Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
Top Déclarations : Garde ne veut pas finir comme Puel, Anigo tend la main à Deschamps, Gourcuff n’est pas fini
Par Pierre-Damien Lacourte - Top Declarations, Mise en ligne: le 07/01/2012 à 09h04
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Au menu du Top Déclarations cette semaine, Garde ne veut pas finir comme Puel, Anigo tend la main à Deschamps, Aulas croit encore en Gourcuff, Ancelotti calme tout le monde pour Pato et Kaká, les Auxerrois se font remonter les bretelles, Gil accuse Valenciennes… Découvrez les phrases choc de la semaine.

Top Déclarations : Garde ne veut pas finir comme Puel, Anigo tend la main à Deschamps, Gourcuff n’est pas fini
Rémi Garde ne veut pas devenir "un pestiféré" à Lyon.

Chaque samedi, Maxifoot vous propose de faire le tour des dix déclarations de la semaine qu'il ne fallait pas manquer. Du sérieux et du moins sérieux pour connaître le meilleur des petites phrases des acteurs du ballon rond. Découvrez le classement de toutes les déclarations qui ont fait les choux gras de la presse cette semaine.

1. R. Garde – «Je suis très respectueux du club et du président Aulas. J'étais là quand il est arrivé et je sais dans quel état le club était... Et je l'ai toujours dit, j'espère pouvoir venir toute ma vie au stade. Et ne jamais devenir un pestiféré qui a sabordé le club» (Planète Lyon, le 04/01/2012)

L'été dernier, Rémi Garde s'engageait seulement pour un an en faveur de l'Olympique Lyonnais. Pourquoi ? Parce que le nouvel entraîneur des Gones, qui tient à conserver sa cote de popularité intacte, ne veut pas terminer comme Claude Puel dans le Rhône.

2. J. Anigo – «A un moment, il faudra bien qu'on se pose et qu'on travaille en se parlant. Nous ne sommes pas des enfants. Même si on ne sera jamais les meilleurs amis du monde, rien ne nous empêche de nous parler» (L'Equipe, le 06/01/2012)

José Anigo serait-il prêt à enterrer la hache de guerre avec Didier Deschamps ? Visiblement oui. Reste maintenant à savoir si l'entraîneur de l'OM, qui s'était «senti insulté comme jamais» par son directeur sportif, acceptera cette main tendue…

3. J.-M. Aulas – «C'est un très bon joueur. Il y a eu un moment où l'entraîneur n'a pas su le mettre dans de bonnes conditions. Il faut dire les choses comme elles sont. On l'a peut-être recruté un peu cher. (...) Au mois de juin, en Ukraine, il aura de nouveau intégré l'équipe de France et on va voir un Yoann à nouveau en haut de sa forme» (RMC, le 05/01/2012)

Même loin de Lyon désormais, Claude Puel continue d'avoir les oreilles qui sifflent. Notamment parce que Jean-Michel Aulas le tient pour principal responsable de l'échec Yoann Gourcuff à Lyon, même si le président de l'OL continue de croire que son meneur de jeu a encore un avenir dans le Rhône.

4. C. Ancelotti – «A cet instant, il n'y a aucune chance de faire signer Kaká. Pato est un joueur du Milan, il a un contrat et donc nous ne sommes pas intéressés par lui» (Conférence de presse, le 04/01/2012)

Kaká et Pato ? Kaká ou Pato ? Ce sera peut-être ni l'un ni l'autre… A en croire Carlo Ancelotti, les deux Brésiliens sont encore loin, très loin du Paris Saint-Germain. Le nouvel entraîneur du PSG ne pouvait pas s'y prendre mieux pour refroidir tout le monde. Maintenant, en période de mercato, la vérité du jour n'est jamais celle du lendemain…

5. L. Fournier – «Ils ont joué six matchs de Ligue des Champions et ils se croient champions du monde. Ils doivent se réveiller, prendre conscience de la situation du club. (…) Avec de la concurrence, ils ne seront plus installés dans un fauteuil. Il faudra qu'ils se bougent le cul» (L'Yonne Républicaine, le 06/01/2012)

15e à la trêve, l'AJ Auxerre a réalisé une première moitié de saison très loin de ses espérances. Avant de reprendre la compétition par la Coupe de France, Laurent Fournier a tenu à remonter les bretelles de ses joueurs.

6. D. Deschamps – «On ne peut pas investir donc c'est forcément sous forme de prêt. Ce sera donc quelqu'un qui ne joue pas ou peu et qui n'est pas très bon dans son club car je ne vois pas l'intérêt d'un club de prêter un très bon joueur de son effectif. Il faut aussi que le joueur veuille venir» (Site officiel de l'OM, le 05/01/2012)

A l'heure où le PSG tente d'attirer des joueurs du calibre de Pato et Kaká, l'OM cherche lui la perle rare : un joueur disponible en prêt qui déçoit dans son club mais pourrait se relancer sur la Canebière… Une aiguille dans une botte de foin ?

7. O. Pantaloni – «On a essayé de faire croire à la femme d'Eduardo que la vie en Corse était difficile, qu'il y a des voyous, des gens hyper racistes et un club dirigé par des mafieux. Elle a pris un peu peur» (RMC, le 05/01/2012)

Avant de rejoindre Ajaccio, Eduardo a longtemps hésité. Pourquoi ? Parce l'attaquant lensois n'aurait pas reçu une image très positive de la Corse à en croire l'entraîneur de l'ACA, Olivier Pantaloni.

8. C. Gil – «Ma femme était isolée avec notre enfant de 20 mois, personne au club ne s'est occupé d'elle. Je suis déçu de la façon dont le club s'est occupé de nous. Il nous ont un peu laissé tomber. (…) Comment pourrais-je rentrer et aider le club si je laisse femme et enfant au Brésil ?» (L'Equipe, le 06/01/2012)

De retour au Brésil pour les fêtes de fin d'année, Carlos Gil n'est toujours pas réapparu à Valenciennes. Selon le défenseur brésilien, le club nordiste ne l'aurait pas traité comme il se doit depuis son arrivée l'été dernier…

9. B. Lizarazu – «A vie, c'est un joueur légendaire d'Arsenal. Je ne sais pas si on peut refaire l'histoire. Il a marqué l'histoire d'Arsenal, aujourd'hui il est aux Etats-Unis. Le passé est le passé, il ne va pas refaire l'histoire. Il ne peut pas redevenir le Thierry Henry qu'il a été. C'était un joueur fantastique et il n'est plus ce joueur-là» (RTL, le 02/01/2012)

Le retour de Thierry Henry à Arsenal ? Bixente Lizarazu n'en pense pas que du bien. Pour l'ex-latéral gauche des Bleus, l'attaquant a plus à perdre qu'à gagner avec cette nouvelle aventure chez les Gunners.

10. J. Cole – «Hazard est d'un niveau supérieur. Il n'a peur de rien. Il sait qu'il est doué et c'est une chose très positive. Tous les grands joueurs ont confiance en eux et sont un peu arrogants, il est comme ça. Il ressemble un peu à Messi. Il est comme lui, petit, puissant, très habile, bref il a tout» (talkSPORT, le 04/01/2012)

Depuis son arrivée à Lille, Joe Cole est sous le charme d'Eden Hazard. Au point de comparer le milieu de terrain belge à un certain… Lionel Messi. Une comparaison pour le moins osée.

C'est sur cette déclaration d'amour de l'international anglais que se termine le Top Déclarations de la semaine. Rendez-vous dès samedi prochain pour un nouveau numéro !



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez



 
 

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Sondage Maxifoot
Faire revenir Juninho à l'OL est-il un bon choix pour le club lyonnais ?

OUI
NON
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Les VIDEOS populaires du moment



Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
Tout savoir sur
LES DROITS
TV du FOOT
* Dossier Maxifoot *
Votre Equipe type
2018
par les lecteurs
de Maxifoot
TOP 15
PEPITES
jeunes de Ligue 1
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB