet Wanderlei Luxemburgo se fait sentir. Son équipe trouve calmement la faille en étant patient et en posant le jeu. Un jeu à trois du Real a permis au public madrilène de crier sa joie. Zidane passe à Ronaldo qui fixe et qui donne à Raul. L'international espagnol lobe astucieusement le gardien adverse Luis Garcia (42'). Cette balle en cloche permet à Madrid d'égaliser avant la mi temps. Le début de seconde mi temps est marqué par l'expulsion du défenseur central de Saragosse, Alvaro (53'). En infériorité numérique, les choses évoluent rapidement. Figo frappe, le gardien repousse et Ronaldo reprend de la tête dans le but vide (54'). C'est son 11e but personnel dans cette Liga, un vrai but de renard des surfaces. Owen, rentré à la 67', met un terme à la marque avec un tir croisé du droit qui va se loger dans le petit filet gauche du portier de Saragosse. Le Real n'a pas tremblé à domicile.

Du côté madrilène, on peut vraiment noter la (re)naissance d'un groupe solidaire et compacte. Le travail du coach brésilien commence à porter rapidement ses fruits. Zidane a été égal à lui-même sur son flanc gauche. Il a été très actif et à l'origine de la plupart des mouvements offensifs des joueurs de la «Maison Blanche» . La nouvelle recrue Thomas Gravesen, tout fraîchement arrivé d'Everton, est entrée en jeu à la 68' en remplacement d'un Figo une fois de plus inspiré. Il a l'air de déjà se sentir bien dans le club de la capitale. Il s'est montré très directif envers ses partenaires en arrivant sur la pelouse pour renforcer le milieu de terrain. Ronaldo a une fois de plus inscrit un but. Et Owen, malgré un petit temps de jeu et son mécontentement lié à celui-ci, a réussi lui aussi à tromper la vigilance de Luis Garcia. Du côté de Saragosse, on aura noté l'activité du rapide buteur Villa.

Le Barça peine mais gagne, les autres piétinent

On aurait pu assister à un début de crise chez le leader de la Liga, le FC Barcelone. Mais ce diable d'Eto'o a sauvé les siens à 10 minutes de la fin du match. Les Barcelonais ont peiné à marquer un but à de valeureux joueurs de la Real Sociedad. Ce qu'avait réussi à faire le Real en 6 minutes (fin de match à jouer suite à une alerte à la bombe), les Blaugranas ont mis 80 minutes pour le faire. Après un penalty tiré sur le poteau en première mi temps, le buteur camerounais se sentait redevable aux yeux de ses partenaires. Il a réussi à sortir de l'inquiétude les 68 700 spectateurs du Camp Nou. Il marque de la tête sur un corner venu de la gauche (1-0). Les Barcelonais peuvent aussi remercier leur gardien Valdes qui sauve son équipe à la 88' dans un duel face au turque Nihat. Sur les autres terrains, les joueurs du FC Valence et d'Osasuna se sont quittés sur un score nul et vierge (0-0). Ce match a failli ne pas se jouer suite au drame personnel dont a été victime Caneira. Sa fille a été victime de problèmes respiratoires. Le joueur portugais a perdu sa fille âgée de 8 mois.

Grâce à son 9e but personnel de la saison, Maxi Rodriguez permet à son équipe de l'Espanyol de revenir avec un match nul précieux face à l'ancienne équipe de Bixente Lizarazu et Jean Fernandez, l'Athletic Bilbao. Le Deportivo de son côté ne s'en sort pas. Les Galiciens n'ont pas réussi à gagner face au dernier de la classe, Numancia (1-1). Malgré un but de Pandiani, le Depor reste dans la deuxième partie du classement. Pour finir ce tour d'horizon, après avoir eu la peau de Barcelone la semaine dernière, Villarreal a fait un festival offensif sur le terrain de Levante (2-4). Le grand artisan de cette belle victoire a été l'uruguayen Diego Forlan auteur d'un doublé.

Le joueur au top : Diego Forlan

Auteur d'un doublé à domicile contre le FC Barcelone le WE dernier, l'ancien joueur de Manchester United a récidivé lors de cette 19e journée. Il se place à la deuxième place du classement des buteurs de la Liga. Il est en fort belle compagnie avec le brésilien Ronaldo avec 11 buts en 19 apparitions.

La stat : 9

C'est le nombre de points possibles que pouvaient prendre Wanderlei Luxemburgo depuis son arrivée à la tête du Real. Après avoir débuté avec un match de 6 minutes gagnés sur un penalty de Zidane. L'entraîneur brésilien continue sa moisson maximum de points. L'effet Luxemburgo fait ses preuves même si l'intéressée s'en défend «je ne suis pas un magicien» . Vu son palmarès on est en droit de se poser la question…

La phrase : Edson Arantes do Nascimiento dit Pelé

«C'est le maître, tout simplement. Je placerais Zidane dans les cinq meilleurs joueurs de l'histoire. Au cours des dix dernières années, il n'y en a pas eu d'autres comme lui.» Voici un compliment qui ne peut faire que plaisir au nouveau retraité français. Zinédine Zidane est en train de retrouver une forme étincelante au cours des dernières semaines. Cela ne sera pas de trop pour un Real lancé à la poursuite du diamant Blaugrana.

Résultats de la 19e journée

Getafe - Atletico Madrid (1-1)
Pachon (63') ; Jorge ( 36')

Malaga - FC Seville (1-0)
Aitor Ocio (66', c.s.c.)

Osasuna - Valence (0-0)

Athletic Bilbao - Espanyol Barcelone (1-1)
Yeste (3') ; Maxi Rodriguez (32')

Betis Séville - Real Majorque (2-0)
Edu (27', 86')

Levante - Villarreal (2-4)
Rivera (47'), Reggi (71') ; Guayre (3'), Forlan (28', 60'), Senna (87')

Deportivo La Corogne - Numancia (1-1)
Pandiani (77') ; Merino (80')

Albacete - Racing Santander (0-0)

FC Barcelone - Real Sociedad (1-0)
Eto'o (81')

Real Madrid - Real Saragosse (3-1)
Raul (42'), Ronaldo (54'), Owen (85') ; Villa (21')

Classement

1. FC Barcelone, 45 (22)
2. Real Madrid, 38 (18)
3. Valence, 36 (16)
4. Espanyol Barcelone, 34 (9)
5. FC Seville, 32 (2)
6. Betis Séville, 30 (3)
7. Villarreal, 28 (12)
8. Osasuna, 28 (-1)
9. Athletic Bilbao, 26 (4)
10. Atletico Madrid, 26 (1)
11. Real Saragosse, 25 (-3)
12. Deportivo La Corogne, 24 (-3)
13. Real Sociedad, 22 (-2)
14. Levante, 21 (-9)
15. Getafe, 20 (-5)
16. Albacete, 20 (-7)
17. Racing Santander, 20 (-9)
18. Malaga, 18 (-15)
19. Real Majorque, 14 (-15)
20. Numancia, 14 (-18)

Prochaine journée le 23 janvier

FC Barcelone - Racing Santander
Athletic Bilbao - Osasuna
Deportivo La Corogne - Espanyol Barcelone
Betis Séville - Numancia
Getafe - Real Saragosse
Albacete - FC Seville
Levante - Real Sociedad
Villarreal - Valence
Malaga - Atletico Madrid
Real Madrid - Real Majorque



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens de la rubrique Espagne


Liga - les fiches CLUB


Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
TOP 15
PEPITES
jeunes de Ligue 1
Votre Equipe type
2020
par les lecteurs
de Maxifoot
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB