Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
Chelsea décroché, MU accroché
Par Thomas Pinguet - Actu Angleterre, Mise en ligne: le 17/10/2004 à 20h13
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

A la faveur d'une victoire facile face à Aston Villa (3-1), Arsenal s'envole en tête de la Premier League. Chelsea connaît sa première défaite de la saison face à Manchester City (1-0), et se trouve dorénavant à cinq points des Gunners. Manchester United fait du surplace (deuxième 0-0 d'affilée) alors que les «petits» Bolton et Everton continuent de résister.

Il ne reste plus qu'une seule équipe invaincue à l'issue de cette neuvième journée de Premier League. C'est une équipe de Londres, coachée par un technicien étranger, avec seulement deux joueurs anglais dans ses rangs au coup d'envoi…Chelsea et Arsenal répondent à ces caractéristiques, mais ce sont les hommes d'Arsène Wenger qui poursuivent leur invulnérabilité, grâce à une victoire très «frenchy» (doublé de Pires et but de Henry) sur Aston Villa (3-1). Car dans le même les Blues ont subi leur première défaite de la saison, synonyme de coup d'arrêt, sur le terrain de Manchester City. Deux Français dans chaque équipe au coup d'envoi (Gallas et Makélélé face à Sibierski et Anelka), et un match qui va rapidement basculer. Dès la onzième minute, Anelka déborde Paulo Ferreira, obligeant ce dernier à commettre l'irréparable dans la surface. Le natif de Versailles se fait justice lui-même et donne l'avantage aux joueurs de Keegan. Plus rien ne sera marqué dans ce match où l'absence de Didier Drogba s'est cruellement faite sentir pour les Londoniens. Les gesticulations théâtrales d'un Mourinho exaspéré par ses hommes seront les gestes les plus spectaculaires d'une seconde mi-temps insipide. Victoire finale 1-0 pour City, et abandon de points précieux pour Chelsea dans la course au titre. Titre, que Manchester United voit s'éloigner un peu plus chaque week-end. L'équipe d'Alex Ferguson a concédé à Birmingham (0-0) son cinquième nul en neuf journées et n'a surtout pas marqué le moindre but alors que tous les attaquants étaient opérationnels pour la première fois de la saison (van Nistelrooy, Rooney, Saha et Smith). Un tel bilan la place désormais à onze longueurs du leader, bien loin des ambitions initiales. Le choc de la semaine prochaine à Old Trafford face à Arsenal promet d'être show !

Toffees et Wanderers efficaces

Everton et Bolton qualifiés pour le tour préliminaire de la Ligue des champions. C'est l'incroyable classement à l'issue de cette neuvième journée. Certes les deux clubs ne seront peut être plus dans ces positions avantageuses (troisème et quatrième) au mois de mai. Peu importe, le vent de renouveau qu'ils auront fait soufflé en ce début de Premier League vaut tous les honneurs. Ce week-end, les deux clubs du Nord, l'ont emporté. Même score : 1-0. Mêmes difficultés éprouvées dans le jeu, mais même faculté à réagir. Tardivement pour les Blues d'Everton qui ont dû attendre la 88ème minute et un tir des quinze mètres du jeune milieu de terrain Osman pour l'emporter face à Southampton. Alors que les coéquipiers de Bruno N'Gotty à Bolton, l'ont emporté grâce à un but (peut être hors-jeu ?) de l'attaquant Kevin Davies. Le match qui a opposé Fulham à Liverpool a offert un tout autre spectacle. Sur leur terrain de Craven Cottage, les joueurs de Fulham menaient 2-0 au bout de 30 minutes (doublé de Boa morte). Mais au cours d'une seconde période de feu, les Reds ont inscrit pas moins de quatre buts, pour une victoire 4-2. Le chef d'oeuvre de la partie est sans conteste ce splendide coup franc direct en pleine lucarne réussi par Xabi Alonso. L'Espagnol a marqué ainsi son premier but en championnat anglais. Enfin, à noter le carton réussi par Middlesbrough sur le terrain des Rovers de Mark Hugues (4-0 avec un triplé de Hasselbaink) et le coup d'arrêt de Newcastle qui s'est montré incapable de venir à bout de Charlton (1-1) malgré une passe décisive du Français Olivier Bernard pour la tête de Bellamy.

Zoom sur…Arsenal - Aston Villa

Les Gunners d'Arsène Wenger avait ce week-end l'occasion de s'offrir un nouveau record. En cas de victoire sur Aston Villa, ils compteraient 25 points à l'issue de neuf journées, soit un de plus que le Newcastle de 1995-96. De plus, en cas de 49ème match sans défaite, ils auraient l'occasion de viser la barre mythique des 50 lors de leur prochain déplacement à… Manchester United ! On imagine l'envie des coéquipiers de Patrick Viera à l'évocation de cette possibilité. Pour cette rencontre face au club de Birmingham, les voyants étaient au vert : pas de blessés, un Thierry Henry libéré de ces soucis nationaux, et des adversaires à la peine actuellement (quatre matchs nuls consécutifs). Enfin sur leurs onze derniers matchs, Birmingham n'est sorti vainqueur qu'à deux reprises. Rencontre déséquilibrée ? La partie démarre pourtant sur un rythme infernal, puisque dès la deuxième minute Sol Campbell touche la transversale du gardien de Villa. Et dans la minute suivante Lee Hendrie d'une frappe à l'entrée de la surface ouvre la marque pour Aston Villa. Un homme se démarque par la suite, Stefan Postma, qui va repousser les assauts des Gunners. Comme sur ce tir de Viera suite à une superbe passe de Bergkamp (13ème). Mais à la 20ème minute, Henry est fauché dans la surface, et l'arbitre de la rencontre accorde un penalty. Penalty que transforme Robert Pires d'un contre-pied parfait. L'international français marque là son cinquième but de la saison. Par la suite, c'est encore le gardien hollandais de Villa permet à son équipe de rester dans le match grâce à deux beaux arrêts devant les Espagnols Reyes et Fabregas (31ème). Et alors que les deux équipes semblent se diriger vers la mi-temps sur un score de parité, Henry surgit, s'envole et d'un plat du pied «henryesque» donne l'avantage aux Gunners (45ème). Le score à la pause est de 2-1. La seconde période est outrageusement dominée par Arsenal, mais Postma est décidément dans un jour de grâce. Le gardien d'Aston Villa préserve les siens du naufrage sur une frappe de Pires dans la surface, bien servi par Reyes (56ème). Cinq minutes plus tard, il continue son show, et réalise la sortie parfaite sur Reyes qui se présentait à lui sur la gauche de la surface. Mais l'euphorie n'a qu'un temps et à la 71ème minute, Robert Pires réalise le doublé. Ce but est la conclusion d'une superbe action qui a vu l'ancien Marseillais Flamini (qui avait remplacé Viera, touché sur un tacle) décalé Henry, qui voyait Pires seul dans la surface. L'ancien messin n'a plus qu'à conclure à bout portant. La fin de match est à sens unique, et voit les Londoniens maîtres du ballon. Score final 3-1. Belle victoire des Gunners et match plein de Pires, heureux de cette réussite : «ça fait plaisir de mettre deux buts, ça fait longtemps que ça m'était pas arrivé» .

Le joueur au top : Jimmy Floyd Hasselbaink

Le Hollandais de Middlesbrough n'avait plus fait trembler les filets depuis la quatrième journée. Son compteur était bloqué à 3 buts. Le doute semblait s'être installé. L'ancien meilleur buteur de Premier League (23 buts avec Chelsea en 2001) a répondu sur le terrain face aux Blackburn Rovers de Djorkaeff. Trois buts en une mi-temps ! Pour une victoire facile de Boro 4-1. Les supporters ont retrouvé le Jimmy des grands jours : celui qui harangue ses coéquipiers pour avoir constamment le ballon, qui possède une des frappes les plus pures du Vieux continent, mais aussi celui qui demande à l'arbitre de garder le ballon du match lorsqu'il réussit une grande performance. Sûr que ce ballon-là aura une place de choix sur sa cheminée…

La stat' : 4000

C'est le nombre de matchs disputés par Liverpool parmi l'élite anglaise. C'est sur le terrain de Craven Cottage face à Fulham que les Reds ont disputé ce match-anniversaire. Dix huit titres de champion (le dernier en 1990) sont venus couronner la longévité phénoménale de ce club créé en 1892. Deux petites stats' pour les férus de chiffres : le meilleur buteur de Liverpool en League se nomme Roger Hunt, et a inscrit 245 buts. Alors que le record de spectateurs, appartient toujours au Liverpool-Chelsea de 1949. Ce jour-là, 58757 fans avaient pris place dans les tribunes d'Anfield Road.

La phrase : Khalilou Fadiga

«Quand je suis rentré, j'ai ressenti un truc incroyable. Quelle libération !» Seize mois après son dernier match officiel, cinq mois après avoir subi une opération à coeur ouvert, l'ancien auxerrois Khalilou Fadiga, a enfin rejoué au football. Il remplacé son compatriote sénégalais El-Hadji Diouf à la 77ème minute lors de la rencontre qui opposait Bolton, son nouveau club, à Crystal Palace (victoire 1-0 des wanderers). Fadiga dont la joie était communicative, a confié son bonheur après le coup de sifflet final. «A la fin du match, tout le monde est venu me taper dans la main. Ils étaient tous super contents pour moi. Ca se voyait. Quel pied !»

Résultats 9ème journée

Birmingham - Manchester United (0-0)

Arsenal - Aston Villa (3-1)
Pires (20's.p et 71'), Henry (45') ; Hendrie (3')

Blackburn - Middlesbrough (0-4)
Hasselbaink (46', 57' et 90'), Boateng (50')

Bolton - Crystal Palace (1-0)
Davies (45')

Everton - Southampton (1-0)
Osman (88')

Fulham - Liverpool (2-4)
Boa Morte (24' et 30') ; Knight (50'c.s.c), Baros (71'), Alonso (79'), Biscan (92')

West Bromwich - Norwich (0-0)

Manchester City - Chelsea (1-0)
Anelka (11's.p)

Charlton – Newcastle (1-1)
Lisbie (51') ; Bellamy (39')

Lundi : Portsmouth - Tottenham

Classement

1. Arsenal, 25 (21)
2. Chelsea, 20 (6)
3. Everton, 19 (3)
4. Bolton, 15 (3)
5. Middlesbrough, 14 (4)
6. Manchester United, 14 (2)
7. Liverpool, 13 (6) (1 match de retard)
8. Newcastle, 13 (3) (1 match de retard)
9. Tottenham, 13 (2)
10. Charlton, 12 (-6)
11. Manchester City, 11 (2)
12. Aston Villa, 11 (-1)
13. Portsmouth, 8 (0) (2 matchs de retard)
14. Birmingham, 8 (-2)
15. West Bromwich, 8 (-5)
16. Fulham, 8 (-7)
17. Norwich, 6 (-7)
18. Blackburn, 6 (-11)
19. Southampton, 5 (-6)
20. Crystal Palace, 5 (-7)

Prochaine journée le 23 octobre

Norwich City - Everton
Aston Villa - Fulham
Chelsea - Blackburn
Crystal Palace - West Bromwich
Middlesbrough - Portsmouth
Newcastle - Manchester City
Tottenham - Bolton
Liverpool - Charlton
Southampton - Birmingham
Manchester United - Arsenal



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens de la rubrique Angleterre


Pr. League - les fiches CLUB

Sondage Maxifoot
Votre position concernant la SuperLeague ?

POUR
CONTRE
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
TOP 15
PEPITES
jeunes de Ligue 1
Votre Equipe type
2020
par les lecteurs
de Maxifoot
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB