Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
Top Déclarations : Nasri et Domenech déterrent la hache de guerre, le Real parano, Pelé est devenu une poupée…
Par Pierre-Damien Lacourte - Top Declarations, Mise en ligne: le 28/01/2012 à 09h11
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Au menu du Top Déclarations cette semaine, Nasri et Domenech déterrent la hache de guerre, le Real parano, Pelé n'est plus qu'une poupée télécommandée, Luyindula n'a pas la belle vie, Pastore doit travailler, Erding et les Parisiens sans avenir, le président auxerrois n'en peut plus de ses joueurs… Découvrez les phrases choc de la semaine.

Top Déclarations : Nasri et Domenech déterrent la hache de guerre, le Real parano, Pelé est devenu une poupée…
Samir Nasri est toujours remonté après Raymond Domenech.

Chaque samedi, Maxifoot vous propose de faire le tour des dix déclarations de la semaine qu'il ne fallait pas manquer. Du sérieux et du moins sérieux pour connaître le meilleur des petites phrases des acteurs du ballon rond. Découvrez le classement de toutes les déclarations qui ont fait les choux gras de la presse cette semaine.

1. S. Nasri – «J'ai été heureux quand Domenech a perdu son travail. Si j'avais été président de la Fédération, je l'aurais viré dès 2008. Il a dit des choses fausses sur moi parce qu'il croyait Gallas et d'autres anciens de l'équipe. En 2008, il y a eu des gens pour dire que c'était moi le fauteur de troubles. Mais en 2010, on a bien vu que ce n'était pas le cas» (The Times, le 22/01/2012)

Samir Nasri a la rancune tenace. Interrogé au sujet de son parcours en équipe de France, le milieu de terrain de Manchester City en veut toujours à Raymond Domenech, au point de l'égratigner une nouvelle fois publiquement.

2. R. Domenech – «J'ai l'ai dit : Samir peut être un grand joueur s'il arrête de parler et qu'il se consacre au terrain. (…) Il n'a toujours pas compris qu'il fallait se taire. C'est fini, j'ai quitté la cour de l'école. Je ne vais pas encore répondre» (Ma Chaîne Sport, le 25/01/2012)

Invité à répondre à Samir Nasri, l'ancien sélectionneur de l'équipe de France refuse de jouer la surenchère. Mais Raymond Domenech ne se prive tout de même pas d'envoyer une petite pique à l'international tricolore.

3. J. Mourinho – «Certains de mes joueurs ont dit dans le vestiaire à la pause qu'il était impossible de gagner au Camp Nou, à cause des arbitres» (Conférence de presse, le 25/01/2012)

Après le quart de finale retour de Coupe du Roi mercredi au Camp Nou (2-2), Iker Casillas était lui aussi remonté après l'arbitre, auquel il a lâché au coup de sifflet final : «C'est bon, maintenant tu peux aller fêter la qualification avec eux !» Un brin parano le Real ? Certes, il y a eu quelques actions litigieuses, mais à part les Merengue, personne n'osera affirmer que l'arbitre a sciemment avantagé le Barça lors de ce nouveau Clasico.

4. D. Maradona – «L'âge influe sur ses déclarations. On ne le voit plus que lors des remises de prix de la FIFA. Des remises de prix où il ressemble à une poupée télécommandée» (Conférence de presse, le 23/01/2012)

Entre les deux anciennes gloires du football sud-américain, c'est toujours la mésentente cordiale. Et l'Argentin ne laisse jamais passer l'occasion de taper sur la tête du Brésilien.

5. P. Luyindula – «Non, je n'ai pas la belle vie, c'est faux. (…) Je suis assez seul à part mes avocats qui sont avec moi. J'ai vécu des mois très compliqués. Je n'avais ni le moral ni la tête à penser. J'aime le foot plus que tout» (RTL, le 23/01/2012)

Quand certains lui font remarquer qu'il y a plus malheureux que lui, le banni du Paris Saint-Germain, Peguy Luyindula fait remarquer que, même à 130.000 euros par mois, l'envie de jouer est plus forte que tout. Et on a plutôt envie de le croire.

6. A. Kombouaré – «C'est un garçon qui est doué, qui a un talent fantastique. C'est un peu le reproche qu'on fait parfois à Jérémy Ménez. (…) Je n'ai pas de doute sur le fait que Pastore va réussir, mais il faut qu'il se mette au travail. Qu'il apprenne à se faire mal et à briller sur la durée» (RMC, le 23/01/2012)

Pour Antoine Kombouaré, Javier Pastore a du talent, certes. Mais s'il ne travaille pas plus que cela, l'Argentin ne connaîtra jamais l'avenir radieux qu'on lui prédit. Un brin suffisant le meneur de jeu parisien ?

7. O. Kapo – «Ils ne se rendent pas toujours compte. Nous, quand on était là, on n'avait qu'une envie, c'était d'aller voir ailleurs. Mais l'AJA n'a rien à envier aux autres, bon, à part financièrement... Il y a tout pour progresser. Vous savez, j'ai beaucoup voyagé, et je me suis souvent dit : «Putain, c'était bien l'AJA.» » (L'Equipe, le 24/01/2012)

Revenu à l'AJ Auxerre après l'avoir quittée au cours de l'été 2004, Olivier Kapo renoue avec ses premières amours. Et le milieu de terrain offensif n'est vraiment pas mécontent de retrouver le club bourguignon.

8. P. Diouf – «C'est une élimination étonnante mais au regard de ce qui s'est passé, c'est tout à fait mérité. (...) Cette élimination équivaut en drame à l'élimination de 1986 au Caire, si ce n'est pire. (…) Pour les Sénégalais, c'est une terrible honte» (Orange Sport, le 26/01/2012)

Eliminé après seulement deux matchs dans sa poule, le Sénégal quitte la Coupe d'Afrique des Nations par la toute petite porte. Un véritable drame national pour l'ancien président de l'Olympique de Marseille, Pape Diouf.

9. M. Erding – «Après avoir discuté avec Frédéric Antonetti et mes conseillers, j'ai réalisé que j'avais déjà perdu presque cinq mois et je ne voulais pas continuer comme ça jusqu'à la fin de la saison. Je sais que beaucoup de joueurs n'ont plus d'avenir au PSG» (RMC, le 26/01/2012)

Après cinq mois passés sur le banc, Mevlut Erding a décidé de quitter le Paris Saint-Germain pour se relancer au Stade Rennais. D'après l'international turc, d'autres de ses anciens partenaires auraient également leur horizon bouché dans la capitale. A qui pense l'ancien Sochalien ?

10. G. Bourgoin – «Qu'on perde, c'est une chose. Le problème, c'est qu'on perd sans honneur. Contre Châteauroux, on aurait dit un rassemblement de retraités. Les joueurs n'ont pas de détermination, pas d'envie, on est dans une mort lente. Tout ce qu'on dit glisse sur eux comme l'eau sur un canard» (L'Equipe, le 25/01/2012)

16e de Ligue 1 avant la 21e journée, éliminé des deux coupes nationales, Auxerre vit une saison très difficile. Trop difficile pour son président Gérard Bourgoin qui n'en finit plus de s'en prendre à ses joueurs.

C'est sur ce nouveau coup de gueule du président auxerrois que se termine le Top Déclarations de la semaine. Rendez-vous dès samedi prochain pour un nouveau numéro !



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Sondage Maxifoot
Villas-Boas serait-il un bon choix pour l'OM ?

OUI
NON
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Les VIDEOS populaires du moment



Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
Tout savoir sur
LES DROITS
TV du FOOT
* Dossier Maxifoot *
Votre Equipe type
2018
par les lecteurs
de Maxifoot
TOP 15
PEPITES
jeunes de Ligue 1
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB